• L'été où ma vie a basculée (chapitre 15)

    L'été où ma vie a basculée (chapitre 15)
     CHAPITRE 15
     
        Le dimanche matin, c'est le moment des adieux. Lorsque j'émerge, Mélinda, qui s'est levée aux aurores, est prête à partir. Elle a tout rangé dans sa voiture. En voyant cela, j'en ai les larmes aux yeux. Aussitôt elle le remarque et vient me réconforter. Une fois que je suis prête, soit vers 9h30, nous allons toutes les deux à la plage. Elle me dit qu'elle espère pouvoir revenir au moins une fois pour quelques jours. Je sais bien que ça ne va pas être facile pour elle car elle habite loin. Je sais aussi que la semaine prochaine, elle travaille beaucoup et qu'elle sera difficile à joindre. Deux heure splus tard, après avoir lézardé sur la plage, nous nous décidons à rentrer. Au passage, nous croisons Mario puis Florent. Nous rigolons tous les quatre en chemin. Mais en arrivant devant ma toile, et donc l'emplacement de Mélinda, une mauvaise nouvelle m'attend. Mes parents sont rentrés. En même temps ils m'avaient prévenue. Curieusement, les retrouvailles se passent sans heurts. Mélinda leur dit bonjour tandis que Mario et Florent restent en retrait. Mélinda prend ensuite Mario par la main et s'éloigne. Florent articule un « je te vois plus tard » silencieux puis s'en va à son tour. Je reste avec mes parents, puis, à midi pile, j'accompagne Mélinda à l'entrée du camping. Elle sort sa voiture et va redonner le badge de la barrière. Elle paye ses 75¤60 pour sa semaine. J'ai les larmes aux yeux lorsqu'elle part. Puis je sens une présence derrière moi, puis des mains autours de ma taille. C'est Florent. Il me chuchote un « je suis toujours là » à l'oreille. Avant de s'éloigner, Mélinda nous lance un « salut les amoureux » accompagné d'un clin d'½il. Je ne lui ai pourtant rien dit. Elle a dû le deviner toute seule qu'on sort ensemble. Alors que la voiture est hors de vue, nous restons un moment tous les deux. Nous sommes bien ainsi. Mais je dois retourner manger avec mes parents. Et Florent aussi. Nous nous séparons un peu avant mon emplacement. Le repas se déroule sans incidents. Dans l'après-midi, mes parents se réinstallent tranquillement, tandis que je lis à l'ombre de la tente dans le fauteuil de camping. Je trouve que pour les semaines qu'il nous reste ici, ils n'ont pas pris grand chose ...

    J'allais apprendre deux jours plus tard pourquoi ils avaient si peu d'affaires ...

    En fin de journée, je vais à la plage. Il fait encore très chaud et il y a un monde fou dans l'eau. J'y vais moi aussi. Mon chéri me retrouve dans l'eau. J'avoue avoir la trouille que mes parents nous voient ensemble, mais j'apprécie tout de même ce petit moment de bonheur. Vers 19 heures, je rentre au camping pour prendre ma douche et faire mo shampooing. Il y a du monde à attendre, comme toujours lorsqu'il fait beau et aussi chaud. Comme de par hasard, il faut que je supporte les trois abrutis et leurs réflexions débiles ! Je peux vous assurer que dans ses moments là on trouve vraiment el temps long ! Je suis soulagée lorsque mon tour arrive. Pendant le diner, mes parents me parlent de ma jumelle comme si nous en avions déjà parlé ensemble. Mais je ne leur révèle rien du tout. À la fin du repas, tout de même, je leur annonce que Maëlle, je la connais mieux qu'ils ne le pensent et même mieux qu'eux. Ils sont estomaqués. Ma maman me dit que c'est impossible vu les recherches qu'ils ont faites durant la semaine. Je leur explique alors que c'est ma meilleure amie de la patinoire. Ils m'annoncent alors que je peux faire ce que je veux de ma semaine, sauf le mardi après-midi et le mercredi après-midi où je dois absolument rester à la tente pour discuter avec eux. J'acquiesce puis leur dit que je vais faire un petit tour sur les dunes. Je sors de la toile de tente puis appelle mon chéri pour lui dire que je l'attends sur la dune. Nous marchons ensuite tous les deux sur le sable. Il me demande comment ça se passe avec mes parents. Je lui réponds que ça va mais que je sens qu'ils me cachent encore des choses. Il est inquiet pour moi. Je le rassure et lui dit que je n'ai que mes après-midi de mardi et mercredi de pris. Il semble un peu rassuré. Nous nous quittons peu après. Il est 22h30 lorsque je me couche, après avoir envoyé un message à Maëlle et un autre à Sophie, Kevin, Débora et Morgane.


    Le petit mot de l'auteure :
    - Votre avis sur cette dernière partie du chapitre ? 
    - Le départ de Mélinda ?
    - Mélinda qui a compris toute seule que Camille et Florent sortent ensemble ?
    - Le retour des parents de Camille et la relation entre Camille et ses parents ?
    - La fin avec Florent qui s'inquiète pour sa chérie ? Il est vraiment adorable ! 

    Et voici le troisième chapitre fini ! J'espère qu'il vous a plu :) Dans le chapitre suivant, encore des moments Florent-Camille, des révélations de la part des parents de Camille, l'arrivée de Maëlle, encore les imbéciles qui s'en prennent à Camille, de nouveaux personnages seront évoqués, une surprise de prépare pour Camille ....
    En espérant vous donner envie de lire la suite :) 


    Merci encore à vous de lire cette fiction :) 



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :