• L'été où ma vie a basculée (chapitre 43)

     

     

    Août 2013, 6e semaine de vacances, Dimanche
     
                    Après une affreuse nuit, peu reposante, je n'ai absolument pas envie de me lever. Il est 9h30 lorsque je me réveille. A peine ai-je ouvert les yeux que Florent entre-ouvre ma chambre. Il remarque immédiatement ma petite mine. Il me demande, inquiet, pourquoi j'ai cette tête-là. Je lui raconte ma nuit mouvementée et mon envie de rester couchée. Florent me regarde malicieusement et me dit que ça tombe bien. Je me demande bien qu'elle idée il peut avoir dans sa tête. Je ne tarde pas à comprendre lorsqu'il commence à me mordiller le lobe de l'oreille et se met à califourchon sur moi. Qu'il est coquin mon chéri ! Comme souvent, j'ai peu qu'on nous entende. Mon cher et tendre s'en aperçoit et me rassure.
    -         Personne ne va nous entendre, ils sont tous à la plage.
    -         Je suis rassurée alors ... continue mon cœur, dis-je en susurrant alors qu'il caresse mon corps de sa langue ...
    C'est fou comme le temps passe vite lorsqu'on est occupée ! Midi arrive vite. Nous allons donc prendre notre douche. Ensemble mais sans folies. Pui il rentre à sa tente au moment où ma frangine revient de la plage.
    -          Eh bah Camille ? Une panne d'oreiller ce matin ? se moque-t-elle en sachant bien que ce n'est pas dans mes habitudes.
    -          Pas du tout, c'est juste que je n'ai pas dormi de la nuit alors je n'arrivais pas à me lever. Et puis Florent est passé, du coup on est resté tous les deux à la tente.
    -          Tu aurais dû venir finir ta nuit à la plage.
    -          Avec tout le bruit que vous avez dû faire, sans regrets !
    -          Comment tu sais que nous y étions tous ou presque ?
    -          C'est Flo qui me l'a dit. ... On fait quoi cet après-midi, vu l'orage qui arrive ?
    -          Je ne sais pas. On peut rester au calme à l'emplacement et lire par exemple, ou écrire pour toi.
    -          Bonne idée, si on reste tranquilles, mais ça m'étonnerais fort que personne ne s'incruste, c'est moi qui aie la plus grande tente.
    -          On verra bien.
    Nous mangeons dehors, au soleil au départ, sous un ciel gris et chargé à la fin. La pluie commence tout juste à tomber lorsque nous revenons des éviers. Maëlle va chercher son livre dans sa valise puis revient en vitesse dans ma tente. Nous essuyons et rangeons la vaisselle avant de nous installer confortablement. A table pour écrire pour moi, sur une serviette de plage au sol pour ma jumelle. Le temps étant de plus en plus noir, il devient difficile de lire correctement. Nous restons ainsi pendant presque 2h. Mais, lors d'une accalmie, nous entendons un troupeau d'éléphants arriver ! Bingo, c'est pour nous ! Florent ouvre la toile. Il est suivi de Lucas, Zach, Sophie, Kevin, Debora, Nola, Melinda, Louise et Marine. La tente est beaucoup plus petite d'un coup.
    -          On fait un trivial poursuit spécial Bretagne ?
    -          Excellente idée, font Zach et Florent à l'unisson.
    -          Je vais chercher le jeu, répond-je en souriant.
    Etant douze, nous faisons des duos. Je me mets avec Maëlle, Sophie avec son chéri, Florent et Zach se mettent tous les deux, Melinda et Marine forment un autre duo et Debora se met avec le p'tit blond. Nous faisons trois parties. Pour la dernière, je me mets avec mon chéri, et Maëlle avec le métis. Avec Flo, nous sommes trop forts, du coup on gagne la dernière partie longtemps avant que les autres ne finissent. C'est un après-midi de franche rigolade et du coup nous ne nous sommes même pas aperçus que le soleil est revenu. Les garçons retournent à leurs tentes, tandis que les filles restent et nous mangeons toutes ensembles. Nous rejoignons ensuite les garçons et les filles qui n'étaient pas avec nous à l'entrée du bowling. Nicolas sautille sur place tellement il est content que nous n'ayons pas décidé d'aller à la boite de nuit en dessous du bowling. Il me fait rire. Mais quand je me rends compte que la garce est, elle aussi, présente parmi nous, je m'arrête de rire. Elle arbore un petit sourire satisfait qui ne présage rien de bon. Tristan décide qu'aucun couple ne doit être ensemble. Je devine un peu pourquoi il fait ça. Mais je ne pensais pas, à ce moment-là, que la garce avait un plan bien ficelé en tête, et pas des plus glorieux ... Je me retrouve donc sur la piste deux avec ma jumelle, Lucas, Léo, Deb et Kevin. Je suis deuxième tout le temps derrière Kevin. Sur la piste une, il y a Florent, ses frères, son meilleur ami, le métis, Morgane et Louise. Les mecs sont très forts et se livrent à une lutte sans merci dans une ambiance bonne enfant. Sur la troisième piste que nous occupons, il y a la garce, Melinda, le bouclé, le p'tit blond, Marine et Sophie. Personne ne voulait être avec Noémie. Cependant elle a l'air tellement occupée, par je ne sais quoi mais surement rien de bon, qu'elle ne se rend même pas compte que tout le monde la met à l'écart. A mon grand désespoir, c'est le mouton qui gagne et cela n'arrange pas son égo déjà surdimensionné. La seule chose positive, c'est la façon dont il rembarre Noémie lorsqu'elle déplore le fait qu'il ait gagné. Il est un peu plus de minuit lorsque nous rentrons au camping, après avoir bu un verre ensemble au bar du bowling. Nous sommes à pieds et nous sommes sous une pluie d'orage, ce qui nous fait avancer plus vite dans l'optique de ne pas être trop mouillés, mais c'est peine perdue. Je vais dormir avec mon chéri dans sa tente. Au passage, nous remarquons Noémie, alias la garce, qui entre dans la toile de Nico. Florent n'ayant pas envie d'entamer une conversation qui s'annonce vaine sous la pluie, se contente de soupirer puis entre dans sa tente. Je le suis. Je reconnais que vu le regard de la garce dans la soirée, je crains un peu ce qui va se survenir ... Pauvre Nicolas ... vu que je suis mouillée de la tête aux pieds, mon cher et tendre me prête un tee-shirt. Nous nous endormons rapidement, tendrement enlacés. 

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :