• Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 4 - partie 3/3)

     
    [ [...] Nathaniel va discuter avec son petit frère dans la chambre de ce dernier, pendant que les deux s½urs parlent dans la chambre de Cassandre.
    -    Pauline, dis-moi c'est quoi cette histoire à 14 ans ?
    -    Que tu es curieuse Cass !
    -    Allez, dis !
    -    C'est [...] ]


    -          C'est l'âge auquel j'ai eu mon premier petit copain.
    -          Et alors 14 ans ça va ! Nath' avait l'air furieux.
    -          C'était avec un de ses potes qui avait 19 ans !
    -          Ah je vois. Je comprends sa réaction.
    -          Et toi, p'tite s½ur ? c'était quoi ce « je t'appelle ce soir » silencieux ?
    -          Pauline, c'est compliqué. Oui je sors avec lui mais ...
    -          Explique, petite cachotière !
    -          Je sors avec lui que depuis tout à l'heure, ...
    Cassandre lui explique ce qui s'est passé, tout ce qu'elle a pensé à ce moment là et aussi tout ce qu'elle a dit à Jordan. Pauline comprend mieux pourquoi c'est compliqué.
    -          Écoute Cass, ne te prend pas la tête. Profite du temps que tu passes avec lui. Je comprends que tu sois un peu perturbée.
    -          Je t'assure Pauline, que ça va beaucoup mieux. Je pourrais presque dire que tout ce qui s'est passé ces dernières semaines a disparu de ma mémoire ...
    -          Cassandre ! Ne dis pas ça ! Je comprends ce que tu insinues mais ça ne se fait pas de dire ça. C'est vrai qu'ils n'étaient pas sympas avec toi ni avec Quentin mais tu ne dois pas les ôter ainsi de ta tête. En parlant de ça, avec Nathaniel, hier, on a parlé de l'organisation de l'année prochaine. Tu sais que c'est lui qui, du point de vu de la loi vous a pris en charge toi et Quentin jusqu'à vos 18 ans. Dans quelques jours tu vas donc avoir la possibilité de choisir si tu veux rester sous la responsabilité de Nathaniel ou venir sous la mienne vu que désormais j'ai un travail qui me permet de vivre et de te faire vivre, toi ou Quentin. Pense-y. De toute façon, on a décidé qu'on ne garderait pas la maison. Il y a trop de souvenirs ici. Nath' va garder son appart à Auray, et moi je vais changer d'appartement pour en prendre un ici.
    -          Mais Pauline, si on ne garde plus la maison, on ne pourra plus se retrouver tous les quatre ici ?! Si c'est pour moi que vous ne voulez pas la garder c'est nul comme raison. Et à mon avis Quentin s'en contre fiche encore plus que moi. À la rigueur, on peut réaménager où refaire la déco pour qu'on est l'impression de vivre ailleurs, mais pas besoin de déménager.
    -          Ok, c'est comme vous voulez, répond Pauline. Je vais en reparler avec Nathaniel. Enfin, s'il n'est plus en colère après moi.
    -          Pourquoi il y serait encore ? il t'en veut à ce point d'être sortie avec un de ses potes qui avait 5 ans de plus que toi ?
    -          Oui, il m'en veut, et il en veut toujours à son pote. Ils ne se parlent presque plus. Ce qu'il ne sait pas c'est qu'il y a deux ans, je suis à nouveau sortie avec lui. Enfin, maintenant c'est fini, j'en suis sûre !
    -          Tu en es certaine ?, demande Cassandre qui voit bien que sa s½ur lui cache quelque chose.
    -          Oui, j'en suis sûre !
    -          Pourquoi ?
    -          Curieuse ! ... Parce que j'en aime un autre ..., continue Pauline en baissant la tête.
    -          Et je peux savoir qui c'est ?
    -          Non, ... désolé Cass mais c'est compliqué et je préfère garder son nom pour moi, pour l'instant.
    -          Tant pis pour moi, je te comprends.
    -          Tout ce que je peux te dire, c'est qu'il est, encore une fois, plus âgé que moi, ça fait longtemps qu'on s'entend bien, mais je ne sais pas s'il m'aime comme une amie ou plus, disons que notre relation est pour l'instant ambigüe.
    -          Je vois. Je le connais ?
    -          Je ne dirais rien de plus Cass.
    -          Ok.
    Au même moment, le portable de Cassandre sonne. C'est Jordan. Voyant le sourire de sa s½ur, Pauline la laisse tranquille et va dans sa chambre. Cassandre, elle, est aux anges que Jordan l'ait appelée. Par contre, elle se doute qu'il est encore chez Enzo parce qu'il chuchote. Comme ils annoncent du mauvais temps pour le samedi, il l'invite au cinéma. Elle accepte avec joie. Le lendemain, ils se retrouvent donc à 15 heures devant le cinéma. Il n'y a aucun risque que quelqu'un les surprennent parce que Pauline est à son appartement, Ruben a profité de son jour de congé pour aller s'amuser sur Auray avec Nathaniel. Et en ce qui concerne Quentin, Adrien et Enzo, ils ont décidé d'aller donner un coup de main au centre nautique, comme ils le font de temps en temps. Et puis Cassandre sait que sa meilleure amie est partie faire du shopping avec sa mère au centre commercial de Vannes. Ils entrent à l'intérieur du cinéma. Jordan paye les deux places de ciné, puis ils prennent une canette de coca avec deux pailles et un cornet de pop corn. Ils s'installent au fond de la salle. Dès le début du film, Jordan relève l'accoudoir qui sépare leurs deux sièges pour se coller contre Cassandre. Elle pose sa tête sur son épaule. Lovés l'un contre l'autre, Cassandre dépose un baiser sur ses lèvres. Comme à chaque fois qu'elle l'embrasse si délicatement, Jordan en est tout retourné. Depuis qu'elle sort avec lui, Cassandre a complètement oublié Enzo, signe qu'elle est bel et bien amoureuse de Jordan. Lorsqu'elle rentre de son mémorable après-midi, Cassandre est accueillie par son petit frère qui a l'air d'être en colère contre elle.
    -          Cass !
    -          Oui Quentin, qu'est-ce que tu veux ?
    -          T'étais passée où ?
    -          Au cinéma, pourquoi ?
    -          Et avec qui ?
    -          Oh, Quentin ! Stop ! On dirait Nathaniel là ! Et puis d'abord qu'est-ce que ça peut te faire de savoir avec qui j'y étais ? Qui te dit que je n'y suis pas allée toute seule ?
    -          Cass, garde ce genre de réponse pour Nathaniel. D'ailleurs c'est lui qui m'a raconté ce que je sais.
    -          Et tu sais quoi ?
    -          Que t'as un mec.
    -          Et alors ? Je n'ai pas le droit ? Tu vas te mettre à dire comme lui que je suis trop jeune ? T'es pas un peu mal placé pour ça ? ... à moins que ça soit lui qui t'envoie m'accueillir ainsi ?
    -          Cass, calme-toi, ce n'est pas lui qui m'envoi. Il m'a juste dit ce qu'il a entendu vendredi soir lorsque les gars sont partis.
    Cassandre baisse les yeux. Elle ne voulait pas que ça se sache, mais visiblement son grand-frère ne peut pas comprendre.
    -          Quentin, je m'en fous que tu saches quelque chose. Je te demande juste de garder tout ce que tu sais pour toi, de ne pas en parler.
    -          Donc c'est vrai ! Il a raison ?
    -          Raison de quoi ?
    -          Tu sors avec Jordan.
    Aie ! Ça fait mal. Cassandre ne s'attendait pas à ce que son frère soit aussi direct. N'ayant pas envie de répondre, elle contourne son frère et monte dans sa chambre.
    -          Je n'y crois pas !, s'exclame Quentin alors qu'elle monte les escaliers. C'est ça que vous traficotiez tous les deux l'autre jour à l'étage !
    -          Quentin !, crie Cassandre depuis le haut de l'escalier, fait ce que je t'ai dit : garde tout ça pour toi. Sinon tu vas le regretter, à moins que tu n'es envie que tout le monde sache sur qui tu as flashé, quoi que si ça se trouve tu ne t'en es même pas rendu compte toi-même ...
    -          Cass, merde ! Pourquoi tu me dis ça ?
    -          Parce que je te dis ce que je sais. N'oublie pas que ce soir, c'est toi qui cuisine.
    Cassandre s'enferme dans sa chambre. Elle appelle Jordan, mais visiblement il est avec son frère. Il lui promet de la rappeler. En effet dix minutes plus tard, le portable de Cassandre vibre. Elle décroche. Elle lui explique que Quentin sait pour eux deux parce que Nathaniel a entendu son « je t'appelle » quasi silencieux de vendredi et qu'il en a parlé à Quentin. De son côté, Jordan grimace. Cassandre lui dit qu'elle a demandé à son petit frère de se taire. Jordan n'est qu'à moitié rassuré. Le lundi, ils se retrouvent à la plage de bonne heure le matin. L'un comme l'autre sont inquiet de savoir que leur relation va sans doute éclater au grand jour. Ils se séparent un peu avant midi. Lorsqu'elle rentre chez elle, Cassandre a le grand plaisir de voir que son petit frère a préparé le repas. Ils se mettent à table. Dans l'après-midi, la sonnette se fait entendre. Cassandre va ouvrir. Elle est surprise de voir Jordan sur le pas de la porte. Vite, ils montent dans la chambre de Cassandre pour ne pas que Quentin les voit. Ce dernier est dans sa chambre. Et vu les paroles qu'ils peuvent entendre au travers de la cloison, tout laisse à penser qu'il discute avec Adrien. Le beau temps du matin a laissé sa place à la grisaille, du coup le petit couple s'installe sur le lit de Cassandre et regarde un dvd. Plus tard dans l'après-midi, Quentin frappe à la chambre de sa s½ur. Les deux tourtereaux prennent peur. Cassandre ne répond pas. Quentin essaye d'ouvrir la porte. Lorsqu'il s'aperçoit qu'elle est fermée à clé, il se met en colère, et ordonne à sa s½ur de lui ouvrir. Cassandre ne cède pas et lui demande ce qu'il veut au travers de la porte. Lorsque ce dernier lui dit qu'en fait c'est Adrien qui veut savoir où est passé son frère, Cassandre voit rouge. Elle sait que son frère n'est pas dupe. Quentin sait bien que sa frangine s'est enfermée dans sa chambre avec Jordan. Cassandre demande à son petit frère de répondre à son meilleur ami qu'elle ne sait pas où est Jordan.
    -          Cass ! C'est ridicule ! Tu ferais mieux d'ouvrir ta porte, de toutes façons, on s'en fout, Adrien n'est pas là et je sais très bien que vous êtes ensemble, alors pas la peine de vous cacher.
    -          Quentin, c'est bien d'essayer mais c'est raté. N'oublie pas que tu fais la cuisine ce soir.
    -          Je n'oublie pas. ... Seulement si tu n'ouvres pas ta porte, j'invite Adrien pour occuper la fin de l'après-midi, réplique Quentin, content de sa phrase.
    -          Purée ! Tu as abuses !
    Cassandre se tourne vers Jordan qui ne perd pas une miette de l'échange entre Quentin et Cassandre.
    -          Je crois que l'on n'a pas le choix ..., répond-t-il tristement.
    Cassandre ouvre sa porte. Et content de lui, Quentin retourne dans sa chambre sans rien dire. Cassandre fulmine après son frère. Jordan se lève du lit, s'approche de Cassandre et la prend dans ses bras pour la calmer. Et ça marche ! Cassandre s'apaise dans les bras de son chéri. La fin du mois de juin arrive vite.
     
     
     
     
    UN PETIT MOT DE L'AUTEUR :

    Et voilà pour ce quatrième chapitre !! Mais que va-t-il se passer pendant l'été ??? Réponse dans le début du chapitre 5 !
    En attendant, n"hésitez pas à commenter, à donner vos pronostics pour la suite. Et une dernière petite chose, je sèche pour le titre de ma fiction alors n'hésitez pas à me faire part de vos idées.
     
    Pour avoir la suite il faut 5 kifs et ou coms' de personnes différentes et sans compter mes réponses


    Bonne lecture à tous et merci de me lire :)

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 19:05
    J'aime en avance parce que je sais déjà que je vais adorer XD
    2
    Jeudi 3 Janvier 2013 à 11:31
    Je sais je suis un ange 0:)
    3
    Mardi 22 Janvier 2013 à 17:18
    super article !!!! :)
    4
    Laure
    Mardi 22 Janvier 2013 à 20:32
    J'aime beaucoup =) Hâte pour la suite
    5
    Mardi 22 Janvier 2013 à 20:36
    LALALALALALALA super chapitre LALALALALALA (je met l'ambiance)
    6
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 14:14
    mais de rien après tout c'est vrai et c'est gratuit
    7
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 20:44
    Bah normal qu'il font plaisir c'est moi qui les écrits ^^"
    (conscience : (voix de rappeur) C'est clair elle croit quoi celle la ?) MDR

    commentaire bonus :
    C'est qui qui met les meilleurs commentaires ?
    Hein c'est qui qui ?
    Bah c'est moi
    Mdr
    (conscience : (voix de lecteur de dictionnaire) solitude...)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :