• Août 2013, 6e semaine de vacances, Lundi

     

        Ce matin, en me réveillant, je vois que mon amour de Florent est déjà parti. Maëlle prend son petit déjeuner assise dans sa toile. Elle a un grand sourire. Je l’interroge du regard, mais elle ne fait que de me sourire un peu plus. La bourrique ! Elle sait que je n’aime pas quand elle fait ça. Pff, je le saurais bien un jour. En allant prendre ma douche, je croise Noémie. Je la toise méchamment. Elle baisse la tête et dans son regard, je comprends que ce que je craignais est en passe d’arriver … Y en a encore un qui va souffrir ! Cette garce nous a bien eus ! Elle n’a pas changée. A moins qu’elle ait fait un effort mais qu’elle est incapable de changer. Bref, il faut que je veille sans dire quoi que ce soit à Florent. Eventuellement, j’en parlerais à Tristan. D’ailleurs, ça me fait penser que c’est fou comme les gens peuvent être influencés par leurs fréquentations ! En réalité ! Tristan est un mec super sympa ! Une fois prête, j’avale un verre de jus d’orange et mange une tranche de brioche avant de rejoindre mon adorable chéri à son emplacement. J’y vois Nico et Gab en pleine discussion. Ça semble sérieux.

    -          - Salut les garçons, dis-je en souriant.

    -          - Salut, me fait Nicolas d’un air préoccupé.

    Gabriel me répond un « salut » plus joyeux.

    -          - Flo est dans sa tente, m’indique Nico.

    -          - Merci Nico.

    Je vais frapper à la toile. Mon chéri sort tout de suite et nous partons vers la plage. Assis sur le sable, nous discutons sous un ciel gris mais non menaçant. Faut reconnaître que l’absence de soleil fait presque du bien … cela repose notre peau. D’un coup, je me mets à penser à la rentrée. L’idée de ne plus voir mon chéri me fend le cœur ! Florent aussi se mal en y pensant, mais c’est surtout son histoire de famille qui le mine. Nous revenons donc sur un sujet plus joyeux ! Nous prévoyons d’aller à la danse bretonne ensemble le soir. En début d’après-midi, alors que j’essuie ma vaisselle, Zach vient me parler. Il a l’air préoccupé et ça m’inquiète. En réalité, il est porteur d’une bonne nouvelle. Il a écrit deux chansons mais il tient absolument à m’en chanter une des deux avant qu’il ne les montre à ses amis. Celle qui me chante parle d’une amie en or qui l’a aidé à revoir la vie en rose. Il me dit que c’est moi qui l’ai inspiré. Ça me touche beaucoup. Mais il refuse de me montrer les paroles de la seconde chanson. J’insiste, mais il ne change pas d’avis. Cependant son sourire et son regard pétillant en disent long et le trahissent. Moqueuse, je luis dis :

    -          - Bah pas grave, va la chanter à Maëlle, et pas la peine de m’en dire le sujet, fini-je avec un clin d’œil.

    -          - Mais, comment tu as deviné ?, me demande-t-il surpris.

    -          - Zach, sérieusement, quand est-ce que vous allez arrêter l’un comme l’autre de me prendre pour une quiche !, répliqué-je en souriant.

    Il ne sait pas quoi répondre. Il paraît gêné et tendu, comme si j’allais lui reprocher de vouloir sortir avec ma jumelle.

    -          - Qu’est-ce qui te chiffonnes ?

    -          - Rien, me dit-il, juste que je m’étonne que ça ne te dérange pas, vu ce que j’ai fait …

    -          - Ah non, hein ! Tu ne vas pas remettre ça sur le tapis ! Il n’y a aucune raison pour que ça me dérange.

    Il repart rassuré, en souriant  et en me bredouillant un merci. Quelques minutes après son départ, j’entends une voiture arriver sur l’emplacement d’en face. J’en suis étonnée, car la dernière fois que j’ai regardé dans cette direction, la voiture de Melinda était garée. C’est une petite polo rouge que je ne connais pas. En revanche, lorsque la conductrice sort, je n’en crois pas mes yeux ! Je la connais plus que bien ! C’est Louise, mon amie qui fait ses études de chinois à Lyon. L’effet de surprise passé, je lui dis bonjour et la serre dans mes bras. Je commence à comprendre que mes parents n’y sont pas pour rien dans l’arrivée de tous mes amis. C’est donc ça ma surprise qui a commencé depuis début août ! Manque plus que Marine, mon amie de la fac. Je ne croyais pas si bien dire … J’aide Louise à monter sa tente à côté de la toile de Melinda. L’a pauvre, elle n’a jamais fait de camping et est un peu perdue. Heureusement qu’elle est débrouillarde. Je lui explique quelques petites choses, lui montre les sanitaires, l’accueil, le portail vers la plage. Nous restons discuter un bon moment à ma toile de tente, puis, je reçois un sms de Sophie qui me demande où je suis car tout le monde s’inquiète de ne pas me voir à la plage. Je lui explique vite fais pas message l’arrivée de Louise et la préviens que nous arrivons. Ensuite, j’explique à Louise que j’ai d’autres amis qui sont là, elle s’en doutait, et aussi des gens que j’ai rencontré ici. Elle me dit qu’elle a hâte de les rencontrer, surtout ma jumelle. Je me garde bien de lui dire qu’il y a des beaux gosses célibataires dans le lot. Je guette sa réaction lorsque nous arrivons à la plage. Dès qu’elle voit les garçons, elle me regarde d’un air accusateur. Moi je lui souris, contente de mon effet de surprise. Je la présente à tout le groupe. Nolan, Hugo et Léo vont pour faire une remarque désagréable mais ils s’abstiennent. Je m’assois à côté de Florent après que Gab m’ait laissé sa place. Il a l’air de s’y faire le cadet à ce que Flo et moi soyons ensemble. Louise s’installe entre ma jumelle et Lucas. Le reste de l’après-midi passe vite, entre discussions, jeux, baignades et éclats de rires. Le soir, je vais à la danse bretonne avec Florent. Maëlle, Louise, Melinda, le métis, Lucas et Tristan viennent aussi. A 23h, nous sommes rentrés au camping.

     

     


    votre commentaire
  • Août 2013, 5e semaine de vacances, Dimanche

     

                    Il est 9h30 lorsque je me fais réveiller par mon chéri qui me chuchote des mots doux au creux de l’oreille. J’adore me réveiller ainsi. Nous restons un bon moment dans ma chambre. Il m’explique ce qu’il a dit à son père la veille. Puis il me quitte parce que Nicolas l’appelle pour lui dire que leur mère a obtenu le droit de téléphoner et qu’elle est en ligne avec Gabriel. Un sourire se dessine sur le visage de Florent. Etant toute seule désormais, j’en profite pour me faire belle, prendre soin de moi. Je me mets de la crème hydratante puis du monoï. Je refais mon vernis sur les orteils puis sur les ongles. Ensuite je passe le balai dans ma tente. Et y en avait bien besoin ! Midi arrivant à grands pas, je commence à préparer le déjeuner pour ma jumelle et moi. Nous mangeons aux alentours de 13h. En début d’après-midi nous optons pour la plage. Sauf qu’à peine arrivée, je m’aperçois que j’ai oublié ma crème solaire. Je retourne donc la prendre à l’emplacement. Mais là, une énorme surprise m’attend : Melinda est revenue ! Et pour un moment visiblement. Je saute de joie et me jette dans ses bras avant de l’aider à monter sa toile. Elle est petite, cela ne nous prends pas beaucoup de temps. Elle met toutes ses affaires vite fait de dedans et nous allons rejoindre ma jumelle à la plage. Je fais les présentations. Ma sœur est heureuse de la rencontrer. Surtout que je lui ai beaucoup parlé de Melinda qui ‘a aidé au début où j’ai tout appris. Petit à petit, tous nos amis arrivent, dont Florent et ses frères. Florent dit bonjour à Melinda qu’il reconnait. Je remarque que Gabriel mate Melinda, sauf que ma copine n’a d’yeux que pour le club des cinq qui arrive. Je me demande bien lequel lui plait le plus vu qu’elle a le même regard que lorsqu’elle a rencontré Mario plus tôt dans la saison. Enfin je garde bien de lui poser la question pour l’instant. Je préfère discuter avec mon chéri, Sophie et Kevin. Vu la chaleur, je vais ensuite me baigner. Maëlle me suit tout comme Florent, Kevin, Sophie, Zach et Lucas. Les autres restent aux serviettes. Et vu les discussions plutôt osées de certains e ne préfère pas entendre. D’ailleurs, Melinda ne tarde pas à nous rejoindre. Vers 18h après une franche partie de rigolade dans l’eau, je rentre à l’emplacement. Maëlle, Morgane, Florent et Melinda rentrent eux aussi. Les autres restent bronzer encore un peu. Ce soir, nous avons décidé d’aller au bowling. Il faut que je me prépare. Et ça prend du temps ! A 21 heures, Florent passe me chercher. Il est avec Zach, Lucas et Gabriel. Je remarque bien le sourire de ma jumelle lorsqu’elle voit le métis sur notre emplacement en sortant de sa tente. Nous partons donc en même temps que Sophie et Kevin. Melinda s’est déjà volatilisée, à mon avis elle est avec le reste du club des cinq, Tristan et Nicolas qui sont, aux dire des garçons, déjà partis. Comme nous sommes seize vu que Noémie n’a pas pu venir (Quelle bonne nouvelle !) nous nous répartissons sur deux pistes. Je suis sur la première avec Flo, Zach, Maëlle, Sophie, Kevin, Lucas et Melinda. A l’issue de la première partie, je suis troisième derrière Florent et Kevin. Zach à le même score que moi tandis que ma sœur et les autres suivent de près aussi. Nous refaisons ensuite deux parties en modifiant un peu les groupes à chaque fois. Heureusement, je ne me retrouve jamais à jouer sur la même piste que le bouclé ! Vers minuit nous rentrons au camping. Mon chéri reste dormir avec moi, à mon plus grand plaisir !

     

     


    votre commentaire
  • Août 2013, 5e semaine de vacances, Samedi

     

                    Au réveil, mon adorable petit cœur est parti. Il m’a laissé un mot sur mon portable. Il fallait qu’il annonce à ses frères la mauvaise nouvelle qu’il a apprise la veille. Etant seule, vu que ma sœur et mes amis ne sont pas levés, je décide de passer ma matinée à la plage et d’écrire ma fiction, comme la première semaine des vacances. Je suis tellement absorbée dans mon écriture que je ne vois pas le temps passer. C’est Louise, en me téléphonant aux alentours de 13h, qui me sort de ma fiction. Nous restons peu de temps au téléphone car elle doit reprendre le travail. Lorsque j’arrive à ma tente, il n’y a personne aux alentours. Sur la table, un mot de ma jumelle me prévient qu’elle est partie à la plage du club nautique, là où il y a un terrain de volley, avec le métis, Lucas, le bouclé, Morgane et Léo. Du coup je mange vite fait de stomates et du concombre puis avale deux gâteaux secs et un café. Oui je reconnais ce n’est pas du tout correct comme repas, mais j’avais envie de rien d’autre. Au même moment, Florent arrive avec Gabriel. Nicolas est déjà parti rejoindre les autres. Mon portable sonne.

    -          - Hey Camille, on vous attend les amoureux, lance Zach en riant.

    -          - On arrive Zach, en fait là tu nous retardes, lui répond-je moqueuse.

    -          - Ah et puis tu n’aurais pas vu Nolan ?

    -          - Non désolé, moi je me demande ou est passée Debora.

    -          - Elle n’est pas avec nous en tout cas.

    -          - Ok, pas grave, à tout de suite.

    Je range mon téléphone. Puis je pars vers la plage où sont mes amis, accompagnée de mon chéri et de Gabriel. Je me demande bien pourquoi il a accepté de rester avec nous alors qu’il ne supporte pas nous voir nous embrasser ou nous tenir par la main. Enfin le cadet semble avoir plus le sourire que les autres jours, c’est déjà ça. Nous arrivons là-bas en même temps que Sophie et Kevin qui reviennent d’une balade en amoureux. Ils sont trop mignons les deux-là. En revanche, toujours pas de trace de Debora. Vu que les autres font une pause après leur premier match de volley, Gabriel en profite pour attraper Nico et le balancer à la flotte. Le plus jeune ne s’énerve même pas et déclare à son frère qu’il est content qu’il ait retrouvé son sourire et son envie de s’amuser. Noémie glousse comme une cruche, ce qui fait que Nicolas lui lange un regard noir avant de la balancer dans l’eau pour la faire taire. Cette fois-ci, tout le monde rit sauf la concernée. Avec Maëlle, nous nous échangeons un regard puis nous allons nous baigner. Lucas nous demande pourquoi cette envie de baignade d’un coup.

    -          - Parce qu’on préfère choisir nous-même d’aller dans l’eau, répondons nous à l’unisson.

    -          - Syncro et prévoyantes, se moque Nolan en arrivant.

    -          - Bah tient, un revenant, lance le métis en riant.

    -          - T’étais passé où, l’interroge Lucas.

    -          - Partis me promener, j’avais besoin de réfléchir, lance le blond mécontent qu’on lui pose cette question.

    Personne n’insiste. Les garçons refont une partie de volley pendant que je discute avec les autres filles tout en les regardants. Une petite heure plus tard, Debora arrive. Elle nous explique que sa directrice de stage pour la rentrée l’a appelée. Etant nous aussi un nombre pair, nous nous répartissons dans les équipes des garçons pour faire un dernier match. Dans la première équipe, il y a Hugo, Léo, Gabriel, Nolan, Kevin, Sophie, Debora et Morgane. Dans la seconde équipe il y a Nicolas, Noémie, mon chéri, Zach, Tristan, Lucas et ma frangine. Les équipes sont très équitables et à l’heure où l’on a décidé d’arrêter, les deux équipes sont à égalité. Je m’en moque tout comme Sophie, Florent, Maëlle, Lucas et Zach. Mais les autres veulent poursuivre jusqu’au prochain point. Nous poursuivons donc le match. Et ironie du sort, c’est mon équipe qui gagne, celle où les trois quart ne voulaient pas continuer. L’autre équipe est furax. Nous rentrons chacun à notre tente. Puis je dîne avec ma jumelle après avoir pris une bonne douche. Après la vaisselle, je vais rejoindre mon chéri sur la dune. Nous avons prévu de nous balader en amoureux tout en regardant le coucher du soleil. Puis vers 22h, Nicolas appelle Florent complètement paniqué. Apparemment le père a décidé de le mettre lui et Gabriel dans un pensionnat super strict à la rentrée. Et les deux frères craignent de ne pas pouvoir voir leur mère comme ils veulent. Florent m’explique qu’il doit aller les voir car il n’y a que lui qui peut parvenir à faire changer d’avis leur père. Je lui souris et l’embrasse tendrement avant qu’il ne parte en trottinant vers le camping. A un moment, je le vois ralentir et tourner la tête vers la plage, enfin la crique des amoureux plutôt, puis repartir. Curieuse, je presse le pas pour découvrir ce qui a pu capter son attention. Telle n’est pas ma surprise d’y découvrir ma jumelle et Zach qui rient ensemble. A mon avis s’ils ne sortent pas ensemble, ça va vraiment arriver prochainement. Ils sont vraiment trop mignons tous les deux. Je vais ensuite me poser sur la plage, sur le sable encore tiède et téléphone à Louise. Je sais qu’il est tard, mais elle m’a dit dans un de ses sms qu’elle ne travaille pas demain. La pauvre est contente de finir son job d’été bientôt parce qu’entre son patron qui fait chier tous les employés et qui tripote tout le personnel féminin, ses collègues masculins peu délicats et son voisin de chambre universitaire qui a fait exprès de rester tout l’été pour l’emmerder ; elle a hâte de partir en vacances. Elle m’explique justement qu’étant en vacances jusqu’à la rentrée, elle a décédé d’aller à la mer. A ce moment-là, rien ne m’a effleuré l’esprit. C’est ce qui a fait la surprise encore plus belle ! Puis nous avons raccrochées. Je suis rentrée au camping sans oublier d’envoyer un message à mon chéri pour lui demander comment ça se passe. Il a dû finir de me répondre très tard, puisque ce n’est qu’au milieu de la nuit qu’il me répond. Ça me réveille mais ce n’est pas grave, surtout qu’il me dit que c’est en partie une affaire réglée.

     

     


    votre commentaire
  • Août 2013, 5e semaine de vacances, Vendredi

     

                    Ce matin, je me réveille en pleine forme. Il est déjà 9h45 et personne que je connais n’est réveillé. Cela ne m’étonne pas du tout. Et je vais vous avouer que la perspective d’être un peu seule m’enchante. Oui je sais c’est étrange, mais c’est la vérité. En temps normal je suis assez solitaire et j’aime le calme. Depuis le début de l’été, tout est en perpétuel mouvement. Je suis entourée et contente de l’être mais le besoins de me ressourcer seule se fait sentir. Je n’ai vraiment pas l’habitude tout ce qui m’arrive et je reconnais que ça me fatigue. Pas facile de m’adapter à ma nouvelle vie … je déjeune toute seule puis, une fois mes dents brossées, je file à la plage et fais des longueurs dans la mer d’huile. J’adore nager le matin, surtout quand la mer est si calme. Après presque une heure de baignade, je m’allonge au soleil pour parfaire mon hâle doré. Il bientôt 11h30 lorsque je rentre pour prendre ma douche. Je croise Zach qui a mal aux cheveux.

    -          - Salut Camille, t’as l’air en forme !

    -          - Très en forme, surtout après une heure de natation dans une mer d’huile. Et toi, pas trop dur le réveil ?

    -          - Si et pourtant j’ai beaucoup moins bu que d’habitude. Et je ne suis pas le pire, moi au moins je suis debout …

    -          - Oh je vois …

    -          - A plus, faut que je ramène cette bouteille d’eau au gars pour qu’ils prennent leurs dolipranes.

    -          - Ok, à plus.

    En sortant de la douche, je croise mon adorable Florent. Lui aussi est en pleine forme. Mais apparemment ce n’est pas le cas de ses frangins qui ont, à ses dires, un mal de tête épouvantable. Je lui dis en souriant que cela ne m’étonne pas. Lorsque j’arrive à mon emplacement, ma sœur est dans ma tente en train de nous concocter le repas de midi. Je lui demande comment s’est terminée la soirée. Elle me répond en souriant.

    -          - Très bien !

    -          - Mais encore, dis-je surprise qu’elle ne m’en dise pas plus. Et c’est quoi ce sourire ?

    -          - Ah désolée, fallait être là, lâche-t-elle toujours avec son petit sourire.

    -          - Un rapport avec Zach, demandé-je en souriant malicieusement.

    -          - Peut-être …

    -          - Non mais raconte à la fin, ce n’est pas drôle !

    -          - Raconter quoi, m’interroge Zach en entrant dans la tente.

    -         - Ce qui s’est passé hier soir après que je sois partie. Elle ne me répond que par des « peut-être » et ça m’agace. Je sais qu’elle en fait exprès en plus, fini-je en sourpirant.

    -          - Arrête Camille, tu me fais rire, se moque Zach. Vous vous ressemblez pour ça, à sa place tu ne dirais rien, elle ne te dira rien.

    -          - Bon bah puisque tout le monde est contre moi, je m’en vais-je vais prendre l’air, dis-je en faisant mine d’être vexée.

    Zach me rattrape.

    -          - Attends, en fait je venais pour savoir si ça vous tentais d’aller en boite ce soir. J’y vais avec Lucas et Hugo.

    -          - Partante, répond Maëlle en souriant.

    -          - Ok, je vois avec Flo s’il vient, dis-je.

    -          - Non mais tu ne peux rien faire sans lui, se moque gentiment ma jumelle.

    -          - On verra quand tu seras en couple, on en reparlera, dis-je en souriant malicieusement.

    Je sais très bien que ma jumelle est mortifiée que j’ai osé dire ça en présence du métis. Elle se terre dans son coin sans me répondre. J’en rajoute un peu.

    -          - 1-0 pour moi, dis-je en la regardant.

    -          - Je vous laisse continuer votre bataille, déclare Zach mal à l’aise lui aussi avant de partir.

    Je suis trop contente de mon coup ! J’ai réussi à piéger les deux en même temps, mais ils sont bien trop aveugles pour se rendre compte qu’ils étaient tous les deux gênés et pour en tirer des conclusions … Je sais très bien que le métis aussi m’en veut d’avoir dit ça car je connais ses sentiments en vers ma sœur. Mais j’aimerais tellement qu’ils ouvrent les yeux l’un et l’autre … Je mange en riant avec ma sœur, en faisant bien attention à ne pas prononcer le prénom du métis. Dans l’après-midi, je vais à la plage et j’écris ma fiction. Ça me fait du bien de retrouver mes anciennes activités de vacances qui me manquent un peu. Sophie et Kevin sont partis en amoureux. Maëlle, une fois de plus, est restée mystérieuse quant à son activité. J’ai deux hypothèses : soit elle espionne Zach à longueur de journée, soit elle le voit en cachette. Debora est avec Tristan, Léo et Nolan. Morgane a encore une fois disparue et mon chéri passe du temps avec ses frères. C’est rare que nous ne soyons pas tous ensemble. Mais de temps en temps ça ne fait pas de mal. Vers 16h, en ayant assez d’être à la plage, je décide de partir me balader sur les sentiers côtiers de la côte sauvage. Je pars après avoir déposé mes affaires de plages à ma tente. Cette promenade en solitaire me permet de réfléchir et de prendre du recul sur tout ce qui m’arrive. Parce que la vérité c’est que lorsque les vacances vont être terminée, ces nouvelles choses vont perdurer et là je ne sais pas comment cela va se passer. Ça me fait un peu peur. Pour l’instant j’ai l’impression que ce n’est qu’un rêve de vacances dont je vais me réveiller. Au détour d’un chemin qui mène à une petite crique, j’aperçois Morgane. Je me demande bien ce qu’elle peut faire là. Je me doute qu’elle n’est pas seule. Cette crique, qui est près du camping, on la nomme la crique des amoureux. En réalité j’ai bien ma petite idée sur l’identité de la personne avec elle, mais je refuse de voir la vérité en face. Passant non loin d’eux, Morgane me voit. Mais je ne réponds pas à son interpellation. Surtout que son idiot de copain bouclé, ou plan cul parce qu’avec elle faut s’attendre à tout, se moque de moi en me voyant. Bon d’accord, j’admets, ils vont bien ensemble. Très bien même. Lorsque je rentre, je croise Florent et ses frères. J’embrasse chastement mon chéri. Ce qui déplait à Gabriel.

    -          - Pitié, pas devant moi.

    -        - Pauvres de tes yeux, dis-je en riant. Ne te plaint pas tu as eu ton frère aux petits soins pour toi toute la journée, vu tes abus d’hier.

    -          - Elle n’a pas tort, intervient Nicolas.

    -          - Oui, enfin côté abus tu n’étais pas mieux, hein, répond-je moqueuse.

    Nicolas fait mine de bouder.

    -          - En attendant, dis-je en chuchotant à mon chéri, ce soir t’es à moi et rien qu’à moi.

    -          - Crois-tu, ces deux gamins en font exprès de m’empêcher de te voir, dit-il en montrant u doigt ses deux frangins qui se renfrognent.

    -          - Eh !, protestent-ils à l’unisson.

    -       - T’en fais pas mon cœur, dis-je à voix haute. Ce soir les petits restent bien sagement dans leur tente, et sans alcool !

    -          - Et les grands ?, me demande Nicolas.

    -          - En boîte !, m’exclamé-je en souriant.

    Puis devant l’air surpris de Florent, j’explique que c’est une idée de Zach et Lucas. A 22h, j’arrive au bras de mon chéri à la boite de nuit à côté du camping. Nous nous prenons un cocktail chacun en attendant les autres. Zach arrive en même temps que Morgane et Hugo qui se tiennent par la main. Je vois bien que le métis guette ma réaction. Il est déçu que je ne réagisse pas. Je lui explique alors que je les ai surpris cet après-midi à la crique des amoureux. Entre temps, les autres arrivent. Si mon cerveau ne me joue pas des tours, j’ai l’impression que Zach et Maëlle s’entendent de mieux en mieux. Ça fait plaisir à voir. Je profite à fond de mon chéri. Nous dansons tout le temps ensemble. De plus en plus collés comme me le fait gentiment remarquer Sophie. Cependant je remarque que mon cher et tendre n’est pas si détendu que cela. Je m’en inquiète un peu et profite d’un moment où nous sommes sortis prendre l’air dans le petit patio pour lui demander ce qu’il se passe. Il soupire puis m’annonce que ça va vraiment mal pour sa maman et que son père prépare un coup en douce qui risque fort de retomber sur ses frères. Je grimace. Il ne mérite tellement pas tout le malheur qui s’abat sur lui ! Je lui chuchote d’oublier tout pour ce soir et de s’amuser. Il me sourit et me dit qu’heureusement que je suis là pour le soutenir. Nous rentrons au camping aux alentours de 2h du matin. Mon chéri reste dormir avec moi. Dans ses bras, je m’endors comme un bébé !

     

     


    votre commentaire
  • Août 2013, 5e semaine de vacances, Jeudi
     
                    Ce matin, c'est plage entre filles ! Ce n'est pas qu'on en a marre des mecs mais un peu quand même. Lol ! Et puis, ils ne sont pas fans de la plage le matin. Je suis donc avec Maëlle, Sophie, Debora et Morgane. Au début nous parlons coiffure et maquillage. Nous découvrons une chose très drôle : Maëlle et moi avons fait la même couleur végétale sans se concerter. Morgane est persuadée que c'est de la télépathie entre jumelles. Certes le résultat est un peu différent puisqu'à la base Maëlle a les cheveux légèrement plus clairs que moi, mais quand même c'est rigolo. Pourtant d'après les photos qu'on a vues de nous à la naissance, nous avions toutes les deux les mêmes cheveux : des cheveux blonds. Désormais je suis presque châtain foncé, avec des reflets roux grâce au henné et au soleil et Maëlle est châtain clair avec des reflets qui oscillent entre le roux et le blond au soleil grâce à ses hennés. Puis inévitablement, la conversation dévie sur les garçons ... ils y passent tous ! Et c'est ce qui me permet de me rendre compte, au fil de la discussion, que Debora craque littéralement sur le petit blond du club des cinq. Et Morgane, aussi directe qu'à son habitude, ce qui d'ailleurs bien fait rire tout le monde, déclare qu'elle compte bien se taper Hugo avant la fin de la semaine. Je grimace et elle me donne une petite tape sur le bras. Le midi arrive. Debora et Morgane s'éclipsent on ne sait où. MA jumelle déclare qu'elle souhaite manger seule. Du coup je mange avec Sophie et Kevin qui nous rejoint. Puis ils décident de se faire un après-midi en amoureux. Ça tombe bien puisque juste après leur départ, Florent vient me proposer un après-midi plage en tête à tête. Nous nous rendons donc tous les deux à la mini plage qui donne sur le golfe du Morbihan, là où l'eau est très chaude. Qu'est-ce que j'aime me retrouver seule avec lui, blottie contre lui. Il me chuchote des mots doux à l'oreille tout en me caressant l'épaule du bout de ses doigts. Moi je parcours délicatement son torse de mes doigts fins. Lorsque nous rentrons en fin d'après-midi, nous apprenons que le club des cinq nous propose qu'on se retrouve tous à la plage pour la soirée. J'adore les soirées plage, mais là, curieusement, j'ai le pressentiment que cela va virer au grand n'importe quoi, vu les loustics ... A 20 heures, j'arrive à la plage. En même temps que Florent. Le club des cinq est déjà là tout comme Debora, Morgane, Gabriel, Nicolas et Noémie. Tristan, Sophie et Kevin arrivent peu de temps après nous. Le club des cinq décide de chanter pour mettre l'ambiance. Nolan commence à gratter sa guitare. Tristan sort les bières du sac qu'il a ramené. Maëlle m'avait prévenue que le club des cinq et Tristan avaient prévu les rafraichissements. Le petit sourire de Nicolas lorsque Tristan sort les canettes me fait comprendre qu'il doit y avoir plus fort de prévu pour la suite de la soirée. C'est qu'il est toujours au courant de tout le petit gamin de la bande ! Après trois chansons, le club des cinq se jette sur les canettes. Morgane, Noémie et Debora en sont déjà à plusieurs bières. Mine de rien je surveille Debora car niveau alcool, elle ne connait pas ses limites. Moi je sirote la mienne tranquillement, tout comme Florent et Kevin. Sophie et Lucas sont les seuls à ne pas boire d'alcool. Je regarde ce qui accapare l'attention de mon chéri : Gabriel et Nicolas qui en sont à leur énième bière ... il soupire. Je passe ma main dans son dos pour le déstresser. Je sais qu'il s'inquiète beaucoup pour eux. Il me sourit. Puis me chuchote que pour ce soir, il ne dit rien. Je lui dis qu'il a pris la bonne décision. Mais lorsqu'il voit, deux bonnes heures plus tard, Hugo et Léo qui sortent les bouteilles de Get, Gin, Vodka et Rhum, il grimace. Cependant, malgré ses nombreuses bières, Nicolas doit être encore un peu lucide puisqu'il jette un coup d'œil à son frère ainé pour voir sa réaction. Vu que Florent ne réagit pas, Nicolas attrape la bouteille de vodka que lui tend Zach. Moi je n'en prends pas, même du Get qui est mon péché mignon, car je ne veux pas être mal demain. Ce n'est pas le cas de ma frangine, et encore moins de Debora et Morgane. Je jette un coup d'œil à Sophie et Kevin. Ils sont d'accords avec moi, il va falloir bientôt stopper Debora. Les chansons laissent place petit à petit aux blagues, fous rire, anecdotes. Puis Lucas propose un « action-vérité ». Vu le taux d'alcoolémie de certains il n'aurait pas dû faire cela. Et je crois qu'il commence à comprendre son erreur ... comme toujours, je dis systématiquement vérité. Vu que nous sommes nombreux, personnes ne s'en rend compte. Enfin si, mes amis de Rennes mais ils savent bien que c'est soit ça, soit je rentre dormir car je hais profondément ce jeu. Plus la soirée avance (ou la nuit, vu l'heure qu'il est) et plus les actions sont liées au sexe, au cul, bref, vous m'avez comprise ... M'enfin ce n'est pas étonnant vu les personnes présentes et leur état d'ébriété. La soirée se termine par un bain de minuit (à 2h30 du matin). C'est l'idée de cet imbécile de mouton frisé ! J'en ai marre de la soirée mais je veux pas faire la rabat-joie alors je reste sans rien dire. Seuls les plus bourrés suivent le bouclé dans sa connerie ; à savoir Noémie, Debora, Morgane, Léo. Tristan, Nicolas et Gabriel allaient le faire aussi mais d'un coup ils se stoppent et semblent réaliser leur état. Franchement même s'il n'y avait que mon chéri dans les parages, je ne me baignerais jamais nue dans l'océan. Sophie et Kevin partent les premiers. Ma meilleure amie est très fatiguée. C'est déjà un exploit qu'elle soit encore éveillée à cette heure tardive. Je ne tarde pas à rentrer non plus. J'embarque Debora au passage, pour éviter qu'elle ne fasse des bêtises qu'elle regretterait par la suite. Florent rentre en récupérant ses frangins. Noémie les suit mais sans se préoccuper de Nicolas.
     

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires