• L'été où ma vie a basculée (chapitre 46)

    Août 2013, 7e semaine de vacances, Mercredi
     
                    Ce soir, c'est le dernier mercredi du port de la saison. C'est triste mais ce n'est même pas cela qui gâche mon réveil. Ce qui m'attriste profondément, c'est que dans moins de cinq jours, je me séparerais de mon chéri pour une durée indéterminée. Je ne savais pas encore à ce moment-là que ma vie prendrait encore un nouveau tournant. On m'a toujours surnommée « mère-poule », mais je ne pensais pas avoir à jouer un rôle similaire si tôt. Et en pensant à cette séparation, je ne peux retenir mes larmes. D'ailleurs, mes sanglots doivent réveiller Florent qui ouvre ses yeux. Il me serre fort dans ses bras musclés et me chuchote que ça va aller, que jamais il ne m'oubliera. Nous finissons par nous lever et nous nous séparons après avoir bu un verre de jus d'orange ensemble. Dès qu'il est parti, je refonds en larmes. Maëlle et Zach qui sortent de la tente de ma jumelle font du mieux qu'ils peuvent pour me remonter le moral. Morgane et Melinda font les imbéciles dans la seule optique de me divertir. Cependant, malgré leurs efforts à tous, mon moral n'est pas au beau fixe. Ce matin, comme prévu, c'est atelier vernis sur l'emplacement de Marine. Il y a Melinda, Louise, Marine évidemment, Sophie, Debora, ma jumelle et moi. Morgane n'aimant pas trop cela préfère passer du temps avec Hugo. Dans l'après-midi, nous nous retrouvons tous sur la plage où il y a un terrain de volley. Nous faisons pleins de jeux sur le sable et dans l'eau. La bonne humeur est au rendez-vous et je parviens même par moment à oublier mon désarroi. Finalement, il est aux alentours de 18 heures lorsque nous rentrons au camping. Je vais prendre ma douche avant de me coiffer et de me maquiller à la toile de tente. Ce soir, c'est jupe en jean et débardeur noir col bénitier. Mon haut est très décolleté, c'est un de mes préférés. Ombre à paupières bleu comme mes yeux et mascara noir complètent ma tenue. Mes ballerines bleues enfilées et me voilà fin prête. Les filles sont toutes sur leur trente-et-un.  Lorsque Gabriel passe devant mon emplacement, comme nous y sommes toutes, nous lui demandons de nous prendre en photo toutes ensemble. Il en prend plusieurs puis va se préparer. Ensuite je pose avec Sophie, Morgane et Debora. Puis, la même avec Kevin qui passe par là. Une photo aussi de moi et Maëlle ; une de Louise et moi, une de Louise, Melinda et Marine, une de Marine et moi, une de Melinda et moi. Au fur et à mesure que les garçons arrivent nous prenons aussi des photos avec eux. Nous prenons des photos de chacun des couples, de Florent et ses frangins, du club des cinq. Une de Flo et Tristan, photo que je trouve magnifique d'ailleurs, leur amitié est tellement flagrante et belle sur cette photo. Une fois arrivés sur le port, nous y avons tous été à pieds, nous en profitons tous ! Nous dansons au maximum, surtout moi d'ailleurs. Nous prenons toujours beaucoup de photos pour avoir plein de joyeux souvenirs. La plupart d'entre nous ne se prive pas non plus sur l'alcool, profitant d'être à pieds pour rentrer. Cette soirée sent la fin c'est vrai, mais nous savons que c'est inévitable ... Alors nous amuser pour ne pas regretter est notre meilleure façon de passer la soirée. Vers une heure du matin, je rentre avec Florent à sa toile. D'autres restent encore un peu. Lorsque nous arrivons tous les deux à son emplacement, je m'aperçois qu'il y a eu du changement. Florent m'explique qu'ils ont mis tout ce dont ils peuvent se passer durant quelques jours dans la caravane pour se préparer à une arrivée imminente de leur père. Je lui souris puis nous changeons de sujet avant de tomber l'un et l'autre dans un sommeil profond. 
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :