• Au quotidien dans un monde de (paillettes) paraître - (chapitre 14)

    Point de vue externe, toujours 20 juillet. 

     

     

    Elle décide d'appeler Zara. Il rejoint ses potes la tête ailleurs, ... ce qui n'échappe à personne lorsqu'il arrive à la piscine. L'amour c'est que du bonheur ? Pas certain. Pour l'instant il rime plutôt avec pleurs, douleur (mentale, pas physique) et peur ... 
     
     
    - Allo ? Léa ?
    - Oui c'est moi Zara, articule Léa entre deux sanglots.
    - Oh ma belle, qu'est-ce qui t'arrive ? Tu veux que je passe à l'hôtel ?
    - Non, ne te dérange pas, c'est juste que ...
    - Que ?, l'encourage Zara.
    - Pourquoi il me fait ça ! J'en peux plus moi, mon cœur il ne supporte pas ... 
    - Qui est il ? Et que te fait-il ?
    - Un coup il est sympa, puis dans la seconde d'après il me clash ou alors il devient désagréable. Et après il redevient gentil et là il était même attentionné. Mais pourquoi il est lunatique comme ça avec moi ! Je lui ai rien fait pourtant ...
    Léa recommence à sangloter de plus belle. Zara essaye de tout comprendre mais avec la voix emmêlée de sanglots de son amie, ce n'est pas facile.
    - Léa, dit moi de qui il s'agit parce que là j'avoue que j'ai dû mal à te suivre.
    - Zach, déclare Léa après avoir pris une grande inspiration.
    - Mais Léa depuis quand tu te prends la tête pour un client désagréable ou étrange ? Ce n’est pas le premier qui est insupportable. ... Même si j'ai dû mal à croire qu'il soit comme ça. ... 
    - D'habitude les clients ne restent pas si longtemps, et puis là c'est différent ...
    - Pourquoi ?
    - Il me plait Zara, il est trop beau et quand il sourit, oh mon dieu ! 
    Zara croit halluciner. Sa voisine qui a toujours dit que c'était des abrutis est amoureuse de l'un d'entre eux.
    - Je croyais que tu les détestais ...
    - Détester non, je le faisais croire, ... en réalité je les trouvais banal, sauf lui.
    - Oh je n'y crois pas !, s'exclame Zara. Léa est amoureuse ! 
    - D'un mec qui me supporte pas ...
    - Léa, ça ne t'as jamais effleuré l'esprit qu'il puisse t'aimer plus que d'amitié ?
    - Tu dérailles Zara. En plus sa sœur l'a deviné et la cousine d’Léo aussi. D'ailleurs tu dois la connaître. Elle est mannequin et ironie du sort dans la boite de ma mère.
    - Sérieux ? Et tu lui avais déjà parlé ?
    - Oui on était tout le temps ensemble au début de sa carrière. Mais Zara qu'est-ce que je vais faire ? Dès que je le vois j'ai envie de pleurer ...
    - Parles-en aux deux filles. Et dis-toi bien que Zach ce n’est pas un connard, loin de là. Et je ne tiens pas ça des média, c'est sa sœur. Elle m'a beaucoup parlé de lui. Mais il est très timide et il a cette carapace qui parfois donne l'impression que c'est un connard.
    - D'accord. Merci Zara.
    - De rien. Et rappelle dès que tu veux.
    Les deux filles raccrochent.
     
     
    Pendant ce temps, Zach rejoint les autres à la piscine. Il est pensif, ce qui n'échappe à personne. Un des garçons lui demande ce qui lui arrive, mais le métis refuse de répondre. La pakistanaise, elle, a bien une petite idée de qui peut perturber son grand frère. Elle va le voir. Ils s'éloignent un peu des autres. Elle lui demande, de manière très directe, on la connait, si ça a un rapport avec Léa. Zach baisse la tête. Encore une fois, elle a deviné, pense-t-il. Sarah tente d'en savoir plus. Zach soupire. Il aimerait bien garder tout cela pour lui. Mais il le sait, sa sœur ne va pas le lâcher tant qu'il ne lui aura rien expliqué. Du coup, le métis prend son courage à deux mains et raconte ce qu'il vient de se passer à sa sœur. Sarah grimace car elle comprend la réaction de Léa. Seulement elle ne peut rien dire à Zach pour le rassurer. Elle tente tout de même de le réconforter en lui disant que le fait qu'il soit plus gentil sans raison apparente la perturbe. Zach acquiesce faiblement. Il aimerait que sa sœur ait raison. Il aimerait tant que tout s'arrange entre la blonde et lui. Et puis la cousine d’Léo n'arrête pas de le regarder depuis qu'il est arrivé. Ça le perturbe. Le frère et la sœur retournent au près des autres. Sarah va parler avec Ashley, tandis qu’Zach rigole avec Hugo. Ashley a, elle aussi, remarqué la petite mine du métis. 
    - Léa ?, demande-t-elle à la métisse.
    - Dans le mille, répond Sarah en souriant.
    - C'est ce que je pense ?, l'interroge Ashley alors que son visage s'illumine.
    - Vu ta tête, je pense oui.
    - Faut qu'on leur arrange un coup, ils vont se détruire l'un et l'autre si ça continue.
    - Je sais. Déjà j'ai poussé Zach à s'excuser et à être plus sympa. Le problème c'est que maintenant qu'il l'a traumatisée, elle pense que c'est du foutage de gueule à chaque fois. C'est aussi grâce à moi qu’Zach s'est rendu compte qu'il l'aime. Mais là je ne sais plus trop quoi faire.
    - J'ai bien une idée. Je la connais bien Léa ... J'y réfléchis et je te redis, je pourrais bien avoir besoin de toi, mini-Malik, déclare la mannequin en souriant affectueusement à la métisse.
    - Ok. 
    Elles plongent ensuite chacune leur tour dans la piscine.  Les garçons sortent de leurs pensées avec les éclaboussures des filles.
    - Sarah, t'abuse, grogne Zach.
    - Si tu en veux plus, je te balance dans l'eau, réplique sa sœur avec un sourire moqueur.
    - Pff
    - Je l'ai déjà fait, Zach je peux recommencer.
    Le métis lève les yeux au ciel. Sa frangine se marre. Lucas fixe la métisse ; Hugo, la mannequin. Sarah sort de la piscine, se dirige vers Hugo.
    - Eh bah, Hugo mon petit chou, un petit bug dans ton cerveau ?, se moque-t-elle en regardant dans la même direction que lui avant de le regarder de nouveau.
    Hugo baisse la tête, honteux de ne pas avoir été discret.
    - N'oublie pas, Ben mon petit chou, Sarah Malik vois tout ! Même ce dont les gens ne se rendent pas compte, dit-elle en chuchotant au bouclé.
    - Tout peut-être pas, mais énormément de choses c'est sûr. Tu ne dis rien s’il te plait ?
    - Ne t'en fais pas, tu sais bien que je sais garder les secrets. Et je dois bien avouer que je me doutais fortement que tu réagirais ainsi en la voyant à la piscine, finit la métisse en riant.
    Sarah se relève et passe devant Lucas qui bug toujours. 
    - Toi aussi tu bug, mon p'tit Lucas ?, se moque Sarah.
    - Mais non, de quoi tu parles, répond le châtain à la fois peu sûr de lui, pas très convaincant et gêné.
    - Pff ce n’est pas drôle, tu reconnais jamais ... bah écoute reste dans tes pensées ! 
    - Tu me fais rire Sarah, intervient le bouclé.
    Sarah le regarde étonnée. Il lui fait signe de mettre un transat entre le sien et celui de Lucas. Elle le fait, puis demande au bouclé ce qu'il veut lui dire.
    - J'ai bien observé Lucas, et ... commence Hugo.
    Mais il est interrompu par Zach qui revient auprès de lui. Et aussi par Léo qui s'installe auprès de Lucas après lui avoir fait un sourire. La métisse comprend qu’Hugo ne lui dira rien pour le moment donc elle retourne voir Ashley qui peaufine son hâle doré. Hugo reste dans ses pensées. Il se demande comment ça va faire lorsque Sarah aura décidé de révéler son secret au grand jour. Il est inquiet. Léo, quant à lui, a décidé de révéler son secret à Lucas. Il sait que le daddy va le comprendre. Mais après lui avoir dit qu'il a quelque chose d'important à lui dire, Léo se bloque. Il panique. Lucas tente de le mettre en confiance, bien qu'il ne soit pas habitué à faire face à l'aîné qui perd ses moyens. Il réalise alors qu'il ne connait pas si bien que ça ses amis. D'abord surpris par les pleurs du badboy, il est maintenant confronté au manque de confiance d’Léo. Il propose lui propose donc de lui parler dans la chambre le soir.
    - Au moins personne ne nous entendra, si c'est ça qui t'inquiète, déclare Lucas avant de mettre une tape amicale dans le dos de Léo.
    - D'accord, lui répond Léo triste et un peu perdu. 
     
     
    Le reste de l'après-midi se déroule sans encombre et plutôt dans la bonne humeur. Vers 22 heures, toute la petite bande revient du dîner. Léo et Lucas s'enferment dans la chambre du daddy. Hugo décide d'aller parler à la métisse. Zach et Nolan optent pour un film dans la chambre du blond. Ashley, quant à elle, frappe à la porte de la loge de Léa.
    - C'est qui ?, demande Léa d'une voix lointaine.
    - Ashley.
    - Entre c'est ouvert.
    - Oh mon dieu ! s'écrie la mannequin. Qu'est-ce qui t'arrive ma scottish ?
    - Rien, c'est depuis cet après-midi. L'autre imbécile m'a encore mal parlé et j'en peux plus. Il alterne entre méchanceté et gentillesse, mon cœur il ne supporte pas.
    - Ah ! Les histoires de cœur ...
    - Ne te moque pas Ash ...
    - Je ne me moque pas. Et si tu veux savoir il était bizarre lui aussi quand il est arrivé à la piscine. Sa sœur a réussi à lui parler. Et à apparemment son état avait un rapport avec toi. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais j'en déduis que ça devait être important quand je vois ton état. 
    Léa soupire puis lui raconte ce qui s'est passé. Ashley comprend mieux. Les morceaux du puzzle se mettent petit à petit en place dans sa tête.
    - Je vois. Tu ne t'es jamais dit qu'il pouvait être sincère ? Après tout, il s'est excusé. Et puis sa remarque pouvait très bien être de l'humour, comme il te l'a dit d'ailleurs. 
    - J'ai du mal à y croire, mais t'as sans doute raison. 
    Les deux jeunes filles changent de discussion. Elles parlent de leur vie passée à Londres, des choses qu'elles ont faite ensembles quand elles avaient 16-17 ans, et même 18. Puis de comment elles se sont bêtement perdues de vue lorsque Léa est retournée en France. Ashley avoue avoir un petit faible pour l'un des garçons. 
     
     
    Lequel ? Mystère ! Les deux filles se séparent et vont se coucher. Léo a-t-il réussi à parler à Lucas ? Va-t-il en parler à quelqu'un d'autre ? Cela va-t-il s'arranger entre Zach et Léa ?

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :