• L'été où ma vie a basculée (chapitre 32)

    Août 2013, 5e semaine de vacances, Mercredi
     
                    Ce matin, après une nuit merveilleuse, passée aux côtés de mon chéri, nous allons nous balader en tête dans les sentiers de Locmariaquer. C'est fou ce que je me sens bien avec lui. J'ai l'impression que nous sommes ensemble depuis longtemps, tellement nous nous entendons bien. Il me connait par cœur, ou presque. A midi, je me sépare de lui à contre cœur. Il va manger avec ses deux frères, et moi, avec ma frangine. Après le repas, comme il fait très chaud, je décide de rester un peu à l'emplacement, à l'ombre sous la tente. Maëlle, elle, s'en va je ne sais où. Elle est bien mystérieuse depuis deux jours ... Mes amis de Rennes restent avec moi. Lorsque nous sommes tous ensemble ainsi, cela me fait penser aux années lycée où l'on passait toutes nos récrés ensemble et tous nos temps libres aussi. Vers 16h, nous allons à la plage. A mon grand désespoir, Hugo est avec toute la bande. C'est fou comme ce mec m'insupporte ! Je m'installe à côté de Florent. Il se propose pour me mettre de la crème, ce qui en fait sourire plus d'un. Y compris Gabriel ...
    -          Vielle comme Hérode ta technique de drague mon pauvre Flo, lance-t-il en riant, content de sa blague.
    Tout le monde rit à la remarque de Gabriel. Florent me regarde puis regarde ses frangins. Au regard de Nicolas, je me doute que Florent va devoir le dire rapidement à son cadet. Puis tous les garçons vont faire un foot, sur le sable dur au ras de l'eau. Pendant ce temps, nous discutons entre filles, tout en les matant, bien évidemment ! Seulement, une chose me gâche cet agréable moment : Noémie. Elle semble se lasser à une vitesse impressionnante de Nicolas. Le pauvre ... Je regarde mon cher et tendre tout en discutant avec les filles. Debora nous sort alors qu'elle trouve que le métis, le blond et le bouclé sont très mignons. La tête de ma jumelle est trop drôle à voir lorsqu'elle entend mon amie dire cela. Elle ne l'avouera pas, mais je sais qu'elle adore Zach, et que petit à petit elle tombe un peu plus sous son charme. Alors que Maëlle est toujours aussi mignonne avec sa petite tête énervée, Debora la taquine un peu.
    -          Lequel tu préfères Maëlle ? Et ne me dit pas aucun, vu ta tête ce n'est pas possible ... finit-elle en souriant.
    -          De quoi tu parles, répond ma sœur faisant éclater d'un coup toute sa mauvaise foi.
    -          Ma' arrête, t'as jamais su mentir, dis-je en riant.
    -          Camille ! La solidarité entre sœur, tu connais ?
    -          Oui, mais je prends ma revanche, tu n'as pas toujours été solidaire toi non plus depuis que tu es ici.
    -          Lequel, insiste Debora en riant.
    Maëlle hésite, mais d'un regard je l'encourage. Elle peut avoir confiance en Debora, Sophie et Morgane. Et Noémie est en train de rejoindre les garçons.
    -          Zach, lâche-t-elle dans un soupir.
    Nous ne pouvons continuer notre discussion car Nicolas revient suivit comme un petit chien par Noémie, puis un peu plus loin par Gabriel, Nolan, Kevin, Leo et Hugo. Les garçons se réinstallent sur leurs serviettes. Les autres sont restés se baigner. Ne supportant pas Hugo et Léo m'agaçant, je décide de rejoindre les garçons qui sont dans l'eau. Alors que je me lève de ma serviette, Gabriel se moque de moi.
    -          En fait, pas si dépassé que ça le coup de la crème solaire ...
    Je soupire et lui fait une grimace puis vais vers l'eau. Maëlle, Morgane et Debora me suivent et me disent que je suis grillée. Histoire de tromper un peu Gabriel, je fais un sourire à Florent en entrant dans l'eau, avec facilité comme toujours. Puis je vais m'amuser du côté du métis. Ma jumelle boude. Elle me fait rire. Je retourne un peu plus vers Flo et lui explique pourquoi je suis méfiante. Florent regarde vers la plage et me confirme que Gabriel nous observe.
    -          Dis, tu crois que si je t'embrasse maintenant c'est un bon moyen de le dire à Gab sans qu'il s'énerve de trop, me demande mon chéri.
    -          Dis plutôt que tu ne résiste pas à l'envie de m'embrasser, lui répond-je moqueuse.
    Il m'embrasse tendrement et me chuchote que c'est pour m'éviter de dire des bêtises. Je souris. J'adore quand il me dit ça, ça me donne envie de le faire chier plus souvent. Tout à coup alors que je suis toujours dans les bras de Flo et perdue dans mes pensées, Lucas, Tristan et Zach sifflent, tout comme Nicolas et Kevin. Je me doute qu'ils se sont lancer des signes pour el faire tous ensemble. Tss, bande de gamins ... Venant de leur part je sais que ce n'est pas méchant. Mais le pire c'est Morgane. Elle sait très bien quoi dire pour m'embêter et là c'est réussi. Je suis certaine qu'un des garçons y a pensé mais n'a pas osé. Elle, elle l'a dit :
    -          Vous savez, y a des hôtels ou des tentes pour ça ...
    -          Tiens, on croirait entendre Hugo, lui réplique Zach.
    -          La ferme Zach, dis-je avec un regard noir en sa direction.
    Il le sait bien pourtant que je n'aime pas quand il parle d'Hugo. Et puis ça me fiche déjà assez la trouille que Morgane et Hugo puissent finir ensemble alors ce n'est pas nécessaire de me le rappeler. Zach vient s'excuser pour sa phrase au moment où Florent me dit qu'il retourne sur la plage. Je lève la tête et voit au loin Gabriel qui gueule sur Nico pour ne pas le lui avoir dit. Gabriel se plaint aussi d'être le seul de ses frères célibataire et qu'il en a marre que les filles ne s'intéressent pas à lui ... Nous ferait-il une petite déprime ? Je soupire en me disant « ça au moins, c'est fait ». Le métis finit par retourner à sa serviette, suivi de près par ... Maëlle évidemment ! En mon for intérieur, je me fais la réflexion qu'ils seraient terriblement mignons tous les deux ensemble. Je suis la dernière à retourner à ma serviette et je me colle à mon chéri. Hugo en est agacé et le fait savoir.
    -          Allez vous bécoter ailleurs, lâche-t-il contrarié.
    -          Si t'es pas content, c'est toi qui vas ailleurs, lui répliqué-je sur le même ton.
    Nous ne nous supportons pas et cela n'échappe à personne. Vers 18 heures, je décide de rentrer à ma tente. Mon chéri vient avec moi. Etrangement vu le temps de la journée, il n'y a personne aux douches. Je décide donc de la prendre, et Florent, qui était juste derrière moi, profite du fait qu'il n'y ait personne à nous voir pour se faufiler dans la même que moi ! Je lui souris. Il commence à me caresser avec douceur. Je suis collée contre lui mais je dois vous avouez que je ne suis pas rassurée. J'ai peur que quelqu'un nous entende. Et en même temps, cette situation me donne très envie de lui ... Oui, oui, vous n'avez pas rêvez, j'ai des pensées coquines de temps en temps ... Il défait e nœud de mon maillot de bain avec ses dents ... Mais c'est qu'il serait sauvage mon petit cœur ! Purée, mais on va m'entendre, il en fait exprès, j'en suis sûre, il adore me voir perdre mes moyens ... « Han, ... oui, continue, ... » Il m'embrasse pour pas qu'on m'entende gémir. ... Bon aujourd'hui, j'aurais pris une douche de plus d'une heure, tant pis pour ceux qui attendent. Hi, hi, hi ! Je suis trop heureuse ! Alors que nous mangeons entre filles avant la soirée du port, Morgane me demande malicieusement comment ça se fait que j'ai pris une douche de plus d'une heure. Debora sourit en me voyant rougir. Elle a compris. Maëlle et Sophie sont bouche bée tandis que Morgane me regarde ahurie. Mais je coupe court à la conversation. On ne va tout de même pas parler de ça, c'est trop perso ! Lorsque nous arrivons à la soirée du port après avoir fait notre vaisselle et nous être préparées, c'est encore le moment des danses bretonnes. Aussitôt je vais sur la piste de danse. Puis, pendant les danses de salon, je vais boire un verre avec les garçons qui viennent d'arriver. Le reste de la soirée passe très vite, puisque je suis quasiment tout le temps avec mon chéri. Je remarque tout de même que Zach a l'air de ne pas beaucoup s'amuser ... Maëlle, elle s'amuse à mettre des râteaux à tous les mecs qui l'approchent d'un peu trop près. En continuant mon petit tour d'horizon, je bute sur une image désagréable : Gabriel qui noie sont chagrin dans l'alcool et Tristan et Nicolas qui n'arrivent pas à le convaincre d'arrêter ... Je chuchote à mon chéri d'aller voir son cadet. Il tourne la tête, lâche un juron et file voir Gabriel. Ce dernier fait vraiment de la peine à voir. Entre l'histoire avec sa mère et ses sentiments pour Maëlle qui ne sont pas réciproques, le pauvre n'a pas de chance. Alors que Morgane danse avec Léo et Hugo, je décide d'aller voir le métis.
    -          Bah alors Zach, ça ne va pas ? il est passé où ton sourire ? Au placard ?
    -          Bof, ta sœur m'ignore depuis l'autre soir, ça me rends fou, dit-il dans un soupir de désolation.
    -          Soit patient avec elle. Elle a été très affectée par son connard d'ex et ironie du sort, il te ressemble un peu. Alors forcément ça ne l'aide pas. Sache juste une chose, elle ne te déteste pas.
    -          Mais je m'en moque, qu'elle m'apprécie, moi c'est bien plus fort que ça !, lâche-t-il énervé, avant de soupirer, au bord des larmes.
    -          Zach, ne désespère pas comme ça. Commence par bien t'entendre avec elle et crois-moi, ça viendra tout seul après. ... Aller, vient t'amuser, en plus je sais que tu adores danser, finis-je en souriant affectueusement.
    -          T'as raison.
    Nous retournons danser. Maëlle nous rejoint, puis Florent aussi. Bientôt la fin de soirée approche et le DJ passe un premier slow. Bien évidemment je le danse avec Florent. Maëlle est avec Tristan, Nico avec Noémie, Sophie avec Kevin, Morgane avec Hugo, le contraire m'aurait étonnée, Debora avec Léo. Les autres sont avec des filles que je ne connais pas sauf le métis et Gabriel qui ne dansent pas. Lors du deuxième slow, Debora change et va avec Nolan. Et Tristan, lui, laisse sa place au métis. A ma grande surprise, Maëlle ne le repousse pas. Ils sont mignons tous les deux et ça se finit mieux que samedi dernier. Mais je crains que le début de cette entente fragile ne dure pas ...
     
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :