• L'été où ma vie a basculée (chapitre 16)


     
     CHAPITRE 16
    Juillet 2013, 3e semaine de vacances, lundi

              Il n'est que 7 heures lorsque je me réveille ce lundi matin. Pressentant que je ne vais pas me rendormir, je me lève sans faire de bruit. Je me rends à la douche puis prend mon petit déjeuner au moment même où mes parents se lèvent. Une fois prête, je m'en vais à la plage. C'est calme le matin. Il y fait déjà chaud bien qu'il ne soit que 9 heures. La mer est basse, ce qui change beaucoup le paysage. Mais c'est tout aussi joli. Je commence par m'allonger sur le ventre et lire. Mais le soleil tape rapidement fort donc je me tourne. Une fois allongée sur le dos, je somnole et envoie des sms. Tout à coup, je sens du sable sec ruisseler et me chatouiller légèrement sur le ventre. Le seul qui peut oser me faire cela sans s'attirer des foudres, c'est Florent.
    -   Florent, arrête, dis-je doucement.
    -   Comment tu as su que c'était moi ?
    -   Tu es le seul qui peut le faire sans que je m'énerve mon chéri.
    -   Attend, tu m'as appelé comment là ? demande-t-il surpris.
    -   Mon chéri, pourquoi, ça te déplaît ?
    -  Au contraire, je suis content que tu le dises tout haut, me chuchote-t-il en s'asseyant auprès de moi.
    -   Je sais mais il faut rester discret ... dis-je dans un soupir.
    -   Tu crains tant que ça tes parents ?
    -   Sur ce sujet-là, oui. Et je ne crains pas qu'eux ...
    -  Ne me dis pas que tu crains les remarques des gars ?, me dit-il en soupirant sachant parfaitement quelle va être ma réponse.
    -   Bah si. Avoue qu'ils ne sont pas cool du tout avec moi.
    -  Je sais, ils sont désespérants parfois.
    -  Bah pas grave, quand tu es avec moi, ils sont moins virulents ... Aller, faut que je rentre manger.
    -   Ok, on va se balader tous les deux cet après-midi ?
    -   Avec plaisir mon petit Flo, répond-je en souriant.
    -   Ça marche. A tout' jolie Camille, me dit-il en me faisant un clin d'½il.
    Lorsque j'arrive, la table est déjà mise. Je m'installe. Le repas se passe dans un silence pesant. A la fin, je débarrasse puis vais faire la vaisselle. Comme de par hasard il y a un des abrutis qui y est en même temps que moi. Je peux vous assurer que ça motive pour aller plus vite ! Vers 13h45, je passe devant l'emplacement de Florent. Au mieux il me voit, au pire je l'appelle. Il est dehors au bord de l'allée, du coup nous partons tout de suite. Nous allons d'abord par la plage, vers la pointe de Kerpenhir, d'où il y a une vue magnifique sur l'entrée du golfe du Morbihan. Dès que nous sommes éloignés de la plage principale, nous nous tenons par la main. Ensuite nous passons par le chemin côtier, puis par la plage où l'eau est très chaude. Puis encore le sentier côtier. Depuis la première fois où nos lèvres se sont touchées, c'est la première fois que nous sortons en amoureux. S'il n'y avait pas mes parents, ce soir nous irions ensemble à l'initiation à la danse bretonne. Du coup il va en profiter pour être avec ses amis. Lorsque nous arrivons dans le bourg, nous nous installons à une terrasse au « café du port » et commandons une consommation chacun. Nous sommes assis côte à côte. Le regard amoureux qu'il a lorsqu'il me regarde me fait fondre ... Vers 17h30, nous rentrons au camping par la route des plages. Il va retrouver ses potes tandis que je vis me baigner avant d'aller prendre une douche, sans même m'allonger un peu sur le sable pour bronzer. Puis je mange avec mes parents et me prépare pour aller à la danse bretonne. J'y vais à vélo histoire de m'échauffer un peu. Comme d'habitude, je réussi à tout faire sans difficultés, sans vouloir me vanter hein mais lorsqu'on en a fait pendant un an deux heures par semaine ça aide. A la fin du cours, je n'attends pas mes parents et rentre au camping par la route des plages. Comme je l'espérais, j'y croise Florent qui est assis sur la dune. Je vais poser mon vélo à mon emplacement puis retourne m'asseoir à ses côtés sur la dune. Nous discutons un moment puis nous nous séparons pour aller dormir.
     
     
    Le petit mot de l'auteure :
    Vous en pensez quoi de cette première partie de chapitre ?
    Ils sont mignons Camille et Florent non ?
    La crainte de Camille que ses parents ne les surprenne : justifiée ou exagérée ? En même temps un peu spécial les parents non ?
     
    Merci de lire cette fiction, à bientôt pour la suite :) 
     
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :