• Camp de Vacances

    Cette rubrique concerne ma première fiction.

    La fiction est courte, certes, mais l'objectif n'était pas la longueur, mais la morale qui apparaît à la fin de l'histoire.

    Bonne lecture à toutes et à tous !!

     

    Sommaire de la rubrique :

    - Camp de Vacances (description de la fiction)

    Camp de Vacances (fiction en entier)

     

  • Camp de Vacances (Description de la fiction)

     

    Résumé
    Dans un camp de vacances, une vingtaine d'adolescents vont apprendre à se connaître, à vivre en groupe, et ce n'est pas aussi facile qu'on pourrait le croire. Parmi eux, Julie, Léa, Élodie, Kevin, Jérémy, Camille, Nicolas, Marine et Thomas, vont apprendre que pour être accepté dans un groupe, il faut parfois faire des concessions, mais aussi que les gens ne prennent pas la timidité comme une tare. Seront-ils contents de leurs vacances ?
     
    Les personnages
    Julie, 16 ans, super timide, meilleure amie de Marine, a une très belle voix
    Léa, 16 ans, super timide, solitaire, aime écrire des poèmes
    Élodie, 16 ans, meilleure amie de Camille, a un très mauvais caractère
    Kevin, 17 ans, meilleur pote de Jérémy
    Jérémy, 17 ans, meilleur pote de Kevin, adore draguer les filles
    Camille, 16 ans, s'entend bien avec Élodie
    Nicolas, 16 ans
    Marine, 16 ans, adore plaire aux garçons, meilleure amie de Julie
    Thomas, 16 ans, timide, a un charme fou, joue de la guitare et chante comme un dieu

    5 commentaires
  • Dans un camp d’été pour ados, situé du côté d’Arcachon, une vingtaine d’adolescents viennent d’arriver pour passer quelques semaines ensemble. L’équipe des moniteurs les accueille et leur explique le déroulement d’une journée au camp :

    7h30 – 8h50

    Réveil pour tous – petit dej – toilette

    9h00 – 11h30

    Activité

    11h30 – 12h30

    Temps libre

    12h30 – 13h45

    Repas

    14h00 – 17h00

    Activité

    17h00 – 19h00

    Temps libre

    19h00 – 20h15

    Repas

    20h30 – 22h00

    Activité nocturne

    22h00 – minuit

    Temps libre

    En ce qui concerne les chambres, ce sont des dortoirs : un pour les filles, un pour les garçons.

    Dans le dortoir des filles, en ce premier jour, elles discutent afin de mieux se connaître. Toutes, sauf Léa, qui, dans son coin écrit ses poèmes. Julie, elle, se trouve avec les autres, mais sans participer à leur conversation, elle ne sent pas à l’aise. Une fille, Marine, s’intéresse à elle, elles discutent et se trouvent plusieurs goûts en commun. Élodie, une autre fille du dortoir, essaye d’être amie avec Léa. Elle fait semblant de s’intéresser à ses poèmes, elle lui dit qu’elle l’admire, car elle ne sait rien faire d’aussi joli. Malheureusement pour Léa, cette gentillesse de la part d’Élodie, n’est qu’une façade, la jeune fille a en tête de se servir de Léa pour trouver le moyen d’aborder un mec qu’elle à repérer. Seulement Léa ne semble pas décider à parler à Élodie, ce qui agace cette dernière qui n’a pas l’habitude qu’on lui résiste. Elle décide donc que si Léa ne l’aide pas de son voulu, elle l’aidera à son insu. Oulala ! On dirait bien que des histoires malsaines se créent dès le premier jour entre les filles. Voyons se qui se passe de l’autre côté du couloir, dans l’autre dortoir.

    Chez les garçons, il y a déjà de grandes discussions animées, où chacun d’entre eux essaye de défendre son point de vue, certains caractères sont bien vite repérés par les uns et les autres, mais contrairement aux filles aucun d’entre eux ne semblent profiter de la faiblesse ou d’une différence d’un d’entre eux pour le traiter comme un larbin. Il y a dans le dortoir un garçon timide, prénommé Thomas, qui ne prend pas part aux discussions mais préfère écrire des chansons. Au bout d’un moment, il décide de sortir sa guitare et de commencer à jouer son morceau préféré, que ça plaise aux autres ou non. À sa grande surprise, ses camarades s’arrêtent de parler et l’écoute. À la fin de la chanson, ils l’applaudissent et lui posent un tas de questions.

                Après cette première journée où les animateurs n’ont pas organisé d’activité afin de laisser les jeunes se connaître, et où ils ont pu prendre le temps de prévoir des activités en accord avec le caractère des jeunes pour les semaines à venir ; comme tous les lundis, la semaine commence par une présentation du programme hebdomadaire. Comme toujours certains ne sont pas contents des activités proposées. Il y a ceux qui n’aime pas le sport, d’autres les sports ou jeux collectifs, ou d’autres encore les activités manuelles ou artistiques. Mais comme dans toute colonie, les animateurs sont là pour recadrer les récalcitrants et tout se passe bien.

     

                Au bout de quelques jours, comme à chaque fois que l’on a un groupe d’ados, il y a de petites histoires de tout genre qui germent, ce qui crée et alimente les ragots et les tensions entre les jeunes. Alors que tout le groupe se trouve sur la plage, Élodie entraine sa meilleure amie, Camille, pour lui demander conseil. L’adolescente ne sait pas comment faire pour que Kevin la regarde. Elle est dingue de lui. Malheureusement pour elle, Camille n’a aucune idée à lui donner, ce qui exaspère profondément Élodie qui n’est visiblement pas de bonne humeur. Mais si Kevin n’a pas remarqué qu’Élodie lui tourne autours, ce n’est pas le cas de son pote Jérémy, à qui rien n’échappe. D’ailleurs cette situation fait bien rire Jérémy. Kevin s’aperçoit du sourire permanant de son copain mais se garde bien de demander des explications.

                 Nicolas, quant à lui, observe Élodie discrètement, mais voyant sont caractère, il retourne au dortoir déçu. Eh oui ! Il faut toujours faire attention à son apparence car on ne sait jamais qui nous regarde et visiblement, Élodie ne le sait pas. Ce qui fait qu’elle a perdu une belle occasion, car si elle n’avait pas eu ce caractère alors que Nicolas la regardait, il lui aurait surement demandé si elle voulait sortir avec lui.

    Le lendemain, pendant un moment de liberté, Julie va à l’écart du camp pour chanter, elle a une très belle voix. Pendant ce même tant, Léa, jeune fille également très timide et solitaire, s’est repliée dans le dortoir pour écrire ses poèmes dans son cahier secret. Alors que Camille, profite de ce moment pour s’afférer dans la salle de bain du dortoir puis devant le miroir. Elle se pomponne pour être la plus belle à la soirée disco organisée comme activité nocturne. Normalement, c’est une soirée surprise, mais elle a entendu les animateurs en parler. Juste avant le repas, Thomas passe au dortoir pour déposer sa guitare avant d’aller manger. À ce moment là, il croise Julie et Marine qui vont se laver les mains avant de filer, elles aussi, au self pour le repas.

                C’est alors que Marine s’énerve et change de comportement. Julie s’en étonne et demande des explications à son amie. Marine lui explique qu’elle est amoureuse de Thomas et qu’elle fait tout pour sortir avc lui, comme un bon nombre de fille du camp, ce que Julie ne manque pas de lui faire remarquer. Mais Marien continue et dit que Thomas ne la regarde pas. Julie ne bronche pas, Marine se moque légèrement d’elle.

    - Alors Julie, tu es bizarre ou quoi ? Il ne te fait pas craquer Thomas ?

    - Non ! répond Julie agacée par le comportement de sa copine.

    - Mais comment tu fais, s’exclame cette dernière.

    - Je ne sais pas, répond Julie rêveuse, il ne me fait pas « craquer » comme tu dis.

    - Bah tu es bizarre. Franchement il est trop mignon ce mec !

    - Si tu le dis.

     

                Quelques jours plus tard, un lundi, alors que les animateur viennent d’annoncer le thème de la semaine : « plage en fête », et qu’ils distribuent à chacun la liste des animations auxquelles ils vont participer, des éclats de voix percent parmi la vingtaine d’adolescents. Comme d’habitude il y a des cris joyeux et des cris dégoutés. Le lendemain après-midi, c’est maquillage et essayage de robes pour les filles, en vue du défilé nocturne qui se déroule le soir même et qui va être clôturé par un classement donné par les spectateurs, autrement dit les garçons du camp. Toutes les filles sont impatientes de savoir la note moyenne que vont leur attribuer les jeunes adolescents.

                Le matin suivant, après une nuit assez courte vu que tous ont veillé fort tard après le couvre-feu – chut ! Il ne faut pas le dire ! – à la fin de l’activité prévue, séance photos, alors que tous se rendent sur la grande pelouse du camp pour écouter Thomas jouer de la guitare et chanter, un incident éclate !

    Léa se fait voler son cahier de poèmes par Jérémy. Qui le lit devant tout le monde. C’est Kevin qui le prend des mains de son ami pour le rendre à sa propriétaire. À ce moment leurs regards se croisent et Léa remercie Kevin avant de tourner les talons, les joues en feu. Jérémy se moque à nouveau du comportement de son ami, « bah alors, tu joues les galants hommes, maintenant ! »

                Un peu plus tard, Jérémy, toujours sonné par la réaction de son pote, va le voir et lui demande des explications. Kevin lui répond qu’il ressent quelque chose d’incroyable quand il croise Léa, « un truc de dingue, comme jamais j’ai ressenti », explique-t-il à son ami. « En clair tu veux sortir avec elle », répond ce dernier soufflé par cet aveu. Jérémy continue de se moquer de son copain, il lui dit qu’il n’a aucune chance et que Léa est une fille solitaire qui ne s’intéresse à personne. Jérémy ne serait-il pas jaloux de Kevin ? En tout cas, une idée lui vient. Si Kevin réussi à sortir avec Léa, Jérémy lui fait une de ses corvées de la semaine et s’il n’y arrive pas c’est Kevin qui lui fera une des siennes. Kevin accepte car il s’en fiche d’avoir une corvée de plus ou de moins à faire. Ça y est, le pari est lancé ! Néanmoins Kevin est déjà moins sur qu’avant de réussir son pari. Ils se quittent, Kevin va sur la terrasse devant les dortoirs, tandis que Jérémy se rend à la plage.

     

                Suite au vol du cahier de poèmes de Léa, qui est remonté jusqu’aux oreilles des animateurs, ceux-ci ont rajouté une activité création poétique au planning, au grand bonheur de Léa mais aussi de Julie et Thomas. C’est grâce à ces activités adaptées, que le groupe se soude de plus en plus, et certaines personnes plus que d’autres ! Bref. Malgré tout il reste des ados solitaires, dont Julie. Mais cela va-t-il durer ? Va-t-elle restée si effacée ?

                Un soir, lors d’une soirée karaoké organisée par le camp, Julie chante devant tous les autres jeunes, qui sont scotchés devant tant de talent. Julie retrouve son sourire.

     

                Le temps passe vite au camp. En ce jeudi après-midi, tous se sont retrouvés pour faire une bale au camp. C’est au cours de cette demi-journée ensoleillée que des liens, plus fort que l’amitié, apparaissent. Notamment entre Léa et Kévin, et entre Julie et Thomas, mais ils ne s’en rendent pas compte. Ce sont des liens invisibles mais qui vont petit à petit se révéler à eux et devenir incassables.

                En fin de matinée, alors qu’elle est au foyer en train d’écrire ses poèmes, Léa reçoit de la visite. C’est Kevin. Alors qu’il s’intéresse aux poèmes qu’écrit Léa, celle-ci laisse tomber sa méfiance et se met à parler avec lui d’elle et de ses poèmes. Kevin, lui parle des textes de slam qu’il essaye d’écrire, et Léa se propose de l’aider. Une complicité les unis progressivement. Quelques jours plus tard, ils sortent ensemble.

                Un midi, à la fin du repas, Thomas prend sa guitare et commence à jouer un de ses morceaux. Même les animateurs viennent l’écouter. À la fin de la chanson, Thomas va ranger sa guitare, et alors qu’il revient vers le groupe pour l’activité de l’après-midi, il pense à quelque chose. Une très bonne idée lui germe dans la tête. Thomas, le grand timide, qui fait craquer toutes les filles du camp, sauf Julie, a été très surpris par la prestation de Julie l’autre soir, agréablement surpris. Il décide donc de lui proposer de chanter en duo avec lui. Julie refuse.

                Lors d’un après-midi jeu de piste dans le camp, les dunes et sur la plage, organisé par les animateurs, Jérémy insiste au près de Kevin pour savoir ou en est son histoire avec Léa. Agacé Kevin lui dit qu’ils sortent ensemble et lui montre les textes que Léa lui a écrit. Jérémy est dégouté car lui n’a pas encore trouvé sa préférée parmi toutes les filles du groupe. Il raconte tout à Élodie, qui lui avait confié qu’elle aimait Kevin.

     

    Après une réflexion qu’elle a menée durant quelques jours, Élodie projette de faire une mauvaise blague à Léa. Elle va lui piquer son cahier de poème, en modifier un et le lire tout fort au repas suivant devant tout le monde à Kevin. Elle met Camille au courant, mais celle-ci n’est pas d’accord avec elle. Les deux filles s’embrouillent. Camille, cherche Léa pour la mettre au courant de la mauvaise blague, mais elle ne la trouve pas, et pour cause, Élodie avait déjà fait la première partie de sa mauvaise blague qui consiste à subtiliser le cahier de poèmes à Léa, lorsqu’elle en a parlé à Camille. Léa est donc effondrée sur son lit, car elle ne trouve, évidement plus son cahier. C’est là que Camille la voit. Léa lui parle et Camille lui explique le plan d’Élodie. Aussitôt Léa veut se venger, mais Camille l’en dissuade, elle a une meilleure solution. Elle propose à Léa d’intervenir pendant qu’Élodie va parler à Kevin, au repas suivant, comme ça tout le monde saura ce qu’elle a fait. Léa approuve l’idée, et toutes deux retournent avec les autres qui vont à la plage pour une partie de beach-volley organisée par les moniteurs.

     

                Puisque c’est la semaine « plage sportive », aujourd’hui jeudi, les ados ont fait un deuxième après-midi de beach-volley. Au retour, pendant le temps libre, après la douche, Marine et Julie discutent. Marine lui demande d’accepter la demande de Thomas pour elle. Marine lui dit que si elle chante avec Thomas, le garçon sera plus souvent avec elles et elle pourra tenter de sortir avec lui. Pour ne pas décevoir son amie, Julie l’écoute et va voir Thomas. Une routine s’installe, Thomas et Julie se retrouvent à chaque moment de liberté ensemble pour chanter. Malheureusement, la complicité qui uni Thomas et Julie, se dégrade petit à petit à cause de Marine, qui vient toujours les écouter alors qu’ils travaillent ensemble.

                Un peu plus tard, Jérémy se fait prendre dans un piège tendu par certaines filles du groupe dont Camille, Léa, et Julie, afin qu’il change son attitude. Action réussie. Si seulement tout le monde avait cette capacité à se remettre en question dès que quelqu’un fait remarquer un de ses défauts, la vie serait plus cool. En effet, Jérémy, penaud et surtout vexer de s’être fait prendre par un tour aussi minable, a immédiatement et radicalement changé. En mieux, bien-sûr !

    Un après-midi, Thomas en a plus que marre de supporter Marine quand il chante avec Julie et interrompt la séance de travail. Aussitôt Marine s’en va, tandis que Julie reste seule sur l’herbe, ne sachant pas quoi faire. Elle est triste.

    Pendant tout ce temps, Nicolas essaye, discrètement d’attirer l’attention de Marine, mais peine perdue, elle n’a d’yeux que pour le beau Thomas. Désespéré Nicolas se renferme sur lui. Ce qui n’échappe pas à Jérémy qui a déjà remarqué l’attirance de Nicolas pour Marine, depuis sa déception avec le comportement d’Élodie.

     

    Un jour, à la fin d’une après-midi plage, alors que les moniteurs les rappellent pour rentrer au camp, profitant que Marine ne soit pas avec Julie puisqu’elle est malade, Thomas l’entraine un peu à l’écart dans les dunes tandis que celle-ci proteste de peur de se faire gronder par les moniteurs. Thomas lui avoue qu’il l’aime, Julie lui dit que c’est réciproque. Le soir même Julie raconte sa journée à son amie, sans parler de se qui s’est passé avec Thomas. Lorsque Marine, lui demande si Thomas lui a demandé de ses nouvelles, Julie ment et lui répond qu’il a hâte qu’elle revienne. Elle ne veut pas blesser son amie.

                En cette même fin de journée, alors que Kevin, Thomas, Nicolas et Jérémy font une partie de ping-pong au foyer (petite salle au fond du couloir des dortoirs), Nicolas joue beaucoup moins bien que d’habitude. Les trois autres s’en aperçoivent et décident d’interrompre la partie, car selon eux Nicolas n’est pas dans sont assiette. Kevin va rejoindre sa belle Léa dans leur cachette favorite, Thomas se dirige vers Julie qui fredonne sur la pelouse centrale du camp pour chanter, tandis que les deux autres restent au foyer pour discuter. Jérémy, étonné de l’état dans lequel se trouve Nicolas, lui demande se qui se passe. Nicolas lui explique que Marine ne le regarde pas et qu’elle préfère Thomas. Jérémy rassure son ami et lui dit que lorsqu’elle aura compris que Thomas n’en a rien à faire d’elle, elle le verra.

    Le lendemain, en fin de journée, Marine marche dans les dunes et voit Julie et Thomas qui s’embrassent. Dégoutée, elle rentre au camp et se promet d’en parler à Julie dès qu’elle rentrera. Le soir même les deux amies se disputent. Du coup Julie rompt avec Thomas pour laisser le champ libre à Marine, mais celle-ci lit une lettre que Thomas à mise dans le sac de Julie, et culpabilise. En découvrant que son amie à fait ça pour elle, Marine va s’excuser, Julie et Thomas se remettent ensemble, et se promettent de continuer à se voir lorsqu’ils seront rentrés à Paris.

    Après l’histoire du poème volé par Elodie, cette dernière a tenté de se rapprocher des autres jeunes du camp. Peine perdue, ils soutiennent les autres. Alors qu’elle a été mise en quarantaine par le groupe, Élodie se sent seule et s’ennuie profondément pendant les heures de temps libre. Elle essaye de se rapprocher de Nicolas, qui selon elle est différent. Elle se prend un râteau car il est d’accord avec les autres.

    De son côté, Nicolas met une lettre d’amour dans le sac de plage de Marine pendant qu’elle se baigne, mais il n’a pas signé. Depuis il stresse encore plus, il a peur de sa réaction.

    Depuis l’histoire du poème volé, une bonne semaine s’est passée. Mettant sa timidité de côté et prenant son courage à deux mains, Léa cherche Camille pour la remercié de l’avoir prévenue du mauvais tour prévu par Élodie. Malheureusement elle ne la trouve pas, enfin pas si mais pas toute seule. Elle est avec Jérémy derrière le bâtiment des dortoirs. Léa, toujours aussi respectueuse des autres se dit qu’elle n’a pas à voir ce qu’elle est entrain de voir, donc elle s’éclipse discrètement, sans faire de bruit. Mais elle ne cesse d’y penser.

    Depuis qu’elle a lu la lettre qu’elle a trouvée dans son sac, Marine est bouleversée. Elle aimerait bien savoir qui c’est. Depuis que Thomas sort avec Julie et qu’elle a oublié sa déception, Marine a radicalement changée elle est beaucoup plus agréable. C’est ce que lui fait remarquer Camille alors qu’elles discutent toutes les deux assises dans l’herbe devant les dortoirs. Marine prend alors conscience de comment elle était avant et ne veut plus jamais être comme ça. Camille lui conseille de procéder par déductions pour trouver l’auteur de sa fameuse lettre, puis elle part voir Léa qui viens de lui envoyer un texto pour lui dire qu’elle est sur la plage et qu’elle l’attend.

    Léa demande à Camille où elle était cet après-midi, mine de rien, comme si elle ne le savait pas. Camille gêné tente de mentir puis voyant qu’elle s’enlise dans ses mensonges, abandonne et lui dit la vérité. Léa lui demande si elle sort avec lui. Camille lui répond que non mais qu’elle aimerait bien et qu’elle le trouve trop « chou » depuis qu’il a changé de comportement. Léa admet qu’elle le trouve elle aussi plus sympa qu’avant. Camille lui raconte alors qu’elle n’a jamais osé lui parlé avant car elle a toujours pensé qu’Élodie voulait sortir avec lui.

    Léa prend alors conscience que Elodie est une vraie peste qui mérite vraiment sa mise en quarantaine. Elle se rend aussi compte qu’avant tout le monde avait peur d’elle.

     

    Quelques jours plus tard, Léa qui cherche à nouveau Camille, croise Julie qui cherche Marine. Elles décident de les chercher ensemble. Au bout de deux heures de recherches, elles découvrent Marine cachée avec Nicolas derrière les sapins qui sont en côté des dortoirs. Julie n’en croit pas ses yeux. Les deux filles continuent leurs recherches et voient Camille et Jérémy qui s’embrassent dans les dunes, pile à l’endroit où Thomas a déclaré sa flamme à Julie. C’est là aussi que Léa et Kevin aiment se retrouver. Justement alors qu’elles rentrent au camp Kevin vient à leur rencontre, Julie s’en va laissant les amoureux, tandis que Kevin propose à sa chérie d’aller dans les dunes dans leur coin préféré. Léa lui dit que la place est déjà prise, à la grande surprise de Kevin qui lui dit qu’ils n’ont qu’à aller sur la plage sans se cacher.

     

                Le camp a permis à chacun de s’affirmer et d’apprendre à s’aimer et à aimer les autres. La preuve :

    v  Léa sort avec Kevin, et n’a pas peur de le montrer aux autres.

    v  Julie sort avec Thomas.

    v  Camille sort avec Jérémy, qu’elle trouve adorable depuis qu’il a changé de comportement.

    v  Marine, qui a changé, elle aussi, depuis que Thomas ne s’intéresse pas à elle, sort avec Nicolas.

    v  Tous se promettent de revenir au camp l’année suivante.

    v  Seule Elodie demeure inchangée et donc toute seule !

    La fin de l’été approche et la fin des vacances au camp aussi. Alors que l’heure du départ et donc du retour à la capitale approche, chacun donne son adresse mail, son numéro de portable, se promet d’accepter l’autre comme amis sur facebook en rentrant. Et c’est dans la bonne humeur que chacun se sépare puisque tous sont sur d’une chose : ils se reverront, soit au camp l’année prochaine, soit dans l’année car nos huit amis habitent tous à Paris ou en banlieue.

     

     

    Léa-et-Kevin

    Julie-et-Thomas

    Camille-et-Jérémy

    Marine-et-Nicolas

    Élodie-toute-seule


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique