• Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 8)

     

     
     Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 8.)
     
    [[...] Au même moment Pauline remonte avec le téléphone dans les mains et dit que les gendarmes veulent parler à Nathaniel. Ce dernier attrape le téléphone, et s'enferme dans sa chambre tandis que Pauline embarque Ruben dans sa chambre. Vu que Quentin a emmené sa chérie dans sa chambre, Cassandre et Enzo vont dans la chambre de cette dernière. Tous sont dans un état second, ils ne parlent pas, ne savent pas quoi penser.]
     

     

     
    Décembre 2012.
    Mercredi 5 décembre, le jugement est rendu. Cela fait trois mois que l'horreur a eu lieue. Pendant ces 12 semaines d'attente interminable de procédure, et d'enquête, Ruben avait obtenu la garde provisoire de Violette et d'Enzo, leur mère n'étant toujours pas apte psychologiquement à assurer leur garde. Leur beau-père est condamné à de la prison à perpétuité car il avait déjà un lourd casier judiciaire. Ruben, Enzo et Violette sont outrés lorsqu'ils apprennent cela ! Comme quoi, ça ne se voit pas sur la tête des gens leur passé. Mais imaginez-vous apprendre que vous avez vécu pendant plusieurs années avec un criminel, qui a déjà commis des viols, des vols, des évasions et autres saloperies et qui a réussi à reprendre, on se demande comment, un boulot de commercial dans la même boite que votre mère, et qui plus est à se retrouver dans le même binôme de travail qu'elle. Leur mère, elle, est encore choquée et même si elle peut reprendre le travail, elle ne peut récupérer la responsabilité de ses enfants. Du coup, vu que leur père s'est évaporé dans la nature, enfin il est parti à l'étranger en disant qu'il ne voulait plus entendre parler d'eux, c'est Ruben qui récupère la responsabilité d'Enzo et Violette, bien que ça soit leur mère qui subvienne à leurs besoins car le salaire de Ruben ne suffirait pas. Il obtient également l'autorité sur mineur pour sa petite sœur qui n'a pas ses 18 ans. Cette histoire a troublé toute la bande. Depuis trois mois, Enzo et Cassandre ne se voient plus trop car Enzo console beaucoup sa petite sœur. Ruben et Pauline, eux continuent de se voir, même si c'est moins régulier. En plus Nathaniel ne le sait toujours pas et ça ne facilite pas les choses. Quentin lui est triste et passe du temps avec son meilleur ami pour oublier son chagrin. En effet, même s'il comprend la situation et ne montre pas plus que ça sa tristesse, ça l'affecte beaucoup. Il réconforte du mieux qu'il peut sa chère Violette, mais cette dernière est plus proche de son frère que de lui. Ce qui, vu les évènements des derniers mois peut aisément se comprendre. Après ce qui s'est passé, Ruben et sa mère ont décidé de refaire toute la décoration de la maison, car comme lorsque s'est produit le drame chez Pauline et la fratrie, le mieux pour oublier et vivre correctement c'est de ne plus reconnaître les lieux où ça s'est passé. En plus c'est l'hiver et nos amis qui aiment beaucoup la plage ne peuvent y aller.
     
    Les fêtes de Noël se passent normalement, enfin aussi normalement que possible quand un drame familial s'est produit plus ou moins longtemps avant. Pour le Nouvel An, il y un problème qui se pose. Nathaniel propose à son meilleur ami d'aller ensemble à une soirée sur Auray. Seulement Ruben avait prévu de faire quelque chose avec Pauline. Du coup, encore une fois, le couple met sa relation de côté pour la préserver. Ruben passe donc la soirée avec Nathaniel. Chez les plus jeunes, tout se passe à merveille. C'est Jordan et Adrien qui organisent la soirée chez eux, vu que pour une fois ils ont réussi à avoir l'accord de leurs parents qui sont partis fêter la nouvelle année sous les tropiques. Comme à 23 heures ils n'ont pas encore abusé et qu'ils ont fini leur repas, ils décident d'aller voir le feu d'artifice tiré depuis la plage. Ils déambulent donc vers la plage. Ils sont une petite quinzaine vu qu'Adrien a invité en plus deux filles du lycée (Elodie et Marianna) et que Jordan a invité trois filles de la fac. Plus Ambre, Cassandre, Enzo Violette et Quentin, ça les fait au nombre de douze exactement. Dans le noir, Enzo et Cassandre en profitent pour s'embrasser tendrement en se souhaitant une heureuse année, à l'abri des regards, pensent-ils. Mais deux personnes les ont vus. Qui est-ce ? L'une est ravie et sourie en les voyant, l'autre est déçu de l'apprendre de cette manière là. À la fin du feu d'artifice, ils rentrent tous vers chez Adrien. Sur le chemin, Jordan prend Cassandre à part. Cette dernière jette un regard à Enzo et ce dernier lui rend le même, celui qui veut dire « on est grillés ».
    -          Cass, des amis ça se dit tout ?
    -          Ben oui, quelle question. Disons que pour moi des amis ça ne se cache rien.
    -          Donc j'en déduis que tu m'en veux encore ... qu'on n'est pas redevenus amis.
    -          Non mais tu débloques là Jordan ! Et dire que t'as pas encore bu ...
    -          Cass, t'aurais pu me le dire quand même !
    -          De quoi tu parles Jordan ?, lui demande Cassandre.
    -          Je vous aie vu tout à l'heure, tu sais le feu d'artifice, ça éclaire ...
    -          Ah tu nous as vus, répète Cassandre en prenant une voix innocente. Et alors on ne se cachait pas.
    -          Mais bien sur ! C'est pour ça que vu le temps que je passe avec vous, je vous ai jamais surpris.
    -          On ne se cache pas du tout. D'abord qui te dit que ça fait longtemps qu'on est ensemble ? Et puis je déteste les démonstrations en public, tu devrais t'en rappeler, ...
    -          Oui je m'en rappelle. Mais je suis sûr que vous vous cachiez un peu quand même.
    -          Non, ... enfin pas de toi en tout cas, ajoute-t-elle en soupirant, plus de mon grand-frère.
    Jordan retourne auprès de ses trois amies tandis qu'Enzo reprend la main de sa chérie.
    -          Ça va il ne l'a pas mal pris, souffle Cassandre à son mec.
    -          Ça ne m'inquiétait pas sa réaction, non le plus à craindre c'est Adrien et pire, lorsqu'ils seront tous les deux au courant. Parce que là, prépare-toi à entendre des vannes régulièrement. C'est leur truc préféré.
    -          Au moins je suis prévenue.
    Quelques minutes plus tard, ils arrivent chez les deux frères. Vu que le repas est fini, ils s'installent dans le salon. Bien sur, les sms et appels fusent. Musique à fond, bonbons, alcool, l'ambiance monte vite. À un moment, Jordan, pour faire chier son meilleur ami, décide de changer de musique et met un slow. Cassandre et Enzo lui adressent un regard noir en même temps. Jordan, leur sourie, content de sa blague. Mais avant même qu'Adrien n'aperçoive le nouveau couple, un incident arrive. Lorsque la musique a changée, Violette, qui discutait avec Ambre, a tout de suite cherche Quentin du regard. Incontestablement, elle avait envie de danser avec lui. Lorsqu'il a croisé son regard Quentin a sourit, heureux qu'elle ait envie de danser cette danse avec lui. Mais il a bien remarqué qu'elle était tendue. Et comme il le craignait, à peine deux minutes après le début, Violette est sortie en courant du salon. Quentin a aussitôt dérangé sa frangine et Enzo. Il a demandé à ce dernier d'aller réconforter sa sœur en montrant la porte du salon. Enzo a tout de suite compris et a filé pendant que Quentin, tout en allant changer de musique lançait un regard noir à Jordan. D'ailleurs il ne semblait pas comprendre. Mais lorsque, en même temps, Cassandre et Quentin lui ont dit :
    -          Bravo Jordan, super, t'as fait une belle connerie là.
    Jordan a compris la boulette à laquelle ils faisaient allusion. Mais comme l'alcool n'arrange rien et que Jordan en avait consommé comme tous les autres, il a rejeté la faute sur Quentin.
    -          T'avais qu'à pas dansé le slow avec elle aussi.
    -          Pour ta gouverne Jordan, c'est elle qui m'a proposé qu'on danse et quand je lui ai demandé si elle était sûre elle m'a dit oui. Seulement tu vois elle s'est crue plus forte qu'elle ne l'est et ça prouve que la plaie est encore vive. Et là, Enzo il en a pour au moins une heure pour la réconforter et la rassurer, si ce n'est plus. Et encore c'est dans la mesure où Vio ne décide pas de rentrer pour s'enfermer dans sa chambre.
    -          Quand je pense que t'as fait ça pour nous emmerder et pour qu'Adrien nous remarque, réplique Cassandre d'un ton de reproche.
    Quentin regarde tour à tour sa sœur et son pote. Il n'en croit pas ses oreilles.
    -          Non sérieusement Jordan, dis-moi que j'ai mal entendu, lance Quentin agacé.
    -          Désolé Quentin, je reconnais je n'ai pas réfléchis, pourtant tu m'avais prévenu, avoue Jordan en baissant la tête.
    Pendant ce temps le reste des invités s'amuse, danse. Et dans l'entrée, Enzo tente de convaincre sa sœur de rester, de ne pas rentrer chez eux.
    -          De toute façon, Violette, Maman n'est pas là et Ruben non plus alors si tu rentres, je rentre. Il est hors de question que tu sois toute seule. Tu le sais très bien. Et vu les circonstances je ne propose même pas à Quentin de t'accompagner.
    -          Ce n'est pas de sa faute, c'est moi qui a pensé que j'avais enfin réussi à oublier.
    -          Je sais Vio. Calme-toi. Et reviens avec nous. De toute façon, on ne reste pas dormir et vu l'heure qu'il est...
    -          D'accord.
    Au bout d'une bonne heure, il rentre dans le salon suivi de sa frangine qui va directe s'asseoir sur une chaise. Quelques minutes plus tard, Elodie et Marianna s'en vont, au grand désespoir d'Adrien, qui, avec les effets de l'alcool, n'aurait pas dit non à un plan à trois ! Les trois amies de Jordan rentrent, elles aussi sur Auray, en voiture. Et l'alcool, me direz-vous, c'est sans risque, elles ne boivent pas de boissons alcoolisées. En fin de soirée, vers 4 heures du matin, ils s'installent sur le tapis du salon et décident de faire un « action ou vérité ». Violette refuse de jouer.
    -          Mais jouez sans moi, de toutes façon ce jeu-là, je préfère ne pas y participer, je l'aime pas.
    Ça fait rire Ambre qui est plus qu'éméchée.
    -          Bah viens quand même avec nous ne reste pas à l'écart lui dit gentiment Quentin avec un grand sourire.
    Elle vient donc s'asseoir entre son frère et son mec. Ils jouent pendant une bonne heure. Ils rient tellement qu'ils ne voient pas le temps passer. Lorsque sur une « action », Adrien demande, alors qu'il n'est pas au courant, à Enzo d'embrasser Cassandre, Jordan se mord les lèvres. Il s'en veut pour sa blague qui a mal tourné. Mais le plus drôle, c'est quand, toujours sur une « action », Enzo, pour se venger d'Adrien, lui demande d'embrasser Ambre. Cette dernière a tellement bu et est tellement à fond dans le jeu qu'elle se laisse faire alors qu'elle a toujours répété que jamais elle n'embrasserait Adrien, ni le laisserai poser ses lèvres sur les siennes. Adrien est aux anges. Et quand, histoire de s'amuser un peu, Jordan demande à Ambre d'embrasser Adrien, ils sont tous stupéfait de la voir le faire. Cassandre est prise d'un fou rire terrible, pire que les autres. Comme quoi, l'alcool, ça nous fait faire n'importe quoi ... Vers 5h30, ils décident de rentrer, d'aller se coucher. Finalement, Enzo, Cassandre, Quentin, et Violette décident de tous allez chez Cassandre et Quentin. Ambre rentre avec eux vu qu'elle habite à côté. Lorsqu'ils arrivent, Pauline leur ouvre la porte. Elle est prête à sortir, ça intrigue Cassandre. Alors que les autres se dirigent à l'étage, Cassandre coince sa frangine avant qu'elle ne parte.
    -          Pauline tu vas où ?
    -          Chez Ruben. Tout à l'heure il m'a envoyé un sms en disant qu'il rentrerait au petit matin, alors vu que j'ai les clés et qu'il m'a manqué toute la soirée, je me suis dit que ça serait une bonne surprise de l'attendre dans sa chambre.
    -          Toute la soirée ? Je sais que vous ne deviez pas être ensemble, mais toi t'as fait quoi ?
    -          Bah rien. Je suis restée ici. J'ai été au feu d'artifice. D'ailleurs je t'ai vu embrasser passionnément ton cher Enzo.
    -          C'est de toi qu'on parle Pauline. T'as passé la soirée toute seule ? Pour un nouvel an ?
    -          Ben oui mes potes du BTS ne sont plus dans la région, mes potes du bahut non plus et mes collègues ont toutes fait ça de leur côté. Bon tu m'excuses mais si je n'y vais pas il va être déjà dans sa chambre quand je vais arrivée.
    -          Ah, ah, ah ! Non mais ne me prend pas pour une idiote, lance Cassandre moqueuse à sa sœur, ton cher Ruben t'as manqué, t'as passé la soirée toute seule et tu vas l'attendre dans sa chambre. Telle que je te connais je dirais plutôt dans son lit en dessous sexy ...
    -          Cass !
    -          Ne fais pas la choquée Pauline, avoue que j'ai raison, allez, file.
    -          Ok, t'as pas tord. Toi aussi dors bien, réplique Pauline avec un clin d'œil.
    Pendant ce temps, Enzo et Quentin discutent dans le couloir en haut.
    -          Mec je te fais confiance, tu ne la brusques pas.
    -          Enzo ! Je te rappelle que tout à l'heure c'est elle qui a voulu danser avec moi. Et là elle m'a dit qu'elle veut dormir avec moi parce que sinon elle a peur et ne dort pas bien. Si tu crois que c'est facile pour moi, tu rêves.
    -          T'es sérieux, elle t'a dit ça ?
    -          Tu crois que je prendrais un malin plaisir à plaisanter sur ce sujet ?!, réplique Quentin agacé.
    -          Non, non, excuse-moi, c'est nul d'avoir dit ça. Dire que la psy a dit à Ruben qu'elle va mieux, en réalité je me demande.
    -          Ne t'inquiète pas trop non plus. Elle essaye sans doute de tourner la page. Bonne nuit mec, moi je tombe de fatigue, s'exclame Quentin avant de filer dans sa chambre.
    Lorsqu'il ouvre la porte, sa chérie l'attend allongée sur son lit.
    -          Vio, ma belle tu m'attendais pour t'endormir, lui demande amoureusement Quentin en s'asseyant auprès d'elle.
    -          Exactement, répond Violette toute souriante.
    Ils s'endorment paisiblement l'un dans les bras de l'autre. Le lendemain matin, lorsqu'il se réveille, Enzo se faufile hors du lit sans réveiller sa princesse et file devant la porte de la chambre de Quentin et regarde par le trou de la serrure. Alors qu'il les aperçoit enlacé entrain de dormir sereinement il soupire de soulagement. Visiblement sa frangine n'a pas refait de crise. Alors qu'il va pour retourner se coucher, il sent une présence derrière lui. C'est Cassandre.
    -          Bah alors mon amour, on espionne sa petite sœur ?, demande-t-elle moqueuse.
    -          Je m'inquiète pour elle c'est différent.
    -          Puff, tu sais elle ne craint rien quand elle est avec Quentin. Laisse là respirer un peu. ... Et puis moi je n'ai même pas eu mon bisou au réveil ...
    -          Désolé ma princesse, répond Enzo avant de l'embrasser amoureusement.
    Les deux tourtereaux retournent dans la chambre de Cassandre. Quelques minutes plus tard, c'est Violette qui se réveille. Lorsqu'elle bouge, Quentin ouvre les yeux à son tour et délicatement dépose un baiser sur les lèvres de sa protégée.
    -          Bien dormi ma belle ?
    -          Très bien et toi ?
    -       À tes côtés, comment aurais-je pu mal dormir ..., susurre-t-il avant de glisser un baiser dans le cou de sa protégée.
    -          T'es trop chou.
    Plus tard, vers midi, les deux couples mangent ensemble dans la cuisine. Puis Enzo et Cassandre retournent dans la chambre de Cassandre pour réviser leurs derniers partiels. Quentin et Violette, eux, révisent leur exposé d'italien dans le salon. Au bout d'une bonne heure, ils retournent dans la chambre de Quentin. Enzo et Cassandre qui ont fini, matent un dvd dans le salon. Dans l'après-midi, Adrien frappe à la porte. Cassandre, depuis le salon, dit à son frangin de descendre, qu'il y a quelqu'un pour lui à la porte, car elle a reconnu la voix d'Adrien qui s'impatiente. Puis elle va fermer la porte du salon, pour ne pas qu'Adrien ne la voit avec Enzo. Ensuite elle retourne dans les bras de son chéri sur le canapé. Violette, elle, ne supportant pas Adrien décide de se taper l'incruste dans le salon. Enzo et Cassandre lui font une place sur le canapé. Ils savent l'un comme l'autre pourquoi elle est descendue. Un peu plus tard, alors que les deux copains descendent dans la cuisine pour prendre un goûter, Adrien intrigué par le rire qu'il entend dans le salon, entre ouvre la porte. Il reste planté devant la porte, choqué par ce qu'il voit : Enzo assis entre Cassandre et Violette, avec un bras autours des épaules de la première. Quentin arrive derrière lui. Il se moque de son ami.
    -          Si tu n'étais pas curieux, tu ne serais pas là comme un con.
    -          Parce que toi bien sur tu le savais ?
    -          Ben écoute oui, mais je ne vois pas où est le problème ?
    Éludant la réponse de son meilleur ami, il s'adresse à Enzo.
    -          Depuis quand tu te confies plus à Quentin qu'à moi ou Jordan ?
    -          Me confier ? Je ne vois pas le rapport ... Je l'ai dit à personne, ça s'est découvert au fil du temps.
    -          C'est Jordan qui va être ravi de l'apprendre, réplique Adrien amusé en pensant que ça va bien emmerder Cassandre qu'il en parle à son frère.
    Cassandre hausse les épaules en signe d'indifférence, Quentin rit intérieurement et Enzo se marre sans discrétion. Adrien reste perplexe. Violette qui est restée silencieuse depuis le début décide de se moquer de celui qu'elle déteste.
    -          Adrien, tu savais qu'avec l'alcool, on a des trous de mémoire, des absences et qu'on fait n'importe quoi ?
    Autant au début de sa phrase, les autres rient, à la fin ils craignent le pire. Surtout Quentin qui en plus de savoir pourquoi sa protégée dit ça, sait pourquoi Adrien est venu le voir.
    -          Tiens la gamine qui ose me parler, répond Adrien en espérant cacher son incompréhension.
    -           Fais gaffe à ce que tu dis, disent à l'unisson Enzo et Quentin d'un ton menaçant.
    -          Oh ! Calmez-vous les gars ! ... Elle m'agresse l'autre aussi !
    -          Bah voyons, je t'agresse ! Non mais c'est n'importe quoi !
    -          Je confirme, dit calmement Cassandre.
    -          Adrien ! s'exclame Violette d'une voix cinglante que personne ne lui connait, tellement il l'agace. Si tu n'avais pas autant bu hier, tu n'aurais rien découvert aujourd'hui. D'ailleurs beaucoup de choses ne se seraient pas passées s'il n'y avait pas eu autant d'alcool. Bref ...
    -          Comme quoi, demande Adrien curieux tandis que les autres n'en reviennent pas que Violette ose affronter celui dont elle a la trouille.
    -          Le fait que Jordan mette une certaine musique par exemple, ...
    Quentin, Enzo et Cassandre se regardent, étonnés qu'elle en parle.
    -          Mais aussi, ce qui s'est passé pendant l'action-vérité, enfin là par contre, je ne déplore le fait qu'il y avait de l'alcool car c'était trop drôle, même pour moi qui n'avais plus trop la tête à m'amuser.
    -          Et je peux savoir ce qui était si drôle ?
    -          Je pense qu'on va attendre la personne qui se trouve derrière la porte, répond Quentin qui a vu Ambre passé devant la fenêtre.
    En effet, la sonnette se fait entendre au même moment. Il va ouvrir.
    -          Eh bah, y a du monde ici !
    -          En effet, répond Adrien, et personne ne veut me dire ce qui s'est passé hier soir et dont je ne me rappelle plus. Tout ce que je sais c'est qu'ils ont rit.
    -          Ah bah ne compte pas sur moi, je venais justement voir Cass en espérant qu'elle me rafraichisse la mémoire.
    -          Ça ne m'étonne même pas, réplique Cassandre en souriant, faut voir dans l'état où t'étais hier.
    -          À ce point ?
    -          Eh oui Ambre, répond Violette. J'aurais bien continué mes explications, mais je crains qu'il n'y ait quelques débordements ...
    -          T'étais pourtant bien partie, dit Adrien en se moquant.
    Il récolte à nouveau le regard noir d'Enzo, de Quentin, de Cassandre et même de Violette. Alors il se calme. Dans ce moment de silence pesant, Adrien et Ambre se dévisagent, comme ils le font souvent, l'un le regard envieux, l'autre le regard dédaigneux. Enzo en a marre. Il décide de crever l'abcès quitte à ce que ça pète !
    -          Bah c'est plus le grand amour vous-deux, dit-il en s'adressant à Ambre et Adrien d'une voix moqueuse.
    -          Enzo, pourquoi tu dis ça, l'interroge Adrien.
    -          Oh pour rien. J'ai hâte qu'on refasse un action-vérité et surtout pour les actions ...
    -          Mais encore, demande Ambre.
    Personne ne répond. Ambre dévisage Adrien puis s'adresse à sa meilleure.
    -          Cass ! Explique-moi tout de suite ce que tu sais, ordonne-t-elle sèchement.
    -          Vu comment tu t'énerves, je pense que tu as deviné, pas besoin que je te l'explique.
    Ambre se tourne vers Adrien et lui met une gifle monumentale. C'est à ce moment qu'Adrien percute ce qui s'est passé. Ambre va pour sortir de la maison, mais Quentin lui barre le chemin.
    -          Tu es injuste Ambre !
    -          Quoi ! Non mais tu te moques là ! Il me roule une pelle complètement ivre et je n'ai pas le droit de le gifler ?
    -          C'est-à-dire que vous étiez tous les deux bourrés, explique Violette.
    -          Et alors, demande Ambre en colère.
    -          Dans ce cas il aurait aussi le droit de te gifler, même s'il n'a je pense pas envie de le faire, continue Enzo.
    -          Mec, ne me dit pas que t'as dit ce que je pense, lui dit Adrien.
    -          Eh si.
    -          Oh purée, pourquoi j'étais bourré moi ! Ah si ça me revient, ouf je n'ai pas oublié un moment aussi génial.
    Tous sauf Ambre explosent de rire. Cette dernière, vexée, sort de la maison en claquant la porte. Adrien est encore choqué de sa baffe même s'il rit. Mais il préfère revenir sur un sujet moins glissant pour lui : Enzo et Cassandre !
    -          Sérieux, mec, dit-il à Enzo, t'es vraiment avec elle ?
    -          Sympas Adrien, de la façon dont tu le dis on dirait que je ne le mérite pas, s'offusque Cassandre.
    -          Désolé Cass ce n'était pas mon intention.
    -          Pourquoi tu me poses cette question, demande Enzo.
    -          Je suis étonné de ne pas en avoir entendu parler plus tôt.
    -          On aurait dû t'envoyer un carton d'invitation aussi peut-être, réplique Cassandre de plus en plus agacée.
    -          Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, désolé, mais ...
    -          Change de disque ! Arrête de dire désolé alors que ce n'est pas ce que tu penses ! s'exclame Cassandre en haussant encore plus le ton.
    Une main, appartenant à Enzo, qui passe sur sa cuisse la calme direct.
    -          Adrien, arrête, tu t'enfonces, reprend calmement Enzo. Avoue que t'es plus sur les nerfs par rapport à hier soir et que tu passes ta colère sur Cassandre et moi.
    -          J'avoue. Je m'excuse. Maintenant que je sais ce que je venais savoir, je crois qu'il serait préférable que je m'en aille, dit Adrien la tête basse.
    Il sort de la maison. Mais Enzo le rattrape avant qu'il ne passe le portillon et soit sur le trottoir.
    -          Adrien !
    -          Je suis vraiment désolé, mec.
    -          Ce n'est pas grave mais sérieusement qu'est-ce qui te prend de la provoquer comme ça, tu sais comment elle est Cass, surtout depuis la mort de ses parents.
    -          Je sais. J'ai été con, mais j'en ai marre de tout. En plus je suis con. Je provoque Cass, je fais peur à Violette, je me comporte comme un con et j'oblige mon meilleur pote à choisir à chaque fois entre elle ou moi, et ...
    -          Adrien, stop !
    -          Quoi ? Ah j'oubliais, Ambre me déteste !
    -          Adrien, essaye de l'oublier. Je sais que ce n'est pas facile mais c'est ce que t'as de mieux à faire. Je sais ce que tu ressens, ça fait des années que j'aime Cass et que je voyais qu'elle préférait Jordan. Reprend toi, essaye aussi d'être moins en mode chasse aux papillons, ...
    -          Enzo ?!
    -          Oui je sais c'est l'expression de Violette, mais lorsque je l'ai entendue l'autre jour j'étais mort de rire. Honnêtement, je crois que ce qu'elle déteste le plus chez toi, c'est ton caractère de dragueur. Allez mon pote, reprend toi, fini Enzo en lui mettant une tape amicale dans le dos.
    Adrien sourit. Ils se saluent puis Adrien rentre chez lui tandis qu'Enzo rentre chez sa chérie. Quentin est retourné tranquille dans sa chambre avec sa chérie. Cassandre attend son mec dans le salon.
    -          Ah Enzo ! Te voilà, je me demandais ce que tu faisais ...
    -          Désolé ma princesse, j'ai réconforté Adrien, je sais qu'il se comporte comme un con, mais il va mal en ce moment alors je ne veux pas trop l'enfoncer en ce moment, ... et puis vu que Jordan ne supporte plus Ambre le midi au RU, je sais qu'Adrien peut pas en parler avec lui alors ...
    -          Je comprends ne t'inquiète pas.
    Ils montent eux aussi à l'étage, dans la chambre de Cassandre. Le reste des vacances passe très vite. La semaine de la rentrée, c'est examen pour tout le monde, partiels pour les uns, bac blanc pour les autres.
     
     
    LE PETIT MOT DE L'AUTEUR :
     
    Voilà pour le 8ème chapitre de cette fiction. J'espère qu'il vous a plu.
    Le prochain chapitre sera divisé en 7 parties parce qu'il est très long et très riche en évènements (je vous en dis pas plus ;) ).
     
    En ce qui concerne ce chapitre, vous ne pensez quoi de :
    - Le début qui explique la suite de ce qui s'est passé au chapitre précédent ?
    - Ce qui se passe au nouvel an : Jordan qui découvre que Enzo et Cassandre sont en couple ? la boulette qu'il fait avec la musique ? Le comportement de Quentin en vers Violette il est trop chou n'est-ce pas ?
    - Le lendemain du nouvel an ? Explosif non ?
     
    Dans la suite, vous allez découvrir l'anniversaire de Violette.
     
    Merci à vous de lire ma fiction :)

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :