• Au quotidien dans un monde de (paillettes) paraître - (chapitre 10)

    Point de vue externe, 10 juillet toujours.

     

     

    Notre Léa ne devrait pas être si sereine, vu ce qu'il va se passer à la piscine ... Et au fait, n'aurait-elle pas un faible pour un des boys, elle aussi ? Elle regarde surtout les photos d'un des garçons en particulier, ... affaire à suivre ...


    En fin d'après-midi, alors que Sarah est tranquille à la piscine, quelqu'un vient la déranger, suivi de la jeune femme qui surveillait l'accès complètement paniquée qui crie à celui qui vient d'arriver de partir tout de suite s'il ne veut pas avoir des problèmes. Sarah tourne la tête pour voir de qui il s'agit. Lorsqu'elle voit Lucas elle est choquée ! 
    - Félicitation Lucas, même Hugo et Zach n'ont pas réussi à la soudoyer pour qu'elle les laisse passer. Pourtant ils y ont mis tout leur charme. 
    - Que veux-tu on ne résiste pas à mon sourire plein de charme, déclare Lucas en faisant un magnifique sourire à la métisse.
    - Laissez-le mademoiselle, et n'ayez crainte j'expliquerais à Léa que vous n'y êtes pour rien.
    La jeune femme repart, un peu rassurée.
    - T'es content maintenant que tu sais où je suis tu vas dire aux autres de se ramener, déclare Sarah sur la défensive.
    - Sarah, il t'arrive quoi là ? Tu gueule tout le temps !
    - De ce côté-là t'es pas mieux, toi qui d'habitude te contrôle ... Quoi que là tu parais calme ...
    - Je sors de la salle de sport, donc j'ai pu me défouler. ...  Sarah je suis désolé, je me suis vraiment comporté comme un con avec toi l'autre jour et ce matin encore, je te prie de m'excuser. C'est juste que j'avais des problèmes à régler dans ma tête ... 
    - Je ne sais pas si je vais pouvoir te pardonner comme ça. Tu m'as vraiment anéantie ce matin, ... déjà qu'Hugo me parle plus alors toi en plus c'est devenu un enfer ! Je me demande si je ne vais pas rentrer à la maison ....
    - Dis pas ça Sarah, ça nous fait plaisir que tu sois avec nous, je t'assure, même si je reconnais qu'on ne te le montre peut-être pas beaucoup. 
    - C'est le moins qu'on puisse dire. Tu sais Lucas, j'ai toujours dit que si t'as un souci tu peux m'en parler.
    - Je sais, mais je t'assure que là je ne peux pas t'en parler. Et toi tu n'es pas mieux, tu ne me dis rien, tu ne dis rien à Zach non plus et Hugo s'inquiète pour toi.
    - Je sais que je ne suis pas très bavarde, mais moi non plus je ne peux pas en parler. 
    - Faux, tu en parles avec Léa.
    - Jaloux ? C'est mignon, se moque Sarah.
    - Ne dis pas de conneries. Bon tu viens manger avec nous ce soir ?
    - Non je ne préfère pas. Demain peut-être.
    - Bon tant pis, j'aurais essayé, déclare Lucas triste avant de regagner l'étage des chambres.
     
     
    Alors que la métisse est pensive tout en nageant, les garçons sont tous un peu sur les nerfs. Lucas court voir Zach et lui ordonne de ne plus passer son ordi à sa sœur. D'ailleurs il fait passer le message à tous les autres garçons. Zach et Hugo lui demandent pourquoi mais il refuse de répondre et leur dit juste de ne pas s'inquiéter. En plus de ne pas être rassurés, Zach et Hugo sont vexés que Lucas ait réussi à charmer la jeune femme et à passer alors qu'ils n'ont pas réussi. Ah la, la, je vous jure, les mecs et leur ego ! Puis les garçons décident de tous se retrouver le soir dans la chambre du daddy. Peu avant qu'ils descendent manger, Sarah réapparaît. Elle file dans la chambre de son frère pour prendre l'ordinateur. Elle veut regarder des photos de lui encore et encore. Mais Zach applique la consigne de son ami et refuse de lui passer l'ordinateur. Sarah sort en furie de la chambre de son frère et fonce vers les garçons qui attendent dans le hall. Nolan allait sortir une connerie mais en voyant le regard de tueuse de la métisse, il s'abstient de tout commentaire.
    - Lucas, hurle-t-elle, d'où tu te permets de me priver d'ordinateur !
    Les garçons la regardent médusés qu'elle ait pu deviner que l'interdiction venait de lui, alors que Lucas savait très bien en la voyant arriver en colère que c'était à lui qu'elle en voulait.
    - Sarah, calme-toi. Je ne voulais juste pas que t'ailles acheter un billet de train pour rentrer chez toi.
    Léo, Nolan et Hugo sont surpris de la phrase du daddy. Alors comme ça, se disent-ils, Sarah se sentait mal au point de vouloir repartir. Hugo le prend mal et déclare qu'il n'a plus faim avant de retourner s'enfermer dans sa chambre.
    - Lucas, si j'avais voulu le faire, je t'aurais rien dit avant et je vous aurais prévenus une fois arrivée en Angleterre. Je voulais te faire réagir tout à l'heure, mais je ne pensais pas que tu réagirais aussi fortement. Maintenant lâche-moi, que je retourne dans ma chambre.
    En effet Lucas la tient depuis le début par les épaules pour pas qu'elle ne parte. En voulant partir, leurs regards se croisent. Sarah veut vraiment se dégager des bras du daddy, mais il a trop de force. Et lui, il veut être sûr qu'elle ne fugue pas. Leur bataille de regard dure quelques secondes. Sauf que de loin, Zach a une toute autre vision, n'ayant pas entendue la conversation. Il se précipite dans le hall pour les séparer. Il gueule sur Lucas et ordonne à sa sœur de rester dans sa chambre. Sarah part en pleurant. 
    - Zach, n'y va pas trop fort avec elle, déclare Nolan avec prudence. Elle a dit à Lucas qu'elle avait songé à rentrer, tellement elle se sent mal ici. 
    - Putain, de merde, dites-moi que c'est une blague. 
    Avec courage, vu la colère de Zach, Lucas raconte ce qu'il s'est passé à la piscine puis dans le hall avant que le métis arrive. Zach se sent mal. Il ne pensait pas sa sœur mal à ce point. 
    - Allez au restaurant, je vous y rejoins, faut que j'aille la voir. ... Au fait, où est Hugo ?
    - Quand il a appris que ta sœur voulait rentrer, il a filé dans sa chambre.
    - Ok je vais vois Sarah et après Hugo et je descends.
     
     
    Zach frappe à la porte de sa sœur.
    - C'est qui ?
    - C'est moi Sarah, je suis désolé. Ouvre s'il te plait.
    - Entre, c'est ouvert.
    Zach ne se le fait pas dire deux fois et pénètre dans la pièce. Il se précipite sur le lit de sa sœur et la serre dans ses bras.
    - Pardon, pardon, pardon, Sarah, je t'en supplie t'es rancunière mais pardonne moi, on va tous mal en ce moment et on n’est pas cool avec toi, surtout moi. Mais je t'en supplie, ne rentre pas à la maison. 
    Zach finit par pleurer. Tout va mal pour eux, ils commencent tous à craquer les uns après les autres.
    - Je te pardonne Zach. De toute façon, tu le sais, je n’arrive pas à te faire la tête longtemps. Mais les autres je ne sais pas. 
    - Merci, dit-il en souriant. Tu ne veux pas venir manger avec nous ?
    - Non, désolé, peut-être demain.
    - Ok. J'aurais essayé au moins. Bonne soirée p'tite sœur, dit-il avec son magnifique sourire, celui qu'il fait pour se faire pardonner.
    Sarah rit en le voyant faire sa petite mimique et Zach, s'en va. Rassuré d'voir vu sa sœur sourire.
     
     
    Zach, avant de descendre rejoindre les autres, passe voir Hugo. Ce dernier lui ouvre tout de suite la porte.
    - Bah alors bouclette, lance Zach en souriant, ça va pas fort.
    - Rassure-moi, dis-moi qu'elle a changé d'avis, qu’elle ne va pas partir. Je ne me le pardonnerai jamais, c'est de ma faute.
    - Ben, ne dit pas de bêtises, ce n’est pas plus de la tienne que de la mienne ou de celle de Lucas.
    - Qu'est-ce que Lucas vient faire là-dedans ?
    - Il ne lui parlait plus depuis l'histoire du verre d'eau, jusqu'à tout à l'heure où il a réussi à aller à la piscine. Par contre j'en sais pas plus et ni ma sœur ni Lucas ne veulent expliquer pourquoi ils étaient en froid.
    - Non mais moi sérieux j'ai dépassé les bornes, je m'en veux trop ! Je suis vraiment un connard fini ...
    - Ben, ne dis pas ça. T'as merdé et ce n’est pas moi qui vais te dire le contraire. Mais sérieux là tu es bizarre. Aller dans ta chambre juste parce qu'elle a dit que si ça ne changeait pas elle n’hésiterait pas à prendre le train pour Londres.
    Hugo baisse la tête. Zach prend peur en voyant la réaction de son pote.
    - Styles, ôte moi d'un doute, parce que là d'un coup ça me fait peur ... T'es pas amoureux d'elle quand même ? On a toujours dit qu’on ne touche pas aux frangines !
    - Zach, si je suis honnête je te réponds que j'y ai été au début, mais j'ai vite vu que ça ne collerait pas. On a un caractère trop fort tous les deux, ça serait explosif. Soit tranquille, ça ne sera jamais rien de plus que de l'amitié entre ta sœur et moi.
    - J'espère pour toi Styles. Parce que vu ton caractère, ...
    - Mais qu'est-ce que vous avez tous avec mon caractère ! Merde à la fin ! Je vais te dire la même chose qu'à Léo je suis dragueur, je en le nie absolument pas, mas je ne suis pas du tout un sans cœur ! 
    - Ok, j'ai compris. Tu viens manger ?
    - On y va. 
     


    Les deux garçons descendent par l'ascenseur. Sarah, elle, finit de manger le repas qu'elle a commandé et fait servir dans sa chambre. Ensuite elle descend en catimini pour observer les garçons, ou plutôt essayer d'en savoir plus sur celui qui fait battre son cœur. Elle reste cachée derrière un pilier du hall. Une chance pour elle, les garçons sont près de la porte et celle-ci est restée ouverte. Ils rient. Mais lui, semble ailleurs, préoccupé par autre chose. Lorsque la discussion revient sur l’incident du hall, Sarah ouvre grande ses oreilles. Son frère s'excuse d'avoir crié sur Lucas. Léo pense qu'elle exagère. Zach la défend. Lui, la défend aussi et ça lui fait chaud au cœur. Soudain la pakistanaise est sorti de son rêve par une présence derrière elle.
    - Ce n'est pas très correcte, miss Malik d'épier ainsi ces cinq beaux gosses.
    - Me dis mademoiselle Scott alors qu'elle fait la même chose, réplique Sarah avec un grand sourire.
    - Moi ? Mais pas du tout, je suis passée par là par hasard et j’ai voulu voir ce qui attire ton attention.
    - Mais bien sûr, se moque la métisse, Léa tu ne sais pas mentir. J'ai bien compris que toi aussi t'es amoureuse ... Tout ce que qui m'embêterai c'est ça soit le même que moi ...
    - De un je suis persuadée que ce n'est pas le même, que dis-je j'en suis certaine et si jamais je me trompais, mais c'est impossible, tu es beaucoup plus jolie que moi.
    - Tu me parais bien certaine ... répond Sarah songeuse.
    Tout à coup, la jeune métisse réalise pourquoi Léa semble si sûre d'elle. Elle se met à rire. Les deux filles remontent ensemble par l'ascenseur. Sarah en profiterai bien pour coincer Léa et lui demander qui est l'heureux élu, mais elle se dit que ça ne serait pas très correct de profiter qu'elles soient enfermées toutes deux dans cette cabine d'ascenseur. Au moment où elles sortent, Sarah lui dit qu'elle est certaine qu'un couple va bientôt se former. La métisse insiste avec son regard sur Léa. 
    -Hum, hum, fait Romain en se raclant la gorge. 
    Puis il regarde Léa avec un petit sourire qui signifie, tient, tient, je l'avais bien dit que tu baverais devant ces beaux gosses. Sauf que Léa ne lui laisse pas le temps de sortir une réplique moqueuse.
    - Alors Loiseau, on me cache quelque chose ? Tu ne croyais tout de même pas que je n'allais pas m'en rendre compte ? Et puis attendre si longtemps pour me le dire, c'est ridicule. En plus tu oses me croiser tous les jours sans m'en parler. 
    - Tiens, tiens, Scott, s'énerve, ... c'est signe que t'es déstabilisée en général, lui répond Romain.
    - C'est ça change de sujet. Romain, reconnais quand même que c'est un peu grâce à moi non ? 
    - C'est bon, je capitule, je sors avec Zara depuis l'autre jour en boite. Et t'as raison c'est beaucoup grâce à toi. Je vois que Zara a été bavarde. 
    - Que depuis ce midi. Mais je l'avais deviné. Elle avait arrêté de m'appeler tous les jours pour parler de ses idoles, j'en ai déduis qu'elle devait en parler avec toi.
    - Biens déduis. Et toi Scott ? Lequel ?
    - Arrête Romain. Ok, ils sont loin d'être moches. Mais il n’y a rien de plus. Et ne t'avise pas de leur dire que je les trouve mignons. T'as fait assez de gaffe en disant mon ancien poste à Hugo.
    - D'accord, je ne dis rien, mais je maintiens. Y en a un qui te plait plus que les autres. C'est évident.
    - Fin de la discussion Loiseau, déclare Léa en entrant dans sa loge, juste au moment où les garçons rentrent de leur dîner.
     
     
    Ils se dirigent tous vers la chambre de Lucas, sauf Zach qui passe voir sa frangine. Il ressort quelques minutes plus tard en riant, et va rejoindre ses potes. Lorsqu'il entre, Hugo s'éclipse en disant qu'il en a pour quelques secondes. Le bouclé sort en vitesse de la chambre du daddy et va frapper à celle de la métisse. Mais lorsque cette dernière ouvre la porte, le bouclé n'y est plus. Elle découvre juste une lettre par terre. Intriguée, elle la prend avant de s'enfermer à clé pour la lire. Elle commence par regarder la signature. Elle espère que ça soit lui, ou que la signature le suppose. Mais lorsqu'elle lit "Hugo, ton petit chou" elle devine que le bouclé veut se faire pardonner et qu'il a entendu son petit discours du matin.
     
     
    - Styles ?, l'apostrophe Zach dès qu'il entre dans la chambre du daddy.
    - Zen, Malik, répond le bouclé en percevant l'inquiétude dans le regard de son pote.
    Hugo en vient presque à regretter d'avoir été honnête avec Zach avant le repas. Il ne veut pas que le pakistanais soit méfiant sans arrêt. Il se promet de lui en parler plus tard.
    - Bon les gars, se lance Zach, j'ai un truc à vous demander. Nolan je t'en ai parlé ce matin ... C'est Sarah, elle s'entend bien avec l'amie de Léa et comme elle est fan de nous elle veut lui proposer de passer une journée avec nous car c'est bientôt son anniversaire. Moi ça ne me dérange pas.
    - Moi non plus, dit le blond.
    - C'est donc ça qu'elle voulait me dire ce matin, s'exclame Lucas. Si ça ne vous pose pas de problème, moi non plus.
    - Pas de problème, déclare Léo.
    - C'est une très bonne idée, déclare à son tour Hugo, puis il ajoute j'espère qu'elle est bonne.
    - Ben, je t'arrête tout de suite, dit Zach, c'est la copine de notre cher garde du corps, alors si tu ne veux pas qu'il t'en veuille fais gaffe. Déjà j'ai cru qu'il allait me taper l'autre jour quand j'ai voulu savoir avec qui partais ma sœur. Le mec il m'a regardé droit dans les yeux et il m'a dit "Zach ne touche pas à ma copine ! ".
    - Heu, je n’ai pas envie de me frotter à Romain, tu as raison Malik, j'oublie.
    Les garçons se mettent à rire. 
    - J'ai aussi quelque chose à vous dire, déclare Léo.
    Hugo le regarde pour l'encourager, mais Léo lui fait signe que non, il ne va pas dévoiler son secret.
    - On t'écoute, dit Nolan.
    - J'ai eu ma cousine au téléphone, elle voulait savoir si elle peut venir quelques jours avec nous. Je lui ai dit que j'allais vous demander. 

    - Pas de souci, lui répond Zach. 

    - Je suis d'accord aussi, disent à l'unisson Lucas et Nolan. 

    - Hugo ?, l'interroge Léo. 

    - Bien sûr que c'est oui, Léo, déclare en riant le bouclé, depuis quand je refuse la venue d'une jolie fille. 

    Les garçons rient tous, même Léo.  

    - Donc je peux la rappeler et lui dire que c'est ok ? 

    - Oui, tu peux, dit Lucas.  

    Léo sort son téléphone et va dans le couloir pour rappeler sa cousine.  

      

      

    Au même moment, Sarah sort de sa chambre et entre dans celle de Lucas. 

    - Hugo mon petit chou, je peux te parler, lance-t-elle avec un grand sourire. 

    Hugo n'en croit pas ses oreilles. Il le sait, si elle ne l'avait pas pardonné, elle ne l'aurait pas appelé ainsi. Il est heureux. Mais bon le regard de la métisse l'inquiète un peu quand même. 

    - J'arrive miss. 

    Le bouclé sort de la pièce et va rejoindre la pakistanaise. 

      

     

    Bientôt dans la chambre du daddy, il ne reste plus que Lucas et Zach. Le daddy en profite pour en demander plus au métis de ce qu'il se passe dans sa tête.  

    - Zach, ta sœur m'a dit qu'elle a découvert un truc que toi même t'avais pas remarqué. Elle a dit que tu ne retrouverais jamais ta joie de vivre si tu ne l’admettais pas et si tu continuais de refouler tes sentiments. 

    - Pff, ça ne m’étonne pas qu'elle veuille faire une fac de psycho. Mais pour le coup elle n’a pas tort. Je suis dans la merde même. 

    - Explique, ... ça concerne Léa ? 

    - Oui, avoue Zach en baissant la tête. Grâce à Sarah j'ai compris pourquoi j'étais comme ça avec elle.  

    - Parce qu'elle te rappelle Pauline, mais ça tu le savais déjà. 

    - Non, je, je ...  

    - Zach ?, l'interroge Lucas inquiet de le voir bégayer car ce n’est pas son genre de perdre ses moyens. 

    - Je suis amoureux, lâche Zach en baissant la tête. 

    Le mot "amoureux" fait tilt à Lucas dans sa tête, mais pour tout autre chose ... Le châtain chasse cette idée de sa tête puis se concentre sur le problème du métis. 

    - Mais c'est une bonne nouvelle ça, dit-il en souriant et en donnant une tape sur l'épaule du papak. 

    - Oui et non, comment je vais lui dire, "en fait si je t'ai mené la vie dure c'est par ce que je ne voulais pas m'avouer que tu me plais beaucoup", tu parles elle va me rire au nez. 

    - J'avoue que dit comme ça, déclare Lucas avant d'avoir un fou rire. 

    - Lucas, ne te moque pas.  

    - Et sérieusement le rapport entre être désagréable et être amoureux ? 

    - Bah mon cerveau lui en voulait de me faire oublier Pauline si vite je pense, ...  

    - Je vois. Mec oublier vite une garce qui t'as largué comme une merde sans raison valable ce n'est pas honteux, ni un drame, au contraire, c'est super pour toi, tu vas pouvoir te reconstruire. 

    - C'est toi qui me dis ça ?, se moque Zach. T'as pas touché une fille depuis que t'es plus avec Deb. 

    - Peut-être, mais c'est mon problème, réplique Lucas sur un ton qui signifie que ce n’est pas la peine d'insister.  

    - Ne me dit pas que t'es devenu gay, lance Zach en riant.  

    - Pas du tout. Pourquoi t'as quelque chose contre les homos ?, demande Lucas intrigué. 

    - Absolument pas, déclare Zach. 

    Sauf que leur porte est restée ouverte, et Nolan est dans le couloir. Il a tout en tendu. Et il a très bien compris la gêne d’Zach.  

    - Pourquoi tu as dit ça alors ? 

    - Pour rien, répond Zach affreusement gêné en voyant Nolan passer devant leur porte. 

    - Nolan, l'interpelle Lucas qui a remarqué son air étrange à lui aussi. 

    - Oui ? 

    - C'est quoi cette tête ? 

    Nolan regarde Zach. Le métis comprend qu'il panique. Il se lève, chuchote à Nolan de profiter de l'occasion pour lui dire puis va fermer la porte de la chambre de Lucas pour ne pas qu'ils soient dérangés. 

    - Alors Nolan ?, lui redemande Lucas. 

    - Je, je ...  

    - Nolan, tu as trouvé le courage de me le dire alors que tu ne savais pas du tout ce que j'en pensais. Tu sais très bien ce que Lucas pense, tu ne crains rien du tout.  

    Nolan sourit à Zach, souffle un bon coup puis s'adresse à Lucas. 

    - Je suis gay, dit-il dans un murmure avant de se cacher avec le premier coussin qu'il trouve. 

    Lucas est surpris. Il ne s'imaginait pas du tout que c'était pour cette raison que l'irlandais n'avait jamais eu de copine. 

    - Nolan, je suis désolé d'avoir sorti ma blague à Lucas. Je l'ai dit comme avant en riant et c'est en le disant que je me suis rendu compte que ce n’est pas cool par rapport à toi de dire ça. 

    - T'en fais pas Zach, je le prends pas mal du tout. On le disait avant, je ne l’ai jamais mal pris. Pour toi qui mate toute les filles ou Hugo c'est normal de sortir ça comme une boutade. Mais je ne veux pas que ça se sache .... Déjà avant j'étais le blond de service, là je vais être le gay du groupe, finit Nolan en pleurant. 

    Lucas regarde Zach. Ils se font un câlin tous les trois. 

    - Nolan, n'y pense pas. Les gens qui disent ça on les emmerde. On est tous comme on est dans le groupe. Et il faut penser à ceux qui nous aiment pour ce qu'on est. Je te promets qu'on sera tous là pour toi. 

    - Merci les gars. Je vais aller me coucher. 

      

    Nolan sort de la chambre du daddy pour aller dans la sienne. Dans le couloir, il croise Léo qui lui dit que sa cousine arrive dans 10 jours. Léo passe le dire aux autres garçons. Enfin Lucas et Zach parce que Hugo est toujours dans la chambre de Sarah et il sait très bien qu'ils ont besoin de parler en tête à tête. En effet la discussion dans la chambre de la métisse est très animée. Dans sa lettre Hugo en plus de présenter ses excuses à la jeune fille a décidé de jouer la franchise jusqu'au bout. Il lui a donc avoué qu'il a eu au début de la formation du groupe des sentiments bien plus qu'amicaux pour elle. Sarah a été très surprise de l'apprendre. Elle a eu un peu peur au début que cela change quelque chose entre eux, mais le bouclé a su la rassurer. Si la métisse a retrouvé son meilleur ami, il lui reste encore des problèmes à régler. Elle hésite à en parler à Hugo. Finalement ça sera pour plus tard.

     

     

     

    C'est toujours quand des problèmes se finissent que d'autres apparaissent ...  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :