• Au quotidien dans un monde de (paillettes) paraître - (a/prologue)

    30 avril 2015, Point de vue externe

    En ce milieu de printemps, l’heure est arrivée pour les One Way, le boys-band britannique le plus en vogue du moment dans le monde entier, de songer à leur occupation pour leur période de repos estival qui dure trois mois. En effet, les cinq jeunes hommes n’ont aucune contrainte professionnelle durant les mois de juin, juillet et août. Seulement voilà, quand nous sommes star internationale, il y a des inconvénients comme choisir à l’avance le programme des vacances et le faire validé auprès du management. Pourquoi ? Essentiellement à cause des paparazzis. Seulement cette année les cinq garçons n’ont pas envisagé les choses sous le même angle que leur management et cela promet une belle discussion avec leur manager : Paul.

    Lorsque le groupe arrive dans les bâtiments du management, il y règne une effervescence exceptionnelle. En effet, un gros buzz médiatique vient d’avoir lieu pour d’autres stars, et ce fondé sur des mensonges et vérités déformées. Du coup tous les managers ont une réunion pour mettre en commun leur talent et régler au mieux et au plus vite cette histoire. C’est Aurélia, la responsable de l’accueil qui les met au courant. Du coup, eux qui étaient limite en retard se retrouvent à devoir attendre un temps indéterminé sans pouvoir quitter le bâtiment. Ils décident donc d’aller se restaurer à la cafétéria derrière l’accueil, au coin calme dans les canapés.

    Profitons de ce temps d’attente pour faire plus ample connaissance avec les garçons. Commençons par le plus âgé d’entre eux : Léo Tomson. Il a 22 ans, c’est un grand châtain svelte d’origine britannique. Ses yeux bleus lui donnent tout son charme. Côté caractère, c’est un grand fou qui adore rire, faire des blagues, … Il a gardé son âme d’enfant. Et côté style, il adore porter des marinières. Il a quatre petites sœurs qu’il adore et surprotège beaucoup, notamment des médias. Si nous continuons par ordre d’âge, il y a ensuite Zach Malik. Grand brun métisse d’origine pakistanaise et britannique. Il a 21 ans depuis le mois de janvier. Son sourire et son regard doux sous ses allures de bad-boy en fait craquer plus d’une ! Néanmoins, c’est le plus timide et discret du groupe face aux médias et aux caméras. Et lorsqu’il est avec ses amis, en revanche, ce n’est pas le dernier à faire des bêtises … Il a trois sœurs, une plus âgée que lui et deux plus jeunes. Il met un point d’honneur à ne pas voir ou entendre parler d’elles dans les médias. Fumeur, c’est son échappatoire lorsqu’il est stressé. Vient ensuite Lucas Pill, un jeune britannique de 20 ans et qui va fêter son anniversaire à la fin de l’été. Sportif, musclé, il est surnommé le « Daddy » car c’est un peu lui qui se rappelle toujours de tout et qui parvient à recadrer ses amis. Il n’en reste pas moins sensible, et farceur, surtout avec les gens qu’il aime. Parfois, trop raisonnable, il peut louper des expériences intéressantes. L’avant dernier, c’est Nolan Hardy. Un jeune irlandais de 20 ans, qui va fêter sa majorité internationale au mois de septembre. Sa particularité physique c’est qu’il se teint les cheveux en blond alors qu’il est châtain. Toujours souriant et rieur, il parvient à merveille à cacher ses sentiments quand il le souhaite. Et le plus jeune, Hugo Styles, a eu 20 ans en février dernier. Grand svelte aux cheveux bouclés, il a un sourire renversant … Il est décrit comme un peu volage dans ses relations amoureuses, mais seuls ses amis proches et sa famille le connaissent réellement.

    Tous ont discutés de leurs prochaines vacances, et ils se sont mis d’accord sur certains points qu’ils veulent absolument obtenir auprès de leur management. Ils se refont un petit topo au moment même où leur manager vient les chercher pour qu’ils aillent tous dans son bureau au 15ème étage.

    -         Alors les garçons, nous sommes ici aujourd’hui pour aborder le programme de vos vacances prochaines. Comme toujours lorsque vous avez trois mois, vous aller avoir deux semaines pour faire ce que vous voulez en Angleterre ou en Irlande, et voire vos proches. Mais ensuite ce sont donc deux mois et demi ensemble. Sommes-nous d’accord ?

    -         Nous sommes d’accord, répond Léo après avoir échangé un regard avec ses amis.

    Les garçons le savent, le plus dur va commencer.

    -         Pour la destination, avez-vous décidé ?

    -        Oui, nous souhaiterions aller à Paris, dans le centre pour des vacances citadines, déclare Lucas.

    -          Parfais, cela me semble possible, répond Paul tout en réfléchissant … Complexe hôtelier de luxe avec étage VIP assez grand pour toute l’équipe rapprochée, dans le centre-ville je suppose ?

    -          Hum, oui dans le centre, répond Zach pensif et la tête baissée, comme souvent pendant les réunions.

    En effet le métis adore son métier de chanteur mais pas les réunions et toutes les contraintes qui vont avec.

    -          Disons que nous avions pensé partir seuls tous les cinq cette fois-ci, déclare Hugo en secouant ses bouclettes signe qu’il est mal à l’aise.

    -          C’est quoi ces sornettes Hugo, s’agace Paul.

    -          C’est sérieux Paul, déclare Lucas, nous voulons vraiment avoir des vacances coupées du boulot …

    -          Et la sécurité ?! s’insurge Paul.

    -          L’hôtel ne peut pas s’en charger, suggère Nolan.

    -          Il a raison, insiste Hugo.

    -          Toujours aussi immatures vous deux !, enrage Paul.

    -          Oh, Paul, s’énerve Zach, on pense tous la même chose alors si tu les blâmes, tu nous blâme tous !

    -          Bien, je vais voir ce que je peux faire, déclare le manager en soufflant. Autre réclamation ?

    -          Oui, commence Lucas, nous aimerions avoir la possibilité que l’espace VIP nous soit totalement réservé, qu’on puisse accueillir des proches, ne pas être fliqués tout le temps et en contrepartie nous ferons très attention à notre image.

    -          Bien, c’est noté, déclare le plus âgé de la pièce, je vois ce que je peux faire et nous nous revoyons pour cela le 15 mai à 9h30 précise dans mon bureau.

    -          C’est entendu, merci Paul, déclarent à l’unisson Léo et Lucas alors que les trois autres bredouillent un au revoir à peine audible.

    Zach, Hugo et Nolan sont en colère et ça n’a échappé à personne. Les cinq garçons espèrent que leur manager va faire un effort pour les satisfaire au plus près de leurs souhaits.

     

    15 mai, point de vue externe

    9h30, les One Way frappent à la porte du bureau de leur manager. Nolan est très nerveux car il craint que le management n’ait pas tenu compte de leur volonté. Zach et Léo tentent de le rassurer et de le calmer mais c’est sans succès. Le petit blond du groupe finit par se terrer dans un silence ... Paul finit par leur ouvrir la porte avec un grand sourire. Les garçons s’installent sagement sur les fauteuils devant le bureau tandis que le manager reprend sa place derrière ce même bureau.

    -          Bien, les garçons si nous nous voyons aujourd’hui c’est pour finaliser le programme de vos vacances … aux propositions que je vais vous faire vous n’aurez que jusqu’à la fin de la réunion pour y réfléchir.

    -          OK, répondent-ils à l’unisson.

    -          Donc, vous allez bien partir à Paris. Vous allez partir du 16 juin au 31 août. Vous serez logés dans un hôtel du centre-ville appelé « Palais vénitien ». Vous aurez l’étage VIP de réservé pour vous et vous pourrez y inviter des proches.

    Paul fait une pause dans ses explications. Les garçons se regardent, ils craignent le pire quant aux paroles prononcées par leur manager après cette petite pause.

    -          Sinon, j’ai réfléchis à votre souhait d’y aller seuls … rien dans le contrat ne s’y oppose, cependant il faut que la sécurité soit toujours assurée et il nous faut au moins un interlocuteur sur place si jamais problème il y a pour pouvoir le régler au plus vite.

    -          Donc, s’impatiente Zach.

    -          Nous avons réfléchis avec toute l’équipe du management et nous en sommes venus à la conclusion suivante, votre demande peut être satisfaite que si l’hôtel dans lequel vous séjournerez possède une équipe de protection de ses clients très performante. Et ce n’est pas facile à trouver, soupire le manager. … Finalement j’ai échangé avec le directeur de l’établissement hôtelier et il m’a convaincu de laisser son équipe de protection assure la vôtre.

    -          Merci, déclare sincèrement Lucas.

    Un sourire de soulagement apparait alors sur le visage de chacun des cinq membres du groupe.

    -          Seulement pour cela vous acceptez qu’il y ait une personne qui soit 24h/24 dans votre étage pour gérer vos sortie et faire de micro rappels à l’ordre si besoins. Le directeur, M. Venezia s’engage à ce que cette personne soit discrète et pas envahissante. De plus le responsable de la protection sera constamment à cet étage aussi, vous n’aurez qu’à vous adresser à ces deux personnes pour vos sorties. Cela vous convient-il ?

    Le manager tend le dos car il n’est pas certain que la présence de ces deux personnes enchante les One Way. De leurs côté les garçons se regardent et chuchotent pour décider. Lucas est ravi, Léo aussi, et Nolan semble ailleurs. Le métis et le bouclés, eux, semblent plus retissant, mais ils savent bien que partir sans personne leur est désormais impossible.

    -          C’est d’accord, déclarent à l’unisson Zach et Hugo, tandis que Nolan est toujours dans ses pensées.

    -          Fantastique !, s’exclame leur manager avec un grand sourire. Vous voyagerez en train, dans un wagon entièrement privatisé. Je vous remettrai les billets plus tard. A votre descente du train, l’équipe de protection vous attendra sur le quai de la gare et vous accompagnera à l’hôtel. Je vous fais confiance pour ne pas apparaître dans les médias pendant vos vacances au risque de nous voir débarquer pour le reste du séjour dans votre étage VIP.

    -          On le promet Paul, on fera attention, le rassure Lucas.

    -          Après, je ne vous interdit pas d’y paraître, mais seulement en bien et vous savez comme moi que c’est bien exceptionnel d’y apparaitre de manière positive.

    -          C’est bien noté Paul, le rassure encore Lucas.

    -          Bien, dans ce cas, je vous souhaite bon courage pour les derniers concerts et évènements médiatiques même si nous allons nous revoir, et je vous encourage à profiter de vos vacances, la rentrée sera fort probablement chargée pour vous.

    Ils se disent tous au revoir et les One Way quittent le bureau de Paul puis le grand bâtiment.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :