• Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 6 - partie 2)

     Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 6 - partie 2)
     
    [ [...] Cependant, elle est gênée de le voir prendre soin d'elle.
    -          Cassandre, qu'est-ce qui se passe ? T'es toute bizarre.
    -          Je ne sais pas c'est bizarre.
    -          De quoi ? ]

     
     

    Pour toute réponse, Cassandre baisse la tête.
    -         Répond-moi, Cass, je t'en supplie, l'implore Enzo.
    -         Ça me fait drôle de te voir t'inquiéter autant pour moi.
    -        Cassandre ... écoute ... sache juste que l'autre jour à ton anniversaire, si tu penses que j'ai pété les plombs parce que j'avais trop bu tu te trompes, l'alcool m'a juste permis de trouver le courage de faire ce que j'ai fait ... Je tiens beaucoup à toi Cassandre, c'est pour ça que je me fais du souci pour toi.
    Enzo, tout en disant cela, se rapproche de Cassandre. Il s'assoit auprès d'elle sur son lit. Quelques instants plus tard elle s'endort sous le regard bienveillant d'Enzo. Une bonne demi-heure plus tard, alors qu'Enzo est à moitié assoupit sur la chauffeuse, dans la chambre de Cassandre, Quentin rentre chez lui, accompagné de Violette.
    -          Quentin, t'es sûre que ça va pas déranger, qu...
    -          Violette, arrête de trop penser. Tu préfères rentrer chez toi ?
    -          Euh, non, pas envie de déranger Ruben.
    -          T'es au courant ?
    -          Bah, oui. Et même depuis plus longtemps que toi ! Ruben me dit tout et puis vu que je ne sors pas beaucoup de ma chambre, j'étais souvent chez moi lorsque Pauline venait.
    -          Je vois. ... Allez, viens, ma belle, répond Quentin en passant son bras autours des épaules de Violette pour l'emmener dans sa chambre.
    Au même moment, les deux tourtereaux entendent du bruit dans la chambre de Cassandre. Violette se réfugie dans la chambre de son chéri tandis que Quentin s'approche discrètement. Il est étonné de voir la porte de la chambre de sa frangine entre-ouverte. Enzo s'est relever pour entre-ouvrir la porte lorsqu'il a entendu Quentin rentrer avec sa petite s½ur. Quentin sursaute en voyant Enzo dans la chambre de sa s½ur.
    -          Eh mec, t'étouffe pas en me voyant là, se moque Enzo.
    -          Bah comprend moi aussi.
    -          J'avoue. Mais ne te fais pas de film. C'est juste que Cass s'est prit une cuite et qu'elle avait des vertiges, du coup je l'ai raccompagné.
    -          Et Ruben ne va pas s'étonner de ne pas te voir rentrer ?
    -          Il sait que j'ai raccompagné ta s½ur. Et puis il va être trop occupé, si tu vois ce que je veux dire, pour s'apercevoir de mon absence. En revanche celle de ma s½ur je ne sais pas, réplique Enzo en souriant.
    -          Oh ça va hein. Et d'abord depuis quand tu sais qu'il sort avec Pauline, toi ?
    -          Quelques heures.
    -          Ah je vois. Je suppose que tu les as vu tous les deux à un moment où tu cherchais ta s½ur ?
    -          Comment tu as deviné ?
    -          Je te connais Enzo, dès que Violette n'est pas dans ton champ de vision tu t'inquiètes.
    -          C'est ça, moque-toi. T'es pas mieux depuis quelques semaines tu surprotèges Cassandre. C'est normal si je me suis inquiété pour Vio, je ne l'ai pas vu de la soirée.
    -          Comme tu ne m'as pas vu ! Arrête de t'inquiéter pour Violette.
    Au même moment Violette rapplique et pose sa tête contre l'épaule de Quentin.
    -          Ah Enzo ?! Qu'est-ce que tu fous là ? C'est toi qui t'inquiète pour moi ? Il ne faut pas.
    -          Et toi ? Qu'est-ce que tu fabriques ici ?, réplique Enzo, surpris par l'attitude de sa frangine, elle qui est si timide d'habitude.
    -          Ben je ne voulais pas déranger Ruben ...
    -          Parce que toi aussi tu le savais ?
    -          Oh je pense que j'ai été la première à le savoir ...
    -          Tu viens Violette ?, dit Quentin en la prenant pas les épaules.
    -          Oui. ... Ne fais pas cette tête Enzo !
    -          C'est de ta faute ! Elle est passé où ma frangine timide et fragile ?
    -          Au placard ! ça te déplait peut-être ?, réplique-t-elle avec ironie. Pourtant tu me l'as assez souvent reproché ... Et puis ce n'était pas de la timidité et de la fragilité mais de la tristesse ..., réplique Violette à moitié vexée, avant de filer dans la chambre de Quentin.
    -          Mec, t'abuses ! Violette elle n'est pas fragile. Timide oui, mais pas fragile. Elle est douce, attentionnée, délicate, appliquée, gentille, adorable, c'est une pierre précieuse Violette, ...
    -          Stop ! Garde tes mots doux pour elle, c'est bon j'ai capté tu la défends.
    -          Enzo, arrête t'es jaloux, ou plutôt déprimé parce que j'ai une copine et pas toi. T'inquiète à mon avis ça va pas durer.
    -          Mais qu'est-ce que tu en sais d'abord !
    Quentin part sans répondre. Il va dans sa chambre, rejoindre sa chère Violette.
    -          Ça va la miss ?, demande-t-il en s'asseyant sur le bord du lit avec elle.
    -          Oui, répond Violette pensive.
    -          Toi ça va pas fort, traduit Quentin en la prenant dans ces bras. Qu'est-ce qui se passe ?
    -          Ça me déplait qu'il soit là ...
    -          Je sais mais je n'y peux pas grand-chose.
    -          Je sais, répond Violette en soupirant.
    Quentin l'embrasse puis déplie la chauffeuse (non mais vous croyiez quoi !) et sort de sa chambre pour la laisser se changer tranquillement. Il en profite pour retourner voir Enzo.
    -          Ah te voilà !, s'exclame Enzo en le voyant. Alors tu t'amuses bien ?
    -          Arrête putain Enzo ! Arrête ! Tu débloques là ou quoi ? Et puis ne gueule pas si fort tu va réveiller Cass ! Et là ça craint.
    -          C'est ça change de sujet ! Allez retourne t'amuser !
    S'en est de trop pour Quentin. Il attrape son ami violemment pas le bras et le force à le regarder en face.
    -          Enzo ! Reviens sur terre là ! Arrête de dire des conneries. Tu va encore nous refaire une déprime parce que tu n'as pas de copine. Calme-toi et va te coucher.
    -          Mais tu ne comprends donc rien ! Je l'aime à en mourir mais j'ai l'impression d'être seul comme un con. Elle n'en a rien à faire de moi et personne ne comprend ce que je ressens !, fini Enzo en criant.
    Ce qui bien sûr fait sortir Violette qui était couchée. Elle accourt et se demande ce qui se passe. Quentin la rassure. Cassandre, elle aussi, se réveille un peu.
    -          Il se passe quoi là ? Pourquoi j'entends crier ?, demande-t-elle endormie avant de replonger dans le sommeil quelques instants plus tard.
    -          Purée ! On a eu chaud ! Bon au dodo tout le monde. ... Et toi, Enzo, demain je te raconte un truc, et tu verras que tu n'es pas seul au monde.
    Plus tard, dans la chambre de Quentin, les deux tourtereaux ne dorment toujours pas. Ils discutent assis sur le lit de Quentin. Au bout d'un moment, Violette s'endort dans les bras de son chéri, pas habituée à veiller aussi tard. Il est presque 8 heures du matin ! Ne voulant pas la réveiller, Quentin la laisse dans son lit et s'allonge sur la chauffeuse. Comme il a trop chaud, il enlève son tee-shirt pour s'endormir. Vers 11 heures, le portable de Cassandre sonne, ce qui bien évidemment la réveille et la met de mauvaise humeur. Elle décroche sans se préoccuper d'Enzo qui dort à côté puisqu'elle ne se rappelle plus du tout qu'il est là ! C'est Nathaniel qui l'appelle. Il est en colère.
    -          Cassandre ! Enfin quelqu'un qui répond !
    -          Salut Nath', ça va ?, demande Cassandre mal réveillée.
    -          Oui, mais ça irait mieux si on répondait quand je téléphone ! J'ai essayé trois fois à la maison, deux fois sur le portable de Pauline, deux fois sur celui de Quentin. Et personne ne décroche !
    -          Nathaniel ! Tu as oublié que c'était la grande soirée hier soir à Loc ou quoi ?
    -          Non. D'ailleurs si je n'avais pas eu d'empêchement, j'aurais adoré pouvoir venir.
    Cassandre pense intérieurement « heureusement qu'il n'est pas venu ». Et encore elle ne sait pas tout !
    -          Écoute Nath' je me suis couchée à 6h30 bien sonnées et je me suis couchée la première alors c'est logique que personne ne te réponde. Surtout que là tu viens de me réveiller parce que j'ai oublié de mettre mon portable sur silencieux. Mais tu connais Quentin et Pauline, ils peuvent être complètement bourrés, il y a une chose qu'ils n'oublient jamais c'est de couper leur portable la nuit. D'ailleurs ils ont bien raison.
    -          Cass ! C'est quoi cette voix ?
    -          Je ne suis pas réveillée parce que tu m'as réveillé en appelant !
    -          Menteuse ! Tu t'es pris une cuite Cassandre !
    -          Et alors ?
    -          Je n'aime pas ça Cassandre et tu le sais très bien !
    -          Oui papa, répond Cassandre de façon insolente.
    Nathaniel, en l'entendant lui répondre ainsi se rend compte de sa boulette, mais il n'a pas le temps de répliquer que Cassandre reviens à la charge.
    -          Nathaniel, si tu n'aimes pas ça, ça ne sert à rien de venir parce qu'à mon avis tu vas croiser des gens avec la gueule de bois à tous les coins de rue !
    -          Si justement j'ai l'intention de venir ! Et puis il faut que je vois Ruben.
    -          Si tu viens tu ne t'énerves pas ou sinon ce n'est pas la peine de venir ! crie Cassandre en colère contre son grand frère.
    Elle raccroche avant même qu'il ne lui réponde. Puis elle hurle un gros « Merde ! » qui réveille tout le monde.
    -          Merci de me réveiller ainsi Cassandre, lui dit Enzo.
    -          Ah ! crie à nouveau Cassandre, surprise par la présence d'Enzo dans sa chambre. Qu'est-ce que tu fais là ?
    -          On dirait bien que tu ne te rappelles pas tout d'hier soir, toi.
    -          Fort possible vu la cuite que je me suis prise et le mal de crâne que j'ai ce matin.
    -          Il se passe quoi ici ?, demande Quentin furieux de s'être fait réveiller de la sorte, en ouvrant la porte.
    -          Il se passe que Nathaniel vient de m'appeler et par la même occasion de me réveiller !
    -          T'as qu'à éteindre ton portable, réplique Quentin toujours furieux après sa s½ur.
    -          Il vient de m'engueuler parce que même au téléphone il a comprit que je me suis pris une cuite et ce n'est pas le pire ! Il a appelé trois fois à la maison, deux fois sur le portable de Pauline et deux fois sur le tiens Quentin avant de m'appeler et personne à répondu. Donc il est en colère et il a décidé de rappliquer. Autant dire que s'il voit que tu as pris de l'alcool alors tu n'as pas 18 ans, que s'il voit que Enzo a dormi là, que Violette à dormi avec Quentin, que ...
    -          Dans ma chambre, pas avec moi, non mais tu crois quoi toi !, réplique Quentin, et d'abord, comment tu sais ça toi ?
    -          Je l'ai deviné, depuis le temps que tu l'aimes et vu qu'hier soir personne ne t'as vu. Et puis c'est pareil pour Nath' et pire du pire qu'il découvre que Pauline, n'a pas dormi ici. C'est la catastrophe ! Sans compter qu'Enzo t'as la gueule de bois, que Pauline n'est pas rentrée et qu'on n'a pas moyen de la joindre puisqu'elle ne décroche pas et que Nathaniel a prévu de passer voir Ruben.
    -          On est dans la grosse merde, reconnaît Quentin.
    -          Ah tu vois que j'ai eu raison de gueuler. Et bien sûr je ne parle même pas de la possibilité qu'il passe en premier voir Ruben et qu'il voit Pauline chez lui.
    -          C'est quoi le problème avec mon frère, demande Enzo perplexe.
    Cassandre et Quentin se regardent puis décident de lui expliquer. C'est Cassandre qui s'y colle.
    -          Le problème c'est que pour Nathaniel je ne dois pas avoir de mec, et Pauline, s'il tolère c'est à condition que le mec est son âge ou même un peu moins. Et faut surtout pas qu'elle sorte avec un de ses potes comme ça s'est déjà passer auparavant. Alors tu te doutes bien que s'il apprend qu'elle sort avec Ruben ça ne va pas le faire. Sans compter que la dernière fois qu'elle est sortie avec un pote de Nath' c'était il y a plus de six ans et il ne reparle toujours pas à son pote.
    -          Oh putain ! J'avoue que là ça craint. On a qu'à demander à Vio de rentrer. Ruben va forcément s'en rendre compte et elle va pouvoir les prévenir.
    -          Dans tes rêves Enzo, tes bonnes idées, tu les appliques pour toi-même, répond Violette à son frangin.
    -          Oh ça va tu t'es levée du pied gauche ou quoi ?
    -          Non, mais ta petite s½ur a changée elle n'est plus triste alors va falloir te le mettre dans le crâne.
    -          Bon ok je vais y aller, réplique Enzo résigné.
    Au même moment le portable de Cassandre sonne. C'est justement Pauline. Cassandre lui explique. Puis les deux s½urs raccrochent. Cassandre est soulagée. Pauline beaucoup moins. Elle raconte tout à Ruben qui grimace.
    -          Écoute Pau' ça va aller, tente de la rassurer Ruben.
    -          Oui, t'as raison. Faudrait que je rentre, ... soupire Pauline. Mais j'ai tellement envie de rester avec toi.
    -          Pau' mon c½ur. Si tu ne veux pas que Nath' soit au courant il le faut ...
    -          J'y pense, ... commence Pauline dans ses pensées, si Nathaniel est comme ça, c'est peut-être parce qu'il n'a jamais eu de copine ...
    -          Pau' comment tu sais ça toi ? Il n'en parle qu'à moi.
    -          L'intuition féminine, Ruben, l'intuition féminine ! Bon j'y vais.
    -          Ok. Bisous ma Pau'. À plus.
    -          À plus. ... Mais au fait, on était tous seuls ou je rêve ?
    -          Non tu ne rêves pas. Enzo n'est pas rentré après avoir raccompagné Cassandre, soit il est resté soit il a filé chez Jordan. Et Violette, ... je pense savoir où elle est.
    -          Oh j'y crois pas tu couvres ta petite s½ur quand elle découche, toi le grand-frère protecteur, dit Pauline moqueuse.
    -          Parce que je sais qu'elle ne craint absolument rien.
    -          Si tu le dis. De toute façon je n'en saurais pas plus, j'ai bien compris. Bisous mon c½ur.
    Ils s'embrassent passionnément. Puis Pauline rentre chez elle. C'est Violette qui lui ouvre, à sa grande surprise.
    -          Violette ! Mais qu'est-ce que tu fais ici ?
    -          Rien, rien, répond Violette en remontant les escaliers en direction de la chambre de Quentin.
    -          Puff, je n'y crois pas... Quentin, hurle Pauline depuis le salon.
    -          Ah Pauline t'es rentrée, s'écrie ce dernier en descendant les dernières marches tout sourire.
    -          Je comprends mieux le sourire que tu affiches depuis quelques temps.
    -          T'es pas mieux.
    -          On peut dire ça comme ça. Bon, en attendant, si Nath' arrive on va s'en prendre plein la figure à ce que j'ai compris.
    -          Ouais. Il a tellement énervé Cass, qu'elle a gueulé et ça a réveillé tout le monde.
    -          Tout le monde qui ?
    -          Moi, Violette et Enzo.
    -          Ah parce qu'il est là lui aussi ?
    -          Ben oui et ne fais pas l'innocente, je sais que Ruben te l'a dit. Je me doute aussi qu'il ne t'a rien dit pour Vio.
    -          Exact, il m'a juste dit qu'elle était en sécurité là où elle était. Je comprends mieux maintenant. Et Enzo il est où là ?
    -          Ben avec Cass. Il lui explique ce qui s'est passé hier soir et cette nuit parce que sa cuite ça lui a un peu effacé le cerveau.
    -          Bah voyons ... Connaissant Enzo, il ...
    -          Pauline, n'exagère pas. Il m'a avoué être dingue d'elle. Il ne va pas en profiter.
    -          T'as raison je vois le mal partout ...
    Pendant ce temps dans la chambre de Cassandre, Enzo lui a raconté tout ce qui s'est passé la veille et qu'elle avait oublié. Puis la conversation dévie. Ils reparlent de l'anniversaire de Cassandre. Cette dernière est de plus en plus mal à l'aise. Elle se rappelle très bien ce qui s'est passé et en vient même à regretter de l'avoir repoussé. Enzo, avec maladresse, tente de lui expliquer, comme lorsqu'ils se sont couchés quelques heures plutôt, qu'il savait très bien ce qu'il faisait le soir-là et qu'il tient beaucoup à elle.
    -          Enzo j ...
    -          Danger !! Hurle Pauline, Nathaniel arrive, Ruben vient de me prévenir qu'il est passé franc et qu'il vient direct ici.
    Cassandre laisse sa phrase en suspens. Elle flippe à l'idée de voir son grand-frère rappliquer. Enzo se saisit de l'occasion et la prend dans ses bras pour la réconforter. Elle se sent merveilleusement bien dans ses bras. Ça l'apaise. Mais lorsqu'ils entendent une voiture se garer de façon violente devant la maison, ils se séparent. Enzo se cache dans la chambre de Quentin. Lorsque sa petite s½ur passe devant la porte, il l'attrape par le bras.
    -          Violette !
    -          Oui Enzo ?
    -          Dès qu'on peut on rentre à la maison, faut pas que Nathaniel nous voit. Quand ils vont aller dans le salon, on va discrètement sortir par la porte d'entré et se faufiler à quatre pattes jusqu'au portail. Tu me suis.
    -          Ok, répond Violette paniquée.
    Cinq minutes plus tard, ils sortent du jardin discrètement, et sans se faire repérer. Après avoir marché tranquillement jusqu'au bout de la rue, ils frappent à la porte de chez eux. Ruben ouvre inquiet. Il est rassuré de voir son petit frère et sa petite s½ur derrière la porte. Il a craint que ce ne soit Nathaniel.
    -          Vous n'avez pas eu d'emmerdes ?
    -          Ne t'inquiète pas Ruben, on a filé en douce, réplique Enzo fier de son coup.
    Violette file dans sa chambre pour laisser un message à Quentin pour le prévenir. Elle a peur qu'il lui en veuille d'être partie. Mais elle ne voulait pas désobéir à Enzo et en plus elle a peur du grand-frère de Quentin depuis qu'elle est petite. Pendant ce temps, chez Nathaniel, l'ambiance est tendue. Pauline a la trouille que son grand frère ne découvre où elle a passé la nuit, Cassandre ne veut pas qu'il sache qui l'a ramené cette nuit et Quentin ne veut pas que son frangin sache ce qu'il a fait pendant la soirée.  Du coup la maison est silencieuse, mais c'est un silence pesant. Quelques minutes plus tard, alors que Nathaniel tente toujours de savoir pourquoi ils ont tous pris de l'alcool, Pauline n'en peut plus et file dans sa chambre sans un mot. Cassandre la suit, mais lorsqu'elle arrive dans sa chambre et découvre qu'Enzo est parti, elle fond en larmes. Pauline accoure pour savoir ce qui se passe.
    -          Enzo est parti ... sanglote Cassandre.
    -          Et ?, l'interroge Pauline qui se doute qu'il y a autre chose.
    -          À cause de Nath', Enzo ne me reparlera plus, snif, et, snif, snif, ...
    -          Calme-toi Cass. Il a filé pour te protéger, pour ne pas que Nath' s'énerve après toi, et sans doute aussi pour protéger Violette.
    -          Si seulement tu pouvais avoir raison ...
    -          Cass ... Ne serais-tu pas un peu amoureuse par hasard ?, demande Pauline en souriant.
    -          Un peu, non, beaucoup, oui, ... et depuis longtemps ...
    -          Alors là je ne te suis plus.
    -          Depuis le début de l'année. Mais quand Jordan m'a avoué qu'il m'aimait, j'ai repensé aux années où j'étais dingue de lui, j'ai perdu la raison, et je lui ai dit que moi aussi alors que je n'éprouve plus que de l'amitié pour lui. Je n'ai jamais cessé de penser à Enzo lorsque je sortais avec Jordan. Excepté peut-être à deux ou trois moments. Et maintenant je culpabilise à chaque fois que je vois Enzo parce que je sais que j'ai été bête parce que j'ai remarqué que ça lui a fait beaucoup de peine que je le repousse à mon anniversaire, mais je n'avais pas le choix surtout qu'on était dans le champ de vision de Jordan, et de Quentin.
    -          Cass, tu te tortures l'esprit. Ne t'inquiète pas il ne va te faire la tête parce que Nathaniel est arrivé. Je te dis qu'il est intelligent que c'est pour te protéger des foudres de Nath' qu'il est parti.
    -          J'espère que tu as raison.
    Au même moment, elles entendent Nathaniel leur parler depuis le salon.
    -          Les filles je vais voir Ruben, puisque ici visiblement je vous dérange.
    -          Ok, comme tu veux, répond Pauline.
    -          Sache juste, poursuit Cassandre, que ce n'est pas que tu déranges c'est juste qu'on a nos secrets.
    -          Salut, tout le monde, répond Nathaniel avant de fermer la porte.
    Pauline envoie un sms à son chéri : « Mon amour, à toi de jouer ! ». Et Quentin, lui appelle sa chérie après avoir reçu son message.
    -          Allo Vio ?
    -          Oui Quentin, je suis vraiment désolée mais ...
    -          Eh, calme-toi je ne t'en veux pas, t'as bien fait de suivre Enzo.
    -          Tu sais ce n'est pas que pour ça en réalité ton frère me fait peur depuis que je suis gamine, ça n'a rien à voir avec le fait d'obéir à mon frère.
    -          Je te comprends, en plus là il ne tourne pas rond il vient de partir pour aller voir Ruben, parce qu'il croit qu'il dérange à la maison. Il l'a mal pris que les filles ne lui dise rien.
    -          Oulala, alors je reste dans ma chambre moi.
    -          Violette pas de panique t'es chez toi et en plus tes frères sont là.
    -          C'est vrai, mais j'aimerais tellement être avec toi.
    -          Moi aussi Vio. ... Je te laisse, je n'ai pas spécialement envie qu'Adrien soit au courant et je le vois qui arrive chez moi par ma fenêtre.
    -          Ok. Bisous mon amour.
    -          Bisous ma Vio, je pense fort à toi.
    Puis Quentin raccroche et sort de sa chambre. En passant devant celle de Cassandre, il entend ses frangines discuter à voix basse. Il ouvre discrètement la porte et leur dit qu'Adrien arrive. Aussitôt Cassandre répond qu'il faut qu'elles continuent à chuchoter. Quentin dévale les escaliers au moment même où Adrien frappe à la porte d'entrée.
    -          Salut mon pote, pas trop mal réveillé ?, lui demande Adrien.
    -          Non et toi ?
    -          Moi super en forme ! Même Jordan est dans un état pire que moi, pour une fois.
    -          Sérieux ?!
    -          Et toi t'as foutu quoi hier soir, je ne t'ai quasiment pas vu ?
    -          Ah bon ? Tu devais être accaparé par les filles c'est pour ça, réplique Quentin moqueur en se doutant qu'il ne va pas pouvoir cacher la nouvelle à son meilleur ami plus longtemps.
    -          Mais bien sur. Tu ne vas pas me croire mais je n'ai pas flashé. Et j'ai même supporté Ambre à un moment.
    -          Ambre ?!, s'étouffe Quentin.
    -          Eh ouais ! Et toi mon pote alors ?... Je la connais ?
    -          Genre ! Comment t'as deviné ?
    -          Je ne sais pas, au pif. Alors je la connais ?
    -          Oui.
    -          Mais encore ...
    -          Tu la connais même très bien.
    -          Je sais que ce n'est pas Ambre, je l'ai raccompagnée.
    -          Pas possible ! Elle a accepté ?
    -          Oui mais à contre c½ur. En réalité elle l'a fait juste parce que mon frère était avec moi.
    -          Je comprends mieux.
    -          Qui alors ? Elodie ? Marianna ?
     
    UN PETIT MOT DE L'AUTEUR :
     
    - Alors votre avis sur cette suite de chapitre ?
    - La fin de soirée, vous en pensez quoi ? Enzo et Cassandre ? Quentin qui découvre Enzo chez lui ? Quentin qui ramène Violette ? Violette qui rembarre son frère ?
    - La conversation Cassandre Nathaniel ?
    - L'arrivée de Nathaniel et la pagaille qui s'en suit ?
    - La discussion Cassandre Pauline ?
    - Quentin qui rassure Violette ?
    - Le début de conversation entre Adrien et Quentin ?
     
    Merci aux lectrices, lecteurs qui prendront le temps de répondre aux questions, de commenter.
     

  • Commentaires

    1
    Aurélia
    Jeudi 13 Juin 2013 à 15:59
    J'aime trooooop ce chapitre !!! :D
    Je trouve qu'il est encore mieux écrit que le précédent ! Et puis, ça concerne Violette et Quentin alors j'suis contente ! ^^
    En tout cas, va falloir qu'ils fassent gaffe à Nathaniel ou ça va mal se passer !
    En core une fois : j'adore ! <3

    bisous
    Aurélia
    2
    Samedi 15 Juin 2013 à 13:18
    Bon j'ai pas fini de lire mais piur le moment c'est bien :D
    3
    Mardi 18 Juin 2013 à 21:04
    euh probleme .. j'en était ou ?
    4
    Mardi 18 Juin 2013 à 21:12
    Hihi =) nan c'est bon j'ai retrouvé c'est super ^^ Y'a déjà la suite ?
    5
    Mardi 18 Juin 2013 à 21:29
    OKI ^^ la semaine je suis pas là (<< putain de brevet) la semaine suivante non plus (<<putain de fête) et apres je pars (<< pu.. nan j'arrete XD) donc si je viens pas tout de suite me suprime pas de la liste des prévennu ^^ STP
    6
    Lundi 24 Juin 2013 à 21:57
    Aïe!
    7
    Mardi 25 Juin 2013 à 23:08
    Tendu avec Nathaniel et Quentin et Violette sont trop kiki!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :