• Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 9 - partie 1)

     

    Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 9 - partie 1)

     

    [[...] Ils montent eux aussi à l'étage, dans la chambre de Cassandre. Le reste des vacances passe très vite. La semaine de la rentrée, c'est examen pour tout le monde, partiels pour les uns, bac blanc pour les autres.]

     

    Février 2013.
    Un mois plus tard, les résultats tombent. Aucun souci à l'horizon ! Cassandre obtient une moyenne de 16.83 pour son semestre, un miracle en fac. Enzo, lui récolte un 16.08 pour son semestre et Jordan un 15.78. Que des notes excellentes pour un semestre de fac. Adrien obtient lui une moyenne de 14.56 pour son bac blanc, Quentin 15.63, et Violette 17.89 pour son trimestre. Cependant, si tous ont de bons résultats, il ne faut pas relâcher le rythme sinon les notes risquent fort de chuter. En se plongeant dans son travail scolaire, Adrien arrive à oublier Ambre. Suivant les conseils d'Enzo, il passe moins de temps à draguer les filles. Du coup, Violette le supporte un peu plus, et ça évite à Quentin de choisir entre sa copine ou son meilleur pote. Quentin est heureux de ne plus avoir à choisir, et les trois jeunes deviennent presque inséparables. Là seule ombre au tableau c'est les insultes que Violette reçoit régulièrement de la part des pétasses du lycée qui ne comprennent pas comment Quentin peut sortir avec une fille « qui a aussi peu d'intérêt et qui est aussi laide » comme elles disent. Violette fait comme si ça lui passait au dessus mais Quentin se rend bien compte que ça l'affecte plus qu'elle ne le laisse paraître. Pendant les vacances d'hiver qui ont lieu la dernière semaine de février et la première semaine de mars pour les lycéens tandis que les étudiants n'ont que la deuxième semaine, Quentin et Enzo, avec l'aide des autres organisent une soirée surprise pour l'anniversaire de Violette. Pour qu'elle ne se rende compte de rien, Enzo et Ruben l'emmènent toute la journée avec eux à Auray. Le matin, ils commencent par un cinéma, puis ils vont faire du shopping, avant d'aller manger dans une crêperie. Violette apprécie à fond la journée et ne se doute de rien. Ça lui fait tellement plaisir d'être avec ses frères qui la chouchoute comme quand elle était plus petite. En début d'après midi, ils continuent leur shopping. Ruben dit alors à sa frangine de choisir la robe qu'elle veut, qu'il lui offre. Il ne lui précise pas que c'est pour la soirée surprise. Violette ne percute pas que cela pourrait avoir un lien avec son anniversaire, surtout que Ruben et Enzo, tout comme leur mère, ont déjà offert les cadeaux ce matin au réveil. Violette choisit une robe de couleur chocolat avec de la dentelle vert anis, assortie à ses yeux. Lorsqu'elle sort de la cabine d'essayage, Enzo et Ruben sont époustouflés. Ils se regardent et pensent tous les deux à la même chose, il y en a un qui va tomber raide quand il va la voir tellement elle est ravissante. Pour finir l'après-midi, ils vont au bowling. Lorsqu'ils rentrent à Locmariaquer il est presque 19 heures. Enzo, ne voulant pas que Violette se doute de quelque chose si près du but, demande à son frère de le laisser devant chez Jordan et prétexte qu'il lui avait promis de venir le voir. Ruben le dépose puis il file chez Pauline. Lorsqu'elle se rend compte, où elle est Violette ne comprend plus rien. Ruben la regarde avec un grand sourire, remerciant la naïveté de sa petite sœur sans quoi elle aurait déjà tout compris ce qui se prépare. Elle descend de la voiture au moment où Cassandre ouvre la porte.
    -          Salut Cassandre, lance Ruben joyeux.
    -          Salut, répond la concernée à leur attention en comprenant par le ton de Ruben que Violette ne se doute de rien.
    -          Salut, Cass, dit Violette. Ruben, poursuit-elle à l'attention de son frangin, pourquoi on est ici ?
    -          Parce que ce soir, tu mets ta belle robe de cette après-midi et parce qu'il n'y a personne de plus doué que ma chère Pauline pour te maquiller, dit-il au moment où Pauline apparait à la porte d'entrée.
    Il rentre tous les quatre dans la maison. Ruben et Pauline s'embrassent pendant que Violette se change dans la chambre de Cassandre. Puis les deux amoureux se préparent eux aussi. Cassandre n'en revient pas lorsqu'elle voit Violette.
    -          Tu es magnifique Violette. Cette robe te va à ravir.
    -          Merci Cassandre.
    Cassandre se dit aussitôt que son frangin va avoir une attaque quand il va la voir. Au même moment Pauline rentre dans la chambre. Lorsqu'elle voit Violette, elle regarde Cassandre et d'un regard lui montre qu'elle pense la même chose.
    -          Violette t'es sublime. Prête pour le maquillage ?
    -          Oui. Mais t'es toute belle toi aussi ce soir.
    -          Eh oui ! C'est la soirée des surprises ! Ruben m'a dit de bien m'habillé alors je l'ai écouté, comme toi, répond Pauline avec un clin d'œil.
    -          Les filles je vous laisse, Enzo m'attend, déclare Cassandre en attrapant un sac avec ses affaires pour se changer chez Enzo. Bonne soirée, dit-elle en sortant de sa chambre.
    -          Merci à toi aussi, répondent en cœur Pauline et Violette.
    -          Violette on va dans ma chambre pour le maquillage et puis je vais te coiffer aussi, déclare Pauline.
    Lorsqu'elle descend, Cassandre croise Ruben qui attend que Pauline et Violette soient prêtes. Visiblement il réserve une belle surprise à Pauline car elle ne l'a jamais vu habillé aussi classe.
    -          Waouh ! La classe Ruben, s'exclame-t-elle.
    -          Eh, eh, qu'est-ce que tu crois je ne porte pas que des tenues de maitre nageur non plus, réplique-t-il en rigolant.
    -          Je me doute. J'en connais une qui va avoir une bonne soirée, répond Cassandre en pensant à sa sœur.
    -          Je suis le roi des surprises. Allez file rejoindre Enzo, et dépêche où sinon t'aura pas le temps de te préparer avant que Violette n'arrive.
    -          Ok, j'y go.
    Ruben sourit en la voyant attraper les clés de la voiture de Pauline pour aller encore plus vite.
    -          Tu la préviendras que j'ai pris sa voiture pour aller plus vite, crie Cassandre à Ruben.
    -          Ok.
    Cinq minutes plus tard Cassandre arrive chez Enzo. C'est Quentin qui lui ouvre la porte.
    -          Bah tu n'es pas prête ? lui demande son frère.
    -          Toi non plus.
    -          Mais moi je ne m'appelle pas Cassandre je ne mets pas deux heures à me préparer.
    -          Moi non plus. Et pour ta gouverne, si je ne me suis pas changée, c'est parce que Ruben a eu la bonne idée de préparer une soirée surprise à Pauline et qu'il lui a dit de bien s'habiller. Et Violette a très bien remarqué. Alors si en plus moi je m'étais changée ça faisait cramé. Et pour pouvoir partir j'ai dit que je passais la soirée avec Enzo.
    -          Ah ok. En faite j'ai rien dit, t'as bien joué.
    -          Oh mon amour tu es trop beau, crie Cassandre en voyant Enzo arriver.
    -          Pitié mes oreilles Cass.
    -          Merci ma princesse.
    -          Pff que de mots doux pour une tenue, lance Quentin moqueur.
    Enzo et Cassandre se regardent. Ils pensent tous les deux à la même chose : quand Quentin va voir Violette il va lui aussi être émerveillé.
    -          Ok, on en reparlera, lui lance Cassandre
    Quentin file dans la chambre d'Enzo pour se préparer.
    -          Allez va te changer Cass, dit Enzo en chuchotant dans son oreille, sinon tu vas être en retard. Va dans la chambre de Violette.
    -          Ok. À tout de suite.
    Au fur et à mesure que l'heure approche, des invités arrivent. Quentin redescend rapidement, tandis que Cassandre, elle, prend environ quarante minutes pour se préparer. Lorsqu'elle retourne dans le salon tout le monde est arrivé.
    -          Ma princesse est sublime ce soir, lui murmure à l'oreille Enzo.
    -          Merci mon ange.
    Quelques minutes plus tard, le portable de Quentin sonne. C'est Pauline qui le prévient qu'ils arrivent devant la maison dans trois minutes.
    -          Elle arrive, on éteint les lumières, dicte Quentin.
    Aussitôt le salon est plongé dans le noir. Enzo attend derrière la porte. Dans le salon, tous sont en groupe et Quentin devant au milieu. Enzo ouvre la porte.
    -          Enzo ?! Tu n'es pas avec Cassandre ? demande Violette surprise.
    -          T'inquiète, ta surprise et après je file avec elle, dit-il en mentant pour qu'elle ne se doute de rien.
    -          Ok.
    -          Ma petite sœur est très belle ce soir.
    -          Merci Enzo.
    Ils entrent et quelques secondes après qu'Enzo ait refermé la porte d'entrée, alors que Violette se tourne vers le salon et va pour demander à son frère pourquoi il a éteint la lumière, Enzo passe la main le long du mur discrètement et allume la lumière au moment ou tous les autres crient « surprise » suivit de « Joyeux anniversaire Violette, joyeux anniversaire, ... ». Violette a les larmes aux yeux. Elle n'en revient pas. Elle est trop heureuse. Et alors que tous continuent de chanter, Quentin, lui s'est arrêter. Il reste muet devant la beauté de sa chérie. Enzo et Cassandre se regardent. Prêts à se venger de la moquerie de Quentin. Lorsque Violette avance près de son chéri, il la prend dans ses bras, l'embrasse puis la complimente sur sa tenue.
    -          Tu es sublime ce soir ma belle.
    -          Merci Quentin, répond Violette toute rouge.
    -          Quentin, évite les mots doux en public, répliquent à l'unisson Cassandre et Enzo hilares.
    -          Pourquoi vous riez, demande Violette alors que Quentin a très bien compris.
    -          Parce que tout à l'heure Quentin c'est moqué de nous alors que j'ai appelé Enzo mon amour, explique Cassandre.
    -          Alors j'ai rien dit, en fait c'est Quentin qui est méchant. « Mon amour » c'est mignon, dit Violette.
    Les quatre explosent de rire puis vont avec les autres qui sont déjà au niveau des petites friandises et des boissons. Quelques heures plus tard, la musique est forte, la fête bat son plein. Vers 3h du matin, tous les invites partent les uns après les autres. Cassandre s'apprête, elle aussi à rentrer, mais lorsque son frère la voit, il l'arrête.
    -          Cass, tu ne vas pas conduire quand même ?
    -          Pff, soupire-t-elle avant de répondre. Ne t'inquiète pas Quentin, même si j'ai quasiment rien bu, je n'avais pas l'intention de conduire. Je rentre donc à pied.
    -          Cass ! Il est hors de question que tu rentres à pieds à 3 heures du mat' même si il n'y en a pas pour dix minutes.
    -          Bah mon frangin ne rentre pas ?, demande Cassandre moqueuse.
    Ce dernier n'ose pas répondre, il n'avait pas prévu de rentrer mais de rester dormir avec sa copine. Seulement, vu les évènements des mois passés, il évite de s'incruster et comme il n'a pas pu en parler avec elle avant, il hésite. Heureusement on lui vient en aide.
    -          Ah désolé Cassandre, mais je garde mon chéri avec moi ce soir, s'exclame Violette en passant son bras dans le dos de son chéri.
    Quentin l'embrasse amoureusement avant de regarder sa sœur. Il n'a vraiment pas envie qu'elle rentre seule avec tous les fous qui existent sur terre.
    -          T'inquiète mec, lance Enzo en passant son bras autour de la taille de Cassandre, elle ne va pas rentrer toute seule. On vous laisse la maison les amoureux, poursuit-il en riant avant de refermer la porte de la maison.
    Alors que Cassandre et Enzo rentre main dans la main chez cette dernière, Quentin et Violette sont seuls dans la maison. Ils ferment toutes les portes à clés, ferment les volets et montent se coucher après avoir fini de ranger le salon. Quentin est heureux que sa petite protégée, comme il l'appelle, lui ait demandé de rester. En plus il lit dans son regard un sentiment de sérénité qu'il n'avait pas vu chez elle depuis longtemps. Depuis ce fameux jour de septembre ... Une fois dans la chambre de cette dernière ils s'embrassent fougueusement. L'un comme l'autre ne sont pas adeptes des démonstrations en public et ce soir ils n'ont pu que s'effleurer les lèvres alors ils en profitent, maintenant qu'ils sont seuls. Doucement Quentin la pousse vers le lit, jusqu'à ce qu'elle tombe dessus et qu'il soit au dessus d'elle. Ils se regardent dans les yeux. Incontestablement, il a envie d'aller plus loin. Il lit dans son regard qu'elle aussi, mais il ne peut s'empêcher de la protéger. Elle perçoit son sentiment.
    -          Quentin, chuchote-t-elle.
    -          Oui ma belle ?
    -          S'il te plait ne pose pas la question à laquelle tu penses, le supplie-t-elle en le regardant dans les yeux.
    -          Tu lis dans mes pensées, l'interroge Quentin en riant.
    -          Non dans ton regard mon amour, ...
    -          Et ?
    -          Tu a ce même regard que mes frères quand ils veulent me protéger, mais je suis assez grande pour savoir ce qui se passe dans ma tête et pour savoir ce dont j'ai envie, ...
    -          Et ?, dit-il pour l'inciter à continuer.
    -          J'ai très envie de toi mon amour, susurre-t-elle en se mordant la lèvre inférieure.
    Quentin la regarde dans les yeux. Il se perd dans ses magnifiques yeux verts. Puis il revient à lui.
    -          Quentin qu'est-ce qui t'arrive ? Pourquoi tu me regardes comme ça ?, demande Violette un peu paniquée.
    -          Je suis surpris de t'entendre parler ainsi, on dirait que tu as vidée la réserve de bière de tes frangins, dit-il en riant avant de l'embrasser.
    Violette sourit à son tour, reconnaissant bien que ce n'est pas tous les jours qu'elle exprime aussi clairement ses sentiments. Ils se dévorent du regard. Violette va pour répondre mais il l'en empêche en posant délicatement un doigt sur sa bouche avant de l'embrasser. Puis ses lèvres descendent dans son cou et sur ses épaules, jusque dans son décolleté avant de remonter amoureusement vers ses lèvres. Elle lui rend son baiser, plus heureuse que jamais. Il glisse la main dans le dos de sa chérie, baisse doucement la fermeture de sa robe et décale délicatement les bretelles de la robe, la gauche puis la droite, tout en l'embrassant. Il est si attentionné, Violette se sent bien, elle qui rêvait de ce moment depuis quelque temps déjà. Bientôt ils se retrouvent l'un et l'autre quasiment nus. Leurs langues s'entremêlent. Leurs baisers deviennent plus sauvages alors qu'ils ôtent chacun les derniers tissus qui recouvrent l'autre. S'en suit une torride nuit d'amour qui restera gravé dans la mémoire de l'un comme de l'autre. Dans la chambre de Cassandre, la température est aussi montée d'un cran. Ils sont seuls dans la maison et ont l'envie l'un et l'autre d'en profiter. Cassandre part dans sa salle de d'eau pour se démaquiller coiffer ses cheveux et enfiler sa nuisette pour dormir. Elle entre dans sa chambre alors qu'Enzo est perdu dans ses pensées. Elle passe son bras autours de sa taille et l'embrasse dans le cou puis sur la bouche. Elle qui est si sage ne se reconnait pas. Elle n'arrive pas à décrire ce sentiment qu'elle ressent, mais elle sait que ce n'est pas sa raison qui la commande. Enzo lui rêve de ce moment depuis des années. Il prend le contrôle, lui rend ses baisers avec tendresse tout en la poussant vers le lit jusqu'à ce qu'ils tombent dessus, lui au dessus d'elle. Ils continuent de se dévorer du regard. Puis il passe sa main sur ses épaules, fait glisser les bretelles de sa nuisette l'une après l'autre et couvre le haut de son corps de baisers. Quelques instants plus tard ils ont ôté l'un et l'autre ce qu'il leur restait de vêtements. Ils ont envie l'un de l'autre et lisent ce même désir dans le regard de l'autre. Alors qu'il joue avec les seins de sa chérie, cette dernière prend peur.
    -          Enzo, je ... chuchote-t-elle.
    -          Oui ma princesse ?
    -          Je ne l' ... C'est la première f...
    -          Chut, murmure-t-il au creux de son oreille avant de mettre un doigt sur ses lèvres.
    Il continue la découverte du corps de sa chérie avec ses lèvres, ses doigts et sa langue, tout en gardant son regard plongé dans celui de sa chérie, pour la rassurer. Petit à petit Cassandre se laisse aller, se détend et perd sa timidité pour laisser à nouveau place au désir qui s'invite en elle. À son tour elle couvre son chéri de caresses avec ses lèvres, ses doigts, sa langue. Leurs gémissements s'entremêlent sous les caresses mutuelles. Lorsqu'il la pénètre tout en douceur en faisant des va et vient avec son sexe, Cassandre gémi de plus en plus fort jusqu'au bonheur suprême. Puis Enzo atteint aussi ce moment de plaisir absolu sous les caresses de sa princesse comme il l'appelle. Leur folle nuit d'amour passionnel se poursuit jusqu'au petit matin où épuisés l'un et l'autre ils s'endorment enlacés.
             Le lendemain vers 13 heures, Ruben et Pauline rentrent chez eux. Qu'ont-ils fait de leur soirée ? Où ont-ils passé la nuit ?
     
     
    UN PETIT MOT DE L'AUTEUR :
     
    Voilà pour la première partie du 9ème chapitre, j'espère qu'elle vous a plu.
     
    Votre avis sur :
    - le début du chapitre ?
    - la préparation de l'anniversaire surprise de Violette ?
    - la fin de soirée Quentin-Violette ?
    - la fin de la soirée Enzo-Cassandre ?
    - Ruben et Pauline qui rentrent le lendemain matin, qu'on-t-ils fait ? que va-t-il se passer ?
     
    Réponse dans la seconde partie du chapitre 9 où vous allez découvrir le réveil de Quentin et Violette, celui de Cassandre et Enzo ainsi qu'une discussion mouvementée (je ne vous dis pas entre qui et qui) et à la fin de la partie le début d'un évènement inqualifiable : triste, horrible, inquiétant ? vous me direz tout ça à la fin de la 2ème partie.
     
    Merci à vous de lire ma fiction :)

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :