• Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 7)

     Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 7)
     
     
    [[...] Ils se regardent dans les yeux pendant de longues secondes, puis s'embrassent langoureusement avant de s'endormir blottis l'un contre l'autre.]

     
     

    Septembre 2012.
    Le lendemain, 3 septembre, c'est la rentrée pour tout le monde. Pauline commence son travail dans la boutique Yann Roche d'Auray. Elle est aux anges car ce métier la passionne, et comme elle y a travaillé un peu pendant l'été, elle est moins stressée, et connais déjà la plupart de ses collègues. Nathaniel, lui, doit gérer l'accueil du mercredi après-midi, mais aussi des périscolaires le soir et préparer les prochaines vacances. Vers 8h00, Enzo et Cassandre se dirigent vers la maison de ce dernier pour qu'il récupère les clés de la voiture de son grand-frère. Lorsqu'ils entrent et qu'ils n'entendent aucun bruit, Enzo se dit que c'est bizarre.
    -          Allo la lune, ici la terre !, crie-t-il pour réveiller tout le monde. Y en a qui vont en cours ici, faudrait peut-être ne pas être en retard le premier jour.
    -          Vas-y gueule pas dès le matin, mon pote, lui répond Quentin en descendant l'escalier suivi de Violette, on est prêt.
    -          Bravo Enzo !! tu vas passer un sale quart d'heure quand tu vas rentrer, tu viens de réveiller Ruben et Pauline, l'informe Violette.
    -          Mais ils ne taffent pas eux ?, demande Enzo.
    -          Si, répond Cassandre, Pauline commence à 14 heures.
    -          Et Ruben ne bosse pas aujourd'hui, continue Violette. Tu viens Quentin, on va être en retard.
    -          Je te suis.
    Les deux lycéens quittent la maison et se dirigent main dans la main vers le lycée. En chemin, ils croisent Adrien. Ce dernier est en mode chasse aux papillons, ce qui agace Violette.
    -          Il m'énerve quand il est comme ça, souffle-t-elle à Quentin.
    -          Je sais, mais il déprime de ne pas croiser Ambre aujourd'hui.
    -          Va falloir qu'il l'oublie un peu. Dis, on mange ensemble ce midi ?
    -          Bien sur ma belle. À ce midi.
    Quentin va rejoindre Adrien tandis que Violette se dirige vers un groupe de filles qu'elle connait au fond de la cour. Pendant ce temps, Enzo et Cassandre sont arrivé à Auray. Cassandre stresse de plus en plus. Enzo tente de la rassurer du mieux qu'il peut puis ils se séparent. Cassandre entre dans un amphi pour écouter le discours d'accueil, tandis qu'Enzo rejoint Jordan qu'il a aperçut au loin. Ils sont tous les deux dans la même filière.
    -          Salut mon pote, ça va ?, lance Jordan joyeux.
    -          Ouais et toi ? Au fait je suis bête j'aurais pu t'amener ce matin ça aurait évité à ta mère de t'emmener.
    -          Ouais ça va, nouvelle rentrée, nouvelle vie ! J'avoue ce matin c'était une torture de venir avec elle. Elle m'a parlé comme à un gamin de 6 ans.
    -          Si tu veux je te ramène ce soir, je ramène Cass aussi.
    -          Merci mon pote, ça m'arrange. Mais t'inquiète tu ne feras pas le taxi tout le temps, faut que j'économise pour me payer une bagnole. Au fait elle est où Cass ?
    -          Dans un amphi, pourquoi ?
    -          Comme ça. ... ça change quand même du lycée, ce petit campus.
    -          C'est sur. Ah au fait, désolé de te le dire mais tu ne vas pas être débarrassé d'Ambre, j'ai entendu dire que les BTS du lycée d'à côté venaient manger au même resto universitaire que nous. C'est Cass qui va être contente !
    -          Ah non pitié !, s'exclame Jordan, elle va encore me coller ! Je ne pourrais même pas bouffer tranquille.
    -          J'avoue c'est con. Avec un peu de chance elle n'aura pas les mêmes horaires que nous. Bon ce midi j'ai dit à Cass de m'attendre là avant qu'on aille découvrir cette bouffe de merde, ça ne te dérange pas ?
    -          Non, ne t'inquiète pas pour moi, je suis passé à autre chose.
    Deux heures plus tard, Cassandre à fini. En attendant Enzo, elle décide d'appeler son grand-frère pour lui raconter sa matinée. Elle est rassurée et elle a envie que tout le monde le sache. Nathaniel est content pour elle. Mais ils ne discutent pas longtemps car il doit manger avant d'aller à une réunion. Après, Cassandre appelle son petit frère. Il est entrain de manger avec Violette et Adrien, Cassandre s'excuse de les déranger. Alors qu'elle se prélasse au soleil, allongée sur la pelouse, elle n'entend pas les garçons qui viennent vers elle. Jordan va pour la réveiller en lui tapant dans le pied mais Enzo l'en empêche. Il se penche vers elle et lui chuchote :
    -          Pas terrible la pelouse comme lit pour une princesse.
    -          Enzo ! ... ah salut Jordan, je t'avais pas vu, dit-elle en se relevant.
    -          T'étais déjà en cours quand j'ai vu Enzo. ... On va bouffer ou on attend le déluge ?
    -          Manger !, s'exclame Enzo.
    -       Ah la la les mecs, toujours un trou dans leur estomac, se moque Cassandre, vous allez voir, quand vous serez devant les plats vous aurez moins faim.
    -          Genre, comment tu sais ça toi ?, l'interroge Jordan.
    -          Pauline ! C'est là qu'elle venait manger, et croyez moi c'est loin d'être le meilleur resto u qui existe.
    Ils font la queue pour acheter des tickets, puis pour remplir leur plateau, puis ils cherchent une table de libre. Ils en trouvent une où il reste juste trois places et s'installent. Enzo et Cass se mettent côte à côte et Jordan en face Enzo. Cassandre est tendue du fait de la présence de Jordan et Enzo l'a bien remarqué. Il fait comme si de rien était, pourtant il meurt d'envie de l'embrasser. Curieusement, Jordan ne semble pas remarquer qu'ils sont ensemble. Au loin, Ambre discute avec des filles de sa classe. C'est Jordan qui la voit en premier. Enzo se moque de lui.
    -          Genre ! Jordan, dis-moi que je rêve où t'es en train de mater Ambre alors que tu ne la supporte pas.
    -          T'as mal vu, répond l'intéressé de mauvaise fois.
    Au même moment, Cassandre reçoit un sms de sa meilleure amie « on te cherche mais on te trouve pas », Cassandre lui répond : « on t'a trouvé nous ». Ambre lui répond à son tour : « Pourquoi on ? T'es avec qui ? ». Cassandre rigole. Elle s'adresse aux garçons avant de lui répondre.
    -          Vous voulez qu'elle vienne là, maintenant qu'il y a de la place à côté de nous ?
    -          Pourquoi pas, répond Enzo guère enthousiaste.
    -          Pitié, répond Jordan.
    -          Quel manque d'entrain, répond Cassandre avec un sourire sadique.
    Elle répond à Ambre « Je suis avec Enzo et Jordan. D'ailleurs c'est Jordan qui t'a repéré en premier, viens avec nous y a trois places sur notre table ». Ambre lui répond qu'elles arrivent, qu'elle les as vus. Les garçons eux, promettent à Cassandre de se venger.
    -          Avoue que t'es content Jordan, se moque Cassandre.
    -          Toi, tu vas prendre cher, réplique Jordan en la montrant du doigt avant d'aller chercher de l'eau.
    Cassandre profite de son absence.
    -          Dis Enzo, tu me défendrais s'il m'embêtait ?, demande-t-elle avant de lui voler un bisou discrètement.
    -          Bien-sûr ma princesse, répond Enzo en plongeant son regard dans celui de sa chérie.
    Jordan revient en même temps qu'Ambre arrive. Cassandre pouffe de rire devant la scène. Ils finissent de manger en riant. Ambre et ses amies retournent en cours, tandis que les autres rentrent à Locmariaquer. Enzo dépose d'abord son meilleur ami, puis il va se garer devant chez lui. Ruben l'attend de pied ferme derrière la porte.
    -          Salut Ruben, lance Enzo en rentrant.
    Cassandre reste timidement derrière lui et lance un petit salut à Ruben. Bizarrement depuis qu'elle sort avec Enzo, elle se sent moins à l'aise qu'avant en présence de Ruben. Au même moment, Ruben attrape son frère par le bras. Cassandre se doute de la raison, elle pouffe de rire.
    -          Enzo, t'en va pas si vite !, dit Ruben, à la fois en colère et souriant.
    -          Quoi ?
    -          Ce matin, ...
    -          Quoi ce matin ? J'ai pris ta bagnole, et alors ? c'était convenu comme ça non ?
    -       Ah non pour ça y a pas de problème p'tit frère, c'est juste que si t'avais pas remarqué, je ne bosse pas aujourd'hui et ...
    -          Et ?
    -          J'aurais du dormir plus longtemps ce matin, si tu vois de quoi je parle.
    -          Désolé d'avoir réveiller la marmotte, répond Enzo en souriant, euh pardon, les marmottes, lance-t-il d'un ton innocent.
    -          En parlant DES marmottes comme tu dis, réplique Ruben amusé, je peux savoir où ...
    En entendant cela, Cassandre s'éclipse discrètement dehors.
    -          Savoir quoi ?
    -          Pourquoi t'étais pas à la maison ce matin avant de venir prendre les clés de la voiture, fini Ruben en riant.
    -          Ça ne te regarde pas, je suis majeur, réplique Enzo qui veut protéger Cassandre.
    -          Puff, si tu crois que je n'ai pas deviné ..., lance Ruben mine de rien avant de retourner dans la cuisine.
    Enzo, rejoint Cassandre dehors sur la petite terrasse devant la maison.
    -          Bah ma princesse se cache ? Elle a peur de quoi ?
    -          Pas peur, juste pas envie de croiser Ruben, et encore moins qu'il soit au courant.
    -          Cass ...
    -          Quoi ? tu lui a dis ?, demande-t-elle en baissant la tête.
    -          Non, mais il m'a bien fait comprendre qu'il n'est pas dupe et qu'il a deviné où j'ai passé la nuit.
    -          Mince !
    -          Ne t'inquiète pas il ne va pas t'embêter.
    -          J'espère.
    -          Honnêtement je pense que tu as plus à craindre d'Adrien ou de Jordan que de mon frère.
    -          Ah ça c'est sur, je ne suis pas pressée qu'il le sache les deux là !
    -          Toi, dit-il, tu en a encore après Jordan.
    -          Non, plutôt après moi, mais bon, c'est trop compliqué à expliqué.
    -          Cass, dit Enzo d'une voix douce en l'entourant de son bras, qu'est-ce qui t'arrive ? Pourquoi tu te torture l'esprit ?
    -          Rien du tout.
    -          Ok, je n'insiste pas, le jour où tu voudras en parler, je serais là, répond Enzo d'une voix chaleureuse.
    Les amoureux rentrent et montent dans la chambre d'Enzo, dont la fenêtre donne sur la rue. Après avoir comparé leurs emplois du temps du premier semestre, ils se sont rendu compte qu'ils commençaient tout le temps à la même heure et finissaient toujours à la même heure. Du coup ils décident de faire tous les jours la route ensemble. Ensuite ils discutent tranquillement jusqu'à ce qu'ils entendent des voix qu'ils connaissent bien dans la rue.
    -          C'est ça, amusez-vous bien les amoureux !
    -          Adrien, arrête, tu te fais du mal. Raisonne-toi, et oublie-la. Tu sais très bien qu'elle ne t'aime pas. Mec, y a plein de filles qui ne demandent qu'à sortir avec toi, alors arrête de te focaliser sur elle.
    -          Puff, c'est facile de dire ça pour toi, t'as une copine. Bon, moi je vais voir si Ambre et chez elle.
    -          Adrien, rentre plutôt chez toi, c'est plus raisonnable.
    -          Je m'en fous de la raison, t'as pas compris ?, dit-il à Quentin en s'énervant un peu plus encore.
    -          Tu ne lui parles pas comme ça, hurle Violette en pointant son doigt vers Adrien, il essaye de t'aider et toi t'as été chiant toute la journée. T'es irrécupérable mon pauvre !
    -          Toi, tu te la ferme, réplique Adrien en colère.
    C'en est trop pour Quentin qui demande à sa chérie de rentrer chez elle.
    -          Bah vas-y casse-toi la p'tite, t'attend quoi pour écouter ton copain ?, dit Adrien toujours très énervé.
    -          Je me casse avec plaisir, pauvre imbécile, répond Violette ne lui faisant un doigt d'honneur avant de rentrer chez elle.
    C'en est trop pour Enzo qui entend tout depuis sa chambre. Bien que Cassandre tente de l'en empêcher, il ouvre sa fenêtre et s'adresse à Adrien.
    -          Adrien ! D'où tu te permets de parler comme ça à ma sœur !, gueule-t-il.
    -          Ça va ne t'énerve pas, ce n'est pas après elle que j'en ai.
    -          Ouais bah dans ce cas ne la mêle pas à tes histoires !
    -          Excuse-moi Enzo, je n'ai pas passé une bonne journée.
    -          Ce n'est pas à moi qu'il faut que tu t'excuses ! Alors tu montes t'excuser, elle est dans sa chambre ! Et vite, sinon je descends te chercher et crois moi, si je descends tu vas passer un sale quart d'heure !, hurle Enzo hors de lui.
    -          Ok, j'arrive, répond Adrien en baissant la tête honteux de s'être fâché avec un de ses potes.
    Adrien rentre, suivi par Quentin. Pendant ce temps, Cassandre passe son bras autours des épaules d'Enzo pour qu'il se détende. Effet escompté, réussi. Mais ils sont dérangés par Quentin, qui veut parler à Enzo pendant qu'Adrien s'excuse auprès de Violette.
    -          Oh, Cass, t'es là ?, demande Quentin intrigué et surpris en voyant par la porte grande ouverte, son pote et sa sœur enlacés.
    Aussitôt, Cassandre lâche son chéri et va s'assoir sur la banquette.
    -          Si tu viens pour défendre Adrien, dit Enzo en s'adressant à Quentin, ce n'est pas l'heure.
    -          Non, au contraire, t'as ouvert ta fenêtre avant que j'ai eu le temps de le remettre à sa place. Mais juste pour te dire de pas en reparler à Violette, il a été chiant toute la journée et elle en peut plus d'entendre parler de lui. Et je l'ai déjà remis à sa place plusieurs fois dans la journée. De toute façon ce n'est pas à elle qu'il veut s'en prendre mais à moi. Il ne supporte pas de voir que j'ai une copine, alors qu'il est célib'. Il veut m'en faire baver en s'en prenant à Violette. J'espère que Jordan va réussir à le raisonner parce que moi je ne vais pas le supporter deux jours comme ça, bien que ça soit mon meilleur pote.
    -          Je te comprends. Enfin, si tu veux mon avis, il ne vaut mieux pas qu'il prononce une seule fois le prénom d'Ambre devant son frère sinon ils vont s'embrouiller. Ce midi au resto u, Ambre l'a collé pendant tout le repas.
    -          Ah parce que vous l'avez vu ?
    -          Oui, elle mange au même ru que nous, intervient Cassandre en souriant.
    -          Purée, bah je ne vous envie pas, réplique Quentin. Même pas tranquille pour bouffer.
    -          Je t'entends, réplique Cassandre qui a l'habitude que son petit frère s'en prenne à sa meilleure amie.
    -          C'est aussi ce que Jordan a dit, lui répond Enzo.
    -          Bon, je vous laisse les amoureux, réplique Quentin en souriant, je vais voir Vio, Adrien vient de partir je l'ai vu par la fenêtre.
    Il sort et va frapper à la porte de la chambre de sa chérie qui est heureuse de le voir. Plus tard dans la soirée, Pauline passe chercher Quentin et Cassandre en rentrant de son travaille. Avant qu'ils ne partent, Pauline discute un peu avec son chéri. La nouvelle qui lui annonce n'est pas très bonne. D'ailleurs dès qu'il informe son petit frère et sa petite sœur, ces derniers font la tête. Quelle est cette nouvelle ? Les parents de Ruben, Violette et Enzo, enfin, leur mère et leur beau-père, qui étaient partis en voyage d'affaire depuis plusieurs mois rentrent. Et leur beau père est très strict et leur mère soumise à leur beau-père. Cette nouvelle n'annonce donc rien de bon pour la fratrie. La plus à plaindre c'est Violette, car elle est mineure contrairement à ses frères. Ruben lui est tranquille car si c'est insupportable il peut, vu qu'il travaille, partir de chez sa mère. Cependant il aime trop Enzo et Violette pour les laisser avec ce fou qui leur sert de beau-père selon l'expression favorite d'Enzo. Pauline, Cassandre et Quentin laissent leurs amis digérer cette nouvelle tranquillement et rentrent chez eux. Vers 22 heures, Cassandre appelle son chéri pour prendre de ses nouvelles et décider des différentes présentations qu'ils vont voir le lendemain. Enzo envoie un sms à Jordan pour lui demander ce qu'il va voir et par conséquent à quelle il commence. Enzo décide donc de passer chercher sa chérie vers 8 heures puis son meilleur ami. Le lendemain matin, Adrien n'est toujours pas remis. Et en plus il s'est embrouillé avec son frangin la veille à cause d'Ambre. Quentin désespère, Violette est agacée. L'ambiance est pesante, surtout que toutes les filles tournent autour de Quentin et Adrien, bien qu'ils les repoussent. De leurs côté, Enzo, Cassandre et Jordan commencent par aller voir la présentation de l'enseignement de l'italien, car ils veulent tous les trois continuer cette langue. Ensuite, ils vont voir une présentation d'option avant d'aller manger au restaurant universitaire. L'après-midi, ils retournent voir chacun une option différente qui semble les intéresser. À 14 heures, eh oui la dernière présentation n'a duré qu'une demi-heure, Cassandre a fini sa journée. En attendant son chéri, elle s'installe sur l'herbe à l'écart. Un quart d'heure, plus tard, Enzo a lui aussi fini car le professeur qui faisait la présentation avait envie de finir plus tôt. Il appelle sa chérie pour savoir ou elle est. Elle lui explique et ils se retrouvent tous les deux tranquillement en attendant leur ami. Alors que Cassandre somnole au soleil la tête posée sur le torse de son chéri, le portable de ce dernier sonne. C'est Jordan qui a fini et qui veut savoir où il se trouve. Il lui répond qu'il arrive et qu'ils se rejoignent à la voiture.
    -          Cass, ma princesse, chuchote Enzo en caressant la joue de Cassandre, on y va, Jordan est sorti et je lui ai dit de nous attendre à la voiture.
    -          Mm mn, ok, on y va, répond Cassandre en ouvrant les yeux.
    Ils se lèvent. En allant à la voiture, Cassandre fait part à Enzo ses intentions d'aller à la plage en arrivant à Loc, vu qu'il n'est pas tard.
    -          Ça te dérange si je viens avec toi ?, demande Enzo en souriant.
    -          Au contraire, répond Cassandre avant de lui voler un baiser.
    Ils s'embrassent une dernière fois avant que Jordan ne puisse les apercevoir. Les trois amis rentrent chez eux. Jordan rentre chez lui, puis, Enzo gare la voiture de son frangin devant chez lui. Il en profite car il voit que sa mère n'est pas là, vu que la voiture n'est pas dans la cour. Il file chercher ses affaires dans sa chambre puis rejoint Cassandre chez elle. Il est loin de s'imaginer se qui se passe au même moment chez sa copine. Lorsqu'il sonne, c'est Pauline qui lui ouvre la porte. Il est très étonné, elle lui explique qu'elle ne travaille pas cet après-midi, mais ça voix est bizarre. Enzo la questionne, mais elle ne dit rien de plus. Il monte aussitôt dans la chambre de Cassandre, surpris qu'elle ne soit pas déjà à l'attendre dans le salon. Il frappe à la porte et Cassandre lui dit d'entrer. Lorsqu'il voit sa petite sœur en larmes, allongée, ou plutôt roulée en boule, sur le lit de Cassandre. Il reste scotché sur place. Quelques instants plus tard, retrouvant peu à peu ses esprits, il demande à Cassandre ce qui s'est passé. Elle lui fait signe de sortir.
    -          Pauline ! Rapplique s'il te plait, demande Cassandre à sa frangine qui passe dans le couloir.
    -          Qu'est-ce qui se passe ?
    -          Reste auprès de Violette pendant que j'explique à Enzo.
    -          Ok.
    Les deux amoureux sortent de la chambre et laisse Violette et Pauline.
    -          Explique s'il te plait.
    -          Quand je suis rentrée tout à l'heure, j'ai entendu des éclats de voix. Étonnée qu'il y ait quelqu'un ici, j'ai frappé, sonné, mais personne n'est venu m'ouvrir. Je suis rentrée et montée dans ma chambre. Là j'ai entendu Nathaniel parler fort avec Ruben, et puis j'ai entendu des pleurs et mon p'tit frère chuchoter avec douceur. Ne comprenant rien j'ai été pour entrer dans la chambre de mon frangin, mais Pauline qui est arrivée comme par magie derrière moi m'a interdit d'y aller. Tout ce que je sais c'est que Quentin et Violette n'avaient pas cours cet après-midi, et que Ruben en a après ton beau-père. Mais sérieux ne t'énerve pas parce que là deux mecs énervé dans la maison ça suffit. Nath' n'arrive pas à raisonner Ruben et Pauline n'arrive pas à calmer Quentin. Quand à savoir ce qui s'est passé, je pense que tu peux aller demander à Nathaniel. Moi j'en sais pas plus.
    -          Merci Cass. J'ai l'impression que je ne vais pas pouvoir m'empêcher de m'énerver. Je vais voir si Nathaniel peut m'en dire plus.
    -          Ok moi je vais voir Quentin, tout à l'heure il donnait des coups de pieds dans sa porte pour se défouler mais là j'entends plus rien ça m'inquiète.
    Ils se séparent. Cassandre frappe à la porte de la chambre de son petit frère. Il ne répond pas, elle entre ouvre la porte et aperçoit Quentin assis la tête entre ses mains sur le bord de son lit. Elle s'assoit auprès de lui, et lui demande de sa voix douce de lui raconter ce qui s'est passé. Quentin soupire. C'est dur pour lui de raconter ce qui est arrivé.
    -          Cet après-midi, on n'avait pas cours. Violette est rentrée toute seule et moi je suis rentré avec Adrien. Vu qu'ils ne se supportent pas, j'évite d'imposer à Vio de le voir de trop. On s'était promis tous les deux de se retrouver à la plage, pour profiter du soleil de septembre. Une bonne demi-heure plus tard, je n'avais toujours pas de nouvelles et elle ne répondait pas au téléphone. Moi j'étais à la plage, juste devant la cabane de secours. J'ai essayé de l'appelé une fois de plus. Cette fois-ci elle a décroché puis elle a répété deux fois « à l'aide, au secours » d'une voix paniquée et ensuite j'ai entendu son portable tomber et se faire fracasser. Du coup j'ai couru voir Ruben au poste de secours mais il était en train de faire un bandage donc je l'ai pas dérangé et j'ai appelé Nath', je lui ai expliqué, il m'a dit qu'il était sur la route entre Auray et Loc et qu'il allait directement chez Ruben. Je suis retournée voir Ruben et je lui expliqué vite fait ce qu'il se passait. Il a regardé son portable et à vu 10 appels en absence de Violette. Paniqué il m'a attrapé par le bras et on est monté dans sa voiture pour aller chez lui. La voiture de leurs parents était là. Et on entendait crier depuis l'extérieur. Mais la porte d'entrée était fermée et Ruben dans la précipitation avait oublié ses clefs de la maison à son boulot. Du coup je me suis proposé d'escalader le mur pour regarder par les fenêtres de l'étage d'où venait le bruit. Et en regardant par celle de Violette, j'ai vu, j'ai vu, ... dit Quentin en laissant sa phrase en suspens incapable de dire la suite.
    -          Calme-toi Quentin, après avoir vu ce que tu as vu, tu as fait quoi ?
    -          Sous le choc je suis tombé et c'est Ruben et Nath' qui m'ont rattrapé. J'ai réussi à leur articuler d'enfoncer la porte et d'appeler les flics tout de suite. Au même moment une voiture de gendarme est passée dans la rue et Nathaniel s'est presque mis sous leurs roues pour qu'ils s'arrêtent. Pendant ce temps Ruben avait défoncé la porte de service du garage. En entrant dans la maison il a vu sa mère ligotée à une chaise et pendant qu'il a détachait, j'ai couru à l'étage pour sauver Violette, suivie de Nathaniel, puis de Ruben et des gendarmes. Je me suis jeté sur Violette à temps pour éviter à ce pervers de lui faire du mal. La pauvre, elle a résisté longtemps et si on n'était pas arrivé, ... Les gendarmes ont embarqué le beau-père au moment où il disait qu'il allait nous retrouver un jour. Après Nath' a donné notre adresse aux gendarmes qui ont appelé les pompiers pour embarquer la maman de Violette. Puis on est tous rentrés ici où Pauline nous a ouvert surprise. Et moi je te dis que j'ai envie de le buter ce mec !
    -          Calme-toi Quentin, lui dit Cassandre et passant son bras dans le dos de son petit frère pour le réconforter. Elle est sauvée. Alors tu te calmes, tu respires et tu vas aller la voir parce qu'elle a grand besoin de toi. Par contre hors de question de lui dire que t'as envie de défoncer l'autre là. Elle n'a pas besoin d'entendre ça. Moi je vais voir si Nath' arrive à gérer Ruben et Enzo, et ce n'est pas gagné, parce que les deux là, quand ils sont énervés ...
    -          Il est là Enzo ? Tu sais j'ai voulu l'appeler mais je savais qu'à cette heure là vous seriez sur la route alors vu que Ruben était à Loc, j'ai jugé plus sage d'attendre pour mettre Enzo au courant.
    -          Tu as bien fait. Oui il est là, il passait me chercher pour aller à la plage, profiter du beau soleil de septembre, tu vois je crois que le destin à décider que personne n'irait voir la mer aujourd'hui. Allez, va voir ta petite protégée elle a besoin de toi.
    Quentin se dirige vers la chambre de Cassandre où se trouvent Violette et Pauline, tandis que Cassandre entre sans frapper dans la chambre de son grand frère car, se dit-elle, vu comment ils parlent fort, ils ne risquent pas de m'entendre. Lorsqu'elle ouvre la porte ça les fait tous taire d'un coup !
    -          Eh bah bravo ! Vive la discrétion ! Non mais vous vous croyez où là ? Vous pensez que Violette elle a besoin de vous entendre gueuler comme des putois et des mots inécoutables en plus ! Votre colère est justifiée mais soyez discrets bordel ! Elle a besoin de réconfort et de calme elle.
    -          J'avoue on est nul, s'excuse Enzo en se levant pour sortir de la chambre et aller voir sa petite sœur adorée.
    Cassandre l'empêche d'aller plus loin.
    -          Doucement Enzo. Quentin est avec elle. Ça ne sert à rien non plus de l'étouffer d'affection. Tout dans l'excès. Nath' tu devrais descendre Pauline est descendue parce que le téléphone vient de sonner mais je pense que ça te concerne plus ou Ruben.
    Au même moment Pauline remonte avec le téléphone dans les mains et dit que les gendarmes veulent parler à Nathaniel. Ce dernier attrape le téléphone, et s'enferme dans sa chambre tandis que Pauline embarque Ruben dans sa chambre. Vu que Quentin a emmené sa chérie dans sa chambre, Cassandre et Enzo vont dans la chambre de cette dernière. Tous sont dans un état second, ils ne parlent pas, ne savent pas quoi penser.
     
     
    UN PETIT MOT DE L'AUTEUR :
     
    Voilà pour ce 7ème chapitre. J'espère qu'il vous a plu. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il y a de l'action !
     
    Et quelques questions sur ce chapitre pour finir, vous en pensez quoi de  :
    - La rentrée : le matin, à la fac et au resto u, le soir ?
    - Le lendemain : Enzo et Cassandre sont mignons non ? Le beau-père qui tente de violer Violette après avoir kidnappé la mère ? Le sauvetage ? La fin de journée chez Cassandre ?
     
    Le prochain chapitre sera consacré aux fêtes de fin d'année.
     
    Bonne lecture à vous :) et merci de lire ma fiction.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :