• Au quotidien dans un monde de (paillettes) paraître - (chapitre 5)

    Point de vue externe, 17 juin.


    Elle ne pensait sans doute pas viser si juste. Mais les événements des jours suivants vont l'amener à comprendre que les stars savent bien cacher leur désespoir, mais qu'au fond d'eux ils vont très mal. Léa va se retrouver au milieu de leurs problèmes. Et eux, ils vont apprendre à la connaître et à lui faire confiance. Petit à petit leurs relations vont changer. ...

    Pour le meilleur ou pour le pire ?
     
     

     
    Point de vue de Léa Scott, 25 juin.
     
     

    Depuis qu'ils sont arrivés, je ne vous ai pas confié mes ressentis. Je reconnais qu'au début ça a été dur mais maintenant ça va un peu mieux. Enfin, ça dépend des jours ...
     
     
    Hugo est toujours aussi dragueur même si j'ai l'impression que maintenant il fait plus ça pour s'amuser que réellement pour me mettre dans son lit. C'est celui qui parait le plus heureux de tous. Léo a toujours un visage qui reflète la tristesse et la préoccupation. Ce n'est pas avec lui que je parle le plus. Les magazines disent de lui qu'il est blagueur. J'attends toujours la preuve de cette information. Nolan est lui aussi très triste mais contrairement à Léo qui parle beaucoup avec Hugo, le blond semble vraiment seul. Et depuis l'autre jour, je l'ai encore entendu plusieurs fois pleurer. J'aimerais bien l'aider, mais il ne veut pas me parler, ce que je comprends très bien. Après tout on ne se connait que depuis 9 jours. Lucas joue toujours le daddy avec les autres même si comme le lui a fait remarquer Sarah une fois, il ne faut pas qu'il s'oublie lui-même. Il est songeur et passe beaucoup de temps avec Zach. Le métis, lui, justement, n'a pas changé du tout. Il continue de m'en vouloir. Je ne lui ai pourtant jamais parlé ou si peu. Si j'ai bien compris les derniers sarcasmes qu'il m'a balancés à la figure, il me reproche de parler l'arabe. Non mais j'hallucine ! Il croit peut-être que cette langue est sa propriété ! Et pour finir ce petit tour d'horizon, passons en revue l'état d'esprit de la jeune métisse. Elle m'a avoué que d'habitude c'est mieux car son frère s'occupe plus d'elle et les garçons rient ensemble et font des blagues. Là, elle se sent à l'écart vu qu'ils sont tous dans leur coin avec leurs problèmes. Du coup elle vient souvent parler avec moi. Et l'autre jour, elle a passé la journée avec mon amie Zara. Elles me faisaient rire toutes les deux. Elles ont le même caractère fort.
     
     
    En parlant de Zara, elle me téléphone de moins en moins. Je sais juste que Sarah lui a promis de lui présenter les garçons, si bien sûr cela ne me pose pas de problème. J'ai accepté mais je me demande bien comment la jeune fille va faire. Romain, lui a vraiment de plus en plus la tête dans les étoiles lorsqu'il est en pause. Je me pose fortement la question de savoir si une des étoiles ne s'appellerait pas Zara. Il m'embête plus qu'avant et recommence à m'appeler systématiquement "Scott", chose qui prouve sa bonne humeur, mais quand même j'aimerais bien en savoir plus. 
     
     
    Ah, je ne vous ai pas parlé de moi. Monsieur Venezia, mon chef, est vraiment très content de moi et de mon travail. Apparemment le management des garçons aussi car pour une fois en 10 jours de vacances, ils n'ont pas fait parlé d'eux dans la presse. Lorsque j'apprends ça, je suis vraiment triste. Leur management ne s'imagine pas une seule seconde que si on ne parle pas d'eux c'est parce qu'ils ne sortent quasiment pas et passent leur temps à ruminer dans leurs chambres. La vie de star est vraiment cruelle.  Oh, oh, oh. Voilà que ça grogne dans le couloir. Je ferais peut-être bien de sortir voir ce qu'il se passe. C'est Lucas qui sort de sa chambre l'air pas content et qui file dans celle de l'aîné du groupe.
     
     
     
    Point de vue externe, 25 juin.
     
     
    - Léo, hurle Lucas dans le couloir à la porte de ce dernier. 
    - Quoi, fait l'aîné en ouvrant la porte visiblement en colère d'être dérangé.
    - Pourquoi tu ne m'as rien dit ? Pourquoi tu ne nous as rien dit ?
    - Dit quoi, intervient le bouclé qui est là lui aussi et se demande si Lucas parle de la chose à laquelle il pense.
    - De ce que Débora vient de me dire au téléphone.
    Les deux autres le regardent en mode choqué.
    - Oui les gars je ne suis plus avec elle mais on se parle encore de temps en temps. Léo tu comptais nous le dire quand ?, insiste Lucas.
    - Je ne sais pas. Depuis le temps que je vous le cache, ça devenais trop dur à dévoiler ...
    - Mais merde Léo, je vous l'ai dit moi quand je me suis séparé de Débora. Ce n’est pas une honte ! Depuis combien de temps Léo ?
    - Depuis 6 mois. On apparaît juste en public de temps en temps pour pas que la presse ne s'en rende compte. 
    - Merde Léo, comment veux-tu que je t'aide si tu ne me dit pas tout, s'exclame le bouclé en colère. 
    - Pardon Hugo. 
    - Aider pourquoi, les interroge Lucas. 
    - Désolé Lucas mais je ne suis pas prêt à en parler à tout le groupe, répond Léo la voix cassée avant de laisser s'échapper quelques larmes. 
    - Bon je vous laisse les gars, mais plus de cachotteries ! On est en vacances pour être ensemble et là on est chacun dans notre coin, ça ne va pas. Ce soir on se retrouve tous dans ma chambre pour mettre toutes ces histoires au clair. 
    - Ok, disent à l'unisson les deux autres.


    Dans le couloir, la jeune métisse et Léa observent la scène en silence. Sarah semble perdue dans ses pensées lorsque Lucas repart vers la chambre de Zach.
    - T'es sûre que ça va ?, la questionne Léa.
    - Oui, oui, c'est juste que lorsque Lucas est comme ça, je trouve ça mignon. 
    - Il a un grand cœur c'est vrai, et il garde vraiment les pieds sur terre.
    - C'est vrai. 

    Le reste de la journée se passe dans la même ambiance morose. Les gars descendent ensemble au bar de l'hôtel dans l'après-midi pour se prendre une bière. Léa profite de cette journée calme en faisant un peu de lecture, sur les petits VIP dont elle a la charge. Puis elle appelle Zara. Cette dernière l'informe qu'elle doit rejoindre Romain dans quelques minutes. Léa trouve cela trop mignon. Comme toujours les deux jeunes filles discutent en arabe. En entendant sa langue, la jeune métisse se demande bien qui peut être dans le hall. Elle va discrètement vers la voix pour voir qui c'est. Elle n’y peut rien, elle est curieuse. 

    - Léa ?!, demande-t-elle incrédule.

    - Ah tu es là ?, déclare Léa surprise en prenant congé de son amie.

    - Je ne savais pas que tu parlais arabe ?

    - J'ai travaillé comme baby-sitter dans une famille pakistanaise quand j'étais plus jeune. Mes parents pensaient que c'était le meilleur moyen d'apprendre une langue étrangère. Et maintenant ma voisine est pakistanaise et on continue de parler dans cette langue pour ne pas la perdre. 

    - Effectivement c'est super pour apprendre à parler une langue. Tu en parles combien des langues ?

    - 9 à la base, mais j'en ai perdu trois. Donc on va dire 6 : français, anglais, arabe, italien, espagnol et portugais. J'ai perdu le grec, le chinois et allemand.

    - Ah quand même ! C'est génial. ... Pourquoi tu n'avais pas l'air contente que je le découvre ?

    - Bah en général un blonde qui parle arabe, c'est mal vu. Et puis vu la colère de ton frère quand il m'a entendue l'autre jour, je n’ai pas envie qu'il m'entende de nouveau. J'ai bien cru qu'il allait me frapper parce que je parle sa langue. 

    - Ah je comprends mieux. Il a réagi comme ça parce que parler en arabe pour lui c'est une carapace. C'est quand il n’a pas envie que tout le monde puisse le comprendre. C'est pour ça qu’il n’a pas aimé. Mais je t'assure qu'il va m'entendre. Il n’a pas le droit de t'en faire voir de toutes les couleurs mais tant qu'il n'a rien dit aux garçons, je ne peux rien faire. Mais promis il va venir s'excuser, car on écoute toujours Sarah Malik ! Parce que Sarah Malik a toujours raison ! 

    - Tiens, tiens, un air de ressemblance avec ton frère ... aussi sûre de toi. 

    - Ha, ha, ha, marque de fabrique des Malik, réplique-t-elle en riant. Par contre heureusement pour moi ce n'est pas poussé à l'extrême comme mon frère. Y a pas plus narcissique que lui et depuis trois ans il s'est pas arrangé.

    - Tiens quand on parle du loup, les voilà qui reviennent. Je pense que tu devrais partir, sinon ça va chauffer ! 

    - Mais non, t'en fais pas.

    - Sarah ! hurle Zach, tu fous quoi là ?

    - Je discute Zach. 

    - Mais merde, pourquoi avec elle !

    - Zach, tu fais chier ! Tu ne veux pas que j'aille me promener toute seule, tu ne t'occupe pas de moi, de personne d'ailleurs, tu restes seul dans ton coin, et tu te permets de me faire une réflexion, non mais je rêve ! Crois-moi t'as intérêt à trouver un brin de courage pour leur expliquer sinon c'est moi qui le fait ! 

    - Sarah !! Je t’interdis de faire ça, hurle-t-il.

    - Je ...

    - Laisse, Sarah, il s'est pris huit bières, il ne sait plus ce qu'il dit, la coupe Lucas.

    - Et vous l'avez laissé se prendre une cuite alors qu'il est vraiment au plus mal ! Bande d'amis indignes ! C'est bon moi j'en ai marre, je me casse ! 

    - Eh merde, lâche Lucas.

    Léa les laisse entre eux et va prévenir Romain, qui était avec Zara, que Sarah est sortie toute seule et en colère. Il la rassure en lui disant qu'il l'a vu sortir et que Zara l'a emmenée chez elle pour discuter. Léa est rassurée.

     

     

    Le soir, après le dîner, les garçons se matent un film ensemble dans la chambre de Lucas. La jeune métisse va avec eux. Mais après le film, elle les laisse car elle a entendu ce que Lucas leur a dit plus tôt dans la journée. Elle discute avec Léa. Les deux jeunes filles s'entendent bien malgré leur différence d'âge. La métisse avoue qu'elle a hâte d'avoir ses 18 ans pour que son frère la laisse un peu respirer.

    - Mais, c'est 21 ans en Angleterre la majorité. 

    - Je sais mais dans ma famille, on est plus libre à partir de 18 ans. Mes parents considèrent qu'à 18 ans les filles peuvent sortir seules. Enfin, ils continueront de surveiller mes sorties mais j'aurais plus de liberté. Par contre Zach, ... Déjà qu'il surveille ma sœur aînée à distance alors qu'elle a 3 ans de plus que lui ... 

    - Grand frère protecteur, c'est mignon. ... J'aurais bien aimé avoir un grand frère. 

    - Mignon, tu parles c'est lourd à force. T'as des frères et sœurs ?

    - Non. Et je ne vois pas beaucoup mes parents ... déclare Léa d'une voix triste.

    - Oh mince. Pourquoi ?

    - Bah ils habitent à Londres. Ma mère est française mais mon père est anglais et depuis mes 10 ans ils vivent à Londres pour le travail de mon père. Moi je les ai suivis bien sûr et j'ai été dans une école française là-bas. Mais quand j'ai eu mon diplôme, je ne pouvais pas travailler car je n’étais pas majeure et en plus j'avais un an d'avance. Du coup mes parents m'ont autorisé à revenir en France pour pouvoir travailler. Je suis rentrée en France le jour de mes 20 ans, après avoir été exploité pendant 6 mois dans un stage pourri à Londres.

    - Alors toi aussi tu connais le syndrome du parent venu d'ailleurs, ... 

    - Ouais. 

    - Sans indiscrétion, t'as quel âge ?

    - 24 ans depuis le mois de janvier.

    - Oh janvier, comme Zach.

    Tout à coup, les deux filles se taisent. Les garçons ont laissé la porte de la chambre de Lucas entre-ouverte. Du coup elles entendent ce qu'ils disent. Apparemment, Léo n'est plus avec sa copine, et Nolan a un lourd secret qu'il n'arrive pas à dévoiler. 

    - Mince, moi qui espérais que je ne serais pas seule jusqu'à la fin, Si Léo est plus avec Ella, mes espoirs sont réduits à néant. 

    - Et les autres, ils n'ont pas des copines, des sœurs ou des cousines qui viennent avec eux de temps en temps ?

    - C'est très rare. Parfois une des sœurs de Léo vient. Il n’y a que moi qui les enquiquine dès qu'ils sont en vacances. D'habitude, ils me chouchoutent, mais là ils ont l'air vraiment embourbés dans leurs problèmes alors je m'ennuie. Normalement, ils passent tout le temps à faire des conneries et des blagues les uns aux autres, mais là, c'est vraiment bizarre. 

    - Ne t'en fais pas, ça va s'arranger, la rassure Léa.

    - J'espère. Je vais aller donner un coup de pouce à mon frère. Faut qu'il leur parle.

    Sarah prend congé de Léa pour aller à la porte de la chambre de Lucas.

    - Pas très discret de laisser votre porte ouverte, on entend tout dans le couloir. Ah et Zach, si demain en me réveillant j'apprends que t'as rien, dit, j'ouvre ma grande gueule de Malik comme tu sais si bien dire. Et si t'as besoin de parler, ma porte reste ouverte. Bonne nuit les gars.

    La jeune métisse ferme la porte mais reste derrière pour voir si son frère leur parle. Il commence sa phrase, mais éclate en sanglots avant la fin. Les garçons sont médusés de le voir ainsi. La métisse file dans sa chambre car elle sait que son frère ne va pas tarder à sortir. Dix minutes plus tard, les garçons se séparent pour aller dormir. Sarah est rassurée d'entendre Lucas suivre Zach dans sa chambre. Elle espère que son frère va parler à son meilleur ami. Mais ce dernier n'en trouve pas le courage ...

     

     

     

    Point de vue externe, 26 juin.

     

     

    La jeune Malik se fait réveiller par des coups donnés à sa porte. Il n'est que 7 heures. Pas encore réveillée, elle se lève, persuadée que c'est son grand frère. Erreur c'est Lucas.

    - Je peux te parler ?

    - Entre, je, je vais me prendre une douche vite fait pour me réveiller, dit Sarah en bafouillant.

    - T'inquiète prend ton temps, je suis matinal.

    - C'est sûr. 

    - Non mais je m'inquiète pour Zach. Je veux comprendre.

    - T'inquiète je te dis tout en ressortant, dit-elle en entrant dans sa salle de bain.

    Lucas reste dans ses pensées le temps que la jeune Malik se prépare. Dans la salle de bain, Sarah se demande comment l'annoncer à Lucas. Un quart d'heure plus tard, la jeune fille ressort de la pièce. Lucas ne la remarque pas tout de suite. Il semble perdu dans ses pensées.

    - Hum, hum, fait Sarah.

    - Oh, excuse-moi je t'avais pas entendu.

    Les deux s'installent sur le lit. 

    - Alors, demande Lucas.

    - Je vais être cash. ... Pauline l'a larguée depuis un mois. Depuis il se morfond, il relit la même lettre à longueur de journée, et en veut à toutes les personnes qui lui rappelle son ex-blonde.

    - T'es sérieuse ? Ça veut dire que les one way sont tous célib' ! Heureusement que les médias ne le savent pas, ça ferait la une des magazines peoples. 

    - Ah bon ? Y a plus le couple Ella-Léo non plus ?

    - Non. Bon ton frère il te l'a dit comment, parce que moi j'ai beau essayer par tous les moyens, il ne veut pas parler. 

    - Il ne m'a rien dit du tout ! J'avais remarqué que depuis 3 semaines il était bizarre et l'autre jour quand j'ai été lui dire pour le shopping il était assis en larmes dans son lit en lisant la lettre de Pauline. Il l'a cachée, mais j'ai réussi à la lui subtiliser. Je lui ai fait part de toutes mes suppositions, et il a fondu en larmes dans mes bras en me disant qu'il m'adorait parce qu'il n’a pas besoin de parler vu que je comprends tout. 

    - Ah je vois. C'est vrai que ça fait plusieurs semaines qu'il n'a pas prononcé le nom de Pauline. Mais faut qu'on l'aide, il va se détruire à petit feu. Et tu sais pourquoi ?

    - Alors elle lui a écrit une lettre en lui disant qu'elle n'a plus de sentiments, enfin quelques mots sur une feuille et elle lui a rendu la bague. 

    - Oh Purée, carrément ! Faut qu'on arrive à le sortir de son état ...

    - Oui surtout que ça fini par toucher plein de personnes. Vous ne vous parlez presque pas, Zach ne se préoccupe quasiment pas de moi, il n'a pas appelé notre sœur aînée ou maman depuis un mois et il s'en prend même à la réceptionniste Léa. Pourquoi, parce qu'elle est blonde comme Pauline. Et en plus elle parle couramment arabe alors forcément Zach ne la supporte pas, il l'appelle la brindille blonde, c'est insupportable !

    - Je me disais, aussi que ce n’était pas normal qu'il ne drague pas Léa. Il suit toujours Ben dans ses conneries même depuis qu'il avait Pauline. 

    - Lucas, va le voir en lui disant que tu sais, que je te l'ai dit mais que tu aimerais qu'il te le dise lui-même, je pense que ça devrait marcher.

    - Bonne idée. Merci Sarah.

    Il va pour se lever mais la métisse l'attrape par le bras.

    - Ne t'en va pas si vite, ... Et toi ? C'est quoi qui ne va pas ? Rien à voir avec Debora je sais, mais tu sais si tu as besoin de parler ...

    - Je sais t'es là. 

    - Lucas, dit Sarah d'une voix douce pour qu'il se confie, ça va te faire du bien d'en parler.

    Il soupire puis répond :

    - Je pense sans cesse à une fille, mais je ne pourrais jamais être avec elle. Je n’ai pas le droit. 

    - Pas le droit pourquoi ? 

    - Elle est plus jeune, et puis je ne peux pas. En plus je ne sais pas ce qu'elle pense de moi.

    - Ah je suis désolée pour toi. Je m'en doutais que c'était une histoire de cœur. Allez courage daddy Lucas, finit-elle avec un clin d'œil rassurant.

    - Merci Sarah.

    - De rien Lucas.

     

    Il sort de la chambre pour aller réveiller son meilleur pote et parler avec lui. Mais comment ce dernier va-t-il réagir ? 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :