• Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 5 - partie 6)

    Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 5 - partie 6)
     
     
    [ [...] Une demi-heure plus tard, tous sont couchés sauf Ruben et Pauline qui discutent toujours devant la maison. Quentin et Cassandre ont-ils raison ? Ruben va-t-il proposer à Pauline de dormir chez lui ? ]
     
    Ruben et Pauline en profitent car personne ne peut les surprendre. Ils s'embrassent puis Ruben voit l'heure.
    -          Pau' tu ne vas quand même pas rentrer à cette heure là à Auray ? Il est presque 7 heures du matin.
    -          Ben si pourquoi. Une petite demi-heure pour rentrer, 2h30 de sommeil, une heure pour me préparer et revenir et me voilà de retour à 11 heures pour réveiller la marmaille et organiser le rangement et le ménage avant que Nath' ne rapplique ce soir.
    -          Et si je te dis que tu peux gagner une heure de sommeil supplémentaire, ça te dis ?
    -          Ben oui mais je ne vois pas comment à part si tu me dis qu'en les réveillant à midi tout sera propre ce soir, ce qui me parait impossible.
    -          Non, moi je dis au lieu de rentrer à Auray, tu dors chez moi et comme ça tu gagnes en sommeil supplémentaire les temps de trajet.
    Pauline est tentée mais en même temps, elle a peur.
    -          Panique pas Pau' on fait comme avant je dors sur le canapé et toi dans mon lit. ... Sauf si ...
    -          Si quoi Ruben ?
    -          Si t'as envie de dormir avec moi.
    -          Ok, je dors chez toi. Quand à savoir où, je réfléchis sur le trajet.
    Ils s'embrassent tendrement puis se mettent en route. Alors que va choisir Pauline ? Lorsqu'ils arrivent chez Ruben, ce dernier file dans sa chambre prendre son pyjama et laisse Pauline tranquille se changer. Au moment de s'allonger sur le canapé, il s'aperçoit qu'il a oublié de prendre une couverture dans le placard de sa chambre. Il remonte donc et frappe à la porte.
    -          Entre, dit Pauline assise sur le lit.
    -          Excuse-moi, Pau' j'ai oublié de prendre la couverture dans le placard.
    Il ouvre le placard, prend la couverture, referme la porte puis vient s'assoir sur le bord du lit aux côtés de Pauline. Il sent bien qu'elle a besoin de réconfort. Il la prend dans ses bras avant de s'écarter pour se lever et aller dormir. Pauline le retient.
    -          Reste, je n'ai pas envie de dormir toute seule, dit-elle la voix tremblante.
    Ruben n'en croit pas ses oreilles. Malgré les nombreux week-ends où Pauline a dormi chez lui pendant un an, c'est la première fois qu'ils vont dormir tous les deux, ensemble. Ils se mettent tous les deux sous la couette, lovés l'un contre l'autre et s'endorment rapidement. Le lendemain matin, lorsqu'elle se réveille, Pauline se demande où elle est, puis peu à peu la soirée de la veille lui revient. À ses côtés, Ruben dort toujours. Alors qu'elle bouge pour se lever, il se réveille et la sert dans ses bras. Pauline en est toute retournée. La proximité de son corps avec celui de Ruben la rend nerveuse. Ils n'ont jamais étés aussi proche l'un de l'autre.
    -          Bien dormi ?
    -          Oui et toi, répond Pauline.
    -          Très bien. ... Tu sais Pau', ça fait des mois que je rêvais de dormir avec toi, ... mais j'avais peur que tu ne veuilles pas, ...
    -          Ruben, je t'aime à la folie, pourquoi je ne voudrais pas dormir avec toi ?
    -          J'avoue, je ne sais pas pourquoi je pensais ça.
    Pendant ce temps, la marmaille émerge, elle aussi. Et lorsqu'on a abusé la veille, le réveil est dur. Violette ne manque pas de le faire remarquer à Cassandre et Ambre, lorsque ces dernières se lèvent. Elles vont chacune leur tour prendre leur douche avant de descendre prendre leur petit déjeuner. Violette fait exprès de faire du bruit en passant devant la chambre de son frère. C'est un rituel, quand il se prend une cuite, elle lui fait vivre un enfer ! Il peut s'égosiller à l'appeler, elle ne lui répond pas et ne bouge pas le petit doigt pour lui. Et en plus elle l'emmerde le plus possible. Elle espère le faire changer en agissant ainsi, mais pour l'instant, l'effet n'est pas concluant. Dans le couloir, en sortant de la salle de bain, elle croise Quentin.
    -          Salut Quentin, ça va ?
    -          Bof, j'ai un peu mal au crane.
    -          Ah lala ! Mais vous n'avez qu'à faire comme moi, vous verrez que le lendemain matin on est bien mieux.
    -          J'avoue que sur ce coup-là, tu as raison Violette, répond-t-il avec un grand sourire, avant de descendre lui aussi pour manger un bout.
    En bas, les trois filles mangent avec Quentin alors que les autres là-haut ne sont pas encore bien réveillés. Une fois douché, Enzo, ne fait que de se poser des questions sur ce qu'il s'est passé la veille. Jordan essaye de lui dire mais, Enzo ne l'écoute pas. Il est malheureux, ça se voit. De son côté, Adrien, n'est pas mieux. Il regrette de ne pas avoir fait comme Enzo mais avec Ambre. Lorsque cette dernière remonte après avoir manger, Adrien la prend par la main et l'entraine dans la chambre de Quentin. Il se dit qu'il n'a rien à perdre. Il la plaque contre le mur et l'embrasse fougueusement. Ambre s'écarte avec violence.
    -          Non mais ça ne va pas la tête ! Ça ne te réussi pas de te prendre une cuite toi !
    -          Si ça me réussi, la preuve, j'ai eu le courage de faire ce que je rêve depuis des mois.
    -          Adrien, arrête ! On en a déjà parlé l'autre jour, je ne veux pas sortir avec toi.
    -          Et alors ? Je t'aime j'ai le droit de te le prouver non ?
    -          Purée ! Mais t'es un ouf toi !, s'écrie Ambre avant de sortir de la pièce en percutant Quentin.
    -          Ouah, tu lui à fait quoi pour qu'elle soit en colère comme ça, demande Quentin à son meilleur ami.
    -          Je l'ai embrassé de force !
    -          Purée, t'as du cran. Estime-toi heureux qu'elle ne t'ait pas giflé. Mec, passe à autre chose. Et ne noie pas ton chagrin dans l'alcool ça ne sert à rien.
    -          Je vais essayer, répond Adrien triste avant de descendre dans la cuisine.
    Au même moment, Jordan apparait à la porte de la chambre de Quentin.
    -          Tu ne saurais pas où elle est passé Cass par hasard ?
    -          Dans sa chambre avec Ambre. Mais n'essaye même pas d'ouvrir la porte ou tu risques de te prendre une baffe.
    -          Hein ?
    -          Ton frère vient juste de rouler une pelle de force à Ambre, du coup elle est rentrée dans une colère noire et Adrien déprime dans la cuisine. Alors si t'ouvre la porte, Ambre risque de s'en prendre à toi, surtout qu'en plus hier soir, Cass lui a dit que vous sortez ensemble et elle l'a très mal pris.
    -          Heu en effet, je ne vais pas allez la voir, répond Jordan avant de se rendre à la cuisine pour remonter le moral de son petit frère.
    Cinq minutes plus tard, Pauline arrive. Violette est en train de ranger toute seule pendant que tous les autres ont des têtes à faire peur.
    -          Salut la compagnie ! On dirait que c'est le camp des déprimés ici !
    -          Salut Pauline, répond Jordan.
    -          Quelqu'un peut m'expliquer se qui se passe ?
    Jordan lui redit ce que Quentin vient de lui dire. Au même moment, Cassandre apparait dans la cuisine.
    -          Salut Pauline t'est déjà là ?, s'interroge Cassandre.
    -          Et oui ! et ça serait cool que Violette ne soit pas la seule à faire le ménage.
    -          Justement, je descendais l'aider, répond Cassandre en faisant signe à sa s½ur de la suivre dans le salon.
    -          Pauline t'as dormi chez Ruben ou je me trompe ?, chuchote Cassandre.
    -          Oui, répond Pauline avec un grand sourire. Je te raconterais plus tard, on va aider Violette.
    -          Ok, répond Cassandre au moment où Quentin arrive pour les aider.
    Pauline, Cassandre, Quentin et Violette passent une heure à ranger le salon. Pendant ce temps, les autres sont à l'étage. Jordan tente de raisonner son frangin, pendant qu'Ambre rumine dans son coin. Elle s'est enfermée dans la salle de sport (vous savez, l'ancienne chambre des parents). Enzo lui est dans la chambre de Pauline, il est triste, il a envie de parler à personne. Discrètement Cassandre fait signe à sa s½ur de la suivre à l'étage dans sa chambre de façon à laisser Quentin et Violette tous seuls. Elle demande à sa s½ur des détails sur sa soirée de la veille. Pauline lui raconte tout, de la plage jusqu'à chez Ruben, en omettant tout de même de lui dire qu'elle a dormi avec lui pour la première fois. Pendant ce temps, Violette et Quentin finissent de ranger en silence. Dans un silence pesant même. L'un comme l'autre sont gênés par la situation. Quentin est obligé de se l'avouer : il a des sentiments pour Violette ! Seulement il n'arrive pas à savoir ce qu'elle pense de lui. En plus il n'ose pas tenter quoi que ce soit de peur que quelqu'un ne les surprennent. Alors qu'ils ont fini, Violette décide de retourner dans la chambre de Cassandre avec les filles.
    -          Je retourne voir les filles là-haut.
    -          Ok, merci pour ton aide Violette, répond Quentin en baissant la tête.
    -          De rien.
    Alors qu'elle s'avance vers l'escalier, Quentin trouve un peu de courage et lui dit :
    -          Tu étais ravissante hier soir Violette.
    -          Merci Quentin, répond Violette en rougissant.
    Lorsqu'elle arrive dans la chambre, Ambre et Cassandre sont en grande discussion. Pauline est là aussi, mais semble plutôt spectatrice, plongée dans ses pensées. En la voyant arriver, les deux amies décident de tout lui raconter pour qu'elle leur donne son avis. Violette est heureuse que son avis compte autant pour elles. Elle se garde bien de raconter aux filles ce qu'il vient de se passer dans le salon.
             Quelques jours plus tard, alors qu'il ne travaille pas, Quentin se décide à aller à la plage. Il a besoin de réfléchir. Le temps n'est pas très beau, il n'est que 8 heures du matin lorsqu'il sort de chez lui. Dix minutes plus tard, il est à la plage. Et après avoir surfé un peu, il s'assoit sur le sable, plongé dans ses pensées. Lorsqu'il prend son service de surveillance de la plage à 9 heures, Ruben est étonné de voir Quentin sur la plage. Il va faire un peu de paperasse dans son bureau tout en gardant un ½il vers la mer. Aussi, lorsqu'une vingtaine de minutes plus tard, il aperçoit sa petite s½ur qui se dirige vers la mer, il s'inquiète. Elle sait nager certes, mais elle ne va jamais se baigner et en plus l'eau est fraiche. Lorsqu'il la voit entrer dans l'eau sans se mouiller avant il s'inquiète encore plus. Il sort de la guérite de surveillance et s'avance au niveau jusqu'au niveau de Quentin. Au même moment, Violette appelle à l'aide avant de plonger sous l'eau. Ni une, ni deux, Ruben et Quentin s'élancent dans l'eau pour la secourir. Lorsque Ruben la pose sur le sol, elle est inconsciente. Il panique en voyant sa petite s½ur ainsi. Quentin s'en rend compte.
    -          Je te laisse faire le bouche-à-bouche, lance Ruben à Quentin d'un ton moqueur.
    Quentin comprend alors que Ruben a capté qu'il en pince pour sa petite s½ur.
    -          C'est quoi ce sous entendu Ruben ?, demande-t-il.
    -          T'aurais fait la même chose si nos rôles étaient inversés et que s'était Pauline qui était évanouie, réplique Ruben, sans répondre vraiment à la question de Quentin.
    -          J'avoue.
    Au même moment, Violette ouvre les yeux, sans que les deux garçons n'aient fait quoi que ce soit. L'un comme l'autre sont soulagés. Ne pouvant quitter son travail, Ruben demande à Quentin de raccompagner sa petite s½ur chez lui. Ce dernier accepte avec joie. Juste avant qu'ils ne partent, Ruben ajoute discrètement à Quentin :
    -          Avoue que tu aurais bien aimé lui faire du bouche-à-bouche ?
    -          Ou pas, répond Quentin, la première fois que je poserais mes lèvres sur les siennes, je préfère qu'elle soit consciente.
    -          Belle pensée, allez, vas-y raccompagne-là, normalement Enzo est à la maison, il pourra s'occuper d'elle.
    -          Ok.
    Un quart d'heure plus tard, ils arrivent chez Violette. Alors qu'elle ouvre la porte d'entrée, Enzo rapplique étonné d'entendre la porte. Sa surprise est encore plus grande lorsqu'il voit sa petite s½ur et Quentin derrière la porte. Ce dernier lui raconte ce qui s'est passé tandis que Violette va se servir un chocolat chaud. Dès qu'il est au courant Enzo est aux petits soins pour sa s½ur. Ne supportant plus leur regard emplis de pitié, Violette décide d'aller prendre une douche chaude pour se réchauffer. Pendant ce temps, les deux garçons vont discuter dans la chambre d'Enzo.
    -          Pourquoi c'est toi qui l'a ramenée ?
    -          Ton frère bosse, il ne peut pas quitter son travail, et puis comme ça moi je suis sur qu'elle va bien. Ça m'a foutu la trouille de la voir évanouie.
    -          À ce point là ? Ce n'est pas comme si c'était Cass ...
    -          C'est différent mais ...
    -          Mais quoi ?, demande Enzo intrigué.
    Quentin ne sait pas comment s'en sortir. Il ne sait plus s'il doit avouer à Enzo ou pas se qu'il ressent pour Violette. De son côté, Enzo cherche à comprendre pourquoi son ami réagit ainsi. Pendant ce temps, Violette se remet de ses émotions dans sa chambre. Retour chez les garçons : Enzo décide, quitte à se fâcher avec son pote, de lui révéler les soupçons qu'il a depuis un bon moment déjà.
    -          Quentin, ne m'en veut pas de penser ça, mais j'ai l'impression que tu tiens énormément à ma frangine.
    -          Ça se voit tant que ça ..., répond Quentin inquiet.
    Enzo ne sait plus quoi répondre. Il ne pensait pas que Quentin avouerait si facilement.
    -          Oh ! Enzo ! Ne fais pas cette tête, elle est à croquer ta frangine ce n'est pas plus compliqué que ça.
    -          T'as dis quoi là ?, demande Enzo choqué.
    -          C'est bon mec, fait pas le choqué non plus, mon vocabulaire est soft moi ! Pas comme Jordan et toi quand vous parlez ensemble.
    -          Je reconnais. C'est juste que de savoir qu'il s'agit de ma petite s½ur, ça me fait bizarre.
    -          Tu la surprotèges. Elle a 16 ans, elle est grande.
    -          Ah, ah, ah ! Ça te va bien de dire ça toi ! Ça fait deux mois que tu joues le papa poule avec Cass !
    -          Parce que ça te dérange peut-être, réplique Quentin à la fois moqueur et intrigué.
    -          Pourquoi tu dis ça, réplique à son tour Enzo, sur la défensive.
    -          Pour rien.
    -          Oulala ! Tu ne tournes pas rond mec, là. Va parler à ma frangine parce que franchement, ça craint quand t'es dans cet état là !
    -          Ah bah si j'ai ton autorisation, j'y cours, s'écrie Quentin en souriant.
    Au moment où Quentin sort de la pièce, Enzo soupire. Pourquoi ? Parce qu'il se sent comme exclu : tous ses potes semblent amoureux alors que lui est triste. Devant la porte de la chambre de Violette, Quentin se sent tout d'un coup moins sûr de lui. Il frappe timidement à la porte.
    -          Entre, crie Violette depuis son bureau persuadée que c'est son frère vient prend de ses nouvelles.
    Quentin ouvre donc la porte et entre dans la pièce.
    -          Ah c'est toi ?, s'exclame Violette surprise.
    -          Ça n'a pas l'air de te faire plaisir, je te dérange ?
    -          Non pas du tout, réplique-t-elle vivement en fermant son ordinateur dans la même énergie.
    -          On dirait pourtant, surtout vu la vitesse où tu fermes ton ordi. C'est si secret que ça ce que tu étais entrain de faire ?, demande-t-il pour la taquiner.
    -          Non, non, pas du tout, répond Violette toute rouge.
    Quentin s'approche d'elle et s'assoit sur le bord du lit à côté du bureau.
    -          Violette, qu'est-ce qui t'es arrivé tout à l'heure ? Je sais que tu te baignes pas souvent mais t'es une bonne nageuse pourtant, pourquoi tu t'es noyée ?
    -          Je ne sais pas, j'ai attrapé une crampe.
    -          Pas étonnant ! On t'as vu avec Ruben, quelle idée de rentrer dans l'eau direct sans se mouiller, surtout quand elle est si fraiche.
    -          Je ne fais jamais ça d'habitude, mais là j'avais la tête ailleurs, répond Violette en baissant la tête avant de laisser couler quelques larmes.
    -          Eh, la miss, faut pas pleurer, c'est bon maintenant tu es sauvée, c'est ça qui compte. Et puis sèche-moi ces larmes, tu es plus jolie quand tu souris.
    -          Quentin, pourquoi tu es si gentil avec moi ?
    -          Ah parce que tu préfères que je sois méchant ?, réplique Quentin en riant.
    -          Mais non, mais ...
    -          C'est parce que je tiens beaucoup à toi Violette. Je ne voudrais pas qu'il t'arrive quelque chose, et je ne veux pas te savoir malheureuse, explique Quentin d'une voix douce.
    Au même moment Enzo entre-ouvre discrètement la porte de la chambre de sa petite s½ur. Lorsqu'il voit Violette toute rouge poser sa tête contre l'épaule de Quentin et ce dernier passer son bras autours des épaules de sa s½ur, il en oublie sa discrétion et referme la porte en la claquant. Bien évidement cela fait sursauter Violette qui, comprenant que son frangin l'espionnait, voit rouge ! Elle se lève précipitamment, sort de sa chambre et entre dans celle d'Enzo sans frapper.
    -          Bah, ne te gêne surtout pas ! Depuis quand tu ne frappes plus avant d'entrer dans ma chambre ?, s'emporte Enzo.
    -          Depuis que tu m'espionnes, pauvre imbécile !, crie Violette hors d'elle. Tu me dégoûte Enzo !
    -          Violette, ce n'est pas ce que tu crois, ...
    -          N'essaye même pas de te défendre !
    -          Calme-toi !
    -          Non !
    -          Stop ! ça suffit vous deux !, hurle Quentin en entrant dans la chambre.
    Enzo et Violette baissent tous les deux la tête, puis s'excusent. Violette retourne dans sa chambre tandis que Quentin reste un peu avec son pote.
    -          Eh, mec, tu déconnes complètement là ! Qu'est-ce qui t'as pris de faire ça ?
    -          Je n'en sais rien. ... Alors ça y est tu sors avec elle ?
    -          Non. Cela dit si tu n'avais pas claqué la porte, qui sait ce qui se serait passé ensuite ...
    -          Dis que c'est de ma faute aussi.
    -          Non je n'ai pas dit ça. Cela dit ce n'est pas totalement faux non plus.
    -          Je m'excuse de m'être comporter comme un con. ... Écoute Quentin, je ne devrais pas te le dire mais, ... Vio elle est raide dingue de toi. Et ça fait un moment. Retourne la voir, si tu restes trop longtemps avec moi elle va croire que tu es de mon côté
    -          Enzo ? Tu es sûr de ce que tu me dis ?
    -          Mais oui.
    Quentin retourne donc voir Violette. À nouveau, devant sa porte, il panique. Doucement il entre ouvre la porte, et demande :
    -          Violette, je peux entrer ?
    -          Dégage ! Je ne veux voir personne !, répond Violette sans même regarder en direction de la porte. ... Ah Quentin c'est toi, dit-elle en relevant la tête après avoir entendu ce dernier soupirer, entre je t'en prie, je croyais que c'était Enzo.
    Quentin entre et va s'asseoir à côté d'elle sur le bord du lit. Elle pose de nouveau sa tête contre l'épaule de Quentin.
    -          Quentin, c'est vrai ce que tu m'as dit tout à l'heure ?
    -          Quoi ? Que je tiens beaucoup à toi Violette, que je ne voudrais pas qu'il t'arrive quelque chose, et que je ne veux pas te savoir malheureuse ? ... Évidemment que c'est vrai, sinon je ne te l'aurais pas dit, répond Quentin de sa même voix douce.
    Et encore une fois, Enzo vient les perturber.  Il demande à Violette de lui ouvrir car il veut lui parler. Elle lui répond de partir, mais il insiste. Craignant qu'il n'ouvre encore une fois la porte, elle se lève pour aller entre-ouvrir la porte et savoir ce qu'il veut. Mais Quentin, l'en empêche. Il se lève aussi et attrape Violette par la main.
    -          Violette, n'y va pas. Ne t'inquiète pas, il ne va pas ouvrir sans ta permission, il s'en veut trop pour recommencer.
    Violette se tourne alors vers Quentin, qui l'a convaincu de ne pas aller ouvrir. Ils sont de plus en plus proches et d'un tendre mouvement de bras, Quentin l'attire contre lui et dépose un baiser sur les lèvres de Violette. Cette dernière rougit.
    -          Quentin ... sussure-t-elle.
    -          Pour te prouver que ce que je t'ai dit est vrai ..., dit-il avant de l'embrasser de nouveau.
    Violette savoure ce moment qu'elle attendait depuis plusieurs mois. Puis elle lui rend son baiser. Quentin en est tout retourné. Il ne pense qu'à une seule chose : elle embrasse super bien ! Peu avant midi, ils se séparent et Quentin rentre chez lui. Devant sa porte, il aperçoit Adrien. Ça l'intrigue.
    -          Salut mon pote, qu'est-ce que tu fais là ?
    -          Je passais te voir mais personne ne répond alors je me suis dis que j'allais attendre que tu reviennes. Pourtant Cass pourrait répondre, je sais qu'elle est là, y a de la lumière dans sa chambre depuis que le ciel s'est assombrit.
    Aussitôt Quentin comprend ce qui se passe.
    -          T'inquiète je vais voir ce qui se passe. J'allais te demander si tu voulais aller surfer cet après-midi, mais vu le temps ...
    -          J'avoue. Bon à plus, moi je vais rentrer, sinon Jordan va péter un plomb. C'est d'ailleurs curieux qu'il ne m'ait pas encore appelé pour que je rentre manger.
    -          Ok. À plus mec.
    Adrien repart en direction de chez lui tandis que Quentin rentre dans la maison et file à l'étage devant la porte de la chambre de sa frangine.
    -          Cass ! Ouvre c'est urgent !, crie Quentin.
    -          Put*** Quentin, pas la peine de gueuler ! Je t'entends.
    -          Mais tu n'entends pas la sonnette !
    -          Pourquoi t'as sonné je ne sais pas combien de fois ?
    -          Ce n'était pas moi, c'est bien ça le problème, enfin pour toi, hein pas pour moi.
    Ne comprenant rien à ce que raconte son petit frère, Cassandre regarde son chéri avant d'ouvrir la porte.
    -          Soit plus clair Quentin, l'implore Cassandre, je ne capte rien de ce que tu me racontes.
    -          Jordan ! Ne te lève surtout pas, je parie qu'il n'est pas parti.
    -          De qui ?, demande l'intéressé.
    -          Ton frangin.
    -          C'est donc lui qui sonnait à la porte ?, demande Cassandre.
    -          Oui à ce qu'il m'a dit. Et il m'a aussi dit qu'il ne comprenait pas pourquoi tu ne répondais pas alors qu'il t'a vu allumer ta lumière. Moi j'ai tout de suite capté pourquoi. Si Jordan s'était levé, vous étiez grillés. Adrien essayait d'apercevoir Cass par la fenêtre pour qu'elle lui dise où j'étais.
    -          Ouf ! disent à l'unisson les deux tourtereaux. ... Au fait t'étais où ?, demandent-ils à nouveau en même temps.
    -          Je vous en pose des questions moi ? Jordan, je te préviens aussi qu'Adrien est étonné que tu ne l'aie pas appelé pour lui dire qu'il était en retard pour manger. J'en connais un autre qui va devoir justifier son absence. Salut les amoureux, lance Quentin moqueur avant d'aller préparer à manger dans la cuisine.
    Quelques minutes plus tard, les amoureux descendent et Jordan rentre chez lui.
     
     
     
    UN PETIT MOT DE L'AUTEUR :

     

    Alors votre avis sur ce chapitre ? la fin du chapitre 5 est riche en rebondissements n'est-ce pas ?
    La nuit Pauline/Ruben, vous en pensez quoi ? trop calme ^^ ?
    Le réveil : Adrien qui embrasse Ambre de force ? Le moment Violette-Quentin dans le salon quand ils rangent ?
    Le sauvetage de Violette et la déclaration de Quentin ?
    Cassandre et Jordan qui ont faillit se faire surprendre par Adrien ?

     

    Merci aux lectrices, lecteurs qui prendront le temps de répondre aux questions, de commenter.
     
     
     
    Cette fiction comportera 10 chapitres plus un épilogue. Le chapitre 6 sera posté en trois parties le 7 et le 8 en une seule partie chacun car ils sont courts et pour le reste je ne sais pas encore.

     
     
    Bonne lecture à tous !! , et merci de me lire :)

  • Commentaires

    1
    Vendredi 17 Mai 2013 à 23:59
    Hm hm...intéressant lol
    2
    Aurélia
    Samedi 18 Mai 2013 à 10:46
    Génial ce chapitre ! :)
    Je suis trop contente que Quentin et Violette soient ensemble, c'est mon couple préféré ! :p
    Pareil pour Pauline et Ruben depuis le temps que j'attendais ça ! ;)
    Encore une fois, J'ADORE !!!!!! :D

    bisous!
    3
    Aurélia
    Vendredi 24 Mai 2013 à 20:46
    Dis-moi, il est pour quand le prochain chapitre ? ^^
    Je suis hyper impatiente !!! :D

    bisous
    Aurélia
    4
    Aurélia
    Samedi 25 Mai 2013 à 08:20
    OK ! :D Merci beaucoup !!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :