• L'été où ma vie a basculée (chapitre 49)

    Août 2013, 7e semaine de vacances, Samedi
     
                    Il est presque 10hlorsque j'ouvre les yeux. Visiblement, Florent est réveillé depuis un bon moment. Il est en train de ranger ses affaires dans sa valise, enfin son sac de voyage pour être plus exacte. Je pense qu'inconsciemment je ne voulais pas me réveiller afin de reculer le moment de ranger et de commencer à remettre les bagages dans la voiture. Bref, je reste donc à le regarder un bon moment. En plus ce matin, le temps est gris ce qui ne me donne pas envie de me lever. Florent doit me voir bouger les paupières car il vient me dire bonjour.
    -          Ma marmotte préférée est enfin réveillée, me demande-t-il moqueur.
    -          Oui, mais je n'ai pas envie de bouger, je voudrais que le temps s'arrête, réponds-je dans un soupir.
    -          Je sais ma belle, je sais, dit-il avant de m'embrasser tendrement. Mais il le faut bien. Tu sais que tu es la dernière réveillée. Ta sœur est venue tout à l'heure. Elle pensait que tu étais malade.
    -          Je la reconnais bien là à s'inquiéter. Bon aller, dis-je en me levant, je te laisse ranger, je vais moi aussi aller ranger. Et j'en ai un peu plus que toi.
    -          Pas faux.
    -          Et au retour nous sommes deux alors qu'à l'aller j'étais toute seule. On est même trois puisque je dépose Marine à la gare d'Auray puisqu'elle rentre en train chez ses parents. A moins qu'elle n'ait demandé à Tristan de l'accompagner.
    -          Si tu veux savoir, il espère l'emmener mais elle ne lui a toujours pas demandé.
    -          Ah ça ne m'étonne même pas ! J'ai ma petite idée pour qu'elle y songe.
    Florent me sourit. Nous nous embrassons puis je retourne à ma tente. En y allant, je croise le club des cinq qui se moque de mon réveil tardif. Tout comme Melinda, Louise, ma frangine Sophie, Deb, Momo et Marine lorsque j'arrive à mon emplacement. Kevin, comme souvent, leur dit qu'elles sont méchantes avec moi. Sophie l'embrasse pour el faire taire, ce qui fait rire tout le monde présent.
    -          Bon aller, assez rigolé, faut commencer à ranger, dis-je. Parce que trois tentes plus les bagages dans ma fiesta va falloir être méthodique !
    -          Ou la, maman Camille de retour, s'écrient à l'unisson Sophie et Morgane avant d'éclater de rire.
    Je les ignore et entre en souriant dans ma tente. Je range le linge sale et toutes les fringues dont je ne vais pas avoir besoin d'ici demain soir dans ma grande valise. J'y mets aussi mes achats de notre après-midi shopping de l''autre jour. Puis je la mets dans la voiture. Je range aussi le fauteuil de camping et les meubles de cuisine. D'ici demain soir, nous mangerons froid. Heureusement, nous n'avons plus beaucoup de nourriture. Ma jumelle met, elle aussi, ses affaires dans la voiture. Nous rangeons tout bien serré afin d'en mettre un maximum dans le coffre. D'un coup Marine entre dans ma tente.
    -          Hey Camille, je viens de penser à un truc.
    -          Dis, lui réponds-je en souriant, me doutant de ce qu'elle va me dire.
    -          Demain, je peux demander à Tristan de m'emmener à la gare. Vu que ses parents veulent qu'il ne reste pas plus tard qu'eux, il va sans doute partir en début d'après-midi. Ça t'évitera un tour à Auray ou de partir avant Florent. De toute façon, on se revoit le 1er.
    -          Si tu préfères, c'est comme tu veux, dis-je. Va lui demander, même si je connais déjà sa réponse vu qu'il a dit à Flo qu'il attend que tu le lui demande.
    -          Youpi ! Alors j'y vais de ce pas. Et comme ça, ça te feras plus de place dans ta voiture.
    -          Ok, tu sais, on aurait trouvé une solution, dis-je en riant.
    Elle me sourit puis part voir son chéri. J'envoie un sms à Flo : « mission réussie, elle est partie lui demander. Tristan va être content ». Il me répond : « T'es la meilleure ma belle. Je t'aime ». Le midi, ma frangine étant à son tête à tête avec Zach, je déjeune avec Sophie, Kevin et Debora. Morgane est, elle aussi, partie manger en amoureux avec son bouclé qui a emprunté la voiture de Lucas pour l'occasion. Je ne sais pas comment il fait Lucas, mais moi, je n'aurais pas confiance dans le bouclé pour lui prêter ma bagnole. Du coup Louise et Lucas sont partis avec la voiture de mon amie. Mon chéri est parti pique-niquer avec ses deux frères à la pointe de Kerpenhir. Florent m'a expliqué qu'ils ont besoin de se retrouver entre eux. Ce que je comprends tout à fait vu les circonstances. Après le repas, je ne me sens pas très bien. Du coup, je préviens mes amis que je vais faire une sieste. Sophie est méfiante. Elle craint que je ne fasse une crise d'angoisse. Ainsi, elle reste à sa tente avec Kevin et me dit qu'elle me laisse 1h30 pour me reposer et qu'après nous iront à la plage avec les autres. Moqueuse, je lui réponds « D'accord maman Sophie ». Puis je vais m'allonger avec mes écouteurs dans les oreilles. Vers 16h, je vais à la plage accompagnée de Kevin et Sophie. Cette dernière est méfiante car elle trouve que j'ai encore le visage pâle malgré mon bronzage. Et en effet, si je vais un peu mieux, ce n'est pas encore la pleine forme. Aussitôt, Florent vient vers moi. Son visage trahit son inquiétude et ça me chaud au cœur qu'il se préoccupe ainsi de mon bien être et de ma santé. C'est tellement mignon, adorable.
    -          Eh ma belle, ne te rends pas malade, je te promets de t'appeler et de t'envoyer des messages. Même si ça ne sera pas toujours facile, je ferais le maximum pour te donner des nouvelles et en prendre.
    -          Je sais bien, mais c'est plus fort que moi. Tu me connais ?
    -          A ce niveau-là, je commence à te connaître, me dit-il en se moquant gentiment. Ce soir je viens dormir avec toi pour t'éviter de ruminer. Comme au début des vacances.
    -          Si tu ne me raconte pas d'histoires d'épouvantes, ça ira, lui réponds-je en riant.
    -          Heureux que tu ne m'en veuilles plus ma belle. Allez, vient, on va rejoindre les autres. Le club des cinq, comme tu dis, a une nouvelle à nous annoncer.
    -          C'est parti !
    Nicolas, en nous voyant arriver, décale sa serviette pour que je mette la mienne entre la sienne et celle de Florent.
    -          Merci Nico.
    -          De rien petit ange gardien, content de te voir avec le sourire.
    -          Alors il paraît qu'il y en a qui ont une annonce à nous faire, dis-je en m'installant.
    -          Flo ! T'es chiant, disent à l'unisson Zach et Lucas.
    -          Désolé les gars, dit-il alors que le ton qu'il emploie montre qu'il ne l'est pas du tout.
    -          Ça, ça va mal finir, me prévient Nicolas, mon frère risque bien de finir à la flotte.
    -          On dirait que ça te fait plaisir, dis-je en riant.
    -          Possible, vu que j'ai une revanche à prendre, j'irais les aider.
    Je souris, contente de voir qu'il a retrouvé son envie de s'amuser.
    -          Alors, cette annonce, dis-je en m'adressant au métis et à Lucas.
    -          Nous avons décidé de reprendre nos études, me répond le bouclé.
    -          Je ne t'avais pas sonné le mouton, mais c'est pas grave, continue.
    -          En fait, poursuit Léo à sa place alors que le bouclé me jette un regard noir, nous allons continuer notre groupe de musique mais tout en allant à la fac. Moi je vais en fac de musique en espérant que cela me plaise mieux que le BTS tourisme que j'ai abandonné au bout de trois mois.
    -          Moi, déclare Hugo, je vais avec lui en fac de musique.
    -          Je plains vos futurs camarades de promo, dis-je.
    -          Et vous allez dans quelle ville, demandent en même temps Morgane et Melinda.
    -          Comme nous ne voulions pas partir trop loin de Saint-Malo, nous allons à Rennes, déclare le blond.
    Je soupire alors que Morgane laisser éclater sa joie. Léo serre Melinda dans ses bras et lui promet de venir la voir souvent.
    -          Saint-Malo m'a manqué vu que je suis retourné un an en Irlande dans ma famille, commence Nolan, mais je n'ai pas le choix, faut bin que je vienne à Rennes pour la fac. Je vais en double cursus Musique et Histoire.
    -          Génial, s'écrie Debora sous le regard amusé du club des cinq ainsi que le regard de Sophie, Kevin et Morgane.
    -          Moi, déclare Lucas, je vais en double cursus Musique et STAPS pour étudier tout en pratiquant mes deux passions.
    -          Et moi, conclu Zacharie, je vais en double cursus Musique et Art plastique.
    -          Que d'ambition les garçons, s'exclame Maëlle alors que Louise est au bord des larmes.
    -          Ça va vous faire de la route tous les jours, poursuit Sophie qui a toujours l'esprit pratique.
    -          Non, nous avons loué un appartement tous les cinq, répond Nolan, nous allons dedans en rentrant de vacances.
    -          Et il est situé cet appartement, s'intéresse Kevin.
    -          Sur les quais, à l'est du centre-ville, répond joyeusement Hugo.
    Et là, ... c'est le cauchemar ! Cette fois c'en ait trop pour moi. En plus, il faut qu'ils soient près de chez moi. En réalité, il n'y a que la présence du bouclé à proximité de chez moi qui me dérange. Sinon, je suis plutôt ravie. Agacée, je me lève et vais plus loin. Flo veut me suivre mais d'un signe je lui dit de rester. Après m'être écartée du groupe dix minutes et avoir fait le point dans ma tête, je reviens vers eux et me blotti dans les bras de mon cher et tendre. Visiblement, ils ont stoppé leur conversation le temps que je revienne.
    -          Et, tant que nous sommes dans la rentrée, commence ma jumelle, Tristan et Melinda, vous faites quoi à la rentrée ?
    -          Fac de géo à Nantes, répond Tristan.
    Je comprends mieux pourquoi Marine m'a dit qu'elle ne serait jamais à l'appart le week-end.
    -          Fac de STAPS à Tours, répond Melinda.
    -          Ah ouais, fait le bouclé surpris et moqueur, t'aime le sport à ce point-là ?
    -          Eh oui !
    -          Vu l'heure qu'il est, il serait temps de penser à ce que nous faisons pour notre dernière soirée ici, déclare Gabriel d'un ton sérieux.
    Je suis contente que ce soit lui qui amorce la discussion parce que cela écarte la possibilité d'aller ne boîte et j'avais vraiment peur qu'ils décident d'y aller.
    -          Soirée tranquille sur la plage, ça convient à tout le monde, propose Morgane.
    Tout le monde acquiesce. Nous passons donc la soirée ensemble sur la plage. Entre jeux, petites histoires et franche rigolade, sans se prendre la tête. Mais la fin des vacances se fait sentir et tout le monde est plus sérieux que les jours précédents. Comme il l'avait promis, Florent vient dormir avec moi. Mon sommeil est de courte durée vu les folies que nous faisons avant de tomber, l'un comme l'autre, dans un sommeil profond.  

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :