• Au quotidien dans un monde de (paillettes) paraître - (chapitre 18)

    Point de vue externe, 1er août toujours.

     

     

    Il ne reste donc à l'étage VIP que Sarah, Lucas et Léa occupée dans sa loge à regarder des photos, on ne se demande pas de quel beau gosse ! Sarah ne perd pas de temps pour mettre son plan à exécution car la peur de la réaction de Lucas l'envahit à mesure qu'elle attend ... Doit-elle s'attendre au pire ? Ou au contraire à un heureux dénouement ?

     

     

    A peine les autres sont-ils partis que Lucas sort de sa chambre. Sarah soupire en le voyant prendre l'ascenseur. Elle reste à la porte de sa chambre pour guetter son retour. Elle est nerveuse. Tout à coup elle entend la porte de l'ascenseur s'ouvrir. Elle ne réfléchit pas et s'élance dans le couloir. Elle lui saute dans les bras alors qu'en un quart de seconde il se demande ce qu'il se passe. Lorsqu'il sent les lèvres de la jeune métisse sur les siennes il est complètement perdu ... Un mélange de surprise et de soulagement. Ne le voyant pas réagir, Sarah stoppe le baiser. Tout en restant proche de lui. Elle est à deux doigts de craquer, de fondre en larmes mais elle résiste. Lui, il hésite. La surprise fait que tout se mélange dans sa tête. Finalement il cède à la passion et lui rend son baiser. La jeune fille revit mais pendant quelques secondes seulement car le jeune anglais se recule et déclare "on ne peut pas Sarah". Elle baisse la tête triste en luttant encore contre les larmes. Puis elle lui répond d'une toute petite voix "quand on veut on peut". Il lui relève le menton prêt à lui expliquer pourquoi ce n'est pas possible bien qu'il sait qu'elle connait déjà parfaitement la raison. Mais au fond de lui, il attend de goûter ses lèvres depuis si longtemps qu'en voyant son visage si mignon et rayonnant d'habitude tout triste, il ne peut s'empêcher de l'embrasser. En l'embrassant il a peur d'avoir fait une bêtise, mais lorsqu'il la voit sourire, il sait qu'il a fait le bon choix.  Il lui prend la main et va pour l'entraîner dans sa chambre mais il sent une résistance de la part de Sarah. Il comprend tout de suite et l'entraîne dans sa chambre à elle. Sans paroles ils se sont compris ... Dans la chambre de Sarah ils sont plus en sécurité. Les garçons n'entreront pas sans frapper. A part peut-être Hugo. Lucas pousse doucement la métisse contre la porte tout en l'embrassant. Leur baiser est passionné comme si ils en avaient été privés pendant des années. 

    - C'est mille fois mieux que dans mes fantasmes les plus fous, murmure Sarah encore essoufflée après leur long baiser.

    Elle a cassé le silence la première et il en est heureux car il ne sait pas vraiment quoi dire. L'émotion le submerge, pour une fois il ne contrôle plus rien. 

    - Mademoiselle Malik fantasme sur moi, réplique Lucas en riant.

    - Eh, ne te moque pas de moi, dit-elle en lui assénant une légère tape sur le torse.

    - Loin de moi cette idée ma belle, dit-il avant de l'embrasser de nouveau.

    Il est accro à elle plus qu'il ne veut l'admettre. Elle glisse ses doigts fins sous le tee-shirt du daddy. Ce dernier frissonne de plaisir, surpris aussi par l'initiative de la jeune fille. Alors qu'elle le caresse doucement dans le dos, il hésite passe délicatement sa main sous le haut de Sarah. Il a envie d'aller plus loin, mais sa conscience le rattrape et il ne veut pas forcer la jeune fille. Il ne veut pas précipiter les choses. Seulement sa raison ne résiste pas longtemps à la passion et au désir qui le consume. Surtout lorsqu'il comprend dans le regard de Sarah qu'elle en a autant envie que lui. Sarah, elle, est contente que Lucas ne soit pas sous l'influence de sa conscience, de sa raison. Elle en profite. Elle lui enlève complètement son tee-shirt qu'elle jette plus loin. Voir de près les tablettes de chocolat de Lucas est pour elle un rêve qui se réalise ... Il ne peut s'empêcher de frissonner sous les délicates caresses de la métisse. Puis à son tour il fait passer par-dessus sa tête son joli petit haut décolleté. Voir Sarah de si près pouvoir toucher la douce peau se son ventre est pour lui presque irréel tellement il en rêvait. Enlacés, ils se chuchotent des mots doux. Elle effleure la ceinture du jean de Lucas, ce qui ne le laisse pas de marbre ... Il reprend le dessus, fait glisser au sol le mini short de Sarah avant d'ôter son pantalon et de porter la jeune fille sur le lit. L'un comme l'autre découvrent ce corps qu'ils rêvaient de toucher autrement qu'avec les yeux. Alors qu'il s'apprête à lui dégrafer son soutif après avoir glissé une main en dessous Lucas revient à la raison, stoppe ses gestes et s'écarte de la jeune pakistanaise.

    - Lucas ?, l'interroge-t-elle un peu perdue.

    - Sarah, ce n’est pas raisonnable, dit-il dans un soupir.

    - Lucas, dit-le si tu ne veux pas d'une gamine ! 

    - Oh, Sarah dit-il d'une voix calme et posée, je n'ai jamais dit ça et crois-moi tu n'as rien d'une gamine, dit-il en la regardant amoureusement. Mais regarde l'heure qu'il est ! J'ai regardé l'heure pour la dernière fois dans l'ascenseur et c'était y a tout juste 1h45 ! On est déjà dans un lit, et quasiment nus ! Franchement ça ne rime à rien. 

    - Je sais que tu as raison, soupire-t-elle.

    - Sarah, dit-il d’une voix douce, moi aussi j'en ai envie, mais on a tout le temps de le faire plus tard. On déraille là ! 

    - Lucas ?, demande-t-elle surprise. J'ai bien entendu ?

    - Oui ma belle, tu as bien entendu, sourit-il. Sarah Malik veux-tu sortir avec moi, déclare-t-il très sérieusement.

    - Bien sûr Lucas, tu crois que je t'aurais sauté dessus comme une folle sinon ?

    - Contente que tu reconnaisses avoir agi comme une folle en me sautant dessus. Mais au moins tu as eu le courage de le faire.

    - Tu sais ça fait un moment que j'ai l'idée en tête, mais on ne s'est jamais retrouvé tous les deux ... à part quand je t'ai lancé les verres d'eau.

    - Je comprends mieux pourquoi tu as toujours choisi moi et Hugo. Rhabille-toi, on va faire des bêtises sinon.

    - D'accord mon p'tit Lucas d'amour, susurre-t-elle à son oreille avant de renfiler son short mais pas son débardeur. 

    Il remet son pantalon puis se réinstalle sur le lit à côté de Sarah. Alors qu'il va pour remettre son tee-shirt, elle l'en empêche et pose sa tête contre son torse. Puis ils discutent plus sérieusement, car les autres vont bientôt rentrer et il est hors de question qu'ils le sachent. Et ils savent bien que c'est ça qui va être le plus dur. Sarah sait bien que son frère va péter un câble et en vouloir à Lucas. Elle a même peur pour la survie du groupe. Lucas la rassure en lui disant que s'il est en pétard, ça n'ira pas jusque-là. Mais au fond de lui il n’en est pas si certain. Elle passe une main dans ses cheveux et il joue avec une de ses mèches brunes. Alors qu'ils s'embrassent tendrement, la porte s'ouvre, quelques secondes à peine après qu'un coup y ait été donné. Sarah sait que c'est le mouton. Mais elle panique un peu quand même.

     

     

     

    Point de vue d’Hugo Styles, 1er août.

     

     

    En ouvrant la porte j'ai eu un choc, enfin ça ne m'étonne pas plus que ça vu que je m'en doutais un peu mais quand même. Aussitôt j'entre et referme la porte à clé. Lucas se sent trop mal, et balance à Sarah son débardeur pour qu'elle se rhabille. J'en ris ce qui les étonne.

    - Oh ça va hein, Lucas, elle n’est pas à poil non plus. 

    Sarah baisse la tête, et joue nerveusement avec ses cheveux. Je les regarde tour à tour. Lucas n'en mène pas large non plus. En deux pas je m'approche de ma petite sœur de cœur. D'un regard je comprends quelque chose que je redoutais. 

    - J'ai merdé Hugo, pas la peine de me regarder comme ça, je le sais, me dit-elle d'une petite voix avant de filer dans sa salle de bain.

    Je me tourne alors vers Lucas.

    - Mec, il s'est passé quoi ?

    - Elle m'a sauté dessus, littéralement dans le couloir et elle m'a embrassé. J'ai voulu la repousser mais ... j'en rêvais depuis si longtemps que je n'ai pas pu résister, avoue-t-il en baissant le son de sa voix.

    - Je ne te dis pas que t'es dans la merde, je pense que tu le sais déjà. Rassure-moi, vous n'avez pas fait de conneries ?

    - Oui je le sais. Non Hugo. Je ne te cache pas qu'on a failli ... c'est elle qui a commencé. Mais j'ai retrouvé la raison. 

    - Mec, je peux te dire quelque chose, dis-je en baissant la voix car je sais que Sarah écoute derrière la porte de la salle de bain.

    - Dis.

    - Si Zach l'apprend t'es mort. Tu aurais vu l'autre jour le regard qu'il m'a lancé quand j'ai été dans ma chambre après que tu es balancé que Sarah voulait rentrer chez elle. D'un ton dur il m'a demandé si je n'avais pas des sentiments pour elle. Du coup j'ai décidé d'être honnête et de lui avouer que la première fois où je l'ai vu j'en suis tombé amoureux mais que je l'avais oublié. Il a piqué une crise terrible et m'a prévenu que je n’avais pas intérêt à tenter quoi que ce soit. 

    - T'es sérieux mec ? Tu l'as aimé ?, tu m’en avais vaguement parlé une fois, mais …

    - Oui mais t'en fais pas je te la laisse. Le pire c'est quand elle m'a dit qu'elle t'aimait alors là j'ai prié pour que ça soit pas réciproque. Ce n’est pas que je voulais qu'elle souffre mais je sais que le jour où Zach va l'apprendre on va être à deux doigts de la dissolution du groupe.

    - Ben je le sais, mais je ne peux pas me l'enlever de la tête depuis que je ne suis plus avec Debora. 

    - Le seul truc qui peut marcher à mon avis c'est qu'il ne sache rien pendant longtemps genre plusieurs mois. A ce moment-là il ne dira plus rien. 

    - T'as raison mec. Ça va être dur mais on va y arriver. On n’a pas le choix. Sarah-chérie tu viens ?

    Elle sort toute penaude de la salle de bain.

    - Sarah choupette ne fait pas la tête, déclare Hugo en souriant. Vous êtes mignons tous les deux. Tu sais juste qu'il ne faut pas que ton frère le sache. Mais ça je te l'avais déjà dit. 

    - Non mais je sais bien, dit-elle en souriant avant de s'asseoir sur les genoux de Lucas. 

     

     

     

    Point de vue de Léa Scott, 1er août.


    J'ai tout entendu de ce qui s'est passé cet après-midi de la folie de la brunette à la conversation entre elle, Lucas et le bouclé quand il est entré dans la chambre. Je suis vraiment contente pour elle parce que j'ai vraiment eu peur que ça finisse mal. Lorsqu'Ashley est rentrée elle m'a interrogée du regard mais vu qu'il y avait le papak derrière elle je n'ai pas pu lui répondre. Du coup dès qu'il est parti dans sa chambre elle est revenue me voir je lui aie expliqué tout ce que je savais. Elle m'a dit avoir eu peur toute l'après-midi lorsqu'elle a réalisé qu'ils seraient juste tous les deux. 

     

     

    Mais ce soir autre chose me préoccupe. C'est Zach, je n'arrive vraiment plus à me l'enlever de la tête ... 

     

     

     

    Point de vue d’Zach Malik, 1er août.

     

     

    Tout à l'heure quand on est rentré, Hugo et Lucas ont été dans la chambre de Sarah. Leur discussion semblait très sérieuse, mais je n'ai rien pu entendre. Ça m'inquiète car j'ai l'impression qu'on me cache quelque chose. D'ailleurs en parlant de cachotteries, Léa et Ashley chuchotent et rigolent depuis tout à l'heure dans la chambre de fonction de Léa. Et c'est sans compter Léo et Nolan qui viennent de rentrer et qui sont bizarres ... Il y a des moments comme ça où l'on se sent seul au monde. 

     

    Seul au monde et perdu dans ma tête. Pas la peine que je dise à cause de qui ... Elle me rend dingue, mais la situation est de plus en plus désespérée ... 

     

     

     

    Point de vue externe, 2 août.
     


    Ce matin lorsque Sarah s'est réveillée, Léa et Ashley l'attendaient de pied ferme dans le couloir. La métisse a tout de suite compris pourquoi. Elles ont donc été dans la chambre de la mannequin, pour discuter tranquillement. Après avoir craint le pire Sarah est finalement soulagée d'avoir le soutien des deux filles. A nouveau Hugo vient interrompre la conversation. Il dit à Sarah qu'il n'est pas certain que Lucas apprécie qu'elle en parle aux filles. Léa dit alors à Hugo qu'elle a tout entendu depuis sa loge hier après-midi et que de toute façon elle se doutait de ce qui allait se passer vu qu'elle connaissait le plan de Sarah. Et Ashley déclare que connaissant le plan de la métisse elle a eu peur pendant tout le film après avoir réalisé qu'ils étaient tous les deux resté à l'hôtel. Lorsque Lucas apparaît dans la chambre, Sarah se jette sur lui pour l'embrasser. Il est gêné parce qu'il y a les deux filles mais elles lui expliquent qu'elles le savaient déjà et promettent au couple de ne rien dire. 
    - Je suppose que le jacuzzi sera réservé pour deux maintenant ?, déclare Léa en riant.
    - Alors c'est là que tu te caches tout le temps, déclarent à l'unisson Hugo et Lucas.
    - Je saurais où vous trouver les amoureux, dit Hugo en riant. 
    Ils se séparent en riant. La journée se passe sans encombre à piscine.
     


    Pendant ce temps, Léa finit par joindre sa maman qui était très occupée par la préparation de son nouveau poste qui commence début septembre. Elles parlent de son nouveau métier sans mentionner les One Way, puis parlent d'Ashley. Mme Scott est contente que sa fille et Ashley se soient retrouvées et s'entendent bien. 
     
     
     
    Point de vue externe, 10 août.
     
     

    Huit jours se sont passés. Lucas et Sarah parviennent non sans mal à cacher leur relation. Heureusement pour eux qu'ils peuvent compter sur les quelques personnes au courant pour les y aider. En milieu de matinée, alors que les trois filles discutent à la porte de la chambre de Léa, Léo et Nolan passent dans le hall main dans la main pour prendre l'ascenseur. Léa et Sarah manquent de s'étouffer, tandis qu'Ashley les regarde en souriant, contente de les voir heureux. Elle explique vite fait aux filles ce qu'elle sait. Puis lorsqu'ils reviennent à l'étage, Ashley les interpelle. Nolan panique mais Léo tente de le rassurer en serrant fort sa main dans la sienne. Ashley leur explique qu'elles les ont vus descendre. Sarah et Léa leur souhaite tout le bonheur du monde, puis Léa, n'oubliant pas son travail les prévient d'être discret pour ne pas que les média s'emparent d'un éventuel signe et ne fasse courir une rumeur. Romain qui passe dans le hall à ce moment-là est mis au courant aussi. Léo déclare alors qu'il faut qu'ils le disent à Hugo, Zach et Lucas mais Nolan ne semble pas convaincu. Léo prend son amant à part et lui explique qu'il a déjà parlé à Hugo et Lucas de son attirance pour lui. Nolan soupire. Il est très anxieux à l'idée de le dire aux autres, bien qu'il sache qu'il n'y a aucune raison à ce que ses presque frères le prennent mal.  Après le repas du midi, alors que les cinq garçons remontent ensemble, les filles étant restées au rez-de-chaussée, Léo prend une grande inspiration et annonce aux trois autres qu'il sort avec Nolan. Lucas, Hugo et Zach félicitent le couple. Puis Lucas, en daddy du groupe les préviens qu'ils vont devoir être vigilants pour ne pas que les paparazzis ne s'emparent de l'affaire. Hugo sourit en entendant Lucas dire cela car il pense à la relation cachée du daddy et de la métisse. Lucas lui donne un coup de coude discret pour qu'il arrête. Seul Zach est étonné mais il met son étonnement de côté lorsqu'il voit la tête du blond qui panique totalement. D'un regard il lui fait signe de le suivre dans sa chambre.  
     

     

    Point de vue de Léa Scott, 10 août toujours.

     

     

    Dans l'après-midi, toute la petite bande décide d'aller à la piscine profiter du soleil. Alors que tous sont prêts ou presque à se rendre sur le toit de l'hôtel au bord de la piscine, Ashley n'est pas encore en maillot de bain. Elle me dit une fois de plus qu'il faut que je fasse un effort pour croire Zach quand il dit être sincère. Puis elle entre dans sa chambre alors que les autres vont vers les escaliers menant à la piscine. Quelques minutes après, le bouclé frappe à la porte d'Ashley. Elle demande qui c'est lorsqu'il répond "Hugo" elle hésite avant de lui dire d'entrer. Moi je passe dans le couloir pour faire ma curieuse. Quelle n'est pas ma surprise lorsque je vois qu'Ashley est en bas de maillot de bain et en soutif. Elle ose lui dire d'entrer alors qu'elle n'est même pas changée. Je sais que contrairement à moi elle n'est pas pudique mais quand même. Et le bouclé, fidèle à sa réputation ne se fait pas prier et entre en la matant. Je pourrais écouter leur conversation en restant derrière la porte mais cela me paraît incorrect. De toute façon les quelques mots que j'ai entendu suffisent à me faire comprendre que le bouclé n'est pas insensible au charme de mon amie. Je retourne donc dans ma chambre de fonction après avoir vérifié la propreté du couloir. Quelques minutes plus tard, quelqu'un frappe à ma porte. Je suis très surprise d'y découvrir Malik. Il me demande si je n'ai pas vu le bouclé et Ashley car ils ne sont pas avec eux. Je lui réponds gentiment que je n’ai aucune idée d'où ils peuvent être passés. Intrigué il repart en me lançant un sourire. Je lui en fais un aussi. Puis quelques minutes plus tard, comme s'ils avaient attendu que le métis soit retourné à la piscine, ils sortent dans le couloir main dans la main. Je prends discrètement une photo, puis une aussi lorsqu'ils s'embrassent chastement. Hugo passe mine de rien devant ma porte et file à la piscine. Moi je file voir Ashley qui attend dans le couloir. Je lui demande ce qu'elle fabriquait, elle me répond qu'elle ne trouvait pas son maillot de bain fétiche. Je lui réponds d'un air moqueur que le bouclé l'a surement aidé à le retrouver. Elle me regarde étonnée. Je lui monte les deux photos. Elle baise la tête puis me montre un message de la métisse : "Eh bah tu en mets du temps à te changer, n'aurais-tu pas par hasard l'aide d'un charmant bouclé aux yeux verts ?" Nous rions toutes les deux puis elle m'avoue qu'ils sont ensemble. Depuis le temps que je le disais, c'était évident que ça allait arriver. Ashley me laisse et va retrouver les autres. 
     

     

     

    Point de vue externe, toujours 10 août.

     

     

    Lorsqu’ils rentrent de la piscine, peu avant le dîner, ils voient Léa toute triste dans sa chambre. Les deux filles se regardent et devinent pourquoi Léa fait la tête. Sarah chuchote à la mannequin : "mission piscine ce soir, tu lui dis ce qu'on a prévu ? Et je m'occupe de mon frère ?" Ashley acquiesce. Alors que tous sont dans leur chambre, Ashley rentre dans celle de Léa et lui conseille de profiter de sa soirée de libre pour aller réfléchir à la piscine. Sauf que Sarah a dit la même chose à son frère ... Léa décide d'aller à la piscine aux alentours de 22h30 pour être certaine qu'il n'y aura personne. Il est à la piscine quand elle arrive. Énervé de croiser quelqu'un alors qu'il est tranquille depuis 40 minutes au bord de l'eau il se met en colère. Il lui gueule dessus, agacé d'être dérangé, elle part pleurer à l'opposé de là où il est. Elle est déçue que le plan d'Ashley n'ait pas fonctionné. Elle ne veut pas redescendre car ça lui montrerait qu'il a gagné. Elle pense qu'il est décidément incapable d'être gentil. Elle sanglote en priant pour ne pas qu'il l'entende. Lui montrer ses faiblesses est la dernière chose qu'elle souhaite. Il l'entend pleurer et fait le tour de la piscine pour la rejoindre et la consoler. Il s’en veut de la faire pleurer. D'abord surprise elle le repousse, puis, voyant qu'il insiste et qu'il a l'air sincère, elle le laisse parler. Ils se rapprochent, s'expliquent. Finalement ils ont pensé tous les deux que l'autre le détestait alors qu'au final ils n'ont jamais rien eu contre l'autre au départ. Léa va mieux. Elle est contente de s'être définitivement réconciliée avec le pakistanais. Même si elle aimerait avoir plus, beaucoup plus. 


      
     
    Point de vue de Léa Scott, 11 août.
     

    M. Venezia souhaite me parler de mon travail depuis le mois de juin et de l'avenir. Je me rends donc à 10 heures tapantes dans son bureau. Après un bilan de mon travail depuis la mi-juin, bilan très positif, mon patron me parle de l'avenir. Il me dit que je mérite un poste mieux que responsable de l'étage VIP. Il me déclare alors que soit j'accepte la proposition qu'il va me faire, soit je reste responsable de l'étage VIP à l'année. Dans tous les cas ça me fait une énorme promotion et je suis très fière qu'il me dise cela. Sauf que je m'attendais à tout sauf à une proposition de poste à Londres ... et encore moins dans le milieu là ! J'ai énormément de mal à me décider. En plus je n'ai pas beaucoup de temps. Je dois lui donner mon choix tout de suite et j'ai deux jours pour éventuellement changer. Je pèse le pour et le contre. Ici je n'ai pas beaucoup de perspectives d'évolution au-dessus de responsable de l'étage VIP, à part si je passe dans le service de direction et ce n'est pas franchement ce dont j'ai envie. En même temps la mission de l'étage VIP est différente à chaque client donc je ne risque pas la monotonie. D'un autre côté, rentrer en Angleterre me permettrait de voir plus souvent mes parents. Et ce boulot dans ce monde de paillettes peut m'ouvrir beaucoup d'autres portes. L'idée de quitter Zara et Romain me déchire le cœur. Mais en même temps rentrer à Londres me permettait de voir Ashley tous les jours ou presque. Après un long moment de réflexion, M. Venezia me demande de lui rendre ma réponse. Le choix est crucial.

    - J'accepte le poste de Londres, dis-je après avoir inspiré fortement.

    - Bien, très bien. Vous aurez une réunion avec vos responsables le 5 septembre, quelques petites choses sans grande importance à régler entre le 5 et le 10 septembre, pour vous mettre dans le bain. Et vous commencerez officiellement votre travail sur le terrain auprès d'eux le 10 septembre. Vous ne devez pas leur en parler avant le 10 septembre.

    - Je n'en avais pas l'intention. Je serais bien en peine comme le leur annoncer et puis ça poserait sans doute quelques difficultés tant que nous sommes tous ici.

    - Votre bon sens m'étonnera toujours Mademoiselle Scott. Vous pouvez retourner à votre poste.

     

     

    A ma pause de la mi-journée, je décide de téléphoner à ma mère pour lui annoncer la bonne nouvelle. Enfin juste lui dévoiler mon nouveau poste, sans dire dans qu'elle agence ni pour qui car elle est incapable de tenir sa langue. Et puis elle ne m'a toujours pas dit pour quelles stars elle va bosser. Bizarrement, elle n'est pas si contente que ça. Aussitôt je lui demande pourquoi elle n'est pas heureuse pour moi. Surtout que je pensais que l'idée de me voir à la maison tous les jours le temps que je me trouve un appart la réjouirait. Mais au lieu de me répondre, elle décide de parler de son nouveau boulot à elle. Elle me dit que ça ne lui prendra que des journées ou semaines par ci par là et que le reste du temps elle continuera de faire tourner Scott'Mod. Elle m'annonce alors qu'elle va devenir la photographe officielle des ... tadadam, roulement de tambour ... One Way !

    - C'est cool ma chérie, tu pourras même les revoir, vu que d'après ce que tu m'as dit tu les apprécies plus qu'à leur arrivée.

    - Maman ... dis-je dans un soupir, je ne les détestais pas je ne voyais juste pas ce qu'ils avaient de si intéressant. Et j'ai juste découvert ce que les gens dans le monde entier ne sauront jamais : leur quotidien et crois-moi leur monde ce n’est pas les bisounours tout le temps, loin de là ... Mais je suis contente pour toi, tu vas voir ils sont sympas. Un peu fous mais sympas.

    Elles raccrochent. 
     
     
     
    Point de vue externe, toujours 11 août. 
     
     

    Léa doit aller voir Romain pour lui annoncer la bonne nouvelle. Elle lui envoie un message pour savoir s'il est dans l'hôtel. Il lui répond qu'il est dans sa chambre mais avec Zara. Léa qui craint vraiment leur réaction préfère le leur dire tout de suite et lui demande si ça ne dérange pas qu'elle passe quand même vu que de toute façon ça les concerne tous les deux. Inquiet Romain lui dit qu'elle peut venir. 

    - Alors Scott, c'est quoi cette tête ? Tu as eu ton entretien avec le patron toi aussi ? 

    - Justement ... 

    - Quoi ne me dit pas que ça s'est mal passé ? 

    - Non, non. Enfin c'est quand même particulier je suis partagée entre la joie et la tristesse. 

    - Moi je suis promu. Je reste à ce poste toute l'année, dit-il tout content. 

    - Moi aussi j'aurais pu. C'est ce qu'il avait prévu, mais il a eu une proposition et il m'en a fait part ... 

    - Et ?, l'interroge Zara qui craint le pire. 

    - Je rentre à Londres ... 

    - Quoi ?, s'exclament les deux tourtereaux en même temps. 

    - Oui, j'ai une proposition qui vient de ... attendez je vous l'écrit car j'ai peur qu'il y ait des oreilles indiscrètes et il ne faut pas du tout que ça se sache. 

    Elle écrit et lorsqu'ils lisent sa phrase, ils l'applaudissent. 

    - Félicitation Scott, t'as vraiment assuré pour qu'ils te proposent ça. 

    - Bravo Léa, mais avec qui je vais travailler mon arabe maintenant, dit-elle en riant. 

    - Avec moi, tu vas m'apprendre, réplique Romain en riant lui aussi. 

    - Je vous fais confiance personne ne doit rien savoir jusqu'au 10 septembre !! Ça va me faire trop bizarre de vous quitter, de quitter la France et de rentrer à Londres. Mais ne vous inquiétez pas je reviendrais vous voir très souvent. 

    Les deux filles commencent à pleurer mais Romain les en empêche. 

    - Attendez le départ pour les larmes. 

    - Fait pas ton sans cœur Loiseau, lui dit Léa en souriant. 

    - Il n'est pas un sans cœur, le défend Zara. 

    - Vous êtes trop chou tous les deux. 

    Les garçons ne savent rien, Ashley et Sarah non plus. Mais Léa va-t-elle réussir à garder son secret pendant un mois ?  

     

     

     

    Depuis la veille, Léa et Zach sont très proches, de plus en plus complices mais ne franchissent pas le cap. Tous les autres l'ont remarqué. Zach est très protecteur avec elle. Ils blaguent ensemble, rient, sont très tactiles ... Mais toujours "en ami", comme ils le disent eux-mêmes. Leur relation évoluera-t-elle un jour ? S'améliorera-t-elle ou se dégradera-t-elle pour redevenir comme au début de leur rencontre ? 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :