• Au quotidien dans un monde de (paillettes) paraître - (chapitre 13)

    Quelques minutes plus tard, Zach est prêt. Il sort dans le couloir avec Lucas pour accueillir la cousine d’Léo. Arrivée qui coupe Sarah dans son explication. Sauront nous comment Hugo à réagit à la révélation de la métisse ? Sans doute. Et tant qu'on est dans les révélations, Léa a un choc en voyant qui est la cousine d’Léo. D'ailleurs les deux jeunes filles se regardent longuement. Pourquoi ? Parce que l'une ressemble beaucoup à une personne que l'autre connait. Et la première a déjà vue la seconde sur de multiples photos ... 

     

     

     

    Point de vue externe, toujours 20 juillet.


    - Bonjour, Léa Scott, je suis la responsable de l'étage VIP, bienvenue à l'hôtel "Palace Vénitien".
    - Enchanté Léa, moi c'est Ashley T ... Tomson, dit-elle en hésitant sur son nom de famille. 
    Léo les regarde incrédule. Mais s’il n’y en a parmi les garçons, aucun qui comprend ce qui se passe, la métisse, elle a une petite idée. La cousine d’Léo est loin d'être une inconnue, même si elle ne travaille pas sous son vrai nom. Et Sarah l'a très bien reconnue. 
    - Cool, pour ta chambre t'as le choix entre 141 ou 148 au fond du couloir.
    - 141 alors, je n’ai pas envie d'être dans le fond.
    - La chance est avec moi, sourit Hugo.
    - Hugo !, le réprimande Léo.
    - Quoi ?
    - Tient-toi à carreaux ! 
    - Léo, ta grande cousine n'a pas besoin d'être surveillée comme une enfant, dit-elle.
    - Ash méfies-toi de lui, continue son cousin.
    - Léo je sais ce que la presse londonienne dit sur chacun d'entre vous, j'ai ma propre opinion et je sais me défendre, alors arrête. Et toi, miss, dit-elle à la métisse, c'est laquelle ta chambre ?
    - 147, à côté de celle de mon frère. Il en aurait fait une jaunisse de ne pas pouvoir me surveiller, répond Sarah en riant.
    - Et voilà, soupire le brun, déjà y avait Léa pour soutenir Sarah dans ses conneries, et maintenant va y avoir ta cousine Léo, moi je dis on risque de prendre cher ...
    - C'est qu'il est réaliste le métis, se moque Ashley avant d'aller déballer ses bagages dans sa chambre en attrapant la clé que Léa lui donne.
    Léa et Sarah rient suite à la remarque de la nouvelle venue. Les garçons se regardent désemparés. Ils le savent il leur reste un peu plus d'un mois à Paris et si les filles se lient contre eux, ils vont vivre un enfer.
     
     
    Léa retourne dans sa loge, Romain dans la sienne. Les garçons, eux, vont tous dans la chambre du bouclé. 
    - Léo, tu ne nous avais pas dit qu'elle était plus que canon ta cousine, déclare Hugo avec un petit sourire en coin.
    - Styles ! Touche pas aux frangines c'est valable aussi pour les cousines !, s'énerve Léo.
    Hugo sourit puis regarde discrètement la tête du daddy. Il veut aider Sarah en essayant de repérer les réactions du daddy. Mais pas de chance pour lui, Lucas sait parfaitement contrôler ses émotions et ne pas les laisser transparaître. 
    - J'en ai marre d'entendre cette phrase, lance le bouclé.
    - Moi ça me fait rire d'entendre cette phrase, lance Nolan. 
    Lucas et Zach le regardent pour savoir s'il a l'intention de le dire aux deux autres maintenant. Nolan leur fait un maigre sourire. Zach comprend très bien que l'irlandais aimerait bien mais qu'il n'est pas sûr d'y arriver.
    - En même temps tu n'as pas de sœur, rétorque Hugo agacé qu'ils restent sur ce sujet-là. 
    - Et ce n’est pas comme si t'avais le caractère de dragueur de notre bouclé, renchéris Léo en riant pour détendre l'atmosphère.
    - Ça, ça risque pas, déclare le blond stressé.
    - Pourquoi ?, l'interrogent à l'unisson Léo et Hugo.
    - Parce que je suis gay, déballe Nolan à tout vitesse avant de baisser la tête et de sangloter.
    Hugo écarquille les yeux, Léo se sent mal et les deux devinent qu’Zach et Lucas le savaient car ils ne réagissent pas. 
    - Oui on le savait, déclare Lucas en voyant le regard d’Hugo. 
    - Le jour de la blague du verre d'eau, la deuxième, j'ai entendu Nolan parler dans son sommeil et il pleurait. Du coup quand il a été réveillé j'ai été le voir pour qu'il me parle. Il était vraiment mal, explique Zach.
    - Ça m'a fait du bien de ne plus le cacher, d'avoir au moins une personne à qui en parler, confie Nolan.
    Puis Lucas raconte comment il l'a su à cause de la boulette du papak.
    - Mais t'en fais pas blondie on sera tous là pour toi, déclare le plus jeune des garçons en venant serrer dans ses bras l'irlandais pour le rassurer.
    - Faudra que tu sois fort pour supporter la réaction des fans et des médias, souffle Léo d'une voix lointaine.
    - Je sais Léo, je sais. C'est pour ça que je ne veux pas que ça se sache.
    Hugo chuchote à Léo que désormais il a les réponses aux questions qu'il se posait et qu'il peut leur confier son secret. Léo lui fait un signe négatif de la tête.
     
     
    Pendant ce temps, Léa essaye désespérément de joindre sa maman. Elle n'est pas folle, elle a bien reconnu la petite protégée de sa mère qui est présente sur quasi toutes les photos qui ornent son bureau. Sarah aussi l'a reconnue. Elle adore la mode et est abonnée à la revue qui publie la majorité des photos de l'agence de mode où Ashley est mannequin. Elle décide d'aller voir la jeune fille dans sa chambre pour lui demander. 
    - Tiens voilà mini-Malik, sourit Ashley en voyant la métisse à sa porte.
    - Ah non mini-Malik c'est ma petite sœur qui a 11 ans. 
    - Qu'est-ce qui t'amène ?
    - Une petite question à te poser, déclare Sarah.
    - Je t'en prie, entre, dit Ashley.
    La métisse ne se le fait pas dire deux fois. Elles s'installent sur le petit canapé de la chambre. Sarah sans détournement lui demande si elle est bien Ashley T, la grande mannequin reconnue qui travaille dans une agence de mode londonienne.
    Ashley grimace en voyant qu'elle est si vite reconnue. Puis elle dit à Sarah que c'est bien elle. S'en suit une discussion passionnée entre les deux jeunes filles qui aiment toutes deux la mode. Elles se promettent d'aller faire du shopping ensemble dans la capitale. Léa aperçoit les deux jeunes filles qui descendent prendre une boisson rafraîchissante au bar de l'hôtel. Elle est contente pour la métisse qui se plaignait de n'avoir personne à qui parler. Ne réussissant pas à joindre sa maman, Léa décide d'employer un autre moyen. Aller sur le site internet de sa maman pour voir les photos et vérifier que c'est bien la même Ashley, et aussi comparer avec des photos d’Léo car en vrai elle trouve vraiment qu’ils se ressemblent alors que ça ne lui a jamais effleuré l'esprit avant. Quelques minutes plus tard, après des comparaisons, Léa en est certaine, c'est bien la même personne. Tu m'étonne qu'elle a eu un bug en me voyant, se dit alors Léa. En effet, Léa est vraiment la copie conforme de sa mère.
     
     
    Du côté des garçons, l'ambiance est un peu tendue depuis l'annonce du blond. Zach décide de casser ce blanc en posant la question qui l'intrigue à Léo.
    - Tu ne nous avais pas dit non plus qu'elle était connue ta cousine.
    - Connue ?, répètent en même temps Hugo, Nolan et Lucas.
    - Oui connue, répète Zach en montrant à Léo la photo du magazine de mode de sa frangine.
    - D'où tu sors ça ?, l'interroge Léo.
    - J'ai vu ça dans la chambre de ma sœur à la maison la dernière fois que je suis rentré et je trouvais un air de ressemblance avec toi, je voulais t'en parler mais je n’ai jamais trouvé le bon moment. Ah et puis j'ai aussi pris la photo de l'article que ma sœur avait laissé tomber dans ma chambre quand elle est arrivée ici.
    Zach le montre aux garçons pour la photo, ou plutôt les photos puis lit à voix haute le texte écrit en petit et en anglais bien évidemment : << Qu'est-ce qui attitre nos jeunes stars nationales en France cet été ? One Way, Ashley T, ... Qui sera la prochaine sur la liste ? Notre mannequin nationale qui a commencé sa carrière à 16 ans et travaille sous un pseudonyme, adopte elle aussi notre pays voisin pour ses vacances estivales. Aurait-elle goûté aux plaisirs des vacances de luxes comme les autres stars de son milieu ? Va-t-elle lâcher la simplicité qui la caractérise et fait qu'elle est adoré par le public britannique ? Nous verrons bien en vous donnant des nouvelles régulières de ses vacances. Peut-être croisera-t-elle notre boys band préféré au détour d'une rue parisienne. Peut-être aussi qu'elle rencontrera l'âme sœur dans la capitale française. Nous avons hâte de vous dire plus sur cette jeune mannequin magnifique dont nous ne savons que très peu de choses ...>> 

    - Elle qui voulait vraiment être tranquille ça va être dur, soupire Léo.
    - Elle a déjà une grande admiratrice à cinq chambres d'elle. Ça m’étonnerait que ma sœur ne soit pas déjà en train de discuter fringues avec elle.  

    - Je te préviens Zach, si elles décident de faire du shopping ensemble, les paparazzis vont forcément en parler. C'est déjà étonnant qu'ils ne soient pas à faire le pied de grue devant l'hôtel, ces rapaces !, râle Léo. 

      

      

    En fin d'après-midi, Ashley et Sarah décident d'aller à la piscine. C'est la métisse qui a demandé à Léa pour réserver la piscine car Ashley n'ose pas aller parler à Léa pour lui demander si elle est bien celle qu'elle pense. Lorsqu'elle voit Ashley en maillot de bain, la pakistanaise manque de s'étouffer. 

    - Qu'est-ce qui t'arrive ? 

    - Si les garçons te voient avec ce maillot ils vont tous tomber dans les pommes moi je te le dis ! Ou baver. Surtout mon frère et Hugo mon petit chou. 

    - Ton petit chou ? 

    - C'est le surnom que je lui donne, explique la métisse en riant. C'est mon confident. 

    - Ah je vois. Tu as de la chance d'être souvent avec eux quand ils sont en vacances. 

    - J'avoue que mon frère est sympa d'accepter à chaque fois. 

    - Moi aussi j'ai failli venir plusieurs fois mais avec mon métier ce n’est pas facile. Et puis il est hors de questions pour moi qu'on attribue ma popularité naissance au fait que je sois la cousine d’Léo. Dans le milieu on a toujours reconnu mon talent. Mais je sais que les gens ont mis du temps avant de m'apprécier, alors je ne veux pas qu'ils m'associent à Léo. 

    - Je te comprends tout à fait. Et je comprends mieux pourquoi partout on voit Ashley T et non pas ton nom.  

    - Façon simple d'être incognito sans changer d'identité. Je suis vraiment surprise que la presse people n'ait pas encore trouvé la supercherie. M'enfin je ne me fais pas d'illusion ils vont bien finir par remarquer que je suis dans le même hôtel que vous. Et puis si on sort tous ensemble alors là c'est mort. 

    - En même temps ta popularité a commencé avant celle d’Léo donc les gens n'ont pas de raison de penser que c'est grâce à lui. 

    - Je sais mais bon, les paparazzis sont durs avec nous. Mais dis-moi, t'as parlé de ton frère et de Hugo, mais les autres ils sont tous en couple ? Enfin Léo, je sais que non même s'il fait croire à tout le monde même aux garçons qu'il est toujours avec Ella. 

    - Erreur, il l'a enfin dit aux garçons. Enfin non c'est Lucas qui l'a appris et il a engueulé Léo de ne pas leur avoir dit. Et les autres ils sont libres, même mon frère. 

    - J'en déduis que El' a demandé à Debora de le dire à Lucas. Elle en a marre de faire de fausses apparitions avec Léo. Faut que ça cesse parce qu'ils vont finir par s'embrouiller alors qu'ils se sont quittés en bon termes. Et ton frère il est plus avec l'excentrique ? 

    - Elle l'a plaqué. Et vaut mieux pas que tu fasses allusion à elle.  

    - Ah je vois. Et toi miss, jolie comme tu es, ton cœur est pris ? 

    - Non, les mecs sont tous intéressés parce que mon frère est une star. J'en avais marre de me faire emmerder alors Zach il nous a appris à Donatella et à moi à nous défendre. Maintenant quand un mec m'emmerde, s'il insiste je me défends et souvent il finit à l'hosto !  

    - Ah oui carrément ! Et même pas un qui fait battre ton cœur en secret ? 

    Elle rit. Sarah baisse la tête. Elle n'ose pas lui dire qu'elle a flashé sur Lucas. Les deux filles continuent de discuter au soleil. Léa les rejoint pendant sa pause. 

     

     

    - Coucou les filles, ça vous dérange si je viens prendre le soleil pendant ma pause ? 

    - Non, bien sûr que non, répond Ashley. Tu as appris où à parler si bien anglais ? 

    - Mon père est anglais, ma mère est française et de 10 à 20 ans j'ai vécu à Londres. D'ailleurs mes parents y sont toujours. 

    - Ça explique ton accent particulier quand tu parles, déclare Ashley en ayant de moins en moins de doutes sur l'identité de notre jeune réceptionniste. 

    - Le plus drôle, intervient Sarah, c'est quand elle parle en arabe, elle garde son accent français et son accent anglais. C'est trop mignon !  

    - Tu parles arabe ?, s'étonne la mannequin. 

    - Oui au total je parlais 9 langues plus ou moins couramment. Mais j'en ai perdu plusieurs. Je parle encore français, anglais, arabe et italien couramment. Les autres je les utilise à la réception de l'hôtel régulièrement mais j'aurais du mal à parler si j'allais dans le pays. 

    - Eh bah ! C'est super ça. 

    - Au fait avant que je prenne ma pause, les garçons voulaient aller à la piscine, je leur aie dit qu'il fallait que je me renseigne. Je ne savais pas si vous vouliez rester toutes les deux ou pas. 

    - Pour une fois, rit Sarah, je ne vais pas faire mon égoïste, je veux bien qu'ils viennent.  

    - Et toi Ashley ? 

    - Mais bien sûr qu’ils peuvent venir, même si, aux dires de miss Malik, je risque de me faire dévorer tout cru ... 

    - Ah ça ... Surtout Hugo, quoi que t'es mannequin, pas réceptionniste, remarque Léa en souriant. Au fait Sarah tu avances dans ta petite enquête ? 

    - Quelle enquête ?, s'informe Ashley. 

    - Oh rien d'important, déclare Sarah mal à l'aise. Mais pour te répondre Léa, ça n'avance pas beaucoup.  

    - Assez importante pour t'angoisser, réplique Ashley avec un petit sourire affectueux. 

    - Mais c'est trop dur de savoir ce qu'il pense de moi, se plaint la métisse à Léa. 

    - J'en déduis qu'il est parmi nous, dit Ashley en riant. 

    - Bon, tu ne vas pas me lâcher donc je vais te le dire ... 

    - Te fatigues pas miss, je t'aurais bien fait le coup du raisonnement par déduction, mais je sais que c'est Lucas, ça se voit quand tu le regardes ... 

    La métisse panique à l'idée que ça se remarque. 

    - Mais ne t'en fais pas, les garçons n'ont pas un sens de l'observation aussi développé que le nôtre. Je suis sûre qu'ils n'ont rien vu.  

    - J'espère, soupire la pakistanaise avant de s'adresser à notre réceptionniste, Léa faut que je te parle d'ailleurs, parce que l'autre jour je t'ai entendu pleurer dans ta chambre et je pense avoir compris pourquoi tu étais si certaine quand on observait les garçons au restaurant de l'hôtel l'autre soir. 

    - Ah, fait Léa un peu surprise, tu veux dire quand je t'ai surprise à espionner les garçons alors que tu cherchais à savoir ce que Lucas pense de toi ? 

    - Si tu veux, fait Sarah qui sait très bien que ce n'est pas l'entière vérité. 

    - Et tu veux me dire quoi ? 

    - Mais, ça ne te dérange pas qu'Ashley soit là. Ce n’est pas contre toi Ashley mais ... 

    En effet, la jeune mannequin se sent un peu de trop. En plus elle n'est pas très à l'aise lorsque Léa est dans les parages. Notre chère réceptionniste, au contraire, se dit que c'est le moment pour dire à la mannequin qui elle est. 

    - Ne t'en fais, pas, Ashley me connait bien plus que tu ne le crois, déclare Léa à la métisse avant de faire un clin d'œil à Ashley. 

    Sarah ne comprend rien, et Ashley se met à sourire, rassurée de savoir l'identité de Léa.  

    - Alors t'as deviné quoi ? 

    - Bah je sais qu'un des garçons te plait beaucoup, et ... 

    - En même temps, faudrait être difficile, sourit Ashley. 

    - Pas faux, disent à l'unisson Léa et Sarah. 

    - Donc, reprend la pakistanaise, si tu étais si sûre que on n’est pas amoureuse du même c'est parce que celui qui te plait c'est mon frère. 

    Léa regarde ses pieds.  

    - Hey, Scottish, se moque Ashley, ne regarde pas tes pieds, ce n’est pas une honte, il est tout mignon avec son côté badboy. 

    - Merci de me rappeler ce surnom que tu me donnais quand j'avais une réaction idiote, déclare Léa en souriant. Ash' faut qu'on trouve un moment pour se parler ... 

    - Ça c'est sûr.  

    - Vous pouvez m'expliquer ou pas, intervient la métisse. 

    - Quand on aura parlé, promis, déclare Ashley. 

    - Bon les filles, je suis bien au soleil, mais faut que je retourne bosser. Je dis aux garçons qu'ils peuvent venir. Ah et pas un mot de ce qu'on vient de dire. 

    - D'accord, disent à l'unisson les deux jeunes filles. 

     

     

    Léa redescend à l'étage VIP. Elle croise Lucas, Hugo et Zach. 

    - Eh bah, il t'en a fallu du temps, remarque le métis. 

    - Désolé, dit Léa en ravalant ses larmes et en pensant qu'il ne sera jamais sympa avec elle. Mais j'ai pris ma pause au soleil. 

    - Ne t'en fais pas, on n’est pas à dix minutes près, la rassure Lucas. 

    - Ça n’a pas l'air d'aller, remarque Hugo. 

    - Si, si, ne vous en faîtes pas pour moi. Allez rejoindre les filles, elles vous attendent. 

    Lucas et Hugo partent vers la piscine, suivis d’Léo et Nolan qui ont entendu la réponse de Léa depuis la chambre du blond. Zach traîne. Léa se demande pourquoi.  

    - Je suis désolé, déclare le métis, je ne t'en veux pas d'avoir mis du temps, c'était pour rire. Tu es toute jolie aujourd'hui, continue-t-il en l'observant attentivement, mais je préfère quand tu souris, dit-il en remontant le menton de Léa pour qu'elle le regarde. 

    - Je, je ... je, bégaie Léa, ... Va rejoindre tes potes, ils doivent se demander ce que tu fais, déclare Léa un peu sèchement.  

    Puis elle ferme la porte de sa loge au nez d’Zach. Il ne comprend pas trop la réaction de la jeune fille. Mais lorsqu'il l'entend sangloter derrière la porte et murmurer des "pourquoi", il est encore plus perdu ... 

     

     

    Elle décide d'appeler Zara. Il rejoint ses potes la tête ailleurs, ... ce qui n'échappe à personne lorsqu'il arrive à la piscine. L'amour c'est que du bonheur ? Pas certain. Pour l'instant il rime plutôt avec pleurs, douleur (mentale, pas physique) et peur ...  

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :