• Au delà des différences, quand divorces et vacances mènent à la villa (Chapitre 5/8)

                Quelques jours plus tard, le 4 août, vers 20h, les quatre adolescents Picou se dirigent vers la plage de l'hôtel voisin. Ils sont invités à une soirée ados organisée par l'hôtel qui se déroule sur la plage. Ils sont avec leurs amis, et pourtant ils ne sentent pas dans leur élément parmi ces adolescents hyper bien habillés et d'un autre milieu qu'eux. C'est Laura qui se sent la plus mal. Gabriel, percevant son malaise l'entraine à l'écart. Ensuite, ils montent dans la chambre de Gabriel par un escalier qui va directement au dernier étage où habite la famille Lampone. Ils discutent de tout et de rien. Laura lui pose la question qui l'intrigue depuis un petit bout de temps.
    « Gabi, c'est bizarre, tu ne parles jamais de ta mère.
    Gabriel devient pâle et répond :
    - Mes parents sont divorcés. Elle est partie avec un des serveurs trop mignon de l'hôtel. Ça fait maintenant plus de deux ans.
    - Ah, répond Laura ne sachant que dire.
    - Depuis c'est l'horreur mon père est insupportable et il n'arrête pas de nous fliquer, surtout mes s½urs.
    - Aie ! Ça ne doit pas être facile tous les jours.
    - Non, ça tu l'as dit. Mais toi tu ne parles pas de ton père.
    - Mes parents sont divorcés depuis trois mois, explique Laura entre deux larmes.
    - Ah, ma pauvre, dit Gabriel avec compassion se rappelant combien il souffrait dans les mois qui ont suivit les divorce de ses parents.
    - Mon père refuse de payer la pension qu'il doit à ma mère et en plus ma mère s'est fait licenciée de l'entreprise où elle travaillait comme assistante de direction à cause d'une compression du personnel. Depuis elle enchaîne les petits boulots, et nous on a bossés tous le mois de juin pour l'aider à payer les vacances.
    - Oulala, pas facile du tout cette situation.
    - Non, ça tu l'as dit. Mes frères le prennent mieux que moi. Je n'arrive pas à m'y faire, et ils ne comprennent pas pourquoi. Enfin si mon jumeau Lucas me comprend un peu, mais comme il est très timide il ne laisse pas paraître ce qu'il ressent donc on n'en parle pas beaucoup. »
    De leur côté, Lucas et Stéfanie parlent aussi de leurs famille respectives, pendant que les autres s'amusent comme des petits fous sur la piste de danse. À la fin de la soirée, M. Lampone vient voir toute la petite bande et présente ses excuses à ceux qu'il a froissé auparavant. Les adolescents, heureux, continuent de s'amuser jusque tard dans la nuit et vont se coucher au petit matin. Le lendemain après-midi, alors qu'une cliente italienne, est entrain de prendre sa chambre à l'hôtel pour une semaine, Mme Picou aperçoit Stéfanie qui dit : « Papa, je vais à la plage avec des amis, à ce soir », Anne ce retourne et voit le directeur, M. Lampone. Elle met quelques instants à réaliser que Stéfanie est la fille du directeur. Cette idée la fait paniquer. Pendant ce temps, à la plage, Stéfanie est avec Lucas et les autres. Aujourd'hui, après la courte nuit, aucun d'entre eux n'a envie d'aller s'amuser dans l'eau. Ils préfèrent lézarder sur le sable chaud. Alors qu'ils lézardent au soleil, Mme Picou est convoquée chez le directeur. Elle est très stressée mais il la rassure tout de suite. En fait c'est pour lui dire qu'elle passe à un grade supérieur et qu'elle devient responsable de l'accueil. Toute contente, elle sort du bureau, rentre chez elle. En rentrant chez à son bungalow, Anne, surprend une conversation qu'elle n'aurait pas due. Ce qui la surprend encore plus c'est que c'est la voix de Maxime qu'elle entend. La maman de Maxime est sur la terrasse alors qu'il sort de sa chambre avec Sophie. Surpris de voir qu'elle est rentrée au bungalow, il panique. Sa mère fait comme si elle n'avait rient entendu et rentre préparer à manger. Elle demande juste à son fils de prévenir sa s½ur et ses frères qu'elle aura à leur parler le soir même, et qu'elle souhaite pour une fois qu'ils mangent ensemble. À la fin du repas, Mme Picou révèle à ses enfants qu'elle travaille tous les jours pour pouvoir payer les vacances, malgré leur précieuse aide. Néanmoins, Anne se garde bien de dévoiler le lieu de son travail. Ses enfants sont très étonnés. Elle perçoit cet étonnement et craint qu'ils lui demandent plus de détails sur son emploi. Après un regard à ses frères et sa s½ur, Lucas se lance et explique à sa maman pourquoi ils sont surpris. En fait, ils pensaient tous qu'elle avait rencontré un prince charmant, d'où son silence sur ses activités estivales. Ce qui explique parfaitement leur étonnement. Anne est à son tour surprise par la pensée de ses enfants. Après cette discussion, Lucas va se coucher, suivi par ses frères. Laura, elle, se rend à la plage pour voir son Gabi chéri. Le lendemain, Lucas part de bonne heure afin que personne qui le connaît ne puisse le voir. Il se rend au supermarché suite à la petite annonce qu'il a vu quelques jours plus tôt chez le marchand de journaux. Le directeur du supermarché cherche un vendeur saisonnier supplémentaire. Après un entretien de deux bonnes heures avec le directeur de la superette, Lucas sort tout content de lui. Il va boire un jus de fruit au café du coin rapidement, avant d'aller rejoindre Stefanie à la plage. Celle-ci est étonnée de l'heure à laquelle il arrive. Elle lui demande où il était passé. Lucas lui explique que, plus affecté par sa situation familiale qu'il ne le laisse paraître, il a été voir le directeur de la superette qui avait une annonce comme quoi il cherchait un vendeur supplémentaire. Lucas ajoute qu'il va désormais travailler tous les lundis et mardis matins de 6h00 à 10h00, pendant le reste de ses vacances. Stefanie le félicite de son courage et Lucas lui fait promettre de ne rien dire à personne.
    Une dizaine de jours plus tard, lors de la soirée disco organisée sur la plage pour le 15 août, Seb surprend une conversation entre Lucas et Stefanie, et comprend que son cadet travaille pour aider la famille. Il comprend alors que son frère est plus affecté par la situation de la famille qu'il ne le laisse paraître. Il va directement en parler à Laura et Maxime qui sont en train de discuter près de l'eau. Tous les trois décident d'en parler dès le lendemain avec Lucas, de peur qu'il ne fasse encore une mini déprime, comme avant les vacances. Un peu plus tard dans la soirée, alors que Stefanie entraine Lucas dans sa chambre pour être plus tranquille (les coquins !), ils surprennent Gabriel et Laura qui ont visiblement la même idée qu'eux. Soudain Gabriel et Lucas prennent conscience que leur s½ur respective sont en « danger », façon de parler, et en viennent à s'insulter. Stéfanie et Laura sont outrées de les voir dans cet état, mais se disent qu'ils ont du boire un peu plus que de raison et que le lendemain ils s'excuseront et se réconcilieront. C'est effectivement se qui se passe.
    Le lendemain dans l'après-midi, Seb, Maxime, et Laura coincent Lucas alors qu'il rentre d'une escapade avec sa protégée. Étonné de l'accueil que lui font ses frères et sa s½ur, et ne pouvant pas accéder à sa chambre puisque sa jumelle lui bloque la porte, il s'assoit sur une chaise dans le salon du bungalow. C'est Seb qui se dévoue pour amorcer la discussion.
    - Lucas, il faut qu'on parle, déclare-t-il gravement tandis que l'intéressé le regarde interloqué.
    - Eh bien parlons, répond Lucas soucieux et étonné de la mise en scène que lui font les autres.
    - On trouve, continue Maxime, que tu n'es pas dans ton assiette, et ...
    - Qu'est-ce qui vous fait dire ça ?
    Laura continue la phrase de son petit frère en éludant la question de son jumeau.
    - Et, on a peur que tu refasses une petite déprime comme avant les vacances ...
    - Mais pas du tout. Vous êtes fous !
    - ... Pourquoi alors te lèves-tu régulièrement à 5h30 le matin ? continue-t-elle.
    Lucas, voyant qu'il est foutu et que les autres ont deviné son secret, essaye de filer dehors pour échapper à la suite de l'interrogatoire, mais il ne peut mettre son plan à exécution car Maxime lui barre le chemin et l'oblige à se rasseoir. Lucas exécute les ordres de son petit frère et Seb reprend avec un ton plus doux ses questions. Lucas fini par avouer que la situation familiale lui pèse et que c'est pour cette raison qu'il se lève très tôt le lundi et mardi matin afin de se rendre à son travail.
    Quelques jours plus tard, le 18 aout, Mme Picou se sent obligée de révéler à ses enfants le lieu de son travail, car elle croise de plus en plus souvent Stéfanie et elle a peur que cette dernière l'apprenne à ses enfants avant elle. En rentrant de son boulot vers 17h45, Anne aperçoit, pour la première fois depuis des semaines, tous ses enfants réunis sur la terrasse du bungalow, en train de goûter. Elle se dépêche afin qu'ils ne soient pas partis le temps qu'elle arrive.
    - Mes chers enfants, quel plaisir de vous voir tous quand je rentre du travail.
    - Nous aussi ça nous fait plaisir, s'écrient les quatre adolescents tous en c½ur.
    - J'ai justement quelque chose à vous avouez, explique Anne toute souriante.
    - On t'écoute, dit Maxime.
    - Voilà, avant que vous ne l'appreniez par d'autres, j'aimerais vous dévoiler le lieu de mon travail.
    - Dis-nous, l'encourage Laura.
    Et leur maman part dans une explication très complexe, où elle décrit le lieu de son travail, mais sans en dire le nom.
    - Mais c'est l'hôtel « Palazzo di Pietro », s'exclament en c½ur Seb et Lucas, tandis que les autres sont perdus.
    - Bien deviné les garçons, leur lance Anne. Je vois que vous le prenez bien.
    - Bah bien-sur, pourquoi on le prendrait mal ? C'est plutôt une bonne nouvelle !
    - Bah oui, qu'elle bonne nouvelle, renchérit Laura, tu comptais nous le dire quand ?
    - En vérité, je ne sais pas, mais j'ai eu peur que vos amis vous le disent.
    - Pourquoi, ils ne te connaissent pas, s'étonne Seb.
    Laura sent ses joues qui rougissent tandis que sa mère la regarde.
    - Si, lui répond Anne, un jour avec Laura au supermarché, j'ai croisé son amie Stéfanie que j'ai reconnu un jour à l'hôtel alors que j'étais en service à l'accueil. Elle parlait à M. Lampone, le directeur. C'est ce jour là que j'ai compris où habitent vos amis.
    - Amie, amie, soit, dit Seb, mais ...
    - Mais, l'encourage sa maman avec un sourire amusé, tandis que Lucas leur jette des regards assassins pour qu'ils se taisent.
    - Voire plus si affinités, lance Laura en regardant Maxime pour donner une fausse piste à sa mère.
    Les quatre adolescents éclatent de rire, conscients d'avoir frôlé le scandale.
     
     

  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Juillet 2012 à 10:07
    Ho,oui qu'ils continuent j'ai bien aimés ce chapitre!
    2
    Jeudi 12 Juillet 2012 à 22:12
    Comme toujours, j'ai A-DO-RE !!
    3
    Samedi 26 Janvier 2013 à 09:56
    Vraiment très bien ce chapitre ! Juste, quand des personnes parlent, pense à mettre la ponctuation à la fin de leur phrase, car défois, on ne sait pas vraiment leur émotions, sur quel ton les personnages parlent ...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :