• L'été où ma vie a basculée (chapitre 3)



     CHAPITRE 3

    juillet 2013, première semaine de vacances, mardi
     
     Le lendemain matin, mon père part de bonne heure au travail. Je ne vois donc pas. Vers 9 heures, je vais à la plage, après la corvée de vaisselle. Ma mère vient avec moi. Nous lisons toutes les deux en écoutant le bruit de l'eau qui s'échoue sur le sable. Ça tranche avec le silence matinal de la plage. Après, nous allons faire trempette. Enfin je nage et ma maman barbotte.  Alors que je retourne me sécher au soleil sur ma serviette, elle rentre, étant allergique au soleil. Moi, je sors mon cahier. Non pas pour travailler, je vous rassure ! Pour écrire, j'invente des histoires plus ou moins longues. Je fais ça depuis sept ans à peu près. Alors que je suis plongée dans mes pensées, les abrutis de service viennent encore m'emmerder. Ok, ils sont beaux. Mais l'intérieur est détestable, du moins vu ce qu'ils laissent paraître. Trop concentrée, je ne réagis même pas à leur propos déplacés. Certains d'entre eux se vexent, ça me fait rire. Un seul m'adresse un sourire. Sourire qui parait sincère d'ailleurs. Je lui rends sans même m'en rendre compte. Ils repartent en passant derrière moi. Le temps est super, chaud, ensoleillé et un doux vent souffle avec légèreté. Après le déjeuner, je reste à la tente. Je fais un gâteau puis je vais à la vaisselle. Vers 17 heures, je vais à la plage. Je commence par aller me baigner, puis en me séchant au soleil sur ma serviette, j'envoie des sms à mes amis. Je demande à Mélinda quand elle arrive. Elle me répond dimanche. J'ai trop hâte. Ensuite je commence une conversation par sms avec Maëlle, une autre avec Sophie et une troisième avec Louise. Vers 19h30, je vais à la douche avant de manger. Devinez qui je croise ? Les abrutis ? Non je ne serais pas si joyeuse. Je croise le mec mignon qui m'a sourit à la plage ce matin. Il est sans ses imbéciles de copains. Il m'adresse un sourire avant d'enter dans une cabine. Je me surprends à le lui rendre, encore une fois. Le soir, j'en parle au téléphone avec Maëlle. C'est ma meilleure conseillère dans ce domaine. J'envoie également un sms à Mélinda. Lorsque je me couche, je suis inquiète. Au téléphone, Maëlle était bizarre mais elle a esquivé toutes mes questions pour revenir à mon cas au lieu de parler d'elle. Ça ne lui ressemble pourtant pas du tout.

     
    Ce que je ne savais pas encore, c'est que j'allais découvrir quelque chose qui me ferait comprendre son attitude.
     
     
    Le petit mot de l'auteure :
     
    Tout d'abord pardon pour cette petite partie. il y en aura d'autres mais je ne veux pas mettre deux jours de la semaine dans une même partie.
     
    Que pensez-vous de cette journée ? Il n'est pas très riche en événement ... je m'en excuse.
    Votre avis sur les phrases en italique qui indiquent ce que pense Camille maintenant sur ce qui s'est passé au moment de l'histoire ?
    Camille qui après avoir reconnu la veille qu'un des mecs est mignon et à son goût, se met à lui sourire ... à votre avis, pourquoi ?
    Maëlle qui est étrange au téléphone, des idées ?
     
    Dans la suite, découvrez la journée du mercredi ! 
     
    Merci de lire la fiction :) 
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :