• Au quotidien dans un monde de (paillettes) paraître - (chapitre 8)

    Point de vue externe, 10 juillet.

     

     

    Beaucoup de choses se sont passées en cinq jours ! Lucas a enfin réussit à savoir ce qu'il se passe dans la tête de son meilleur ami. Léo accepte de mieux en mieux le secret qu'il garde et dont seul Hugo est au courant. Qui sait, peut-être le dévoilera-t-il d'ici peu ! Et Sarah a tout mis au clair dans sa tête. Elle a suivi les conseils de Léa. Après quelques jours de réflexion, elle en est sûre, elle est vraiment amoureuse. Elle attend que les garçons décident de faire une soirée tous ensemble pour pouvoir parler à Léa. En revanche Nolan est toujours aussi triste. Lucas est de plus en plus irritable, ce qui en agace plus d'un. Grand changement aussi, Zach est venu s'excuser auprès de Léa pour son comportement envers elle depuis le début des vacances. Léa a été très surprise. Agréablement surprise. Depuis, le métis a aussi retrouvé le sourire, son envie de faire des blagues à ses amis. Tous sont contents de retrouver leur Zach. Pour Léa, ce n'est pas pareil. Elle se demande tout de même ce qu'elle a pu faire, où ce qu'il s'est passé pour que l'attitude du badboy change. 

     

     

    - ZACH !!, s'écrie la métisse en entrant dans la chambre de ce dernier, sans frapper comme à son habitude.

    - Merde, Sarah pas dès le matin, ça va pas la tête ou quoi de gueuler aussi fort, proteste Zach en se réveillant.

    - Oups, je pensais que tu ne dormais plus.

    - Pas grave petite sœur, dis-moi plutôt ce qui t'amène de si bonne heure ?

    Sarah s'assoit sur le lit de son frangin, en face de lui.

    - C'est bientôt l'anniversaire de Zara et je voudrais lui faire plaisir en lui proposant de passer la journée avec vous. Elle vous adore. Enfin si ça ne te pose pas de problème.

    - Moi non, mais, pourquoi t'as pas été voir Lucas ? C'est lui souvent qui décide ce genre de choses.

    - Depuis la blague du verre d'eau, il ne me parle plus, avoue Sarah.

    - Et tu ne m'as rien dit ?

    - Bah non pourquoi ?

    - Reconnais que ce n'est pas normal. Et puis ça ne doit pas être agréable pour toi. Je vais lui parler.

    - Va voir Hugo aussi tant que tu y es. Depuis l'incident de la piscine il m'adresse plus un mot. Quand tu sais qu'en temps normal Léo et Nolan ne me parlent pas beaucoup et que toi je ne sais pas ce que tu as, bah ce n’est pas les vacances de rêves ...

    Zach se rapproche de sa sœur et la serre dans ses bras. 

    - Désole de n'avoir rien vu. Et puis je suis désolé de t'avoir délaissé. Promis c'est fini. En fait, tu avais raison. En réfléchissant je me suis rendu compte que la pauvre Léa j'étais odieux avec elle juste parce qu'elle me rappelle Pauline.

    - Sarah Malik a toujours raison, fanfaronne la métisse en riant.

    - C'est pas la modestie qui t'étouffe toi, se moque Zach.

    - En même temps, avec toi, je suis à bonne école, réplique sa sœur en lui tirant la langue.

    Ils éclatent de rire. 

    - Elle lui ressemble mais en plus jolie, plus naturelle, moins refaite, sans coloration et avec un cerveau ! 

    - Pas faux. Mais ...

    - C'est quoi qui te dérange dans ma phrase ? Plus jolie ? Depuis quand t'aime plus les blondes ?

    - Ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dit.

    - Donc si tu l’as pas dit c'est que c'est le contraire, elle te plait bien, mais t'oses pas l'avouer, te l'avouer devrais-je même dire ! 

    - Sarah, arrête avec tes questions et tes phrases sournoises ! Tu ne m'auras pas, je ne réponds plus. 

    - Vexé Zach ? C'est le signe que j'ai raison.

    Zach ne répond pas et préfère changer de sujet.

    - Prête pour une deuxième mission verre d'eau ?, lance-t-il en souriant.

    - Sarah Malik toujours prête pour les conneries voyons, répond-t-elle à son frère.

    - Tu veux faire qui ?, lui demande-t-il.

    - Bah même s'ils me parlent plus, Lucas et Hugo. 

    - Ok, mais je ne comprends pas pourquoi tu t'entends moins bien avec les deux autres.

    - Mais ce n’est pas moi, c'est eux qui sont bizarres avec moi. Bref, tu les commandes ces verres ?

     

     

    Dix minutes plus tard, alors qu'il n'est même pas neuf heures, les verres d'eau sont apportés. Sarah se dirige vers la chambre d’Hugo. Le bouclé n'est pas matinal, ça risque d'être explosif. Et plouf ! Voilà les bouclettes mouillées et le mouton qui bêle ! Sarah explose de rire sous le regard menaçant d’Hugo, puis sort de la chambre. Elle croise son frère qui sort de la chambre d’Léo. Apparemment l'aîné n'a pas crié très fort vu que la jeune fille ne l'a pas entendu. Zach entre dans la chambre du blond. Ce dernier parle dans son sommeil. Zach ne peut s'empêcher d'écouter. "Pourquoi je ne suis pas comme les autres, pourquoi ?" murmure l'irlandais avant de sangloter dans son sommeil. Zach hésite à verser le verre en voyant l'état de Nolan. Mais il le fait quand même. Le blond sursaute mais cette fois-ci, il n'est pas assez rapide et le métis parvient à s'enfuir. Au même moment, l'ambiance est plutôt tendue dans la chambre du daddy. Lorsqu'il a ouvert les yeux, prêt à gueuler sur Zach, Lucas est encore resté les yeux fixés sur Sarah. Sa petite bouille endormie est adorable à voir, pense la métisse en l'observant. Mais elle est déstabilisée par le regard de Lucas.

    - Au moins, t'es habillée décemment cette fois-ci.

    - C'est donc ça qui t'a troublé l'autre fois ?, se moque Sarah. Pourtant à la piscine ça n'a pas l'air de te déranger plus que ça. Lucas je sais que je te prends au saut du lit, mais t'es vraiment bizarre, ça m'inquiète.

    - Tu devrais plutôt t'inquiéter pour ton frère, dit-il assez sèchement ce qui surprend la pakistanaise.

    - Zach va très bien ! J'ai même réussi à le cuisiner un petit peu tout à l'heure, et je pense que j'ai découvert un truc, qu'il n'avait même pas découvert lui-même. Il cache tellement bien ses sentiments, qu'il se les cache à lui-même.

    - Si tu le dit, réplique encore plus sèchement le châtain.

    - Putain Lucas t'as quoi contre moi ?, s'énerve Sarah. T'es vraiment désagréable ! Va te calmer ! Et je repasserai pour ma demande, à moins qu’Zach ne t'en parle avant que je n'ai le courage de me confronter de nouveau à ta mauvaise humeur !

    La métisse sort de la chambre en claquant la porte et percute son frère, qui, étonné d'entendre le ton monter, s'était rapproché. Puis elle entre dans sa chambre en criant de ne pas l'attendre pour le petit déjeuner, ni pour le repas de midi, ni pour le dîner.

     

     

    Zach entre dans la chambre de Lucas pour essayer de savoir ce qui s'est passé. Mais le châtain évite la conversation et file se doucher. Le métis sort de la pièce en lui disant qu'il reviendra plus tard pour en discuter. En sortant il s'arrête quelques secondes puis au lieu d'aller dans sa chambre, frappe à la porte de celle du blond. Il est décidé à savoir ce qui se passait dans la tête de son ami avant qu'il ne le réveille. Mais Nolan ne lui répond pas. Inquiet, il insiste. Il finit par entendre des gémissements comme si le blond pleurnichait.

    - Nolan, ouvre, s'il te plait.

    - C'est ouvert, répond Nolan d'une voix lointaine.

    Zach ouvre la porte, entre et referme derrière lui, en verrouillant. Il ne veut pas qu'ils soient dérangés.

    - Nolan ? Qu'est-ce qui t'arrive ?, l'interroge le pakistanais en voyant son ami en larmes roulé en boule sous sa couette.

    - ... sniff sniff... snif ...snif snif...

    - Je sais que tu n’aimes pas te confier, un peu comme moi, mais je ne peux pas te laisser dans cet état sans rien faire blondie. Explique-moi.

    Nolan sort la tête en dehors de sa couette et regarde tristement le papak en face de lui avec une tête inquiète.

    - Je ne sais pas si je vais réussir, déclare-t-il après avoir longuement soufflé.

    - Essaye Nolan. Il faut que tu parles, l'encourage Zach.

    - C'est trop dur, soupire Nolan.

    - Nolan, si je suis venu c'est parce que tout à l'heure avant de te vider l'eau sur la tête, je t'ai entendu parler dans ton sommeil et tu sanglotais aussi. Tu vas mal Nolan faut pas rester comme ça. Tu ne mérites pas de souffrir, alors laisse-moi t'aider, laisse quelqu'un t'aider.

    - Je, je, pourquoi suis-je différent ?, demande timidement Nolan en se protégeant avec sa couette.

    - Différent en quoi ?, le questionne Zach étonné de l'attitude de l'irlandais.

    - Pourquoi je suis un raté, un nul ? Je voudrais tellement être comme les autres, mais je n’y arrive pas. Je ne peux pas. Le pire c'est que les fans ne m’aiment déjà pas beaucoup mais là elles vont me haïr.

    - Nolan, t'es quelqu'un de formidable, ceux qui te détestent ne te connaissent pas. On ne peut pas ne pas aimer ta bouille d'ange, ton sourire angélique, ta joie de vivre, enfin même si depuis un moment elle n'est plus trop là. 

     

    - Zach, tu ne peux pas comprendre, déjà que pour beaucoup je suis le blond de service, mais là, ça va être pire ... Je vais être le g...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :