• Au quotidien dans un monde de (paillettes) paraître - (chapitre 7)

    Point de vue de Léa Scott, 5 juillet.
     
     
    Voilà un petit moment que je vous ai pas confié mes ressentis sur tout ce qui se passe depuis que les One Way sont arrivés à l'hôtel. C'est vrai que globalement ils sont plus sympas avec moi, même si Zach est encore un peu froid. Ils essayent le plus souvent possible de faire en sorte que je puisse sortir avec eux et je les en remercie. Je m'entends aussi de plus en plus avec la jeune métisse. Elle est vraiment très mature pour son âge. Mais en ce moment je la sens pensive. Je lui ai demandé pourquoi, mais elle refuse de me dire quoi que ce soit. 
     
     
    Pour commencer, revenons sur ce fameux 26 juin. Le jour où j'ai eu ma soirée de congé. Ce soir-là, ils avaient décidé de sortir en boite. Moi, je devais rejoindre Zara. Cette dernière nous avait concoctés une pure soirée de rêve. Mais elle refusait catégoriquement de m'en dire plus. Si j'avais su ce qu'elle avait préparé je lui aurais dit non direct. Et le pire dans tout ça c'est qu'elle en avait fait exprès ! Au début j'avais cru que c'était le pur hasard, mais non. Je l'aurais bien tuée sur place pour cette manigance ! Et elle était de mèche avec Romain bien sûr ! Pff, ils m'agacent ces deux-là parfois ! Donc Zara avait prévu une sortie en boite pour notre soirée toutes les deux, mais bien sûr, Romain lui ayant dit où ils emmenaient les boys, elle a décidé d'y aller aussi. Non pas pour voir les garçons, m'a-t-elle assurée lorsque j'ai tout découvert, mais pour voir Romain. Je lui ai fait remarquer qu'il était présent dans le cadre de son service. Elle m'a souri et elle a appelé Romain. Ce dernier est arrivé en souriant vers nous. J'ai fait mine de lui mettre une baffe mais au lieu de s'excuser de ce plan minable, il s'est mis à rire ! Et il m'a dit qu'il a mis un gars de plus dans son équipe pour pouvoir passer plus de temps avec Zara. Moi, j'ai fait la grimace, parce que j'avais le choix entre tenir la chandelle ou me retrouver toute seule. Le tout en faisant attention à ne pas me faire repérer par les cinq gamins. Je n'avais absolument pas envie de les croiser et de me retrouver obligée de finir la soirée avec eux. Comme à mon habitude, je n'ai pris aucun verre d'alcool et seulement un cocktail sans alcool. Je déteste boire dans les boites de nuit. Par contre j'ai pu en apprendre beaucoup sur les cinq cocos dont je suis en quelque sorte responsable. En boite, faut vraiment pas les croiser, ce sont de vrais prédateurs ! En plus, en entendant par mégarde une conversation entre Lucas et Sarah, je sais qu'ils sont tous célibataires. Hugo et Zach faisaient un concours à celui qui embrasserait le plus de filles, ils m'ont dégoûtée ! En plus ils n'étaient pas frais ! Et Léo ramenait encore une bouteille de champagne à leur table ! Nolan enfilait verres sur verre assis à leur table VIP. C'est qu'il a une bonne descente l'irlandais ! Seul Lucas semblait encore maître de ses pensées. Je me suis dit que ça promettait pour quand ils allaient rentrer. Si la métisse ne les a pas entendus c'est un miracle. J'ai recroisé Zara et Romain, ils dansaient collés l'un à l'autre. Vers 3h heures du matin, j'en ai plus que marre. Du coup, j'ai décidé de partir. Romain et Zara étant injoignables, je leur ai laissé chacun un message leur disant que je prenais un taxi pour rentrer. En plus devant rentrer à l'hôtel, Romain m'avait dit que je rentrerais avec eux, mais il en était hors de question. Malheureusement pour moi, en sortant de la boite, j'ai croisé Zach et Hugo qui étaient dehors. Le métis fumait sa clope. Et malgré le fait qu'ils soient complètement ivres, ils m'ont reconnue ! J'ai pesté avant de leur passer devant sans même leur jeter un regard. Seulement le mouton m'a attrapée par le poignet.
    - Pour quelqu'un qui ne pouvait pas venir, m'a-t-il dit.
    Je lui ai expliqué à contre cœur le pourquoi du comment. Le métis riait sans que je sache pourquoi. Je lui ai jeté un regard noir puis je suis montée dans le taxi que j'avais hélé.
     
     
    Depuis, ce jour le métis me regarde différemment et je ne sais pas pourquoi, ça m'inquiète un peu, je dois bien le reconnaître. Hier, Zara a rencontré Zach. Monsieur voulant absolument savoir avec qui partait sa frangine. Romain se marrait derrière eux. Mais je le sentais nerveux. Je me suis approchée d'eux et au moment où les deux filles s'éloignaient, j'ai entendu Romain dire à Zach de pas toucher à sa copine. J'ai cru halluciner ! Ils sortent ensemble et aucun des deux ne me le dit. Bref aujourd'hui encore je fais style de ne rien savoir. Je veux savoir combien de temps ils vont me le cacher. Zara était trop contente de rencontrer son idole même si c'était dans des circonstances bizarres. Sarah lui a de nouveau promis de faire en sorte qu'elle les rencontre tous. Quelque chose me dit qu'elle a une idée derrière la tête la jeune Malik. 
     
     
    Ce matin, le temps étant magnifique et la chaleur au rendez-vous, mes VIP, ont décidé de réserver la piscine du toit de l'hôtel pour eux. J'ai donc fait passer le message à la réception. Romain est content parce que du coup il a du temps libre. Il ne m'a rien dit mais je suis certaine qu'il va aller voir Zara. D'ailleurs, elle ne m'appelle plus comme au départ pour me demander des infos sur ces idoles. Signe qu'elle doit en avoir par ailleurs ... Étant tranquille pour la matinée, je décide de téléphoner à mes parents. Je suis très étonnée d'entendre mon papa décrocher. En principe il travaille à cette heure de la matinée. Il parait vraiment heureux d'avoir de mes nouvelles. Je suis très contente de pouvoir lui parler car c'est rare. Mais ce qui m'étonne le plus c'est qu'il me parle beaucoup des One Way. Je lui demande l'intérêt soudain pour ces cinq gamins. Il me répond qu'ils sont la fierté du pays et que c'est pour cela qu'il s'y intéresse. Au fond de moi je sais que c'est une phrase toute faite pour éviter de me répondre, mais je n'insiste pas. Je lui demande pourquoi maman n'est pas à la maison. Il me répond qu'elle avait un rendez-vous pour son nouveau travail. Je le questionne histoire d'en savoir plus sur ce nouveau job, mais il refuse de me dire quoique ce soit. Il m'indique juste que lorsque je le saurais, je serais très contente. Je souffle, dégoûtée de ne rien savoir. Il se moque de moi puis nous raccrochons.
     
     
    Quelques minutes après avoir remis le téléphone sur son socle, j'entends la porte de l'ascenseur s'ouvrir puis des reniflements. Je sors en vitesse de ma loge pour voir ce qu'il se passe. Je découvre alors la jeune métisse en larmes, qui se dirige vers sa chambre. Je l'appelle mais elle fait comme si elle ne m'entendait pas et entre dans sa chambre. Moi qui déteste savoir les gens tristes, je suis servie en ce moment avec mes célébrités qui semblent enchaîner les problèmes. A peine 10 minutes plus tard, quelqu'un frappe à ma porte. C'est Sarah.
    - Je te dérange pas j'espère ?
    - Pas du tout, entre. Tu n'as pas l'air dans ton assiette aujourd'hui ?
    - J'ai un gros problème mais je ne peux pas en parler et ça me mine. Tu ne saurais pas où je peux passer la journée, seule, sans que les garçons sachent où je suis et sans avoir besoin de garde du corps ?
    - Hum, tu étais à la piscine tout à l'heure ? Si tu veux je peux te réserver le jacuzzi pour toi toute seule pour la journée.
    - Oh merci ! T'es trop gentille, s'écrie-t-elle comme si je l'avais soulagée d'un énorme poids.
    - Eh, eh, ce n'est pas sans conditions, tu m'expliques ce qui se passe avant, dis-je d'une voix douce.
    - Si tu veux, mais tu me promets de ne rien dire à personne ? Les garçons ne doivent pas savoir et surtout pas Zach.
    - C'est promis. Alors ?
    - Je suis amoureuse, mais je n'ai pas le droit.
    - Aie, pas le droit ? Comment ça ?, dis-je un peu perdue.
    - Il est plus âgé que moi, et ça mon frère ne l'acceptera jamais. En plus lui ne m'aime pas, en tout cas pas comme moi je l'aime. Et mon deuxième problème, c'est que d'habitude je passe de super vacances, mais là c'est trop bizarre.
    - Ah je vois. Pour les vacances, je dois reconnaître que par rapport à ce que je peux lire sur eux d'habitude, je suis très étonnée. Pour ton cœur ma belle, faut que t'en parle, que tu éclaircisses tout ça. Qui te dit que ce mec ne t'aime pas ? Tu as demandé conseil à ta sœur ? Les grandes sœurs c'est souvent très utile pour ça.
    - Pff, demander conseil à Donatella ? Pour que dans les cinq minutes qui suivent elle dise tout à Zach, non merci. Je préfère me passer de ses conseils. Elle est incapable de garder ce genre de secret pour elle. Et puis d'habitude Zach grogne parce que je suis trop jeune, mais là le problème serait tout autre, et beaucoup trop compliqué à gérer. Je ne veux pas me fâcher avec lui, ni qu'il se fâche avec ses amis à cause de moi ..., finit-elle la voix cassée en recommençant à sangloter.
    - Ne pleure pas pour ça. Tu as tout à fait l'âge d'avoir des sentiments pour un garçon. Mais je ne vois pas en quoi ça pourrait provoquer une dispute entre ton frère et ses amis.
    Sarah baisse la tête sans oser me répondre. Tout à coup, ça fait tilt dans mon cerveau ! 
    - C'est d'un des garçons que tu es amoureuse ?, la questionné-je d'une voix calme posée et qui appelle à la confiance.
    - Oui, avoue-t-elle dans un souffle la tête toujours tournée vers le sol.
    - Sarah, regarde-moi, ça n'est aucunement honteux de trouver un de ces beaux gosses à ton goût, alors relève cette tête.
    Elle m'écoute.
    - Retrouve-moi le sourire que t'affiche depuis ton arrivée. Ensuite réfléchis bien. Il faut que tu saches si tes sentiments sont vraiment réels. Si c'est le cas, tu pourras en parler, ou plutôt tenter de faire comprendre à l'élu de ton cœur que tu l'aimes. Si c'est réciproque faudra que tu trouves une solution pour ton frère, mais ce n'est pas la peine que ça éclate avant que tout soit certain dans ta tête.
    - T'as raison, me répond-t-elle en souriant.
    - Va au jacuzzi, je viens de te le réserver. Si tu veux quelque chose tu me téléphones, lui dis-je en lui donnant mon numéro professionnel, et promis je dis rien aux garçons de là où tu te trouves.
    - Merci Léa. 
     
     
    La jeune métisse s'en va vers le jacuzzi en suivant la femme d'étage que j'ai appelée pour l'accompagner. Au même moment, Zach apparaît dans le hall.
    - Pour le déjeuner, tu peux demander à ce qu'on nous apporte notre repas au bord de la piscine ? On souhaite profiter au maximum du beau temps.
    - Très bien c'est noté. Dis-moi tes amis t'ont payé combien pour que tu viennes me demander ça alors que tu me parles quasiment jamais ?, le questionné-je en souriant.
    - C'est pas drôle du tout, j'ai perdu à la courte paille, dit-il agacé.
    - Ah c'est vraiment con. Je peux savoir ce que je t'ai fait pour que tu sois si désagréable avec moi ?
    - Rien, me répond-t-il très sèchement. Tu ne saurais pas où est ma sœur par hasard ? Elle est partie de la piscine mais elle n'est toujours pas revenue.
    - Aucune idée, lui dis-je très froidement. 
    - Tu pourrais être plus aimable !
    - Quand tu le seras aussi ! J'en ai marre à la fin de supporter ton humeur de merde, lâché-je avant le virer en dehors de la loge et de m'y enfermer à double tour.
    Il part du hall, retourne sans doute à la piscine. Moi je laisse couler mes larmes. J'en peux plus de son attitude. Soit il me regarde bizarrement, soit il me parle mal ! Je vais jamais tenir jusqu'à la fin de leur séjour si ça continue comme ça. Son comportement gâche vraiment toute sa beauté, tout son charme ...
     
     
     
    Point de vue externe, 5 juillet (toujours).
     
     
    Zach est effectivement retourné avec ses amis, ses presque frères, à la piscine. 
    - T'as réussi, dis-moi que t'as réussi, lui demande Nolan qui craint de ne pas avoir sa bouffe à midi.
    - Mais oui Nolan, elle a demandé devant moi à ce que notre repas soit porté ici.
    - Alors c'est quoi cette tête de déprimé, l'interroge Hugo.
    - Rien. Rien du tout.
    - Oh, que si, il y a quelques chose, s'exclame Lucas. 
    - Lucas, t'insinue quoi là ?, lui demande l'intéressé.
    - Que tu t'es pris la tête avec Léa ou alors que tu stresses parce que ça fait exactement 43 minutes qu'on n'a pas vu ta frangine.
    - Quelle précision, se moque Léo.
    - Léo, ce n'est pas le moment pour tes sarcasmes, le réprimande le daddy.
    - Quoi ?
    - Zach est pas bien, je n'ai pas envie qu'il nous refasse la même déprime qu'au début des vacances ! Et en parlant de ça, y en a d'autres ici qui vont mal et qui disent rien ! Les gars j'en ai marre ! Les vacances s'est fait pour se retrouver et là on est plus éloignés qu'en temps normal !, explose Lucas. 
    -Eh, Lucas qu'est-ce qui te prends, s'exclame le bouclé, y a une fille qui se cache derrière ton irritabilité ou quoi ?, dit-il en se moquant. 
    - Ben ! 
    - Donc j'ai raison, poursuit le bouclé avec un sourire amusé, notre Lucas est amoureux.
    - Styles !, tu dis de la merde, se fâche Lucas.
     

     

     

    Une bonne heure plus tard, un garçon d'étage vient leur apporter leur repas. L'ambiance est étrangement silencieuse. Trop même. Ce silence se poursuit jusqu'à la fin de leur repas. Discrètement, une fois que le serveur a tout débarrassé, Lucas entraine Zach à l'écart des autres. Il veut absolument savoir ce qu'il se passe dans la tête du métis.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :