• Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 6 - partie 3)

    Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 6 - partie 3) 

     
     
    [[...] - Qui alors ? Élodie ? Marianna ? ]
     
     
    -          Adrien ! Stop ! Mec, tu déconnes là j'espère ? Tu as l'intention de me sortir le prénom de toutes les pouf du bahut ou quoi ? Tu me connais mal, je ne supporte pas ce genre de fille.
    -          Je sais, mais comme y avaient qu'elles hier soir qu'on connaissait relativement bien ...
    -          Tu ne m'as pas vu hier soir ? Alors ne cherche pas une fille que tu as vu hier soir.
    -          Pas con. Mais je ne vois pas du tout. Son prénom commence par quelle lettre ?
    -          Je ne réponds pas sinon c'est trop facile. Je te dis que tu la connais très bien. Et puis ne pose plus de questions, je ne dirais rien de plus tu le sauras plus tard.
    Les deux garçons décident d'aller prendre l'air à la plage. Sur le chemin retour Adrien s'écrie tout à coup.
    -          Violette ! ... Non, ce n'est pas possible, mais pourtant je ne vois qu'elle.
    -          Et pourquoi ça ne serait pas possible, demande Quentin curieux.
    -          Parce que ses frères la surprotègent.
    -          Ils la surprotègent peut-être mais quand elle a fait un malaise à la plage Ruben m'a proposé de lui faire du bouche à bouche à sa place, heureusement, elle s'est réveillée avant et quand je l'ai raccompagnée chez elle après que Ruben ait insisté en me faisant un clin d'œil, Enzo ma forcé à lui avouer mes sentiments alors que j'hésitais. Il m'a assuré qu'elle m'aimait aussi.
    -          Non ! Sérieusement ! Ils ont fait ça ?
    -          Ben oui. Et le plus drôle c'est que maintenant Vio, elle rembarre Enzo sans arrêt c'est trop drôle. J'ai comme l'impression qu'avant elle était triste.
    -          N'empêche que t'as une copine avant moi, je n'aurais jamais parié. ... Bon je te laisse, je retourne voir Jordan il n'était pas dans son assiette tout à l'heure. D'ailleurs il m'a demandé de te demander des nouvelles de Cass mais je n'ai pas compris pourquoi.
    -          Elle va bien enfin, elle a la gueule de bois à cause de sa cuite d'hier soir mais sinon ça va. Ah elle a pleuré tout à l'heure, mais je crois que c'est plutôt à cause de Nath' que de Jordan.
    -          Pourquoi ça serait à cause de mon frangin ?, demande Adrien surpris.
    -          Demande-lui, après tout il est temps que tu le saches.
    Au moment où Adrien allait répliquer, le portable de Quentin sonne, c'est justement Cassandre. Elle lui demande si il a vu Jordan ou Adrien parce qu'elle est inquiète de ne pas pouvoir joindre Jordan. Il lui répond qu'il est avec Adrien et que Jordan n'est pas dans son assiette. Quentin lui demande si elle a une petite idée, elle lui répond qu'ils se sont séparés. Quentin comprend mieux la situation. Ils raccrochent.
    -          Alors, pourquoi ça pourrait être de la faute de Jordan, demande Adrien qui ne perd pas son idée.
    -          Demande-lui, il faut que ça soit lui qui te le dise.
    -          Ok, je lui demande en rentrant. Salut à plus.
    -          Salut à plus, moi je vais voir Enzo et Vio.
    Ils se séparent. En rentrant chez lui, Adrien demande immédiatement à son frangin des explications. Il les lui donne volontiers. Adrien comprends mieux la situation, et devine que Quentin devait être le seul à le savoir. Jordan lui réplique que Pauline le savait et qu'Enzo l'a appris la veille. Adrien n'en revient toujours pas que son frère se soit tapé Cassandre sans qu'il ne s'en rende compte. Pendant ce temps, Quentin discute avec Enzo dans la chambre de ce dernier.
    -          Alors mec, ça va mieux que cette nuit ?
    -          Quentin ne te fou pas de moi. Non ça ne va pas.
    -          Mec, arrête ton délire, je le vois bien que t'es malheureux, mais ça n'en vaut pas la peine.
    -          Ça ce voit que tu ne sais pas ce que j'endure ...
    -          Enzo, au contraire, je pense très bien comprendre pour avoir été dans le même cas que toi ou presque pendant quatre ans.
    -          Quatre ans ?! Explique !
    -          Ça fait quatre ans que j'aime ta frangine. Alors quand Adrien te rabâche à longueur de temps, dès qu'il voit une fille qu'elle est jolie alors qu'on fond de toi tu ne penses qu'à une seule, tu te sens mal. Mais tu vois, la patience ça paye ! Et c'est sans compter les discussions à voix basse de Cass et Ambre ou de Cass et Pauline qui me permettent juste par les seuls mots que je capte de deviner qu'elles parlent des mecs.
    -          Quentin, c'est gentil de me remonter le moral, j'avoue que la patience à marché pour toi mais faut pas que je me voile la face, ta frangine elle n'en a rien à faire de moi ...
    -          Je crois que tu te trompes Enzo.
    -          Non c'est toi. La preuve, elle ma repoussé à son anniv, elle ...
    -          Elle était dans le champ de vision de Jordan, tu voulais qu'elle fasse quoi d'autre ?
    -          Elle sort avec lui, donc elle n'en a rien à faire de moi ...
    -          Erreur ! Ils ont cassé hier soir, parce qu'ils regrettent tous les deux mais surtout lui, l'amitié qu'il y avait entre eux avant. Bref, du Jordan tout craché, il se morfond alors que je suppose qu'il a encore tout fait pour qu'elle le déteste.
    -          Pas faux, il m'a avoué vouloir se comporter en salaud pour qu'elle lui en veuille, j'ai tenté de l'en dissuadé.
    -          Tu savais qu'ils sortaient ensemble ?
    -          Je l'ai deviné hier, quand Pauline a vu dans quel état se mettait Cass, elle a tout de suite été voir Jordan, elle était en colère. Ça m'a fait tilt.
    -          Enzo, je vais être honnête, ça m'a profondément étonné lorsque j'ai découvert qu'ils sortaient ensemble, parce que je savais qu'avant elle l'aimait mais j'avais entendu une conversation avec Ambre où elle disait qu'elle ne l'aimait plus que comme un ami. ... Je sais que tu ne vas pas me croire, mais ça fait trois mois au moins que je la soupçonne d'avoir des sentiments pour toi.
    -          J'aimerais te croire ...
    -          Allez Enzo, ressaisit-toi ! Repense à tous les moments où tu t'es retrouvé avec elle, analyse-les et peut-être que tu finiras par penser comme moi. Je te laisse je vais voir Violette, et s'il te plait, évite de descendre je ne voudrais pas que mon frère apprenne que je sors avec ta sœur.
    -          Ok.
    Quentin quitte la chambre de son ami pour frapper à la porte de la chambre de sa chérie. En entendant le crie de joie de sa petite sœur lorsqu'elle ouvre la porte, Enzo s'attriste. Il aimerait tellement qu'un jour Cassandre fasse pareil.
    -          Salut ma Violette, ça va mieux depuis tout à l'heure ?
    -          Bof, tu me manquais et puis j'ai la trouille de descendre et de croiser ton frère.
    -          Maintenant je suis là, dit-il en la serrant dans ses bras, avant qu'ils ne s'assoient tous les deux sur le bord du lit de Violette.
    Ils continuent de discuter tous les deux pendant un bon moment, puis, Quentin entendant son grand- frère partir, regarde l'heure, et se dit qu'il serait temps lui aussi qu'il rentre chez lui. À contre cœur, il se sépare de sa chérie.
    Le reste de l'été passe vite. Tous sont occupés par leurs jobs d'été, ou leur travail. Nathaniel est même débordé par son nouvel emploi. Le dernier week-end des vacances, le club nautique propose une soirée à tous ses employés, saisonniers compris. Chaque employé à le droit d'inviter une personne étrangère au club mais pas plus. Ruben choisi d'inviter Pauline qui accepte avec joie. Jordan ne sait pas du tout qui inviter, tandis que son frère aimerait bien inviter trois personnes. Mais les règles sont formelles. Quentin lui souhaite inviter Violette, mais en même temps il aimerait bien que Cassandre soit là, pour qu'Enzo sourie au moins le temps de la soirée. Et il le sait, son ami n'osera jamais inviter celle à laquelle il pense. C'est vrai qu'au lycée, Enzo était tout comme ses potes très apprécié des filles et il n'hésitait pas à les jeter ou les inviter selon les besoins mais lorsqu'il s'agit d'une fille qu'il aime vraiment, il devient timide. Au final, Quentin expose son plan à Violette. Cette dernière comprend tout à fait. Du coup Quentin invite sa frangine. Cassandre accepte avec joie. Enzo cède à sa frangine qui le supplie de l'inviter, même s'il ne comprend pas trop pourquoi Quentin a préféré inviter sa sœur que sa copine. Pour finir, Jordan laisse son invitation à son frangin et comme il y a une autre personne qui n'invite personne, Adrien est aux anges. Il invite Élodie et Marianna, deux poufs du lycée et Ambre. Cette dernière n'accepte que dans le but de voir Jordan.  La soirée se passe sur la plage et dans une ambiance hyper détendue. Jordan et Cassandre se parlent comme si de rien était, comme de vieux amis. En revanche, égale à elle-même Ambre rembarre Adrien à chaque fois qu'il lui adresse la parole. Le dimanche en début d'après-midi, ils décident d'aller tous ensemble à la plage, comme avant. Enfin presque. C'est leur dernier jour de vacances, ils veulent en profiter. Jordan, Quentin, Adrien et Enzo alternent entre surf et bronzette sur la plage à côté des filles. Ces dernières, elles, occupent leur après midi à discuter allongées sur le sable chaud et à faire trempette dans l'eau salée de l'océan Atlantique. Enzo fait tout de même la remarque que ce n'est pas tout à fait comme avant car d'habitude, Violette préférait rester dans sa chambre que de venir avec eux. Violette à mis sa serviette à côté de celle de Quentin. De l'autre côté c'est celle de Jordan, puis celle d'Ambre et enfin celle d'Adrien. Comme à son habitude, Ambre, jubile à l'idée d'être allongée entre deux beaux gosses même s'il y en a un qui ne lui plait pas. Enzo, lui s'est installé de l'autre côté de Cassandre. Vers 16 heures, Pauline et Ruben les rejoignent. Ruben s'installe à côté de son petit frère et Pauline auprès de son chéri. Vers 18h30, Ambre décide de rentrer. Elle est suivie par Adrien et Jordan. Un peu plus tard, Violette décide de rentrer et Quentin l'accompagne. Étant seuls chez Violette, ils profitent de ce moment d'intimité. Presque une heure plus tard, Ruben et Pauline rentrent à leur tour chez Ruben. Ils ne se doutent pas de ce qu'il se passe à l'étage, et heureusement. Pendant ce temps Cassandre et Enzo sont toujours à la plage.
    -          Tu sais Enzo, t'es pas obligé de rester ...
    -          Et si j'ai envie de rester, auprès de toi, ajoute-t-il en baissant la voix ce qui fait que Cassandre n'entend pas distinctement ce qu'il ajoute.
    -          Alors reste, si ça te fait plaisir, dit-elle avant de se remettre une protection solaire pour la énième fois de l'après-midi.
    Elle s'allonge sur le dos et ferme les yeux. Enzo continue de lui parler un peu. Puis, n'entendant plus aucun bruit à côté d'elle, elle entrouvre les yeux et regarde discrètement Enzo en priant pour qu'il ne s'en rende pas compte. En réalité, le fait qu'Enzo soit resté avec elle, ça lui fait bien plus plaisir qu'elle ne veut l'admettre. Elle se surprend même à rêver d'être dans ses bras. Cette pensée la rassure et elle referme ses yeux, juste avant qu'Enzo se tourne vers elle. Doucement, il rapproche sa serviette. Et se rallonge. Un moment plus tard, comme si leurs pensées communiquaient entre elles, dans une parfaite alchimie, ils se tournent l'un vers l'autre. Leurs regards se croisent. Leurs visages se rapprochent, puis, ils s'embrassent longuement, en douceur, comme s'ils savouraient ce moment tant attendu. Sous le coup de l'émotion, Cassandre laisse couler une larme. Enzo l'essuie avec sa main, d'un geste tendre.
    -          Cass, pourquoi tu pleures ?, demande-t-il d'une voix douce.
    -          Rien, ne t'inquiète pas, lui répond-t-elle avant de se blottir contre lui.
    -          Ben si, je m'inquiète un peu quand même ...
    -          Faut pas, je t'assure.
    -          Alors dit-moi que c'est une larme de joie.
    -          T'as tout compris.
    -          Ça me rassure, ... je n'aime pas te savoir triste, ajoute-t-il en chuchotant.
    Pour toute réponse, Cassandre se blottit dans les bras d'Enzo. Ils restent encore un bon moment ainsi. Puis, Cassandre décide de rentrer chez elle. Car, le lendemain c'est la rentrée et elle n'a pas préparé ses affaires. Ça l'angoisse. Enzo le perçoit.
    -          Je te raccompagne, dit-il le sourire jusqu'aux oreilles.
    -          Avec plaisir, répond Cassandre du même sourire, sous le regard ébahi d'Enzo.
    Lorsqu'ils arrivent, main dans la main, chez Cassandre, cette dernière est étonnée que la porte d'entrée soit verrouillée. Elle sort ses clefs, et ils entrent. Visiblement il n'y a personne. Les deux amoureux montent dans la chambre de Cassandre. Elle angoisse pour sa rentrée universitaire. Enzo, lui, comme à son habitude est serein. Il tente de la rassurer. C'est sans succès. La seule et unique chose qui la réconforte c'est qu'ils sont tous les deux sur le même campus à Auray. Assis l'un contre l'autre sur le lit de Cassandre, ils discutent de tout ce qu'ils auront la chance de faire ensemble à longueur de journée.
    -          De toutes façons Cass, attend demain soir pour stresser, attend de savoir réellement comment ça se passe et si t'es perdue, là tu pourras paniquer, lance Enzo en la dévorant du regard, moqueur.
    -          Ne te moque pas de moi. J'ai honte d'être si trouillarde, avoue-t-elle en baissant la tête, mais je n'arrive pas à me contrôler.
    -          Cass, c'est normal d'être angoissé par l'inconnu. C'est quoi le programme de ta journée de demain ?
    -          Présentation de la filière science de l'éducation de 10h à 12h. Et avant de 9h30 à 10h on a le discours d'accueil du président de la fac. Et c'est tout. Et toi ?
    -          10h à 10h30 accueil du président de la fac et après jusqu'à 13h présentation de la filière métiers des sports nautiques et de l'animation. Et c'est tout. Et mardi t'as quoi ? journée banalisée pour découvrir les options du premier semestre et les langues ?
    -          Oui j'ai ça mardi.
    -          Cool, on choisira ensemble les salles où on ira. Et je ne veux pas que tu stresses, ajoute-t-il en serrant sa chérie dans ses bras.
    -          Promis.
    -          Demain, je t'emmène ?
    -          Pourquoi pas, ça évitera à Nath' de me laisser sa voiture. Il avait prévu de partir avec Pauline. D'ailleurs, ... il est où mon frangin ?, demande-t-elle tout à coup paniquée.
    -          Calme-toi Cass, lui chuchote Enzo. S'il nous avait entendus il aurait déjà rappliqué. Il est peut-être passé voir Ruben.
    -          Sachant que Pauline n'est pas là, si tu comptais me rassurer, c'est râpé.
    -          J'avoue, je n'avais pas pensé à ça, répond Enzo confus.
    Tout à coup, ils entendent du bruit qui provient du fond du couloir. Ils se précipitent en dehors de la chambre de Cassandre et cours jusqu'au bruit. Ça provient de la chambre de Nathaniel. Cassandre frappe à la porte. Étonné, Nathaniel sursaute, avant d'aller lui ouvrir.
    -          Oui Cassandre, tu veux quoi ?
    -          Ah rien, j'ai entendu crier et je ne savais pas que tu étais là, alors je me suis inquiétée.
    -          Désolé de t'avoir dérangée. Mais je ne t'ai pas entendue rentrer. Les autres ne sont pas rentrés ?
    -          Non.
    -          Et il fou quoi lui là ?, demande Nathaniel en désignant Enzo.
    -          Bah il m'a raccompagné, répond Cassandre et tentant de cacher son malaise.
    -          Ouf je préfère, déclare Nathaniel dans un soupire, excuse-moi mais je dois finir un truc. Ne m'attendez pas pour manger.
    -          Ok, répond Cassandre.
    Nathaniel ferme sa porte, tandis que Cassandre et Enzo retournent dans la chambre de Cassandre. Et cette dernière s'effondre dans les bras de son cher et tendre. Elle a eu la peur de sa vie quand son frère a demandé pourquoi Enzo était là, et il s'en est rendu compte. Plus tard, vers 20h30, ils n'ont toujours pas mangé. Cassandre n'a pas faim, mais quand Enzo lui remonte des pâtes à la sauce tomate, qu'il vient de préparer, elle ne dit pas non. Son chéri cuisine bien et ça lui plait. Ils descendent tous les deux faire leur vaisselle, puis remontent se mater un film. Cassandre se sent tellement bien dans les bras de son homme qu'elle ne se rend pas compte de l'heure et ne pense plus au lendemain. Vers 23 heures, sont portable vibre, mais elle ne l'entend pas, car elle s'est endormie dans les bras d'Enzo. Ce dernier, en voyant, le nom de Quentin apparaître sur l'écran, ne sait pas quoi faire. Il se doute que c'est important, mais n'ose pas décrocher le portable de sa chérie. Du coup il envoie un texto à son pote : « Pourquoi t'as essayé d'appelé Cass ? Elle ne risque pas de répondre elle s'est endormie. » Aussitôt Quentin appelle son pote.
    -          Eh, mec, qu'est-ce que tu fous chez moi à 23h ?, demande Quentin surpris ?
    -          Je te retourne la question Quentin, répond Enzo moqueur en chuchotant pour ne pas réveiller sa princesse.
    -          Toi tu connais la réponse à ta question, moi je ne connais pas la réponse à la mienne.
    -          J'ai raccompagné Cass. Et j'ai mangé avec elle vu qu'elle aurait mangé toute seule sinon. Et tu connais la raison.
    -          Non, elle aurait mangé avec Nath'.
    -          Ou pas. Vu comment il était occupé tout à l'heure. Il m'a vu, Cass lui a dit que je l'avais raccompagné, pour répondre à ses yeux interrogateurs et il a refermé sa porte de chambre en disant qu'il travaillait et qu'il mangerait tout seul plus tard.
    -          Ça fait combien de temps que t'es chez moi toi ?, demande Quentin.
    -          Un certain temps, ... depuis qu'on est rentré de la plage.
    -          Tu n'aurais pas quelque chose à me dire toi, par hasard ?, l'interroge Quentin qui commence à comprendre ce qui se passe.
    -          Euh si ... Demain c'est la rentrée alors n'empêche pas ma frangine de dormir, répond Enzo toujours en parlant à voix basse pour ne pas réveiller Cassandre qui dort à poings fermés.
    -          Fou-toi de moi !, répond Quentin en riant, toi aussi t'as cours demain, enfin ta pré-rentré comme Cass.
    -          Ouais, d'ailleurs, je l'emmène demain. Alors dit à Pauline qu'elle n'a pas besoin d'emmener Nathaniel, il pourra garder sa voiture.
    -          En parlant de mon frère, s'il apprend que t'as dormi avec Cass, qui plus est la veille de sa rentrée, t'es dans la merde jusqu'au cou.
    -          Bah voyons ! Avec elle, tout de suite les grands mots ! Elle dort dans son lit et je suis assis sur son bureau.
    -          Bref, bonne nuit mon pote, je vais me coucher. Je ne voudrais pas que Vio s'endorme avant que je ne lui aie dit bonne nuit.
    -          Quentin ta gueule, je ne veux pas savoir. Salut.
    Au même moment, chez Ruben, Pauline panique à l'idée que Nathaniel s'aperçoive de son absence. En entendant cela, Quentin qui passe dans le couloir pour rejoindre sa bien aimée, s'adresse à sa frangine.
    -          Pauline ne t'inquiète pas, il est occupé et ne s'apercevra de rien. Pas la peine de me dire comment je le sais, je ne répondrais pas.
    -          Quentin ! Qu'est-ce que tu fous là ?
    -          À ton avis ?, répond ce dernier moqueur, presque insolent.
    -          Purée, mais c'est n'importe quoi ! T'as cours demain, je te signal !
    -          Et toi tu travailles. Égalité, un point partout ! Bonne nuit la frangine.
    Pauline regarde Ruben, assis à côté d'elle, dans l'espoir qu'il la sauve. Mais non.
    -          Laisse Pau', dit-il calmement. Je sais qu'il est sous ta responsabilité, mais laisse-le. De toute façon, là-dessus il ne t'écoutera pas.
    -          T'as raison.
    Ruben la sert dans ses bras pour la réconforter, puis, ils s'endorment tous les deux. De retour chez Cassandre. Enzo est toujours dans la chambre de sa chérie. Il ne sait pas s'il se couche à côté d'elle ou s'il dort sur le canapé. Alors qu'il hésite toujours, Cassandre se réveille.
    -          Enzo ?
    -          Oui ma princesse, répond-t-il en s'asseyant près d'elle.
    -          Hum, j'adore ce surnom, dit-elle en souriant, encore un peu endormie. Il est quelle heure ?
    -          Minuit. Et ça fait une bonne heure que tu dors.
    -          Oh mince, je suis désolée.
    -          De quoi ma princesse, t'es si belle quand tu dors.
    Cassandre se lève, va dans la salle de bain mettre sa nuisette, se laver les dents, se démaquiller et se brosser les cheveux. Puis, elle retourne se coucher. Lorsqu'il la voit, Enzo n'en croit pas ses yeux.
    -          Tu va me rendre fou Cass, dit-il en la dévorant du regard.
    -          Au moins je ne dormirais pas seule ce soir, je vais pouvoir faire de beaux rêves, répond Cassandre en souriant avant de se glisser sous sa couette.
    -          Je n'avais pas l'intention de te laisser seule ma princesse.
    Le téléphone d'Enzo sonne : c'est Jordan. Il sort de la pièce pour parler à son pote. Lorsqu'il rentre, Cassandre est couchée dos à la porte. Il se déshabille et se glisse en caleçon dans le lit de sa chérie. Lorsqu'elle se tourne, elle est à nouveau timide, comme lorsque quelques mois plus tôt elle l'avait vu ainsi dans la cuisine.
    -          Cass, tu sais y a pas de différence avec tout à l'heure à la plage.
    -          Si un peu.
    -          Un tout petit peu alors, concède-t-il, mais on s'en fiche, susurre-t-il à l'oreille de Cassandre.
    Ils se regardent dans les yeux pendant de longues secondes, puis s'embrassent langoureusement avant de s'endormir blottis l'un contre l'autre.
     
    UN PETIT MOT DE L'AUTEUR :
     
    Et voilà la fin du chapitre 6. dans le prochain chapitre vous allez découvrir la rentrée à la fac de Cassandre, et le début de l'année scolaire, qui ne va pas se dérouler sans péripéties ...
     
    En attendant, voici quelques question sur la fin de ce sixième chapitre :
    - Globalement vous en pensez quoi ?
    -La discussion Adrien / Quentin au début ?
    - Adrien qui découvre que Jordan et Cassandre sont sorti ensemble, plutôt calme hein ? Si les concernés n'avaient pas cassé la veille ça aurait été plus explosif la réaction d'Adrien.
    - La discussion Quentin/Enzo vous en pensez quoi ? Le pauvre Enzo ...
    - Vous en pensez quoi de Quentin et Violette dans ce chapitre ? Adorables non ?
    - La fin d'après-midi à la plage ... Ils ne sont pas trop mignons Enzo et Cassandre ?
    - La soirée, veille de rentrée, vous en pensez quoi ? Enzo et Cassandre c'est officiel ! (enfin ^^) Quentin et Enzo qui s'envoient des piques gentiment, la conversation animée et même très animée entre Cassandre et Nathaniel, puis la réaction de Cassandre ?
     

     

    Merci aux lectrices, lecteurs qui prendront le temps de répondre aux questions, de commenter.
    En espérant que ce chapitre vous a plu.
     

    Prochain chapitre en une seule partie.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :