• Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 5 - partie 4)

    Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 5 - partie 4)
     
    [ [...] -  Alors Pauline, dis-le moi maintenant qu'il est parti, et promis je te raconte tout ce que j'ai fait cette nuit.
    -  Ok, mais dans ma chambre, faudrait pas que Nath' nous entende, il serait vert.
    -  J'avoue.
    Une fois dans sa chambre, Pauline dévoile tout. ] 

     

    -          Je suis amoureuse de Ruben, ...
    -          Comme si je n'avais pas deviné, répond Cassandre moqueuse.
    -          Sérieux, Cass, ça se voit ou pas ?
    -          Mais non, ne t'inquiète pas, Nath' ne va pas s'en rendre compte.
    -          Et Quentin ?
    -          Laisse tomber, il l'a deviné aussi et pas grâce à toi. C'est à cause de Ruben.
    -          Hein ?
    -          Depuis le week-end où Nath' nous a forcé à aller là-bas, Ruben ne m'appelle plus jamais par mon prénom, ni mon surnom. Il m'appelle la « minie- Pauline ». Ce qui agace fortement Quentin. La première fois, Quentin il n'a pas capté, mais moi si. Mais il a recommencé hier là j'ai lu dans le regard de Quentin qu'il avait compris.
    -          Mince.
    -          Mais, vous sortez ensemble ou pas ?
    -          C'est compliqué Cass. Ruben, je le connais depuis que je suis toute petite et c'est comme un frère pour moi. Et pour lui c'est pareil. Mais en grandissant, nos sentiments ont évolué et depuis, c'est confus. Si tu veux tout savoir, on s'est déjà embrassé, on a déjà passé des week-ends tous les deux, mais on n'a pas couché ensemble.
    -          Je comprends.
    -          Et depuis que Nathaniel est rentré de Sicile, c'est encore plus compliqué.
    -          Pauline ! Ne me dis pas, quand même, que vous en a avez profité pendant il était à Palerme ?
    -          Ben si, enfin, disons que déjà avant j'avais des sentiments pour lui, mais je n'avais pas envie que Nath' s'énerve encore à cause d'une histoire de se genre. Mais quand il est parti, et que les parents sont devenus de plus en plus insupportables et injustes avec vous, je me sentais perdue et Ruben a été là pour moi. Le week-end, parfois, au lieu de venir, j'appelais au dernier moment pour prévenir les parents que je ne venais pas et j'allais le voir. Un jour, on s'est pris dans les bras comme souvent, ça me réconfortait. Mais ce jour-là on s'est dangereusement rapprochés et on s'est embrassés. Je me rappellerais de ce jour là toute ma vie. Après j'étais gênée et j'ai fondu en larmes. Ruben, savait très bien pourquoi. Il était déjà pote avec Nath' au moment de l'histoire de mes 14 ans. Ce week-end-là, il m'a laissé tranquille tout le week-end, c'était le silence quasi à longueur de temps. On réfléchissait tous les deux de notre côté. À la fin du week-end nos regards se sont croisés et on s'est embrassé à nouveau. Ça a duré un an presque, ... mais depuis que Nath' est rentré on ne s'est pas embrassé une seule fois, et ça me manque. On s'est juste parler quatre ou cinq fois depuis le mois de mai. Ça fait cinq ans que je suis amoureuse de lui, et là, deux mois et demi sans l'embrasser, après être sortie un an avec lui, je n'en peux plus. Je ne vais pas te cacher, que l'autre jour, j'ai failli me jeter sur lui en entrant, mais au loin j'avais entendu du bruit, et de peur d'être surprise, je me suis ravisée.
    -          Purée ! Pauline, c'est vrai histoire à l'eau de rose ton truc, enfin si on oublie la fin.
    -          Ouais. En attendant, maintenant, je n'ose même pas l'appeler pour en parler avec lui parce que je ne veux pas lui en parler au téléphone. J'ai la trouille que Nathaniel s'en aperçoive, qu'il se fâche avec Ruben à cause de ça, et je n'ai personne à qui en parler.
    -          Si, tu m'as moi, ne l'oublie pas. Pauline, tu aurais dû m'en parler plus tôt. Je trouvais ça bizarre aussi que tu ne sois pas plus joyeuse après l'obtention de ton BTS.
    -          Forcément, le jour des résultats, Nath' est venu avec moi et après on est venu directement ici. Il savait que j'étais partie avant lui et donc que je devais arriver avant lui. Il se trouve qu'au bout de la rue j'ai croisé Ruben. Et j'ai à peine eu le temps de lui annoncer la bonne nouvelle qu'on apercevait Nath' arriver au loin. C'est la dernière fois que je lui aie parlé, hormis le bonjour d'hier. Et le jour là, je me suis garée devant la maison et j'ai pleuré dix bonnes minutes avant de rentrer à la maison en affichant le sourire forcé que tout le monde a remarqué et pris pour un sourire naturel. La suite tu la connais.
    Cassandre prend Pauline dans ses bras pour la réconforter.
    -          Le pire, c'est que si je lui envoie un message, pour qu'on se retrouve un jour à l'abri des regards, je crois que je ne saurais même pas quoi lui dire.
    -          Je vois. Dans ce cas, essaye de provoquer la rencontre.
    -          Ouais, ça peut être une idée ... Et toi, petit s½ur ?
    -          Quoi ?
    -          Bah hier soir ?, tu t'es bien amusée avec Jordan dehors ?
    -          Pauline ! Rassure-moi, ne me dis pas que tu m'as entendue aussi ?
    -          Non, enfin, je t'ai entendue descendre hier soir, mais après, pour une fois je me suis bien endormie. Et après j'ai entendu ta conversation avec Quentin.
    -          Ouf, manquerais plus que Nathaniel soit au courant.
    -          Au courant de quoi ?
    Cassandre lui raconte ses folies de la veilles, de façon un peu soft, mais dans les détails quand même.
    -          Cassandre, elle est passée où ma petite s½ur pudique ?
    -          Je ne sais pas. Enfin je ne vais pas te cacher que si ça n'avait pas été en pleine nuit, je n'aurais sans doute pas réagit de la même façon.
    -          Je vois.
    -          Le pire dans tout ça, c'est que Quentin, m'a dit que ça ne lui faisait pas plaisir que je sorte avec Jordan, bien que ça soit un des ses meilleurs amis. Et il refuse de m'en dire plus. Et pas question d'aller demander à Jordan.
    -          Évidemment. Oublie ce que Quentin t'as dit. Profite de tes moments avec Jordan.
    -          T'as raison.
    Pendant ce temps, à la plage au poste de sécurité, Quentin a trouvé Ruben. Il était en train de faire des papiers et l'arrivée de Quentin l'a surpris. Vu que le ciel est gris, il n'y a personne sur la plage. Donc la surveillance est calme. Aussi Ruben a été surpris de voir la porte s'ouvrir, et encore plus quand il a vu que c'était le petit frère de Nathaniel.
    -          Salut Quentin ça va ?
    -          Ouais.
    -          Quel bon vent t'amène ?
    -          Quel vent ?, bon ou mauvais tu jugeras quand j'aurais fini de te dire ce que j'ai à te demander ?
    -          Ouah, qu'est-ce qui se passe ?
    -          Oh, rien de bien méchant, je veux juste savoir pourquoi t'appelles tout le temps Cassandre « la minie Pauline » ? Et je ne partirais pas tant que tu ne m'aura pas dit.
    -          Zen, Quentin, depuis quand tu protèges la « minie-Pauline » ? D'habitude c'est elle qui joue la mère poule avec toi !
    -          Ruben ! arrête avec ce « minie-Pauline » ! Appelle-la par son prénom ou par son surnom, mais pas ce surnom de merde.
    -          Zen, Quentin. Tu permets, que je finisse ça ? Après on va s'assoir à la porte face à la mer.
    -          Ok.
    Un quart d'heure plus tard, Ruben et Quentin s'assoient dans le sable à la porte du poste de secours.
    -          Avant toute chose, tu dois promettre de ne pas en parler à Nathaniel. Si tu ne le fais pas pour moi, fais-le au moins pour Pauline.
    -          Promis je ne dirais rien.
    -          Si j'appelle Cassandre « la minie-Pauline », c'est parce qu'elle me rappelle Pauline.
    -          Et ?
    -          Je suis raide dingue de Pauline, Quentin. On est sorti ensemble quand Nathaniel était à Palerme. Et ..., ça va Quentin ne fait pas cette tête.
    -          Désolé. T'es sorti avec Pauline pendant l'absence de Nathaniel ? Et je suppose qu'il n'est pas au courant ?
    -          Exact. On ne lui a rien dit parce que ... tu ne le sais peut-être pas, mais quand Pauline avait 14 ans elle est sortie avec un pote de Nath' et moi qui avait 19 ans à l'époque, comme nous. Nathaniel a piqué une crise et il ne reparle toujours plus au mec, et pendant des semaines, il n'a pas parlé à Pauline. Alors là, on craint le pire. Mais moi, Pauline ça fait plusieurs années que je l'aime plus que comme une petite s½ur. Et l'année dernière c'était la meilleure année que j'ai passé, grâce à elle. Elle venait me voir parce qu'elle était malheureuse entre l'histoire avec vos parents et son frère qui lui manquait. Moi mon meilleur ami me manquait. Je la prenais souvent dans mes bras pour la réconforter et un jour on s'est embrassés. Je savais que c'était dangereux de continuer, mais j'ai aimé ce baiser bien plus que je n'arrive encore à l'admettre.
    -          Sérieux, je me doutais depuis un moment que tu l'aimais mais pas que vous sortiez ensemble. Mais au fait pourquoi tu parles au passé ?
    -          Depuis que Nathaniel est rentré, on ne sait parler que cinq fois maximum et on ne s'est pas embrasser. J'ai la trouille que ton frère l'apprenne. Et pour être honnête, elle me manque énormément.
    -          Ça se voit. Enfin je veux dire maintenant que je suis au courant de l'histoire.
    -         Et je suis désolé si cette histoire de « minie-Pauline » ça t'as agacé où si Cassandre l'as mal pris.
    -          Sur le coup ouais, ça m'a fait bizarre, mais maintenant que j'ai l'explication je comprends. Cassandre, elle, je crois qu'elle a capté dès le départ pourquoi tu disais ça. Pourtant Pauline ne lui a rien dit, parce que quand je suis parti de la maison tout à l'heure, Cassandre lui demandais encore pourquoi elle est passée hier chez toi.
    -          Et bien, même moi je ne le sais pas, alors si Cassandre parvient à le savoir, elle a de la chance. En tout cas, moi, hier, Pauline elle m'a fait peur, je l'ai trouvé hyper mal.
    -          Cassandre aussi.
    -          Bah, merci de me rassurer Quentin.
    -          Je ne vais pas te mentir non plus. Hier soir, elle n'a pas décroché un mot du diner. Bon je te laisse bosser, tu vas avoir de la surveillance à faire, dit Quentin en apercevant Violette qui arrive avec son chevalet à dessin.
    -          Oh, tu rigoles, répond Ruben en voyant sa s½ur. Violette elle ne va jamais se baigner. Elle met juste son maillot pour bronzer. Alors ce n'est pas elle qui me donne du boulot.
    Ruben va voir sa petite s½ur. Quentin dit bonjour à Violette, puis rentre chez lui. Lorsqu'il rentre, Nathaniel dort toujours, et Cassandre et Pauline sortent de la chambre de Pauline. Visiblement, pense Quentin, Pauline a pleuré. Il fait signe à Cassandre de venir le voir. Dix minutes plus tard, elle frappe à la porte de la chambre de son petit frère. Ce dernier lui annonce que Ruben lui a tout raconté. Cassandre réplique que Pauline lui a tout raconté. Ensemble ils décident de chercher une solution pour les aider. L'après-midi, Cassandre passe l'après-midi à la plage avec Jordan. Elle rentre chez elle vers 18 heures. Jordan passe voir Enzo puis rentre chez lui. Alors qu'il marche tranquillement dans la rue, quelqu'un l'appelle : c'est Pauline.
    -          Salut Jordan.
    -          Ah Pauline. Qu'est-ce qu'il se passe ?
    -          Rien, rien. C'est juste que pour les 18 ans de Cass on organise avec Nath' et Ambre une soirée samedi, comme tu le sais, et j'aurais besoin que tu l'occupes toute la journée histoire qu'elle ne se doute de rien. Enfin jusqu'à 17 heures. Après Ambre l'a invitée, comme ça elles vont se préparer ensemble.
    -          Ok, pas de souci. ... Euh au fait Pauline, pour l'anniv de Quentin avec les mecs on avait prévu de lui faire une soirée surprise, mais du coup on a annulé. On pourrait peut-être ...
    -          Ah mais c'est une très bonne idée ça. Tu ne veux pas dire à Adrien de l'inviter à faire du surf samedi histoire que Quentin ne soit pas dans nos pattes pendant qu'on prépare ?
    -          Ok ça marche.
    -          A plus.
    Le lendemain, c'est l'anniversaire de Cassandre. Et vu que Nathaniel est à son appartement, que Pauline aussi et que Quentin a dormi chez Adrien, elle est toute seule pour son petit déjeuner. Mais ça ne la dérange pas du tout. Pourquoi ? Parce qu'aujourd'hui, elle passe son permis de conduire. Personne n'était au courant à part sa mère et du coup personne ne le sait. Elle a rendez-vous à l'auto-école à 7h30, soit dans une demi-heure. Avant de partir, elle laisse un mot sur la table pour expliquer à son petit frère si jamais il rentre avant elle. Ce qu'il y a de bien avec cette toute petite auto-école, c'est que l'on sait la réponse aussitôt parce que l'inspecteur montre la feuille aussitôt et la dépose dans l'heure qui suit à la préfecture. Comme le moniteur a du temps, il a décidé qu'en cas de réussite, il emmènerait Cassandre à Vannes directement pour qu'elle puisse retirer son permis. 10h30, le verdict tombe : Cassandre a réussi !! Elle est sur le chemin du retour avec son fameux papier rose entre les mains. À 11 heures, elle rentre chez elle. C'est Quentin qui l'accueille.
    -          Joyeux anniversaire Cass ! Alors ?, demande-t-il bien que le sourire de sa s½ur lui indique la réponse.
    -          Je l'ai eu !, s'écrie-t-elle joyeuse en sautant dans les bras de son petit frère.
    -          Félicitations Cass !
    -          Merci Quentin.
    Cassandre monte les escaliers rapidement, joyeusement. Elle ouvre la porte de sa chambre pour poser son sac.
    -          Joyeux anniversaire Cassandre !, s'écrie Jordan.
    -          Merci Jordan, répond Cassandre en laissant échapper des larmes de bonheur.
    La chambre est plongée dans le noir, éclairée avec de simples bougies roses et marron et Jordan a en plus étalé des pétales de roses d'une couleur rouge passion partout dans la chambre et sur le lit.
    -          Alors ce permis, petite cachotière ?
    -          Je l'ai eu !!
    -          Félicitations.
    -          Merci.
    Les deux tourtereaux s'allongent sur le lit de Cassandre. Jordan lui tend un petit paquet cadeau. Cassandre l'ouvre et découvre un magnifique pendentif en argent avec un c½ur.
    -          Merci Jordan, c'est magnifique.
    Ils s'embrassent tendrement. Jordan lui accroche le collier, puis il passe sa main sous le tee-shirt de Cassandre. Elle rougit. Et lorsqu'il le lui enlève, elle rougit encore plus et devient écarlate. Il ôte lui aussi son tee-shirt. L'éclairage tamisé rappelle à Cassandre la nuit où elle l'a retrouvé dans le jardin. Lorsqu'il lui dégrafe son soutif, elle panique à l'idée que Quentin ouvre la porte. Jordan la rassure. Vers midi et demi, Quentin frappe à la porte de la chambre de sa s½ur.
    -          Eh, les amoureux, c'est l'heure de bouffer.
    Jordan et Cassandre se regardent langoureusement encore quelques instants puis se rhabillent et descendent manger. Le lendemain, c'est le jour de la soirée surprise. Cassandre passe la journée avec Jordan. Ils sont loin d'être sérieux. Puis Ambre vient la chercher, juste avant que Quentin et Adrien ne rentrent de leur après-midi de surf. Quentin se doute de quelque chose. Et lorsque Jordan lui annonce qu'ils vont se préparer chez Enzo, Quentin voit ses soupçons confirmés.
    -          Eh oui, lui dit Adrien. On avait prévu une soirée surprise pour tes 17 ans et lorsque Jordan l'a dit à Pauline, elle a trouvé l'idée excellente qu'on la reporte ce soir. Bon à la base c'était une soirée entre mecs uniquement mais bon.
    -          Ça ne va pas te déranger de voir Ambre, c'est ça ?, demande Quentin moqueur à son meilleur ami.
    Ce dernier ne répond pas. Quentin est lui, absorbé par ses pensées en voyant Violette descendre de sa chambre. Pour la soirée, elle a revêtue sa belle robe noire. Tous les garçons la regarde admiratifs. Ruben vient à son secours.
    -          Aller Violette, vas-y maintenant avant que ces quatre affamés ne te dévorent.
    -       Ok. À tout à l'heure les garçons, dit Violette alors qu'ils montent vers la chambre d'Enzo.
    Quentin est le dernier dans l'escalier. Elle lui adresse un clin d'½il et un sourire en espérant un petit signe de sa part. Mais il est tellement étonné qu'elle lui adresse ce sourire qu'il reste figé incapable de lui répondre. Elle est déçue et lui, il s'en veut. Plus tard dans la soirée, la fête bat son plein. Cassandre est enfin remise des ses émotions après cette énorme surprise, mais pas pour longtemps.

     

    UN PETIT MOT DE L'AUTEUR :

     

    Que pensez-vous du secret de Pauline enfin dévoilé ? De la description de la relation Pauline/Ruben ? De la crainte que Nathaniel soit au courant ? De la surprise de Jordan dans la chambre de Cassandre ? Du clin d'½il de Violette à Quentin dans les escaliers ?
    A votre avis que va-t-il se passer dans la soirée ? Pourquoi Cassandre n'est pas au bout de ses émotions ?
    Réponse dans la suite de ce cinquième chapitre

     

    En attendant la suite, n"hésitez pas à commenter, à donner vos idées ou vos pronostics pour la suite.

     

     
    Bonne lecture à tous !! , et merci de me lire :)

  • Commentaires

    1
    Samedi 20 Avril 2013 à 12:59
    trop cool, moi j'aime bien le couple Jordanet cassendre mais ils sont mignons aussi Quentin et Violette ;)
    2
    Dimanche 21 Avril 2013 à 16:35
    ah, mais bon, il faut bien que ce soit réaliste, tous les couples ne dures pas, et des fois les sentiments ne sont pas réciproque :(
    3
    Mardi 23 Avril 2013 à 11:59
    ouais j'avoue :D
    4
    Aurélia
    Lundi 13 Mai 2013 à 21:31
    Ça fait un petit bout de temps que je lis ta fiction et elle est vraiment géniale ! :D
    J'ai enfin terminé et je dois te dire que tu écris vraiment très bien ! ;)
    Pour le titre, j'ai une idée mais si ça te plais pas, t'es pas obligée ! ^^ "Ces malheurs qui nous unissent"
    5
    Aurélia
    Lundi 13 Mai 2013 à 21:55
    Je suis contente que le titre te plaise ! :p
    Vivement le prochain chapitre ! :D
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :