• Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 2 - partie 2)

    Ces malheurs qui nous unissent (chapitre 2 - partie 2)



    [ [...] Après leur visite à l'hôpital de Vannes, Pauline dépose Nathaniel chez lui, dans son appartement à Auray avant de rentrer à Locmariaquer avec Cassandre et Quentin.

     
    Une semaine plus tard, ...]

     
     

                Une semaine plus tard, la situation ne s'est pas vraiment arrangée. Par conséquent, Cassandre a gardé sa mauvaise humeur permanente et sa méfiance envers les autres.  Ambre s'inquiète pour son amie, d'autant plus qu'elle ne lui dit rien. De son côté Adrien, s'inquiète aussi pour Quentin. Ce dernier a bien essayé à plusieurs reprises d'en parler à son meilleur pote, mais il n'a jamais réussi. Adrien se doute qu'il se passe quelque chose de grave mais il respecte son ami et attend qu'il soit prêt à lui en parler. Pour tenter d'oublier leur malheur, Quentin et Cassandre passent leur temps en dehors du lycée à travailler et dormir. Sans oublier d'avaler quelque chose trois fois par jour, bien sûr. Le vendredi après les cours, n'y tenant plus, Ambre décide de se rendre chez Cassandre pour en savoir plus. Bizarrement elle la sent mal cette visite, mais elle ne s'arrête pas à ses pensées et se dirige vers la maison d'à côté. Au moment où elle sonne à la porte, Adrien arrive derrière elle. Ça ne la rassure pas du tout, parce qu'elle devine par sa présence que Quentin n'est pas plus bavard que sa frangine. Ambre espère que la mère de Cassandre va lui ouvrir et lui expliquer. Aussi est-elle surprise de voir qui lui ouvre la porte : Pauline. Cette dernière leur fait signe de rentrer sans faire de bruit.
    -          Pauline, comment ça se fait que tu sois là ?, demande Ambre qui sait très bien qu'elle évite de venir quand ses parents sont à la maison.
    -          Parce que mes parents ne sont pas là, répond Pauline d'une toute petite voix, et visiblement Cass et Quentin ne sont pas bavard parce que vous m'avez bien l'air de n'être au courant de rien du tout.
    -          Bien vu, répond Adrien, on s'inquiète comme ils ne disent rien, ni l'un ni l'autre, bien que Quentin ait essayé plusieurs fois de me parler de quelque chose, mais il ne parvenait jamais à finir ses phrases. Du coup on vient pour essayer de comprendre.
    -          Bon c'est déjà un bon point, si vous ne savez rien du tout c'est que la directrice a respecté la promesse qu'elle a fait à Nath'.
    -          La directrice ?, s'exclame Ambre qui ne comprend plus rien, Pauline déballe tout vite fais parce que là tu m'inquiètes sérieusement. Qu'est-ce que la directrice vient faire là-dedans ?
    -          J'aurais préféré que Cass et Quentin vous le dise. Ça leur ferait du bien d'en parler à quelqu'un d'autre que moi. Mais bon, ils n'arrivent déjà pas à en parler à Nathaniel parce qu'ils ont l'impression de ne plus le connaître vu qu'il est parti un an en Sicile et pourtant il sait ce qui se passe, alors je peux comprendre qu'ils ne puissent pas en parler à des gens qu'ils connaissent mais qui ne savent pas ce qui se passe, dit pauline d'une voix grave.
    -          Pauline, accouche-là parce que tu nous fais vraiment peur, s'impatiente Adrien.
    -          Gueule pas si fort, ils sont là-haut et s'ils m'entendent vous parler ils vont piquer une crise. Samedi, pas dernier mais celui d'avant, celui où Nath' est rentré, nos parents ont décidés de faire une grande fête pour son retour. Moi, je leur ai promis de venir, même si je ne peux plus les voir. Je leur ai bien dit que c'était pour Nath' parce qu'à ce moment-là il ne savait rien du tout. Mes parents lui ont caché et nous ont demandés à moi, à Cass et à Quentin de ne pas lui dire qu'ils allaient sans doutent divorcer. Mais ils ne voulaient pas le faire tant que Nath' n'était pas rentré définitivement ici, ils auraient dû. Tout c'est très bien passé le samedi soir et le dimanche. Mais le dimanche soir, Nath' est rentré à Auray, enfin je l'ai ramené puisqu'il n'a pas encore sa voiture. Et j'étais à peine rentrée que Cass m'appelle en larme en disant que mes parents s'étaient encore une fois engueulés et qu'il s'en étaient pris à Quentin et à elle comme d'habitude. Mais ça vous le savez.
    Ambre et Adrien acquiescent d'un signe de tête. Pauline poursuit.
    -          Bizarrement, j'ai eu un mauvais pressentiment. J'ai repris ma voiture et je suis revenu ici. Lorsque je suis arrivée, j'ai trouvé Cassandre et Quentin complètement paniqués : mes parents venaient de se casser chacun de leur côté avec leur voiture. D'un coup ils m'ont refilé leur frousse. J'ai réussi à la leur dissimuler tant bien que mal. Je les ai rassurés et je suis rentrée chez moi.  Vers minuit, les pompiers m'ont appelé, ...
    Ambre et Adrien retiennent leur souffle, ils craignent le pire quant à la fin de l'histoire.
    -          ... pour me dire qu'ils avaient trouvé mon numéro dans le portable de ma mère, c'est vrai que c'est le premier sur son répertoire et qu'ils l'avaient retrouvé inconsciente près du port d'Auray, qu'elle avait foncé dans un arbre avec sa voiture. Ils m'ont tout de suite rassuré en disant qu'elle allait se réveiller sans problème parce qu'elle n'avait rien de grave. J'ai à peine eu le temps de raccrocher que mon portable a sonné de nouveau.  Cette fois-ci pour mon père. Même situation sauf qu'il s'est encastré dans un réverbère du port et non dans un arbre. Du coup les pompiers m'ont prié de venir aux urgences avec eux, ayant fait le rapprochement entre les deux accidents. Entre temps j'ai appelé Cass et Quentin pour leur dire de ne pas s'inquiéter. Je leur ai dit que j'avais eu papa puis maman au téléphone. Arrivée aux urgences, le médecin urgentiste m'a avoué qu'effectivement ils n'avaient rien de grave et que c'était simplement le choc des accidents qui les avait rendus inconscients l'un et l'autre. Voyant ma détresse il m'a autorisé à aller leur parler deux minutes. Ils sont tous les deux dans la même chambre. N'étant pas capable de rester seule chez moi, je suis rentrée ici sans faire de bruit en pleine nuit, ne pouvant aller chez Nathaniel. Le lundi matin, les yeux bouffis, par avoir pleuré toute la nuit, j'ai tout raconté à Cassandre et Quentin avant qu'ils ne partent en cours, puis j'ai moi-même été en cours.  N'ayant exceptionnellement pas de cours l'après-midi, j'ai appelé mon grand-frère pour lui expliquer ce qui se passait et lui raconté ce qu'il n'avait pas su pendant qu'il était en Sicile. Du coup il s'en veut. Il dit que c'est de sa faute. Bref. Comme je suis débordée avec mes exam', c'est lui qui s'est occupé des différents papiers et de prévenir la directrice en lui faisant promettre de faire en sorte que aucun n'élève soit au courant, ...
    -          Et, commence Adrien timidement, maintenant ils sont sortis du coma ou pas ?, demande-t-il alors qu'Ambre est choquée et incapable de parler.
    Pauline explose en sanglots. Adrien comprend : ils sont toujours dans le coma. Histoire de changer de sujet, Ambre qui a un peu retrouvé la parole, demande comment Cassandre et Quentin ont un peu perdu de vue Nathaniel.
    -          Disons que Quentin et Nath' n'ont jamais étés super proches, trop différents sans doute. Du coup pendant un an ils ne se sont échangé que des banalités. En plus la distance et la différence de vie n'arrange rien. Pour Cassandre c'est autre chose, elle a toujours été très proche de Nath', ils ont le même goût pour les études et le même caractère sérieux. Quand il est parti, elle l'a très mal pris. Au début, elle lui faisait la tête et ne répondait pas à ses mails. Et après, la cassure était faite. Elle a changé, Nath' aussi. Leur différence d'âge, la distance et tout, ont fait qu'ils se sont mis à s'échanger que des banalités eux aussi. Et puis le fait qu'on ne devait pas parler des disputes des parents n'arrangeait rien. Cass est devenue de plus en plus sérieuse, Nath' lui au contraire a appris à s'amuser un peu plus, ce qui n'est pas plus mal. ...
    Le portable de Pauline sonne, à son regard, Adrien et Ambre comprennent que c'est Nathaniel et qu'il n'annonce pas une bonne nouvelle. Elle raccroche.
    -          Ambre, Adrien, je suis désolée mais vous allez devoir partir, faut qu'on file en urgence avec Cass et Quentin à l'hôpital de Vannes.
    Ambre et Adrien se regardent avant de sortir très inquiets. Ils se cachent dans le jardin d'Ambre le temps qu'ils partent pour ne pas que Quentin et Cassandre le voit dans la rue. Pauline, pendant ce temps appelle son frère et sa s½ur et leur dit qu'ils doivent descendre tout de suite pour aller à l'hosto en urgence. Ils descendent les marches quatre à quatre inquiets. Une heure plus tard, ils sont à Vannes. Une mauvaise nouvelle les attend. Nathaniel est déjà dans la chambre de leurs parents. Le médecin qui s'occupe d'eux arrive. Il leur demande de sortir de la chambre et de le suivre dans son bureau. Il leur explique que leurs parents pourraient s'en sortir sans séquelles et tout de suite, mais qu'en réalité ils ne veulent pas se réveiller, trouvant que leur situation arrange les choses. Il leur explique qu'ils savent tout ça grâce à des examens du cerveau. Il leur dit qu'ils vont devoir leur parler pour les convaincre que ça vaut la peine de se réveiller. Les quatre frères et s½urs sont sonnés. Cassandre et Pauline pensent à la même chose, elles ont deux idées en tête pour tenter de les convaincre : les 17 ans de Quentin qui arrivent dans deux jours et permettre à Nathaniel de les revoir au moins deux fois après son retour. Elles courent parler à leurs parents en sortant du bureau du docteur. Elles parlent pendant dix minutes à leurs parents puis laissent Nathaniel et Quentin leurs parler. Miracle ! Le lendemain leurs parents sont réveillés et en pleine forme !
    Ce bonheur qui revient pour toute la famille va-t-il durer ? Pas sûr du tout ...


    Le samedi midi, leurs parents sont de retours chez eux. Et comme s'il ne s'était rien passé, ils s'attèlent à préparer une super journée pour le lendemain, pour les 17 ans de Quentin. Étrangement, ...
     
     
    UN PETIT MOT DE L'AUTEUR :
    Eh, oui je suis cruelle, encore une fois, de m'arrêter ici. Que va-t-il se passer ? Pourquoi le bonheur ne va pas durer ? Qu'est-ce qui est étrange ? Réponse dans la première partie du chapitre 3 !
     
    Qu'en pensez-vous :
    - Le récit de Pauline sur ce qui s'est passé ?
    - La réaction d'Ambre et Adrien ?
    - La révélation du médecin sur les parents qui veulent pas se réveiller ?
    - Des idées sur ce qui va venir perturber de nouveau leur bonheur et leur petite vie tranquille ?
     
    Bonne lecture à tous !! , et merci de me lire :)

  • Commentaires

    1
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 17:45
    super chapitre bisou !!!!!! (flemme d'écrire)
    2
    Mercredi 31 Octobre 2012 à 23:35
    Super!
    3
    Jeudi 9 Mai 2013 à 17:52
    Ils ont pas de chance les deux parents !!! Les enfants non plus d'ailleurs... Je te promets de réfléchir à un titre :)
    #Lul1D♥
    4
    Visiteur
    Samedi 11 Mai 2013 à 12:19
    J'adore cette fiction et ce chapitre est troooop bien ! :D
    En plus j'adore ton style d'écriture !
    Continue, tu as un véritable talent ! ;)
    5
    Visiteur
    Samedi 11 Mai 2013 à 12:33
    De rien, c'est normal ! ;)
    6
    Vendredi 17 Mai 2013 à 20:00
    J'adore!! !:D et par contre tu dis que c'est les 17ans de Quentin puis en dessous tu dis: les 18/ ans x)
    7
    Vendredi 17 Mai 2013 à 20:22
    ok! :D et au fait: Aurélia est ma meilleure amie :p
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :