• Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 9 - partie 6)

    Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 9 - partie 6)
     
     
    [[...] Violette court vers la chambre de son chéri.

    -  Ils vont faire un concert de sanglots, chuchote Cassandre à son chéri en guise d'explication. Quentin est inconsolable depuis le diner, ajoute-t-elle.
    Ils montent eux aussi et s'enferment dans la chambre de Cassandre. Ils discutent jusque tard dans la nuit avant de s'endormir, épuisés par les évènements survenus ces derniers jours.]
     
     
     
     
    Trois semaines plus tard, c'est l'anniversaire de Quentin. Étant né à la fin du mois d'avril et son anniversaire tombant un mardi, il ne peut le fêter le jour même. Du coup il décide de faire une soirée chez lui le vendredi soir. La soirée se déroule sans encombre entre le salon et la terrasse puisqu'il fait une douceur remarquable pour un début mai. Tous ses amis du lycée repartent le soir même ou plutôt dans la nuit, aux alentours de deux heures du matin. Quentin est le plus heureux du monde, sa Violette chérie dans ses bras, ils montent se coucher. Ou plutôt ils montent dans la chambre de Quentin. Ils préfèrent le sport de chambre au sommeil. Les petits coquins ! Ils s'endorment vers 5 heures, épuisés. Le lendemain, tous sont fatigués de la veille. Quentin reste tranquillement dans sa chambre avec sa copine. Pendant ce temps, Cassandre et Enzo vont se préparer à manger puis décident de regarder un dvd. Ils ne font pas de bruit car Quentin leur a dit que Violette dort encore. Vers 14h15, Quentin et Violette se chuchotent des mots doux dans la chambre et même plus. Cassandre et Enzo sont enlacés dans le canapé, captivés par le film qu'ils regardent. Aucun d'entre eux n'entend la voiture qui vient de se garer devant la maison, ni les clés qui tournent dans la serrure et encore maison la porte d'entrée qui s'ouvre. La porte du salon n'étant pas fermée, en entrant, la première chose qu'il voit c'est Enzo et Cassandre tendrement enlacé sur le canapé. En plus, Enzo a passé sa main sous le tee-shirt de sa chérie tandis qu'elle a sa tête contre l'épaule de son mec.
    -          Non mais j'hallucine, s'exclame Nathaniel. Enzo tu dégages !
    -          Nathaniel ne t'énerve pas on a rien fait de mal, j'en ai marre que tu gueules tout le temps pour un rien ! déclare Cassandre à l'attention de son grand-frère.
    -          T'appelle ça rien toi ?
    -          Bah oui j'appelle ça rien par rapport à toutes les conneries que d'autres jeunes peuvent faire. Et puis j'ai bientôt 19 ans et t'es pas mon père alors tu arrêtes de me dire ce que je dois faire ou pas !, s'emporte Cassandre.
    -          Tu ne me parles pas ainsi Cassandre !
    -          Je te parle comme je veux ! réplique Nathaniel en criant pour couvrir la vois de sa frangine.
    -          Non !
    -          Si !
    -          Non !
    Au moment où Cassandre allait frapper son frère dans un excès de colère, Enzo l'en empêche en passant ses bras autours de sa taille pour la faire reculer.
    -          Cass, ne fais pas ça tu vas le regretter après, lui chuchote Enzo avec douceur.
    -          Ah ça non je ne regretterais rien tant qu'il se comportera comme ça ! Après Pauline et Quentin, il n'a toujours pas compris, il recommence avec moi !
    -          Parce que t'es au courant de ce qui s'est passé l'autre jour ?, demande Nathaniel à sa sœur.
    -          On était enfermé dans la chambre d'Enzo à l'étage, déclare Cassandre.
    -          Si j'avais su je n'aurais pas écouté Ruben je serais monté !, répond Nathaniel en serrant les dents.
    Puis ils recommencent à crier.
    -          Calmez-vous ! Hurle Enzo pour couvrir leurs voix.
    -          Enzo je t'ai dis de dégager, s'emporte Nathaniel.
    -          Et moi je te dis que je ne décollerais pas d'ici !
    -          Arrête on dirait ton frère là !
    -          Et alors ? Il a raison tu ne tournes pas rond depuis que t'es revenu !
    -          Et alors t'as peur pour ta copine ?
    Enzo ne préfère pas répondre. Oui il a peur pour Cassandre mais aussi pour sa sœur qui est à l'étage avec Quentin et aussi pour Quentin. Car ce dernier a promis à Pauline de ne pas fuguer sauf si Nathaniel s'en prend encore une fois à elle ou Cassandre. Il attrape Cassandre par le bras pour sortir de la maison, tout en attrapant les clés de sa chérie car il se doute que Nathaniel va fermer derrière eux. Il a raison c'est ce qu'il fait. Nathaniel monte à l'étage et ouvre doucement la porte de la chambre de Quentin. Il pensait le trouver endormi et le réveiller. En réalité, en ouvrant la porte il découvre un tout autre spectacle. Quentin et Violette tendrement enlacé, à moitié nus.
    -          Quentin ! C'est quoi ce bordel !
    -          Oh, ne gueule pas si fort, grogne Quentin, on n'est pas réveillés.
    -          M'en fou, si vous n'aviez pas fait des galipettes toute la nuit vous seriez réveillez ! Non mais je rêve ! T'as que 18 ans et Violette n'en parlons même pas ! C'est Ruben qui va être content d'apprendre ça, dit-il en s'adressant à Violette.
    -          Tu ne lui parle pas comme ça !, s'emporte Quentin.
    -          Je fais ce que je veux et je veux qu'elle dégage. Donc elle va dégager de gré ou de force !, hurle Nathaniel hors de lui.
    Violette se terre sous la couette, tandis que Quentin se lève et se place face à son frère près à le frapper s'il décide de toucher à Violette. Au même moment, Enzo qui se doutait de la tournure que prendraient les évènements rentre discrètement dans la maison suivi de Cassandre. Il attend, dans le haut de l'escalier, le bon moment pour intervenir.  Dans la chambre, Quentin et Nathaniel se crient toujours dessus. Violette essaye de prévenir Ruben, Pauline, Enzo et Cassandre, pour qu'ils viennent la sortir de là. Mais personne ne lui répond. Elle laisse alors des sms à Ruben en espérant qu'il les lise, puis à Enzo. Heureusement que ce dernier à coupé le son de son portable sinon ils seraient découvert, lui et Cassandre. Au même moment dans la chambre, Nathaniel bouscule Quentin et parvient à arracher la couette sous laquelle est cachée Violette entrain d'appeler à l'aide.
    -          Ne la touche pas, hurle Quentin à l'attention de son frère, ou je me barre avec elle et tu ne nous reverras plus jamais.
    Voyant que son frère s'approche de Violette, Quentin lui saute dessus et commence à le taper pour pas qu'il touche à Violette. Mais Nathaniel réussit à se débarrasser de lui et attrape Violette par la main en se moquant d'elle lorsqu'il voit qu'elle essaye d'appeler au secours avec son téléphone.
    -          Ne touche pas à ma sœur !, s'égosille Enzo en apparaissant à la porte de la chambre.
    Nathaniel lâche Violette qui retombe sur le lit et se recache aussitôt sous la couette. Enzo s'approche d'elle tandis que Cassandre raisonne Quentin pour ne pas qu'il décide de partir. Sauf que Nathaniel est incontrôlable ! Il s'en prend à Enzo. Du coup Quentin s'interpose pour défendre son pote. Paniquée Cassandre appelle Pauline en priant pour qu'elle décroche. Violette elle ne voit rien, cachée sous la couette.
    -          Allo Pauline c'est moi.
    -          Oui Cass pourquoi tu as essayé de m'appelé et Violette aussi.
    -          Rapplique de suite à la maison et surtout avec Ruben !!
    Elles raccrochent. Sept minutes plus tard et pas une de plus, Ruben et Pauline arrivent. Vu le bruit qu'il y a à l'étage, Cassandre n'a rien besoin de leur expliquer. Au même moment dans la chambre, Enzo et Quentin s'adressent en même temps à Violette qui est toujours cachée sous la couette sur le lit de Quentin.
    -          Violette, sors va dans la chambre de Cass !
    En d'autres circonstances ils auraient rit d'avoir parlé en même temps pour dire exactement la même chose. Violette exécute et croise son frère dans le couloir. Elle veut lui parler mais Pauline et Cassandre l'en empêche et la conduise dans la chambre de la plus jeune des sœurs. Pendant ce temps Ruben essaye de calmer Nathaniel alors qu'Enzo et Quentin tentent de continuer de se défendre. Mais depuis le temps qu'ils se battent ils commencent à faiblir et Nathaniel n'écoute absolument pas Ruben. Pauline panique en voyant cela. Elle retourne dans la chambre de sa sœur. Alors qu'elle explique à Cassandre ce qu'elle a vu, cette dernière attrape son téléphone et compose un numéro, les mains tremblantes.
    -          Allo, Jordan ?
    -          Salut Cass, c'est quoi cette voix ? il se passe quoi ?
    -          Ne pose pas de question et ramène-toi le plus vite possible chez moi avec Adrien.
    Elle raccroche puis se tourne vers Violette qui est toujours en petite culotte roulée en boule dans la couette de Quentin.
    -          Viens Violette, lui dit doucement Cassandre.
    Elle ouvre son placard qui regorge de vêtements.
    -          Choisi ce qu'il te plait avant de pouvoir récupérer tes affaires.
    -          Je peux attendre là sinon et personne ne me verra, répond Violette gênée.
    -          Violette, je suppose que tu n'as pas envie qu'Adrien et Jordan te voient comme ça ? et vu que je les ai appelé car tes frères et Quentin n'arrivent pas à calmer Nathaniel ...
    -          Ok je choisi !
    Au même moment, Adrien et Jordan arrivent et comprennent directement où aller en entendant le bruit à l'étage. Mais lorsqu'ils découvrent que Ruben et Enzo sont là aussi et qu'ils n'arrivent pas à maîtriser Nathaniel ils craignent eux aussi de ne pas y arriver. En les voyant arriver, Enzo et Quentin remercient intérieurement Cassandre. Dix minutes plus tard, Nathaniel est enfin calmé. Ruben l'a conduit dans sa chambre pour qu'ils discutent tranquillement. Surtout que la violence ne ressemble absolument pas à son ami et ça l'inquiète. Nathaniel lui explique qu'en arrivant il a découvert Enzo et Cassandre enlacé dans le salon en train de regarder un film, qu'il a pété un plomb comme lorsque quelques semaines plus tôt il les a découvert lui et Pauline. Puis Quentin et Violette. Et ensuite il raconte à son meilleur pote qu'il est monté à l'étage pour voir Quentin et qu'il a découvert son petit frère et Violette enlacés et très peu vêtus. Et c'est là qu'il a commencé à déraillé. Nathaniel lui explique qu'ensuite Enzo et Cassandre qui étaient sortis sont revenus et qu'Enzo a commencé à soutenir Quentin et Violette.
    -          Nath', c'est complètement démesuré ta réaction !, s'insurge Ruben.
    -          Un peu je te l'accorde, complètement je ne crois pas. Je protège ma petite sœur et en ce qui concerne Quentin et Violette je ne comprends pas comment tu fais pour ne pas en vouloir à mon frère.
    -          C'est pourtant simple, pour faire ce genre de conneries, il faut être deux. Donc je ne vois pas pourquoi j'en voudrais à Quentin. S'ils font des conneries c'est que ma sœur le veut bien. Et Quentin ce n'est pas Adrien, il est plus sage. Ça serait Adrien ou Jordan, bien que je les apprécie, je ne serais pas aussi serein.
    -          Si tu le dis. ... Moi je m'inquiète pour Cassandre.
    -          Eh oh, elle sort avec Enzo pas avec un inconnu complètement fou. Mon frère ce n'est pas un bourreau des cœurs. Et crois-moi à son âge t'étais pire que lui, et beaucoup moins respectueux. Sérieusement Nath', rappelle toi toutes les conneries que t'as faites quand t'avais leur âge, rappelle-toi comment tu traitais les filles, y compris les copines de Pauline alors que tu lui interdisais de s'approcher de nous. D'ailleurs si elle le savait ça n'arrangerait pas ton cas.
    -          Ruben, ne lui dit pas.
    -          Eh, je ne suis pas fou. Par contre je sais que t'es plus comme ça ou alors tu le caches bien. Mais y a un truc qui me dérange dans ta réaction c'est que tu as employé la violence. Ça te ressemble pas mon pote.
    Voyant que Nathaniel ne répond pas, il continue.
    -          Ah et puis puisqu'on est sur ce sujet-là, ... c'est quoi cette histoire d'animatrice ?, demande Ruben avec un regard malicieux.
    Pendant ce temps, Adrien et Jordan se moquent de Violette qui est encore toute tremblante. Ils veulent savoir ce qui s'est passé. Cassandre et Pauline restent silencieuses pour protéger Violette et Quentin. Ce dernier sort justement de sa chambre où il était resté discuter avec Enzo. Pourquoi ? Parce qu'Enzo a remarqué que sa petite sœur était enroulée dans la couette lorsqu'elle est sortie. Quentin baisse la tête, Enzo devine que ses pensées sont justes. Il rassure son ami en lui disant qu'il s'en fiche du moment qu'il ne force pas sa sœur. Quentin est soulagé. Ils sortent de la chambre.
    -          Violette ça va ?, lui demande Enzo en la serrant dans ses bras.
    -          C'est bon Enzo, ça va aller, répond Violette d'une toute petite voix.
    Il laisse sa sœur qui se jette dans les bras de Quentin. Enzo lui, chuchote à l'oreille de Cassandre un merci pour avoir appelé Ruben puis Jordan et Adrien.
    -          De rien, mon amour.
    -          Bon c'est fini les tourtereaux, lance Adrien agacé.
    Pauline s'éclipse. L'attitude de son grand-frère l'inquiète et elle espère que Ruben saura le calmer. Quentin remercie Adrien et Jordan et Enzo. Les quatre garçons vont discuter dans la chambre de Quentin. Violette et Cassandre restent dans la chambre de Cassandre. Elles discutent tranquillement. Mine de rien, au détour d'une conversation, Cassandre essaye de savoir si Quentin n'as pas un peu forcé Violette car ce qui s'est passé l'étonne connaissant le caractère de Violette.
    -          Cassandre ! Pourquoi tu dis ça ?
    -          Parce que ça ne ressemble pas à la Violette que je connais. Après, tant mieux si je me trompe. Et puis je sais que Quentin n'est pas comme ça, mais on ne sait jamais. C'est un mec, et tous les mecs ont du mal à résister à leurs pulsions ...
    -          Rassure-toi Cassandre, Quentin est adorable avec moi. Il ne m'a jamais forcé à faire quoi que ce soit alors que je n'avais pas envie. Après c'est vrai que ça peut surprendre les gens mais j'ai bien un petit caractère audacieux, mais je le cache.
    Au même moment, les quatre amis sortent de la chambre de Quentin. Enzo frappe à la porte de la chambre ou sont les deux filles.
    -          Cass ?
    -          Défense d'entrer, conversation privée et interdite aux mecs ! lance Cassandre d'une voix moqueuse.
    -          Cass ?, insiste Enzo.
    -          Laisse tomber mon pote, lui conseille Quentin, quand elle dit ça crois moi c'est même pas la peine d'insister.
    -          Fait ce que je dis, pas ce que je fais, n'est-ce pas Quentin ?, lui dit Cassandre au travers de la porte.
    -          Cassandre, t'es vache, intervient Violette ; ce qui fait rire les garçons.
    -          Écoute un peu ma sœur, dit Enzo.
    -          Ma chère Violette, continue Cassandre imperturbable, si tu es aussi gentille que ça tu vas te faire marcher sur les pieds. Les mecs c'est comme des animaux faut les dompter !
    -          Oh Cass pitié ! lancent les quatre garçons en même temps.
    -          Ne les écoute pas, continue cette dernière à l'attention de Violette. Crois-moi, si tu ne les dompte pas ils vont te faire souffrir aussi bien tes frères que Quentin. Et puis essaye de leur tenir tête un peu avec un peu d'audace, dit-elle en lui faisant un clin d'œil, tu verras qu'ils vont être surpris et j'en connais un qui va se vexer comme un pou avant d'être enfin agréable avec toi, continue-t-elle à voix basse, en pensant à Adrien.
    -          D'accord, merci pour les conseils, lui dit Violette.
    -          Purée Cass tu lui as dit quoi ? lancent à l'unisson Enzo et Quentin.
    -          Rien de bien méchant, juste de quoi se défendre face à des gens de votre espèce, répond Cassandre en riant.
    Les garçons essayent d'ouvrir la porte mais Cassandre avait tout prévu et elle avait fermé à clé.
    -          Cass, t'as fait quoi à ma petite sœur innocente ?, l'interroge Enzo inquiet.
    -          Rien du tout mon chéri ne t'inquiète pas.
    -          Sérieusement Cassandre, tu lui as dit quoi à ma petite Violette chérie dont l'innocence fait son charme ?, renchérit Quentin.
    -          Oh Quentin tu te calme mon pote, tu parles de ma sœur là, ne l'oublie pas, lance Enzo d'un ton protecteur qui fait rire les deux filles.
    -          Enzo, Quentin, arrêtez de mettre Violette et innocence dans la même phrase par pitié sinon je ne vais plus pouvoir m'arrêter de rire. Sérieusement, il était grand temps que quelqu'un la mette en garde parce que franchement vivre avec que des frères, moi je ne pourrais pas. Trop de testostérone dans l'air.
    -          Bien parlé petite sœur, intervient Pauline depuis sa chambre.
    -          Oh Pauline tu ne vas pas t'y mettre non plus, la supplie Quentin, y en a marre des propos féministes là.
    -          Bien dit, renchérissent en même temps Adrien et Jordan.
    -          Pas faux, t'as raison mon pote, rajoute Enzo. Cass tu ouvres la porte maintenant s'il te plait ?
    -          Pas encore mon amour.
    Alors que les garçons soupirent, Cassandre et Violette explosent de rire.
    -          Changez de surnom peut-être qu'elle ouvrira, lance Jordan.
    -          Pas con, ça, relève Adrien, peut-être qu'avec Cassou ça marchera mieux, dit-il avant d'exploser de rire avec Jordan.
    -          JORDAN ! ADRIEN ! Je vous entends !
    -          Vous êtes chiantes les filles, disent en même temps Quentin et Enzo.
    -          On sait, répond Violette en riant.
    -          Oh purée Vio ne te mets pas à parler comme Cass, pitié, lance Enzo en riant.
    -          Faut voir, répond Violette, si ça t'énerve tant que ça je pourrais bien continuer.
    -          Vio, pitié.
    -          Désolé Enzo, mais je crois que je vais continuer rien que pour vous faire enrager toi et Ruben.
    -          Allez, on est gentilles, on va ouvrir, lance Cassandre.
    En ouvrant la porte, elle dit à Violette que c'est pas compliqué de leur tenir tête.
    -          T'as raison. Merci Cassandre.
    Adrien et Jordan s'en vont. Quentin embarque Violette dans sa chambre. Ils se dévorent du regard. En voyant ça Cassandre se dit que Violette a bel et bien changée. Enzo s'approche de sa chérie et lui chuchote que sa vengeance sera terrible.
    -          J'aime tes vengeances mon ange, lui murmure Cassandre en refermant la porte derrière eux.
    Pendant ce temps, Ruben et Nathaniel ont beaucoup discuté. Ce dernier s'est excusé d'avoir mal réagit aux derniers évènements. Ruben a accepté ses excuses. Puis ils ont parlé de la fameuse animatrice dont parlait Pauline. Nathaniel avoue avoir regardé le dossier de cette dernière et confirme à Ruben que Pauline a raison, qu'elle a son âge. Il assure à son pote qu'elle était déjà là avant qu'il ne soit directeur et qu'il ne savait pas son âge avant que Pauline en parle l'autre jour.
    -          Je ne voulais pas croire ma sœur, avoue Nathaniel, alors j'ai été voir le lendemain au boulot dans le dossier des animateurs et j'en ai ressorti sa fiche. Elle est bien née 92 comme ma frangine. Elle est née en janvier.
    -          Et ta sœur, elle a raison ou pas ?
    -          De quoi ?
    -          Que tu la dragues ouvertement ?
    -          Bah je la taquine pas plus que d'autres.
    -          Elle te plait ?
    -          Je ne sais pas trop. J'avoue que la différence d'âge, ...
    -          Ça te gênait pas quand on avait 19 piges de te taper les copines de ta sœur.
    -          J'avoue mais elles étaient méga bonnes aussi.
    -          On est d'accord, de pures bombes, et surement très bonnes au lit.
    -          Ça je ne te le fait pas dire mon pote, t'aurais dû essayer.
    -          J'avais plus de dignité que toi et plus de respect envers les filles.
    -          Pas faux, avec le temps je me dis que j'étais un parfait connard et je me demande bien ce qu'elles avaient à toutes me vénérer.
    -          Ça, ça restera un mystère. Alors ton animatrice elle est comment ?
    -          Canon.
    -          Fonce mec si elle te plait.
    -          Y a un truc qui me gêne quand même ...
    -          Ne me dit pas l'âge !
    -          Non, pas du tout.
    -          Quoi alors ?
    -          Elle s'entend hyper bien avec Pauline. Elles passent leur temps ensemble quand Pauline bosse au centre de loisirs. Et je suis sûre que si Pauline a remarqué c'est parce qu'elle lui en a parlé.
    -          Qui elle ? Dis-moi son prénom.
    -          Mélody.
    -          Joli prénom.
    -          Ouais, répond Nathaniel des cœurs dans les yeux.
    -          T'es amoureux mon pote.
    -          Je reconnais qu'elle ne me laisse pas indifférent. Et puis quand Pauline bosse je fais gaffe pour ne rien laisser paraître. Ces jours là je ne fais pas attention à Mélody pour ne pas que Pauline ne s'en rende compte. Alors l'autre jour quand elle m'a sorti ça, ça m'a surpris.
    -          Eh mon pote, ta sœur elle te connaît. Et puis si comme tu dis elle s'entend bien avec elle. Si elles en ont parlé toutes les deux après Pauline elle aura encore plus fait attention à ton comportement.
    -          Pas faux. Et puis y a un autre truc qui me gêne.
    -          Quoi ?
    -          Mélody ne sait pas que Pauline c'est ma frangine. Au boulot personne ne le sait. Heureusement que Pauline ne vient plus beaucoup.
    -          Tiens en parlant du loup, y a des pas qui se rapprochent et je suis certain que c'est Pauline.
    -          Encore entrain de discuter, lance Pauline en ouvrant la porte.
    -          Je m'en doutais que c'étais toi mon amour, répond Ruben en se levant pour embrasser sa chérie.
    -          Bah oui, y a pas que les filles qui sont pipelettes, répond Nathaniel en souriant.
    -          Contente de voir ton sourire à nouveau Nath', lui répond Pauline, Cassandre ?, appelle-t-elle.
    -          J'arrive, crie cette dernière depuis sa chambre avant d'arriver deux minutes plus tard.
    -          Oui Pauline pourquoi tu m'appelles ?
    -          Pour que tu leurs refasses un petit discours comme t'as sortis à Quentin et Enzo tout à l'heure, ces deux machos en ont besoins, explique Pauline en souriant, ils se moquent de nous en disant qu'on est pipelettes nous les filles. Mais on est d'accord ils ne sont pas mieux.
    -          On est d'accord, répond Cassandre avant de refaire son petit discours.
    Alors qu'elle rit avec Pauline, Cassandre sent une présence derrière elle. Elle se retourne et découvre Enzo et Quentin, qui n'osent même pas défendre les deux autres mecs. Elle rit encore plus. Et au moment où Ruben allait sortir une réplique à Cassandre, c'est Violette qui reprend la petite démonstration de Cassandre. Alors là, ça lui cloue le bec à Ruben. Il reste scotché en écoutant sa petite sœur.
    -          Ferme la bouche mon amour, tu vas gober les mouches, lui lance Pauline en riant.
    -          Tu peux remercier Cassandre, pour avoir métamorphosé Violette, lui explique Enzo.
    Les trois filles explosent de rire alors que les quatre garçons soupirent.  Finalement la journée se termine bien, malgré le début plus que houleux.
     
     
    LE PETIT MOT DE L'AUTEUR :

    Et voilà pour l'avant dernière partie de ce 9ème et avant dernier chapitre de la fiction. La fin approche mes petits chou d'amour. Encore de l'action dans cette partie.
     
    Qu'avez-vous pensé de :
    - l'anniversaire de Quentin ? un peu court, je vous l'accorde :/
    - le lendemain ? l'arrivée de Nathaniel, sa réaction face à Enzo et Cassandre ? Enzo qui défend sa chérie ?
    - Nathaniel qui découvre Quentin et Violette quasi nu dans le lit  et sa réaction disproportionnée ?
    - l'intervention d'Enzo dans la dispute, puis de Ruben, puis de Jordan et Adrien ?
    - la conversation Cassandre-Violette avec les garçons de l'autre côté de la porte ?
    - et la fin du chapitre ? comique non ?
     
    Dans la fin de ce 9ème chapitre, vous allez découvrir la fin de leur année scolaire, un chapitre calme, une sorte de transition avant le dernier chapitre de la fiction.
     
    Et pour ne pas vous quitter trop tôt, je vous annonce que le dernier chapitre sera divisé en trois parties et qu'il sera suivi d'un épilogue.
     
     
    Merci de lire la fiction 

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :